Biographies - Lettre R

Raby, Christiane

Auteure, compositrice et interprète, originaire de Montréal, elle voulait être ballerine, mais c'est dans la chanson qu'elle devait faire sa marque. Finaliste au Festival de la Chanson de Granby, elle se joint à la Bande Magnétik en 1990. Quelques années plus tard, en 1994 elle fait le Festival de Jazz de Montréal en solo, et elle assume désormais son besoin de travailler son propre matériel.

En 1996, elle fait la Place des Arts et la Quinzaine du Québec à Paris. Dans les années qui suivent, elle assume le rôle de choriste pour George Moustaki lors d'une tournée au Québec et fait la tournée des bases militaires canadiennes en Bosnie. Elle retourne au Kosovo en 1999, et reçoit une bourse du Conseil des Arts du Québec pour son projet de composition intitulé Âme errante de Montréal à Sarajevo.

En 2001, elle nous offre un premier album intitulé Si Tu Passes Tout Droit. Un mélange de folk, jazz, et même Rythm n'Blues dans un contexte très différent de la Bande Magnétik, qui offrait des chansons à capella.

Je viens de la voir en spectacle avec deux excellents musiciens, Bob Cohen aux guitares, et Jean-Sébastien Fournier aux claviers. Christiane elle-même joue de la guitare, du piano et de la flûte traversière pendant le show. Elle dialogue avec un public déjà conquis, et on la sent bien à l'aise sur scène, heureuse d'être là. Elle sait nous faire rire, mais aussi nous émouvoir avec ses textes poétiques et sa voix empreinte d'émotion.

Outre la chanson-titre de l'album, je recommande Sage, et L'Appel des Loups. C'est un album qui mérite certainement une écoute. Comme elle le dit dans sa chanson: "Si tu passes tout droit... t'arriveras quelque part où je ne serai pas !"

Selon moi ce serait bien dommage.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Si tu passes tout droit 2001 Oui

Racine, Linda

Interprète de fort calibre qui a remporté le titre de cette catégorie aux concours de Petite Vallée et Ma première Place des Arts en 1998, en plus d'avoir été lauréate à St-Ambroise en 1996. Linda a su faire sa marque avec sa voix chaude, juste et puissante.

En 1998, elle participe au Festival de Jazz de Montréal ainsi qu'aux FrancoFolies (avec les lauréats du concours Ma première Place des Arts). Elle est aussi du Spectacle Gala du 20ième anniversaire du ROSEQ à Rimouski avec les Claude Léveillée, Laurence Jalbert, Claire Pelletier, Pierre Flynn et Richard Séguin. Son cheminement l'amène à chanter en première partie de Demis Roussos, avec Plume Latraverse au Festival d'été de Québec, de même qu'au spectacle de la Fête Nationale à Montréal en 2000.

Personnellement, je l'ai entendue la première fois lors du spectacle Libérez le trésor pendant le Coup de coeur francophone de 2001. Elle continuait de se faire entendre un peu partout tout en préparant la venue de ce premier album qui a mis près de 10 ans à concrétiser sur disque le talent de la jeune femme. Elle monte le spectacle solo Le Coeur du Monde au cabaret Le Lion d’Or à Montréal et présente finalement l’album du même nom à la fin de l'été 2006.

Parmi les collaborateurs de Linda sur ce disque, on retrouve les Jean-Guy Prince, Marie Bernard, François Vigneault, Michel Rivard, Sophie Hartung, Manuel Gasse, Robert Léger et plusieurs autres. Avec sa magnifique voix et sa générosité elle interprète avec brio les chansons du répertoire français, québécois et jazz.

Environ un an après ce premier album mettant surtout de l'avant des chansons originales, elle nous revient avec un projet intitulé Racines en 2007, cette fois reprenant des classiques de la chanson québécoise en version jazz et, naturellement, avec de nouveaux arrangements. Le premier extrait est une savoureuse interprétation de la pièce Un gars comme toi, qu'avait créée Renée Claude dans les années 70, sur un texte de Luc Plamondon et une musique de Germain Gauthier.

Autres reportages
Albums Année En Collection
Le coeur du monde 2006 Oui
Racines 2007 Oui

Rainville, Denis

Auteur, compositeur et interprète, Denis s'est fait connaître quelques années en solo, produisant un premier album intitulé Parti pour rester ici en 1994. Il a ensuite fondé le groupe Les Ours au sein duquel il a produit 3 albums en 5 ans. Pendant que le groupe est en hibernation, le voici à nouveau en solo, préparant un nouvel album, possiblement pour l'automne 2005.

J'ai eu l'occasion de le voir en spectacle lors du Coup de Coeur 2004 au Lion D'Or. Accompagné de l'excellent violoniste Guido del Fabbro et du vétéran guitariste Michel Robidoux (Charlebois, Ferland, VEBB), lui même à la guitare, Denis nous a offert quelques unes de ses anciennes tounes, une des Ours, Le soleil s'est pas levé aujourd'hui et quelques nouvelles dont Le bill de Bell et Les attentes, la seule chanson qu'il connaisse qui ait été composée au futur antérieur... Histoire de partager son stress, il s'est offert un duo avec la très jolie Chloé Robidoux, la fille de Michel, pour la chanson Mon nom est personne.

Pour conjurer le sort (et connaître la popularité de ceux qui ont côtoyé Plamondon), il a même repris La bagomane, chanson de ce dernier sur une musique de Michel Robidoux, pièce originalement interprétée par la grande Renée Claude.

En spectacle, Denis a tendance à diminuer l'importance de son travail puisque la popularité n'est pas encore au rendez-vous (après tout de même 15 ans de scène). Son premier album lui avait valu un certain nombre de fans, attiré par ses textes introspectifs et doux-amers, sa musique folk rock aux confins du country et du western. Il chante les affres de la solitude et de l'amour et la foule embarque avec lui, il n'y a rien de gênant là-dedans...
Albums Année En Collection
Parti pour rester ici 1994 Non

Raoul (et les Raoulettes)

Groupe de musique klezmer qui existe depuis 1996, il est maintenant composé du pianiste et compositeur Denis Raoul Hébert, du violoniste Jocelyn Guillemette, de Sean CRAIG à la clarinette et au saxophone, ainsi que de Jonathan Gagné à la batterie et aux percussions. Sur le dernier disque, le groupe a aussi compté sur la participation de la violoniste Marie-Neige Lavigne, le temps de quelques pièces.

En 2006, le groupe présente une quatrième album intitulé KLEZBEAT. Cette sortie arrive à quelques jours du 10e anniversaire de la sortie de COOLKLEZ, leur premier et mythique album.

Depuis les débuts, Raoul propose une musique multiculturelle et rythmée qui invite les spectateurs au voyage et à la réjouissance. Avec KLEZBEAT, Raoul joue toujours avec les styles et crée une musique dynamique qui a la très slave particularité d'être à la fois entraînante et teintée d'une certaine mélancolie. Les compositions originales sont de Denis RAOUL Hébert, inspirées de la musique klezmer, de thèmes méditerranéens et de l'Europe de l'Est.

En 1996, dès la sortie de son premier album, COOLKLEZ, le groupe RAOUL se méritait le premier Félix des Musiques du Monde. Plusieurs spectacles plus tard, RAOUL continue à faire danser des milliers de spectateurs é travers le Québec et au Canada. Quiconque a eu le plaisir de les voir sur scène sait que l'étincelle de la fête se communique rapidement avec RAOUL.

Autres reportages
Albums Année En Collection
Coolklez 1997 Non
Musiques et danse de Raoulie 2002 Non
Klezbeat 2006 Non

Ravel, Ginette

De son vrai nom Ginette Gravel, cette auteure interprète et animatrice est née en 1940 à Joliette. Après avoir suivi des cours de piano et de diction, elle fait ses premiers pas au cabaret en 1959 et y fait la rencontre de Marc Gélinas avec qui elle enregistrera la chanson "En suivant l'étoile" en 1968.

En 1961, elle est choisie pour remporter le grand prix du disque canadien pour son interprétation des "Enfants du Pirée". Dans les années qui suivront, elle se retrouvera souvent au palmarès avec les chansons "A Capri", "Quand le soleil était là", "Demain tu te maries" et sa propre interprétation de "La mamma" de Charles Aznavour.

Elle s'installe un certain temps en France et revient ensuite au Québec et est choisie pour animer l'émission radiophonique "Le grand prix du disque", surtout qu'elle l'a déjà gagné à quelques occasions. Un peu plus tard, elle se joint à Pierre Marcotte pour animer "A la catalogne" à CFTM. Très en demande, elle chantera à la Comédie Canadienne (maintenant le TNM) et se rendra même offrir son tour de chant en Haïti. Ses musiciens, dont le chef d'orchestre Paul de Margerie fait partie, sont ses premiers admirateurs. M. De Margerie notait justement son "interprétation intelligente" et sa "sensualité". Elle était une "... interprète sûre dont la musicalité naturelle se mariait bien avec le répertoire qu'elle choisissait...".

Elle fait la Place des Arts en 1968 et finira deuxième au Festival de la chanson de Sopot en Pologne. Elle s'offrira même quelques chansons en japonais pour le marché nippon. Autre séjour en Europe au début des années 70, elle fait quelques grandes salles à Paris et à Reims pour revenir faire la Place des Arts à Montréal en 1979. Au cours de sa carrière, elle aura combattu des problèmes de santé et d'alcoolisme avant de finalement se concentrer sur une carrière journalistique au tournant des années 1980.
Albums Année En Collection
Tu te souviendras de moi 1962 Non
L'amour c'est comme un jour 1963 Oui
Avec l'amour 1964 Non
Mes grands succès 1965 Non
A la Comédie Canadienne - Album Double 1966 Oui
Hourrah 1966 Non
A ta santé la terre 1967 Non
Succès Souvenirs 1968 Oui
Ginette Ravel au Théâtre Maisonneuve 1968 Non
J'irai par le monde 1969 Oui
Succès Souvenirs vol 2 1969 Non
Ginette Ravel 1970 Oui
La vérité 1980 Non

Raymond, Francine

Auteure, compositrice et interprète née le 9 juin 1956 dans le quartier Rosemont de Montréal, elle est frappée de la piqûre musicale en écoutant Jeunesse d'Aujourd'hui et en voyant les Beatles au Ed Sullivan Show. Dès l'âge de 15 ans, elle se promène guitare sur le dos et chante dans les cafés de la Place Jacques Cartier du Vieux Montréal.

Vers 73-74, elle devient la chanteuse du groupe "Transfer" (qui n'ira pas bien loin) au moment où les Harmonium, Beau Dommage et autres groupes des années 70 font la pluie et le beau temps. En 75 elle joint le groupe "Hey Gurda" qui est renommé par la suite "Big City Band".

En 1976, elle gagne un concours comme auteure, compositrice et interprète à TVA, devenant par le fait même la co-animatrice d'une série de 13 émissions. En 77, elle se joint à Christian et Michel Péloquin pour former le groupe "Hollywood & Vine". Après quelques années, en 1983, le groupe est recruté pour devenir le band officiel de Pierre Bertrand qui réussissait passablement bien sa carrière solo de l'après Beau Dommage.

A partir de 1985, Francine travaille comme choriste: elle aura l'occasion de chanter avec Michel Berger, Johnny Hallyday, Francis Cabrel, Michel Rivard et Paul Piché. Un premier album voit le jour en 1986, c'est le début d'une carrière solo qui lui ouvrira plusieurs portes. Les chansons à succès s'accumulent, notons entre autres "Y'a les mots", "Vivre avec celui qu'on aime", "Souvenirs retrouvés", "Pour te revoir", qui ne sont que quelques exemples. J'ai quand même un gros faible pour "Y'a les mots" qui a récemment été choisie comme texte pour l'édition 2002-2003 de La dictée P.G.L. (Paul Gérin-Lajoie).

En 1995, elle participe aux Francofolies de LaRochelle, en même temps qu'un groupe fort connu qui faisait un retour... Beau Dommage. Elle fait même partie du spectacle de clôture avec Francis Cabrel. Francine peut se vanter d'être la seule artiste québécoise à avoir réussi 7 numéros 1 de suite au palmarès. Au cours de sa carrière, elle aura aussi participé aux albums de Roch Voisine, Pierre Bertrand, Gaston Mandeville, Lucien Francoeur et autres.

Elle était un peu à l'écart ces dernières années, mais est revenue en force avec un excellent album en 2002, intitulé "Paradis Perdu", sur lequel elle a obtenu la collaboration de Michel LeFrançois.

Site Web officiel
Albums Année En Collection
Raymond, Francine 1987 Oui
Souvenirs Retrouves 1989 Oui
Les Années Lumières 1993 Oui
Dualité 1996 Oui
Compilation, 10 ans de succès 1998 Non
Paradis perdu 2002 Oui

Reeves, Kim

Auteure, compositrice et interprète née le 25 février 1975 dans la région montréalaise, elle se fait aussi connaître sous le joli surnom de Kimus. Dès 1982, elle se met au piano, le temps de quelques séries de cours, avant de tenter sa chance avec la flûte traversière, mais ce n'est toujours pas vraiment ce qu'elle recherche. En 1990, elle découvre les Beatles et... la guitare! Depuis, elles ne se quittent plus et c'est tant mieux pour nos oreilles.

C'est en 2004 que Kim réalise qu'elle peut partager ses chansons avec un public de plus en plus nombreux. C'est d'abord une courte prestation dans le cadre des découvertes de la Butte St-Jacques avant d'y être invitée pour un spectacle complet, Puis, ce sont les soirées Cabaret Rouge et Noir du Medley qui lui offrent une scène parfaite pour elle, un public avide de découvertes et qui a un faible pour les créateurs de chansons qui ont quelque chose de différent à offrir.

Elle est haute comme trois pommes et fait des chansons de géante, bien ancrées dans la réalité au niveau des textes, très mélodiques musicalement et bien ficelées dans une ligne directrice qui démontre son petit côté surréaliste.

Sur l'album démo que je possède, tout comme sur scène, elle est accompagnée au trombone par Sébastien Lamer (Yelo Molo) qui ajoute une touche de profondeur lors des duos guitare / trombone. Je suis certain que Colargol (un petit ourson de bande dessinée) serait bien fier de la petite Kim devenue grande. A suivre... absolument !

Site Web officiel
Albums Année En Collection
Kimus (démo) 2004 Oui

Renaud, Chantal

Née le 26 août 1946, elle fût animatrice, auteure et interprète, mais aussi écrivaine et comédienne. Ayant débuté sa carrière comme animatrice lors de l'émission "Jeunesse Oblige" au milieu des années 60, elle avait auparavant travaillé comme journaliste au Photo-Journal en 1964.

C'est en 1967 qu'elle enregistre son premier 45 tours, "Comme un garçon" popularisée en France par Sylvie Vartan. Elle avouera plus tard avoir très peu de talent pour le chant... les sessions d'enregistrement étaient de véritables tortures pour celle qui devait tout de même connaître de grands succès sur disque, notamment "La Licorne", "Bevette Piu latte", "Ziuhuatanejo" et évidemment "Comme un garçon".

Elle participe à la revue "Les Girls" de Clémence Desrochers en 1969, troupe au sein de laquelle se trouve la future grande vedette Diane Dufresne. Elle dévoile quelque peu ses charmes dans le film "L'Initiation" de Gilles Carle en 1970.

Après une courte relation avec le chanteur Donald Lautrec, elle fait la rencontre du comédien Jacques Riberolles sur le plateau de tournage (le film "Finalement") en 1971, et s'établit avec lui en France.

Après la mort de son mari (Riberolles) en 1982, on la revoit au pays. En 1983, elle publie le livre "Le Loup Blanc" et en 1991, elle signe le scénario du film "Prince Lazure" dans lequel jouera une autre vedette de la chanson, Mitsou. Elle refait la manchette en 2002 suite à sa relation avec le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, qu'elle épousera en 2004.

Albums Année En Collection
Comme un garçon 1968 Oui
Comme un garçon 2000 Oui

Renaud, Mélanie

C'est elle la voix féminine sur la chanson "Mon Ange" d'Éric Lapointe. Originaire d'Haïti, mais élevée dans une famille d'adoption québécoise, elle est arrivée ici à l'âge de 8 mois. C'est vers l'âge de 15 ans qu'elle commence à chanter, et elle nous offre son premier album solo qui devrait connaître une belle carrière. Il contient un amalgame de sons rock, folk, blues, funk, rythm and blues et soul.

J'adore la chanson "Docteur", adaptation de la chanson américaine "Fever", qui a beaucoup joué à la radio, et dont le son n'est pas sans rappeler les Propellerheads, groupe anglais auquel on doit le superbe "History Repeating".

Il est à noter que la version originale de "Fever" avait été interprétée par la grande Peggy Lee, décédée en janvier 2002, à l'âge de 82 ans.

Le premier album de Mélanie s'est mérité le prix du Meilleur Album Francophone de l'année aux Canadian Independent Music Awards en février 2002. Un autre extrait, "J'm'en Veux" a pris d'assaut les palmarès et s'est hissée au premier rang pendant plusieurs semaines.

A l'été 2002, elle fait partie du groupe sélect qui a été choisi pour chanter à la fête de la St-Jean de Montréal. De plus, elle est aussi de la distribution de la comédie musicale "Les Dix Commandements", elle y incarne le rôle de Séphora.

Avec ce départ canon, je pense que l'on n'a pas fini d'entendre la voix chaude de Mélanie Renaud.
Albums Année En Collection
Ma Liberté 2001 Oui
Mélanie Renaud 2005 Oui

Renault, Nathalie

Auteure, compositrice, interprète et pianiste de grand talent, née en 1963, Nathalie jouit d'une belle réputation dans son Nouveau Brunswick natal (originaire de Campbelton) ainsi qu'à travers l'Europe, de l'Allemagne à la République Tchèque, de la France à la Belgique. Pour elle, la musique est une affaire sérieuse et c'est pourquoi elle a obtenu son certificat d'études universitaires en jazz, en plus d'un bac en musique.

Son style musical allie la musique pop et le jazz dans un amalgame très accessible où chaque chanson sait se démarquer de la précédente. Elle possède une très jolie voix, pleine de couleur et de puissance, ses chansons s'appuient sur une ligne mélodique mettant naturellement l'emphase sur le piano. Si on devait faire un parallèle, on pourrait dire que son style s'apparente à celui de Diane Tell au tournant des années 80, époque où elle était accompagnée de l'excellent groupe de jazz UZEB.

Après avoir remporté le finale du concours de Petite Vallée en 1991, elle s'est rendue en finale de celui de Granby en 1993. Elle avait aussi remporté la palme lors du concours du Pouvoir de la chanson de Carleton (1990) et celui de la Chanson de Caraquet. Elle a eu l'occasion de chanter en compagnie de Laurence Jalbert, Pierre Flynn, Karen Young, Philippe Lafontaine, Claude Léveillée et Geneviève Paris. Elle a aussi participé à différents spectacles hommages à Jacques Brel, sa remarquable prestation de la Chanson des Vieux Amants lui permettant de séduire et de gagner un auditoire qui n'est pas prêt d'oublier son nom.

Nathalie a eu l'occasion de chanter en première partie de la vénézuélienne Soraya Benitez lors du Coup de Coeur Francophone 2003, après une participation à l'OFF Festival de Jazz de Montréal la même année. Elle a aussi remporté les trophées d'artiste féminine de l'année ainsi que de l'artiste jazz de l'année lors du gala des étoiles de l'ARCAND 2003 (Association des Radios Communautaires Acadiennes du Nouveau Brunswick). Soirée mouvemente s'il en est une puisqu'elle y a également remporté le prix SOCAN.

Il suffit d'écouter son dernier album à quelques occasions pour tomber sous le charme de cette excellente créatrice, des chansons comme Liberté, Creuser des océans, La Fille des Chansons, Blues à Fred et Chanter sont parmi celles que je préfère et que j'écoute régulièrement.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Live at the JazzHaus Freiburg 2000 Non
Creuser des océans 2001 Oui
La chance 2009 Non

Rendez-Vous

Rendez-VousGroupe créé autour du batteur percussionniste François Lalonde (aussi réalisateur), on y retrouve des artistes chevronnés tels Aurelia O'Leary (voix), Mario Légaré (contrebasse) et Martin Lizotte (piano). Entre chacun des projets respectifs des différents membres et après deux ans d’écriture et de composition (François Lalonde : compositions, Aurélia O'Leary : paroles et mélodies), la formation est prête à présenter un projet tout à fait original. De tendance lounge, techno, trip-hop et drum and bass, ils offrent une musique festive et dansante, contemporaine et cinématographique, qui allie des mélodies douces et audacieuses à des rythmes rapides et ambiants.

Parce qu’ils tiennent à l’authenticité de leur démarche, les membres de Rendez-vous jouent tous d’instruments acoustiques. Les pièces sont enregistrées d’un bout à l’autre, sans séquence ni boucle ni montage, pour conserver leur caractère organique, vivant. Avec des chansons qui varient entre sept et dix minutes, la musique de Rendez-vous prend tout son temps, respire et invite à la liberté.

La feuille de route de François Lalonde est impressionnante. À une certaine époque, il est musicien pour Jean Leloup (La sale affaire), Les Frères à ch’val et Dédé Traké. Par la suite, il réalise des albums pour Lhasa De Sela, Dobacaracol, Tomas Jensen, Fredric Gary Comeau, Marco Calliari, Osmosaïc et bien d'autres. Sa rencontre avec Aurelia O’Leary amène François à mettre son propre projet musical de l’avant.

Aurelia est issue du milieu du jazz et de la musique du monde. Finaliste du Festival en chanson de Petite-Vallée en 2003, elle lance en novembre 2009 Allume, son premier album solo. Par sa voix unique, elle prête à la musique de Rendez-vous une couleur toute particulière. Les réputés musiciens Mario Légaré (Octobre, Zachary Richard, Michel Rivard) à la contrebasse et Martin Lizotte (Robert Charlebois, Daniel Bélanger, Martin Léon) au piano complètent le quatuor.

Reportages QuebecPop
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Rendez-vous 2010 Oui

Rendez-Vous Dans L'Irréel

De gauche à droite, Louis St-André, Patrick Olafson, Céline Faucher, Daniel Prudian, Maryse Ringuette, Benoit Martel, Sylvie Royer et Michel F. April.

Extrait de la pochette:

"Un rendez-vous dans l'irréel raconte le combat de six chanteurs qui acceptent de plonger dans la création, un saut de l'ange périlleux et splendide, pour aboutir, c'est inévitable, dans un monde meilleur."

Le directeur artistique Louis St-André (aussi directeur artistique de MixMania) recrute 6 artistes de la relève, 6 superbes voix à qui il offre un rendez-vous dans l'irréel. Accompagné de Michel F. April aux arrangements / réalisation, et avec l'aide du producteur de renom Guy Latraverse, ils vendent le projet à la multinationale EMI. C'est ainsi que naît le concept de cet album, prélude à un spectacle qui verra le jour sur la scène de la Place des Arts en septembre 2003.

Déjà en décembre dernier, ils avaient présenté le premier extrait, "Le Monde Meilleur" à Télé-Québec, lors de l'émission "Le Plaisir Croît avec l'usage", et la réception avait été excellente.

Outre les producteurs et les chanteurs, de nombreuses personnes ont contribué au matériel de cet album. Notons entre autres le chansonnier d'origine grecque Georges Moustaki, ainsi que Daniel DeShaime, Matt Laurent, Raymond Villeneuve et Alain Lecompte.

Un bien bel album, une production soignée, des chansons à faire frémir, et des voix magnifiques ! J'ai eu l'occasion d'assister au spectacle lors de leur prestation à la Place des Arts en novembre 2003. Vosu pouvez consulter le reportage en cliquant sur le lien qui suit.

Reportage QuebecPop
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Un Rendez-Vous Dans L'Irréel 2002 Oui

Renée, Anne

De son vrai nom Manon Kirouac, née à Laval en 1950, c'est sous ce nom qu'elle commence dans le métier à l'âge de 14 ans.

Après une absence de quelques années, elle revient en 1970 sous le nom d'Anne Renée. Son plus grand succès fût certainement "Un Souvenir d'Adolescent" en 1972, alors que son gérant (et mari) était nul autre que René Angelil (Les Baronets).

Révélation de l'année en 1971 lors du Gala des Artistes, elle sera de la tournée Musicorama en 1972, tournée que j'ai eu l'occasion de voir à l'aréna de l'Assomption cette même année.

Parmi ses autres succès, notons "Le Jonc d'Amitié", "On Trouve l'Amour", etc.

En 1979, on la retrouve comme animatrice et chanteuse à l'émission "Les Tannants" avec Pierre Marcotte et Joël Denis, en remplacement de Shirley Théroux. Elle est encore mariée à René Angelil au moment où celui-ci entreprend de gérer une nouvelle venue prometteuse, Céline Dion au début des années 80.

Après son divorce d'avec René Angelil, elle part vivre en Californie.
Albums Année En Collection
Anne Renée 1980 Oui
Un Amour D'adolescent 2000 Oui

Rénélik, Sara

Artiste multi disciplinaire, Sara a d'abord été reconnue pour ses talents de chorégraphe et danseuse (Le cirque du soleil, Céline Dion, Julie Masse, etc). A travers ses voyages et les prestations qu'elle donne, elle découvre sa voix et son goût pour chanter. Elle accompagnera Yaya Diallo, Rudeluck, Emeline Michel, Eval Manigat & Tchaka, Harold Faustin, Lorraine Klaasen et plusieurs autres.

Depuis le tournant de l'an 2000, on l'a vue avec Dan Bigras, à Belle et Bum, au Festival de Jazz de Montréal, Au Festival Nuits D'Afrique, La marche mondiale des femmes, Les Francofolies 2005, La Fête Nationale 2005, etc. C'est dire que son talent et son charisme sont reconnus dans plusieurs sphères musicales.

En 2006, elle lance un premier album solo intitulé Aube. J'ai assisté à ce lancement et comme plusieurs, j'ai été séduit par sa prestation sur scène. Elle nous envoûte et nous invite dans un monde de beauté, celle des sentiments et des mots, celle des musiques magnifiques, celle de l'interprète et de sa passion, celle des mouvements de son corps sur les rythmes de ses musiciens. Ce premier album a été réalisé par Charles Papasoff, alors que Wesley Louissaint et Sara elle-même ont travaillé à la co-réalisation. Elle s'est entourée d'excellents musiciens parmi lesquels on retrouve Dany Dauphin (guitariste), Cédric Lavoie (bassiste et contrebassiste), Miguel Médina (percussionniste), Diolkidi (percussionniste), ainsi que ses deux choristes habituelles, Sylphir Charest et Marilyn Félix.

On retrouve 11 pièces officielles dont plusieurs aux textes très forts, mentionnons en outre Laissez aller, Femme et Bonne nouvelle. Les musiques catégorisées comme de l'urbain naïf donnent libre cours au mouvement, entre rêve et réalité. D'origine haïtienne, elle nous fait vibrer au son du vent des montagnes de ce pays bercé de folk et de soul. Chaudement recommandé !

Autres reportages
Site Seb Officiel
Albums Année En Collection
Aube 2006 Oui

Reno, Ginette

Auteure, compositrice et interprète née le 28 avril 1946 à Montréal, de son vrai nom Ginette Reynault, elle est certainement l'une des grandes interprètes du Québec. C'est en gagnant un prix lors du concours d'amateurs "Les Découvertes de Jean Simon" au Café de l'Est en 1960 qu'elle démarre dans le métier.

Parmi ses succès de cette époque, notons "Tu Vivras Toujours Dans Mon Coeur", "Roger", "J'Aime Guy", "Oui Devant Dieu", et tellement d'autres qu'il serait difficile de tous les noter. En 1968, elle est élus au titre de Miss Radio Télévision lors du gala des artistes.

Qui ne se souvient pas de la chanson "Les Sable et le Mer", qu'elle chantait avec Jacques Boulanger en 1969, ou des "Croissants de Soleil" en 1974 ?

Elle connaît en même temps une carrière anglophone, et elle grave quelques microsillons en Angleterre, et séjourne en Californie, au moment où sa carrière américaine prend un bel essor. Elle aura connu les grandes scènes du monde, tout comme celles de Montréal.

En 1972, Ginette remporte le premier prix au Festival de la chanson de Tokyo, représentant la Grande Bretagne. Plus tard, en 1977, elle fonde as propre compagnie de disques sous le nom de Melon-miel.

En 1980, elle nous offre la magnifique "Je Ne Suis Qu'Une Chanson", écrite pour elle par Diane Juster, et c'est à nouveau le triomphe. Elle continue d'enchaîner les albums à succès, incluant "La Chanteuse", où la majorité des chansons ont été écrites par Luc Plamondon et Romano Musumarra, ceux-là même qui sont à concocter la comédie musicale "Cindy 2002"

Elle a joué un rôle très près d'elle-même dans la série télévisée "Une Voix en Or", où elle donnait la réplique à une jeune chanteuse dont le rôle était joué par Cathy Verney. La bande sonore du film regroupe des chansons interprétés par la chanteuse française Marianne Molina et notre compatriote Lulu Hughes.

On la retrouve aussi comme comédienne dans les films "Léolo" et "Laura Cadieux", de même que dans certaines publicités télévisées.

Après s'être accordé plusieurs mois de repos pour régler certains problèmes de santé, Ginette reprend le collier en jouant dans le film "Mambo Italiano", une coproduction Québec-Italie, et en nous offrant un nouveau disque de Noël, cette fois en anglais. Dans ses temps libres, elle s'adonne à une nouvelle passion, celle de la photographie.

Ginette est devenue l'une des rares artistes québécoises à faire le Centre Bell en offrant trois spectacles différents échelonnés sur trois soirs consécutifs. Le premier soir, le spectacle s'intitulait "Jeunesse" et couvrait sa période de 1959 à 1979, pour le deuxième soir, nous avions droit à "Ivresse", puis à "Sagesse" pour le dernier soir. Le plus difficile pour ses fans, fût de choisir laquelle de ces soirées ils iraient voir. Pas facile !

Au printemps 2004, elle offre une large compilation de 8 CDs échelonnés sur quatre coffrets. Certaines des chansons ont été enregistrées à nouveau tout en tentant de préserver les arrangements de l'époque mais avec des techniques plus modernes. Ça sonne bien et nous rappelle tellement de bons souvenirs.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
A la Comédie Canadienne 1971 Oui
Album souvenir - Album Double 1973 Oui
Spécialement pour vous 1976 Oui
Les Grands Succès Vol 1 (1960-1970) 1977 Oui
Je Ne Suis Qu'une Chanson 1980 Oui
Quand On Se Donne 1981 Oui
En concert (album double) 1982 Oui
Souvenirs tendres 1983 Oui
Ginette Reno 1984 Oui
Ne m'en veux pas 1988 Oui
Ma Vie en Chansons - 20 Succès 1990 Oui
La Chanteuse 1995 Oui
Love is all (anglais) 1998 Non
Juke-Box Vacances 2000 Oui
Un grand Noël d'amour 2000 Oui
Versions Reno 200x Non
Coffret 1 - Mademoiselle Reno (Album double compilation) 2004 Oui
Coffret 2 - Moi c'est Ginette (Album double compilation) 2004 Oui
Coffret 3 - Les grands soirs (Album double compilation) 2004 Oui
Coffret 4 - Vocally yours (Album double compilation anglophone) 2004 Oui

Respectables (Les)

Groupe formé en 1991, avec Stéphane Beaudin (batterie), Stéphane Dussault (basse), Pascal Dufour (guitare) et Sébastien Plante (voix), tous se connaissaient alors qu'ils fréquentaient le CEGEP de Ste-Foy. A l'origine, leur chanteur était Stéphane Papillon mais après le départ de celui-ci pour l'Angleterre, il a été remplacé par Sébastien Plante qui avait fait partie du groupe Moonlight Drive avec Pascal Dufour. Ils remportent un succès phénoménal depuis qu'ils ont décidé de chanter dans la langue de Mollière avec l'album $=Bonheur. En passant, le nom du groupe a été choisi en l'honneur de la chanson She's so respectable des Rolling Stones.

Avec des chansons comme L'Homme 7-up, Hola Décadence, Amalgame, Tequila Maria, Plaisir (ma préférée), L'argent fait le bonheur et Cambre tes hanches, ils ont connu plus de numéros un avec un seul album que plusieurs autres groupes au cours de leur carrière. Sur cet album, ils ont obtenu la collaboration de France D'Amour, d'Eric Lapointe, de la merveilleuse Zita, de Jim Zeller et de Vander.

Ils récidivent en 2002 avec l'album Quadrosonic duquel on a déjà tiré le succès On fait c'qu'on aime, et dont j'aime beaucoup Je pense à toi, un chanson de 6:55 avec la participation de la comédienne Caroline Néron. L'album a été réalisé par Gordie Johnson, nom qui sera familier aux amateurs du groupe Torontois Big Sugar. Cette fois encore on peut retrouver Jim Zeller, secondé par Eloi Painchaud (Okoumé) à l'harmonica.

Au cours de leur carrière particulièrement bien remplie, ils ont remporté le prix "L'Esprit" de CHOM-FM en plus d'accéder à la finale du concours Yamaha Music Sunfest de Winnipeg, tout cela en 1992. Ils ont fait la première partie de Michel Pagliaro, ont joué au Québec, en France, aux Etats-Unis et au Mexique. La chanson Amalgame a même joué en Turquie. Le 8 janvier 2003 restera une date importante dans les annales du groupe qui a fait la première partie des Rolling Stones à Montréal.

Élus 2 fois au titre de groupe de l'année à l'ADISQ (en 2001 et 2002), ils remportent aussi le prix de la SOCAN en 2001 et 2004. En 2005, ils lancent leur troisième album francophone, plus rock que les deux autres et contenant moins de références aux musiques du monde et aux ambiances électroniques. L'avenir nous dira si les fans du groupe vont apprécier le changement de direction. Quant à moi, le rock des Respectables est accrocheur et se laisse bien écouter du début à la fin.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
No dogs, no band 1993 Non
Full regalia 1996 Non
The B-sides: 7 years of sucking in the nineties (édition limitée) 1998 Non
$=Bonheur 1999 Oui
Quadrosonic 2002 Oui
Le monde à l'envers 2005 Oui

Resther, Jodie

Née en 1978, elle est "LA" voix du RnB québécois. Née d'un père québécois et d'une mère jamaïcaine, Jodie a mené une carrière d'actrice avant de se tourner vers la chanson pour faire carrière. Polyvalente, elle a attaqué le marché francophone avant de se tourner vers le marché anglophone avec son album Real. A noter, elle est la petite fille de Rose Ouelette (La Poune).

Avec le groupe rap L.M.D.S. (Les Messagers Du Son), elle a repris la chanson Une Belle Histoire de Michel Fugain pour en faire une version RnB tout à fait superbe. Je l'ai vue en spectacle aux Francofolies 2000, et il faut vraiment la voir sur scène pour sentir toute cette énergie. Elle nous a fait une version de R.E.S.P.E.C.T. d'Aretha Franklin qui était endiablée, meilleure que l'originale.

Elle revient ensuite en 2006 avec un nouvel album en français intitulé Ma dualité, sur une nouvelle compagnie de disques, DEJA musique, la même que Corneille. Offrant un style musical qu'elle qualifie de ragasoul, elle y chante un duo magnifique sur Mourir de toi, avec Max A. Jean-Baptiste, le gagnant du concours qui cherchait justement un interprète pour donner la réplique à Jodie.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Tu Me Fais La Loi 1999 Oui
Real 2000 Oui
Ma dualité 2006 Oui

Rêve du Diable (Le)

Groupe de musique traditionnelle formé de Paul Dubois (accordéon, voix, cuillères, choeur), Jean-Pierre Lachance (guitare, voix, choeur, cuillères, banjo), Gervais Lessard (accordéon, violon, choeur, harmonica, cuillères) et Claude Méthé (mandoline, violon, choeur).

Au fil des années, André Marchand (guitare, piano, voix) et Pierre Vézina (guitare, flûte, mandoline, xylophone et voix) ont remplacé Paul Dubois et Jean-Pierre Lachance.

Ils ont surfé sur la vague de musique traditionnelle qui déferlait vers la fin des années 70 avec, entre autres, La Bottine Souriante, Breton Cyr et même Paul Piché. Leurs musiques sont surtout des adaptations de musiques traditionnelles mais ils y vont de quelques compositions originales à l'occasion.

En visitant leur site officiel, j'ai trouvé plusieurs albums que je ne connaissais pas, ainsi que beaucoup plus d'informations sur l'historique du groupe qui a connu plusieurs changements de personnel dans les années 80.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Rivière Jaune 1976 Oui
Le Rêve Du Diable 1977 Oui
Délires et des reels 1979 Oui
Auberge Le Rêve du Diable 1982 Non
Avec cholestérol 1991 Non
Résurrection 1996 Non
Sans tambour ni trompette 2002 Non

Révolution Française (La)

Groupe formé de François Guy (voix), Georges Marchand (basse), Louis Parizeau (batterie) et Jean-Guy (Arthur) Cossette (guitare). Le personnel est en majorité issu des Sinners, et connaîtra quelques changements notamment avec l'arrivée de Richard Tate (batterie) et Angelo Finaldi (guitare).

Leur plus grand succès fût sans contredit "Québécois" qui était sur toutes les lèvres en 1970 surtout à l'époque de l'élection qui permettait pour la première fois à un parti nationaliste de siéger à l'assemblée nationale du Québec.

Jean-Guy Cossette a ensuite continué de travailler au sein des Jaguars, François Guy a poursuivi avec quelques disques en solo et des comédies musicales comme Paquet Voleur et Circociel. Angelo Finaldi a travaillé avec Nanette Workman et Louis Parizeau a produit plusieurs albums dont ceux d'Aut'chose et de Beauregard, Violletti et Ste-Claire.
Albums Année En Collection
C-Cool 1968 Non
Québécois 1969 Non

Ricard, Max

Auteur, compositeur et interprète né le 23 février 1976, ses influences musicales lui viennent particulièrement du british rock dont il était très friand au milieu des années 90. On parle ici des Beatles, Rolling Stones, David Bowie etc. Dans le patrimoine québécois, c'est du côté d'Octobre, particulièrement l'album Chants dans la nuit et de Richard Desjardins qu'il se tourne, des références fort honorables il va sans dire.

De 1998 à 2003, il se met à la guitare et écrit des chansons originales pendant ses moments libres. C.est justement en 2003 que naît le groupe Ricard et les Pernots avec qui il produira un premier album de chansons originales, intitulé Vie animale d'un végétal. La pièce Habitude de boire connaît un certain succès sur les radios communautaires mais le groupe ne survit pas aux aléas de la production indépendante et des délais qui s'ensuivent.

C'est en solo qu'il produit un deuxième album en 2006, intitulé simplement Épisodes, mettant en musique de multiples textes poétiques écrits entre 2004 et 2006. Pour appuyer cet album, la pièce Empire fait son bout de chemin à CIBL et Max donne de nombreux spectacles acoustiques dans la région de Montréal.

Sur MySpace
Albums Année En Collection
Vie animale d'un végétal Oui 2003
Épisodes Oui 2006

Richard et ses Astuces

Groupe originaire de la région de Québec, formé de Richard Dallaire (voix, guitare), Guy Lacasse (batterie), Pierre-Olivier Rioux (basse) et René Talbot (guitare électrique). Je les ai rencontrés pour la première fois lors du lancement de leur premier album intitulé L'état de choc au Petit Medley de Montréal au printemps 2005.

Sur des musiques folk rock avec des accents de jazz, Richard nous fait part de ses angoisses (et de celles des autres) face au destin, à l'amour et à la société. Les textes et les musiques sont signés de sa main alors que les arrangements sont crédités au groupe en général. Sur ce disque, il crée un univers personnel faisant fi des sentiers battus, à mi-chemin entre la chanson autobiographique et le polar de série B. Certains textes sont très imagés et poétiques, d'autres sont plus glauques et terre à terre, mais le résultat est toujours surprenant et différent.

Parmi les chansons, je retiens Chaîne, L'écrasement du papillon, L'état de choc, Le voyageur de l'aube, La ruée vers l'or, Le troisième verre, Le bunker, Bukowsk (un de ses auteurs de prédilection), etc. L'album se termine sur la pièce L'insatisfait divers qui est plus léger et positif que les pièces qui précèdent. Richard voulait laisser les gens sur cette note plus positive, laissant présager un deuxième album allant dans cette direction.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
L'état de choc 2005 Oui

Richard, Michèle

Née à Sherbrooke en 1946, elle est la fille de la légende de la musique country Ti-Blanc Richard. Elle suit des cours de ballet et de piano dès l'âge de 4 ans. Très jeune, elle faisait des apparitions à l'émission télévisée de son père à CHLT-TV de Sherbrooke. Dès 1957, elle commence à enregistrer des chansons de façon professionnelle tout en apprenant les bases du métier qu'elle allait choisir.

En 1961, son premier vrai succès lui vaut un disque d'argent, 25,000 copies de "Main dans la main" vont s'envoler chez les disquaires. Elle travaille avec l'orchestre de Denis Pantis qui deviendra par la suite son producteur pendant quelques années. Elle s'installe à Montréal en 1963 et anime l'émission "Chez Isidore" avec Willie Lamothe et Pierre Daigneault.

S'ensuivent succès après succès, Quand le film est triste, Ça va je t'aime, La plus belle pour aller danser, J'entends siffler le train, Les boites a gogo, Je suis libre, la liste est beaucoup trop longue pour l'inclure au complet...

Nommée découverte de l'année en 1963, en même temps que Pierre Lalonde, elle sera miss radio-télévision en 1967, remportera le trophée midem à Cannes en 1968 pour ses ventes de disques au Canada français et elle co-animera Jeunesse d'Aujourd'hui pendant l'été 68, émission dont elle est une habituée depuis le début.

Elle fait partie de la tournée Musicorama en 1966, ce qu'elle répétera en 1970 et 1974. L'année suivante, en 1967, elle fait la tournée des forces armées canadiennes en Inde, au Pakistan, en Grèce, en Allemagne en Afrique et en France où elle obtient un succès triomphal. Elle anime l'émission Zoom en liberté avec Michel Louvain en 1971

Dans les années 70, elle se diversifie tout en restant présente sur disque, elle joue dans un premier film, "L'explosion" qui nous fait découvrir les clubs med, et monte plusieurs revues à grand déploiement au Château Champlain, notamment Les années folles et C'est magnifique qui tiendra l'affiche pendant plus de 6 mois. Dans les années 80, elle fait la Place des Arts et le Grand Théâtre de Québec, avant de devenir animatrice à la télévision.

C'est à ce moment qu'elle est surnommée la "Reine de TQS" puisqu'elle a fortement contribué à mettre la nouvelle station de télévision "sur la map"avec l'émission estivale "Garden Party" qu'elle co-animait avec Serge Laprade.

Au début des années 2000, En 2002, Michèle est encore très active, participant pendant quelques années à l'émission de Véronique Cloutier à la radio rock-détente. Elle est de plusieurs festivals, incluant la traversée du Lac St-Jean, le festival rétro de St-Hyacinthe (ville surnommée le Liverpool québécois dans les années 60), le festival western de Montréal, et plusieurs autres.

Elle participe au "revival" célébrant les 40 ans de Jeunesse d'Aujourd'hui à l'automne 2003 avant de créer à nouveau la controverse avec une série de docu-réalité à MusiMax et TVA. En 2004, elle lance un album hommage aux Nuits de Montréal. Ainsi, pour la première fois en 8 ans, Michèle lance un album de nouvelles chansons, traitant d'une époque qu'elle a bien connue (les années 50) alors que toute jeune elle accompagnait son père, le violoneux Ti-Blanc Richard à travers les routes du Québec.

Elle nous offre donc un disque teinté de pop-jazz sur lequel elle chante des classiques comme Besame Mucho, Plus je t'embrasse, Pleurer des rivières (version française de Cry me a river) et le grand succès de Jacques Normand qui est devenu la pièce-titre de l'album, Les Nuits de Montréal. La réalisation a été confiée à Peter Ranallo qui a su préserver les ambiances propres à ce créneau musical, musiques latines, françaises, brésiliennes, et américaines. Notons la présence de deux chansons originales, Fini tout ça et J'reviendrai.

Malgré tout le brouhaha qui se fait autour de sa personnalité flamboyante, Michèle Richard reste avant tout une amoureuse de la chanson, de la musique et de la scène.
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Chantons Noël avec Michèle 1960 Non
Twist avec Michèle Richard 1961 Oui
Michèle visite 1962 Non
Michèle 1964 Non
La plus belle pour aller danser 1964 Non
Michèle Richard 1965 Non
Noël yéyé avec Michèle Richard 1965 Non
Action 66 1966 Non
Miss radio TV 67 1967 Non
Rarissimo 1967 Non
Michèle Richard 1970 1970 Non
Vivre au soleil 1971 Non
En spectacle au Club Payboy 1972 Non
La vie à deux 1973 Non
Michèle la femme 1976 Non
Noël en famille 1977 Non
La fille de la prairie 1978 Non
Michèle Richard 1979 Non
J'entends son violon 1983 Oui
Madame 1984 Non
Profession: artiste 1985 Non
Heureuse enfin 1989 Non
Michèle intemporelle 1994 Non
Je suis libre 1996 Non
Les Années 1957-1963 (compilation) 2000 Oui
Les Années 60 (compilation) 2000 Oui
Les Années 70 (compilation) 2000 Oui
Collectionneur (compilation) 2000 Oui
Musicographie Michèle Richard (DVD) 2002 Oui
Les nuits de Montréal 2004 Oui

Richard, Zachary

Né Ralph Zachary Richard dans un petit village près de Lafayette en Louisiane le 8 septembre 1950, cet auteur-compositeur-interprète cajun a été initié très jeune au piano, a fait partie de la chorale de l'église à l'âge de 9 ans, et a été diplômé en histoire à l'université Tulane de la Nouvelle-Orléans.

Après un séjour à New-York où il décroche un premier contrat de disque, il débarque au Québec en 1974 pour faire partie du rassemblement de "La veillée des veillées" et participe alors aux émissions Le ranch à Willie et Showbizz animée par nul autre que Claude Dubois (voir photo).

Ce fût un grande découverte pour les québécois, que ce chanteur américain chantant en français mais avec un accent beaucoup plus fort que ce que les Acadiens du Nouveau Brunswick nous avaient habitués. Il est rapidement devenu un québécois d'adoption, et a par la suite partagé son temps entre le Québec et sa Louisiane natale.

Je l'ai vu en spectacle au Théâtre Outremont en 1976, et je me souviens que personne ne pouvait rester assis tellement l'énergie dégagée sur scène nous forçait à bouger et danser. Après une éclipse de plusieurs années, il est revenu en force en 1996 avec l'album Cap Enragé, vendu à près de 200,000 exemplaires. Il a aussi fait paraître deux recueils de poèmes intitulés Voyage de nuit en 1987 et Faire récolte en 1997.

Parmi ses plus grands succès notons L'Arbre Est Dans Ses Feuilles, Travailler C'est Trop Dur, Petit Codiac, La Ballade de Jean Batailleur et Pagayez.
Albums Année En Collection
Le Bayou Des Mystères 1976 Oui
Mardis Gras 1977 Oui
Migration 1978 Oui
Allons Danser 1979 Oui
LIVE (Album double) 1980 Oui
Vent d'été 1981 Oui
Zack-Attack 1984 Oui
Women in the room 1990 Non
Cap Enrage 1996 Oui
Anthologie 1976 - 1999 - Album Double 1999 Oui
Coeur Fidèle 2000 Oui
Lumiere dans le noir 2007 Oui

Richards, Judi

Auteure, compositrice et interprète, Judi Richards a plusieurs cordes à son arc. Née à Toronto un 12 août, elle commence dans le show business comme danseuse de ballet, tient un rôle dans la comédie musicale Anne of Green Gables en 1967, puis débarque au Québec en 1970. Elle travaille comme choriste avec plusieurs artistes, notamment avec Yvon Deschamps, humoriste avec qui elle entreprendra une collaboration qui dépassera de beaucoup le plan artistique, alors que l'anglaise d'origine se marie au plus nationaliste de nos humoristes.

En 1976, elle fonde le groupe Toulouse (avec deux autres choristes), groupe qui deviendra l'une des références en terme de musique dance au Québec. Après la dissolution du groupe en 1986, Judi entreprend doucement l'après Toulouse avec un premier simple en solo Hit So Hard In Love, qui sera suivi plusieurs années plus tard, (en 1994) par son premier album solo intitulé Touche Pas. Ce premier album lui vaut même le prix Félix du meilleur album country-folk à l'ADISQ en 1995.

Sur cet album, Judi signe paroles et musiques, souvent en collaboration avec les Pierre Légaré, Robert Marchand et Monique Fauteux (Harmonium). Un superbe album où Judi partage avec nous ses préoccupations quotidiennes. Je retiens surtout les chansons Touche Pas, C'est pas les Papillons et Çà Vient de Loin.

Lorsque j'avais entendu parler de ce premier album solo qui serait au son country-rock, j'étais un peu sceptique. Je ne l'étais plus après l'avoir entendu. La musique est très rythmée, la voix de Judi passe bien l'émotion du texte, et elle établit une belle communication avec la foule quand elle est sur scène. Elle nous avait présenté son spectacle au Gésu, et je me souviens encore du plaisir évident qu'elle avait de jaser avec la foule.

En 1997 elle nous offre son deuxième album. Encore une fois des musiques country-rock très accrocheuses, mais sur des textes beaucoup plus lourds, qui parlent de violence conjugale, des adolescents qui vivent dans la rue, du ras le bol de la mère de famille qui déclare J'fous l'camp et lance son tablier.

Judi est très impliquée au niveau social, celà se sent dans ses chansons et dans toutes les causes qu'elle et son mari épousent pour apporter un peu de soleil aux gens en difficulté. On connait très bien leur implication dans l'organisme "Le Chaînon" qui vient en aide aux femmes en difficulté, mais ils sont aussi énormément sollicités par différents organismes oeuvrant dans ce domaine.

Il aura fallu 10 ans avant qu'elle revienne sur disque, tenant parole pour terminer le triplé, ce qu'elle s'était donné comme objectif. Le premier disque traitait de la famille, le deuxième de la société et le troisième du monde en général. Intitulé Du septième ciel, on y retrouve l'image de Judi avec des ailes, semant des parcelles d'humanité sur un monde qui en a bien besoin.

Autres reportages
Site Web Officiel

Albums Année En Collection
Touche Pas 1994 Oui
J'Fous L'Camp ! 1997 Oui
Du septième ciel 2007 Oui

Rigoine, Virginie

D'origine européenne, Virginie a grandi en écoutant Véronique Sanson, une de mes grandes passions (virtuelles) des années 70. Au début de sa carrière, elle reprenait beaucoup de succès de cette dernière, Comme je l'imagine, Devine-moi, avant de s'éloigner un peu de ce répertoire et de créer son propre matériel.

La première fois que j'ai vu Virginie c'est lors d'un spectacle lancement pour un album compilation de Mousse qui en avait profité pour faire découvrir plusieurs jeunes artistes de son entourage. J'avais été impressionné par le jeu de piano et l'intensité que Virginie mettait sans ses chansons. Ce n'est que plus tard que j'ai appris son intérêt pour Véronique Sanson et j'ai alors compris pourquoi j'avais tout de suite été conquis par son genre musical.

Je l'ai revue à quelques occasions au Petit Medley, lors des soirées Rouge et Noir et je continue d'apprécier la voix, la chaleur, l'intégrité et la passion qui se dégage de chacune de ses prestations sur scène.
Albums Année En Collection
Album compilation de Mousse - A l'ombre & Urgence 2003 Oui

Rioux

Auteur, compositeur et interprète, il a été semi-finaliste au Festival de la chanson de Granby en 1992, où il remporta le prix du public, avant de poursuivre avec le prix européen du Sentier des Halles aux Francofolies de La Rochelle.

On retrouve une voix juste assez rauque, un son folk-rock très accessible, des textes particulièrements intéressants, comme ceux du "Trottoir des Anonymes", ou celui de la "Maison Grise" écrite en l'honneur d'une tante malade. Notons la présence de Louise Forestier aux textes sur la chanson "Courseulles-sur-mer". Sur le dernier album, la plupart des textes ont été faits en collaboration avec Geneviève Forest.

J'ai eu l'occasion de rencontrer Rioux lors de l'excellent spectacle des Coups de Coeur Francophones le 3 nov 2001. Le spectacle s'intitulait "Libérer le Trésor", et faisait passer à l'histoire 15 chansons méconnues de la francophonie. Une copine qui avait déjà travaillé avec lui lors de sa présence à St-Malo nous a présentés. Un type sympathique aux préoccupations très contemporaines.

Sur son dernier album, on note la présence du bassiste Sébastien DeFrancesco qui vient tout juste de lancer son premier album en solo.
Albums Année En Collection
Le Trottoir Des Anonymes 1995 Oui
Rioux 2001 Oui

Rita-Rita

Personnage un peu bizarre créé par Maryse Letarte en 1993 lors de la production d'un vidéo clip pour sa participation au concours démo-clip de Musique Plus.

Le personnage vivra le temps d'un album (avec la participation de la Sale Affaire, groupe de musiciens de Jean Leloup, ainsi que Kenny Pearson (orgue B3) qui avait travaillé entre autres avec Janis Joplin) et de quelques spectacles, incluant les Francofolies de Montréal en 1995, et la première partie de Jean Leloup.

On la verra aussi au téléthon Enfants-Soleil, avant qu'elle ne disparaisse dans l'oubli, et nous revienne sous les traits de la moins-flamboyante, quoique plus réelle, Maryse Letarte en 2001.
Albums Année En Collection
Rita-Rita 1993 Oui

Rivard, Gilles

Auteur compositeur et interprète né à Drummondville en 1949 et, malheureusement, décédé le 19 novembre 1991 des suites de maladie. Néanmoins, il a réussi à laisser sa marque dans la musique d'ici, surtout avec ses chansons aux rythmes sud-américains, comme Quelle belle vie, Chanter danser et Ça va ça va Barazilia.

Ayant commencé sa carrière dans les années 60 au sein des Avantis, pour ensuite écrire des chansons pour Offenbach (High but low) et des musiques de film. On lui doit aussi la musique thème de l'émission Chez Denise dans laquelle on pouvait retrouver Normand Brathwaite (Soupir).

C'est en 1975 qu'il commence sa carrière sur disque, mais c'est en 1977, avec l'aide de Gilles Valiquette à la réalisation, qu'il connaît vraiment le succès avec l'album La Tête en Fête, qui sera ensuite suivi de son album le plus populaire, Quelle Belle Vie.

Après avoir participé à l'émission The Dinah Shore Show en 1978, il représente le Canada au Festival de Spa en 1979. Au début des années 80, il crée le personnage de bandes dessinées Guenille. Décédé prématurément en 1991, il aura laissé une héritage de chansons qui sera repris par Chrystine Chartrand dans un album hommage.
Albums Année En Collection
Gilles Rivard 1975 Non
La Tête en Fête 1977 Non
Quelle Belle Vie 1978 Oui
En couleurs 1981 Non
De l'autre côté de la saison des pluies 1983 Non
En coulisses 1985 Oui

Rivard, Michel

Comédien, animateur, auteur, compositeur et interprète, né le 27 septembre 1951, il est tombé dans le métier quand il était jeune, son père étant le comédien Robert Rivard. Je l'ai découvert alors qu'il jouait le rôle d'un des fils Jarry dans le populaire téléroman Rue des Pignons. Vers la fin des années 60, il fait partie du groupe La famille Casgrain avec Pierre Bertrand. Par la suite, il fonde la troupe La Quenouille bleue (avec le parolier Pierre Huet), collectif qui deviendra éventuellement l'un des plus grands groupes populaires québécois, Beau Dommage.

Alors que l'aventure du groupe tire à sa fin, Michel se dirige temporairement vers une carrière cinématographique, notamment dans la fresque Les uns et les autres. En 1977, Michel commence une carrière en solo qui dure encore aujourd'hui, 30 ans plus tard. Il s'est établi comme l'un des plus grands auteurs compositeurs et interprètes non seulement de sa génération, mais de toute l'histoire du Québec. Il est là-haut avec les Félix Leclerc, Gilles Vigneault, Robert Charlebois et Jean-Pierre Ferland.

Comment oublier des chansons comme Le coeur de ma vie, Le retour de Don Quichotte, Je Voudrais Voir La Mer, Méfiez-Vous Du Grand Amour, Maudit bonheur et Un trou dans les nuages, ce ne sont là que quelques classiques parmi tant d'autres. En plus de ses prestations musicales personnelles, Michel a participé à plusieurs spectacles thématiques, notamment L'Hommage à Gilles Vigneault, l'inauguration de LG4 à la Baie James, les fêtes du 450ème anniversaire de Québec, Human Rights (pour Amnistie Internationale), et tellement d'autres qu'il serait difficile de tous les énumérer ici. Il aura aussi été l'un des membres tout étoiles de la ligue nationale d'improvisation alors qu'il a remporté quatre fois le titre de champion compteur. Encore récemment, il animait une émission sur la chanson francophone sur les ondes de TV5.

En 2002, il entreprend une tournée intimiste avec Mario Légaré (Octobre) et Francis Covan. En 2003, il obtient le rôle de l'aviateur dans la version québécoise du spectacle musical Le Petit Prince, composé par Richard Cocciante. En 2004, il sort deux albums, le premier est un CD simple regroupant quelques chansons de sa tournée acoustique, le deuxième est un CD quadruple beaucoup plus complet de la même tournée. Malgré l'ampleur du coffret (et du prix), le coffret se veut une oeuvre de collection qui représente bien la carrière de Michel Rivard. En 2006, un premier album de pièces originales en 8 ans voit le jour et nous présente une regard plus intimiste sur l'une des plus réconfortantes qualités de l'être humain, la confiance.

A l'automne 2010, Michel nous présente sa vision musicale de l'oeuvre Les Filles de Caleb, un opéra folk qui devrait être monté sur scène le printemps suivant. Outre Michel, on y retrouve aussi Luce Dufault, Yves Lambert, Daniel Boucher, Marie-Michèle Desrosiers, Stéphanie Lapointe et Bruno Pelletier.

Fiche de Michel sur le site d'Audiogram
Albums Année En Collection
Méfiez-Vous Du Grand Amour 1977 Oui
De Longueuil a Berlin 1979 Oui
Sauvage 1983 Oui
Bonsoir, mon nom est Michel Rivard... (album double LIVE) 1985 Oui
Un Trou Dans Les Nuages 1987 Oui
Michel Rivard 1989 Oui
Ses plus belles chansons (compilation) 1990 Non
Le Goût De L'eau... 1992 Oui
Maudit Bonheur 1998 Oui
Simple 2004 Non
Bonsoir, mon nom est Michel Rivard et voici mon ablum quadruple (LIVE) 2004 Oui
Confiance 2006 Oui
Les Filles de Caleb 2010 Oui

Rivest, Jacques-Tom

Auteur compositeur et interprète, Jacques-Tom est l'un des fondateurs, et la voix, du groupe de rock progressif Pollen qui s'est fait connaître dans la deuxième moitié des années 70.

Après Pollen, il lance un album en solo avec l'aide de ses anciens comparses Richard Lemoyne (guitares, piano, cithare) et Claude Lemay (moog, orgue). On retrouve aussi les musiciens Serge Courchesne (batterie, percussions, flûte à bec, cor français) et Daniel Mathieu (basse).

Le style de l'album demeure dans le rock progressif avec beaucoup de flûte et de claviers. Le son sera familier aux gens qui ont connu Pollen. L'édition CD lancée en 2006 contient les neuf pièces originales plus une inédite intitulée Prendre son temps.
Albums Année En Collection
Jacques-Tom Rivest 1979 Non
Jacques-Tom Rivest (ré-édition CD) 2006 Oui

R.Léo

Jeune rapper né un 22 août à Lubumbashi, dans la République Démocratique du Congo (ex-Zaïre), de son vrai nom Raymond T. Kashiba, R.Léo est passé du statut de réfugié en Zambie à celui d'immigrant québécois à l'âge de 16 ans. Pas facile de se faire une nouvelle vie à 16 ans dans un nouveau pays dont il ne connaît pas la langue. C'est en écoutant plusieurs centaines de fois une cassette racontant l'histoire de Léo qu'il s'est fait à notre langue. Marqué par cette histoire, il décide donc de prendre le nom d'artiste de R.Léo, rendant hommage au personnage principal de l'histoire.

Dès l'âge de 7 ans, il est atteint par le virus de la musique et accompagne son père  qui est choriste dans une église protestante. Peu de temps après, il intègre lui aussi la chorale avant de laisser tomber par goût pour le sport (soccer et basket-ball). En 2000, il crée avec ses copains du quartier Limoilou (à Québec), un orchestre sans nom, un orchestre D'aventure. Au mois d'août de la même année, le groupe D'aventure se transforme en un orchestre structuré, c'est la naissance du Climat-DelA-Central. Avec ce groupe R.LÉO produit plusieurs chansons comme Nom de Plombe qui connaîtra un certain succès. Arrivant en Outaouais, il se joint au groupe 7IM-VWA composé de R.Léo lui-même, Patcho, G.I.S et Nyrro. Ils gagnent au concours du Festival International Hip-hop 4Ever en 2004 et se fait rapidement remarquer. Ils furent en fait le seul groupe hip-hop à pouvoir se produire à l'Hôtel De Ville de Gatineau lors du Mois de L'histoire des Noirs 2004. R.Léo a aussi participé à de nombreux événements comme le Festival franco-ontarien, la Fête de la St-Jean, le Festival de la relève et le Festival d'été de Québec.

A l'automne 2004, le chanteur hip-hop lançait un premier album. Toujours établi dans la région de l'outaouais, sa première excursion dans l'industrie musicale s'intitule La Terre de mon père et vient répondre aux objectifs qu'il s'était fixés à court terme. "Ce sont mes premiers pas et pour moi, c'est évident que ce ne seront pas mes derniers. J'aime composer mes chansons et les livrer aux gens. Dans le hip-hop c'est le message qui est important" a-t-il expliqué. En plus de chanter en solo, R.Léo fait toujours partie du groupe 7IM-VMA qui l'accompagnait sur scène lors du lancement.
Albums Année En Collection
Démo 2002 Non

Robert, Myriam

Jeune interprète née en 1981 à Trois-Rivières en Mauricie, Myriam se distingue très rapidement au sein de la chorale de son école et commence à orienter son avenir vers la chanson.

Elle prend des cours de chant à l'école "Au Cœur de l'arpège de St-Louis de France" dès âge de dix ans, et utilise toutes les occasions possibles pour démontrer son talent, que ce soit en famille ou lors de différents événements publics (concerts bénéfices, festivals, etc).

C'est justement lors d'un concours estival à l'été 2002 que Myriam fait la rencontre de celui qui devait devenir son imprésario, Alain Lanthier. Après quelques sessions de studio avec mon ami Serge Laporte (Bill) qui signe quelques unes des musiques, elle prépare un premier CD de démonstration avec 4 chansons qu'elle nous offre d'écouter sur son site web officiel.

J'ai eu l'occasion d'écouter les chansons, et il est évident que la jeune femme a tout le talent et la voix qu'il faut pour percer. Il reste maintenant à lui donner la chance de se faire connaître du grand public. Je vous suggère fortement d'écouter les chansons "Un ange" et "L'indifférence" lorsque vous visiterez son site.

Le site Web Canoé Digital a justement choisi la chanson "L'Indifférence", composée par Daniel St-Jacques, comme la chanson démo de l'année 2002, ce parmi plus d'une centaine de chansons soumises au choix du public.

Je vous invite à visiter son site web officiel.
Albums Année En Collection
Démo 2002 Non

Robi, Alys

L'une des premières vedettes internationales de la chanson qui soit originaires du Québec, Alys Robi ne l'a pas eu facile. Née Alice Robitaille en 1923 à Québec, elle n'a que 5 ans quand elle se met à remporter des concours d'amateurs locaux. Elle chante à la radio dès l'âge de 7 ans et fait même partie d'une revue musicale au Théâtre Capitol.

Elle s'inscrit à des cours de chant, de danse et de diction pour faire ressortir son talent inné de la scène. A 13 ans, elle chante avec la troupe de Rose Ouellette (La Poune) à Montréal. Elle apprends ensuite l'espagnol et chante régulièrement à la radio de CKAC.

Spécialiste des rythmes sud américains, on lui doit les succès "Tico tico", "Brésil", "Besame mucho", "Jalousie", "Beguine", etc. En période de guerre, elle est souvent appelée à chanter pour les forces armées et se fait connaître aux États Unis, au Mexique, en Angleterre et au Brésil.

Marquée par la gloire, elle connaît des problèmes d'ordre psychologique et est soignée dans un centre psychiatrique. Son retour sur scène se fait en 1952 mais elle a déjà perdu un grosse partie de sa popularité.

Diane Dufresne lui offre la chanson "Alys en cinémascope" en 1979, et une série télévisée basée sur sa vie verra le jour au milieu des années 90. Mettant en vedette la superbe voix d'une jeune interprète appelée Isabelle Boulay, cette série nous permettra de mieux connaître le phénomène que fût Alys Robi, la Céline Dion de son époque.

Madame Robi s'est éteinte le 28 mai 2011 à l'âge de 88 ans.
Albums Année En Collection
Les succès d'Alys Robi 1962 Non
Ma carrière, mes chansons 1980 Oui
Laissez-moi encore chanter 1989 Non
Les succès 1995 Oui

Robichaud, Martin

Auteur, compositeur et interprète née le 16 avril 1973, Martin s'est d'abord fait connaître en remportant le titre d'ACI au concours Ma Première Place des Arts en 1999. Plus récemment, on a pu l'entendre au Bistro Le Maître Chanteur où j'ai eu l'occasion de le rencontrer.

Après sa triple victoire au concours mentionné plus haut, Martin Robichaud a continué d'accumuler les expériences de scène (ce qu'il fait maintenant depuis plus de 15 ans), ayant essentiellement chanté et joué des percussions sur des styles musicaux allant du rock progressif à la musique traditionnelle québécoise et celtique en passant par la chanson française et celle dite plus "actuelle".

Grâce à deux bourses consécutives du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, il a pu continuer d'explorer le potentiel sonore et musical de sa démarche d'écriture, donc de continuer à être un "travailleur de la chanson". On l'a donc vu partager la scène avec Michel Pagliaro et Les Respectables dans le cadre de Francofolies sur la route ainsi qu'avec Luc de Larochellière, Pierre Flynn, Richard Desjardins et les groupes Mes Aïeux et Yelo Molo. On l'a vu aussi dans le cadre du Festival International Acadien Cajun chanter avec plusieurs artistes acadiens d'envergure dont Pierre Robichaud, Delores Boudreau et Patrice Deraspe.

En solo, il joue un peu partout au Québec et au Nouveau-Brunswick. Il rêve d'une francophonie nord-américaine réunifiée. Une ''Québecadie'' ou un ''Acadibec'' mais bref, une francophonie retrouvée, géographiquement (ré)unie et socialement plus forte, de la Louisiane au Cap Breton, diguedon ! Musicalement indépendant, il n'a pas encore mis sa langue dans l'engrenage officiel de l'industrie; l'artisan avance à son rythme et espère toujours trouver l'équipe qui saura l'épauler tout en respectant entièrement sa démarche...

En 2008, il lance un CD à compte d'auteur de 6 chansons dont les excellentes Pour le mieux, La lettre, Victime maritime, Mes racines et une que j'apprécie tout particulièrement, Jackie Vautour traitant de l'expulsion de plusieurs familles acadiennes pour créer le parc Kouchibouguac dans les années 70.

Site MySpace
Albums Année En Collection
L'eau-delà mère 2008 Oui

Robie, Bob

Chanteur de charme du début des années 60, originaire d'Ottawa, son vrai nom est Robert Robitaille. Au départ, il étudie les chant classique et remporte plusieurs concours amateurs. En 1961, il arrive à Montréal et commence à chanter pour la nouvelle station de télévision de Montréal, CFTM-TV.

L'album que je possède a été produit avec l'aide du chef d'orchestre Roger Pilon, très populaire à cette époque, justement attitré à Télé-Métropole. On lui doit des versions québécoises de chansons à saveur européenne comme "Maria Elena", "Tu n'es plus là", "La rose et l'amour", "Aventure dans les îles", etc. Des ballades romantiques à souhait qui nous rappellent un Luis Mariano ou, plus près de nous, un Fernand Gignac.

Albums Année En Collection
Voici Bob Robie 1963 Oui
La voix de Bob Robie 1966 Non

Robitaille, Damien

Auteur, compositeur et interprète élevé en Ontario francophone, à Lafontaine plus précisément, né d'un père francophone et d'une mère anglophone, Damien a étudié le piano classique depuis l’âge de huit ans et joue de la guitare depuis ses treize ans. Il a même joué de la trompette et du violon. À 15 ans, il commence à composer des chansons en anglais, inspiré par les Beatles.

En l’an 2000, il n'a que 18 ans, alors qu'il compose ses trois premières chansons francophones et tente sa chance au concours Ontario Pop. En 2001, il forme le groupe rock anglophone The Mezameeze. Ensemble, ils remportent le concours universitaire Battle of the bands.

Au début de 2003, Damien lance un premier album éponyme qui ne tourne que dans la radio de sa ville natale. Il commence à donner des spectacles à Lafontaine, Sudbury et Waterloo. Bientôt, il déménage au Québec pour y faire carrière. En 2003, toujours au concours Ontario Pop, il se rend en finale et gagne une bourse pour étudier à l’École Nationale de la Chanson de Granby. Il fait ensuite la première partie de Jim Corcoran à Sudbury. À l’automne 2003, Véronique Dicaire invite Damien à jouer deux chansons à l’émission de télévision Le Garage de Radio-Canada.

Après son passage à l’École Nationale de la Chanson de Granby, côtoyant les Robert Léger et Luc de Larochelière, il participe au Festival Chanson en Fête de St-Ambroise et se rend en finale. La même chose se produit au Festival International de la Chanson de Granby où il remporte six prix dont les Francofolies, le ROSEQ, Réseau Ontario, Meilleure présence sur scène, Coup de coeur du Festival de Tadoussac, et Zoom sur la Relève.

Au cours du printemps 2005, il participe aux Francouvertes et se arrive bon premier. A partir de cette date, tout déboule et il est repêché par la maison de disques Audiogram. Ses présences sont remarquées et le personnage qu'il s'est forgé au fil des spectacles atteint le coeur d'un public grandissant.
Albums Année En Collection
Damien Robitaille 2003 Oui
L'homme qui me ressemble 2006 Oui

Robitaille, Jean

Auteur, compositeur et interprète né en 1943 à Montréal, il a commencé dans le métier comme scripteur aux Couche Tard et comme journaliste à La presse. Parolier très en demande dans les années 70, c'est lui qui a écrit "Les croissants de soleil" pour Ginette Reno.

Il a été choisi, avec le compositeur Christian St-Roch, pour écrire la chanson thème des Olympiques de 1976. La chanson s'intitulait "Je t'aime" et était interprétée par l'excellente Estelle Ste-Croix. Le jury était présidé par nul autre que Stéphane Venne.

Il écrira ensuite pour les Julie Arel, Véronique Béliveau, Emmanuelle, Sylvie Jasmin, Serge Laprade, Céline Lomez et Morse Code. En 1979, il enregistre la très belle chanson St-Jovite avec Renée Claude, une pièce que j'adore encore écouter. Durant les années 80, c'est à titre de producteur des groupes Uzeb et La Belle et la Bête qu'il fera sa marque.

Récipiendaire du Félix de l'album instrumental en 1986 (pour "Un voyage en couleur"), il a aussi composé le thème musical de l'émission Les Beaux Dimanches de Radio Canada de même que ceux de la Soirée du Hockey et de l'émission Le Point.
Albums Année En Collection
Fais de beaux rêves 1979 Oui
Transparence 1982 Oui
Oeuvres complètes (compilation) 1984 Non
Un Voyage En Couleur 1985 Oui
Pendulum 1988 Non
Cheese 1989 Non
Vu d'en haut 1991 Non
En équilibre 1993 Non
Macaroni tout garni 1999 Non

Rochette, Pascale

Interprète, comédienne et danseuse née le 15 juin 1979, Pascale a côtoyé plusieurs artistes de la chanson québécoise comme les Loco Locass et Dobacaracol. C'est aussi à titre d'auteure compositrice interprète qu'elle a participé aux concours suivants: Je vous Entends Chanter (prix d'interprétation), La Relève des Gens d'ici (finaliste prix du public), Révèl’artiste (finaliste ACI), Chanson en Fête de Saint-Ambroise (finaliste ACI), Le Tremplin de Dégelis (gagnante du premier prix ACI), etc. Elle a aussi remporté le premier prix d'interprétation au concours Je vous Entends Chanter du Musée de la civilisation.

Au fil des années, on a aussi pu l'apprécier dans différentes revues musicales, soit au niveau amateur ou professionnel: Quand j’avais cinq ans j’m’ai tué, Grease, Don Quichotte, Le Dialogue des Carmélites, Notre-Dame de Paris, etc. Elle a aussi participé au spectacle Les blues du Pape, réunissant divers artistes s'étant produits dans la boîte à chansons Le Pape Georges, à Québec, au cours des 20 année précédentes. Habituée des différents endroits où la chanson est à l'honneur, elle a donné de nombreux spectacles en solo. En 2007, elle fait partie de la sélection pour le concours Ma Première Place des Arts.

Voici comment elle se décrit:

« Ma musique se veut soleil », nous dit Pascale dont les chansons entrelacent les cultures et les genres. On y retrouve d’heureux mariages où peuvent s’unir rythmes d’origine africaine, harmonies folk et esprit latin. Cette chaleur donne à sa musique un caractère libérateur, une invitation au mouvement, qui permet à Pascale de prendre son envol. Le tempo, le groove, est le socle fondamental de ses chansons. Valse ou bossa-nova, berceuse ou compas, Pascale aime que sa musique fasse bouger, ne seraient-ce que ce pied qui tape au sol ou cette tête qui dodeline doucement.

La maturité de sa voix aux inflexions gaéliques révèle que l’innocence de Pascale n’est qu’apparence. C’est par cette voix que ses racines musicales se dévoilent et que les longs moments passés sur les œuvres des chansonniers francophones portent leurs fruits. Appuyée par une mélodie solide et de riches harmonies, sa voix irradie de délicatesse et de tendresse. On la croirait fragile mais, pourtant, c’est le public qui cède et qui se laisse prendre au jeu.

Les textes de Pascale explorent le mal d’aimer et la rage de vivre. Avec humour, elle aborde la vie quotidienne et ses petites luttes. Pascale porte aussi son regard sur des thèmes en apparence légers d’où émergent cependant fragilité et lucidité. Elle y révèle ses meurtrissures passées et ses leçons tirées. Même des thèmes plus vastes, écologie ou consommation, deviennent recherche de vérité, d’absolu. Ses paroles sont quêtes de bonheur.

Site sur MySpace
Albums Année En Collection
Émergence II (à paraître) 2007 Non

Rochon, Jacques

Auteur, compositeur, interprète et musicien (piano, guitare), Jacques se spécialise dans la belle chanson française, ce que l'on pourrait encore qualifier de style chansonnier. Depuis une vingtaine d'années, il a travaillé dans les Cafés théâtre, ainsi que différents bistrots et bars à travers le Québec

Pour pousser plus loin son expérience, il se joint à ses amis Agnès Falquet et Pascal Desgranges pour fonder le Trio Boris qui offre des spectacles en hommage à Boris Vian et Jacques Prévert.

J'ai découvert Jacques alors qu'il accompagnait Sylvie Royer au piano, puis je l'ai revu lors du lancement de l'album de Mousse sur lequel on retrouve une chanson de cette dernière, interprétée par Jacques, la très jolie "Ballade pour une petite soeur". Il a aussi accompagné Roger Tabra et Anne-Marie Gélinas.

En plus d'offrir son propre matériel, il se voue à l'interprétation de chansons crées par divers chanteurs québécois et français comme Gilles Vigneault, Félix Leclerc, Robert Charlebois et Claude Gauthier ainsi que Serge Reggiani, Léo Ferré et Georges Brassens.
Albums Année En Collection
Mousse - A l'ombre 2003 Oui

Rock et Belles Oreilles

Groupe humoristique très cinglant qui s'est laissé aller en chansons pour nous offrir quelques classiques du genre avec "Allo la police", "I want to pogne", "Arrête de boire", "Le feu sauvage de l'amour", "Ça rend rap", et autres trucs du même acabit.

Formé de Richard "Z" Sirois, André "G" Ducharme, Chantal Francke, Yves "P" Pelletier, Guy "A" Lepage et Bruno "E" Landry, le groupe a commencé à la radio communautaire (CIBL) avant de faire les belles heures de CKOI et du poste de télévision naissant, TQS.

En 1987, Richard quitte le groupe et Chantal, qui faisait partie des spectacles mais non du groupe, se joint officiellement à eux.

Quelques prix Félix ont ponctué leur carrière, dont celui de révélation de l'année, celui de microsillon de l'année, catégorie humour ainsi que celui de l'émission humoristique de l'année. Aujourd'hui, tous les membres sont actifs dans le domaine radiophonique ou celui de la télévision. Guy A. Lepage a obtenu un succès monstre avec sa série "Un gars une fille" avec Sylvie Léonard comme co-vedette.

Récemment, ils lançaient 4 DVDs présentant leurs meilleurs sketches en carrière.
Albums Année En Collection
RBO - The disque 1986 Oui
RBO - The spectacle 1987 Oui
Pourquoi chanter? 1989 Oui
Anthologie du plaisir 1991 Non

Rock, Jenny

Née Janine de Bellefeuille le 10 novembre 1946, elle est considérée comme la première rockeuse du Québec. Elle a fait carrière majoritairement entre 1965 et 1969. On ne l'a plus vue beaucoup par la suite, mais elle a fait des apparitions sporadiques à la télévision, et a récemment fait partie d'un spectacle rétro au casino de Montréal.

Dans les contexte de la musique yéyé des années 60, elle offrait un bon spectacle, se déhanchait beaucoup sur scène (notre Elvis Presley), et a connu quelques bons succès. J'aime bien encore entendre "Douliou Douliou St-Tropez", "Noir c'est noir" et "Le Sloopy". L'album que j'ai fait partie de la collection "Chapeau les Filles" des disques Mérite qui se spécialisent dans les compilations de chanteurs / chanteuses / groupes des années 60 et 70.

Pour revivre le temps des Boites à Gogo !
Albums Année En Collection
24 Succes Originaux par 24 Geants 197x Oui
Graffiti Kébec - Album Triple 1979 Oui
Danses Folles 1985 Oui
Douliou Douliou St-Tropez 1999 Oui
Juke-Box Jeunesse 2000 Oui
Juke-Box Vacances 2000 Oui

Roger, Jen

Monsieur M.C. lui-même, né à Montréal en 1938, son vrai nom est Roger Marcotte. Bien qu'il soit auteur et interprète, c'est à titre d'animateur qu'il a fait sa marque au cours de années.

Au tout début, il travaille sous le nom de Johnny Rogers à l'hôtel St-James, puis au cabaret Chez Emile de Québec. C'est en 1950 qu'il devient Jen Roger alors qu'il travaille au El Mocambo pour ensuite se joindre à la troupe de Rose (La Poune) Ouellette. Il remporte le concours Monsieur M.C. et sa carrière sur disque prend son envol avec des succès comme "Toi ma richesse", "Le miracle de Sainte-Anne", "Marina", "La madone", et plusieurs autres.

Maître de cérémonie officiel de la Casa Loma, il travaille très fort à promouvoir le talent québécois. Animateur radio en demande, il ouvre sa propre boite appelée "Ami-Amie Lounge". Toujours comme M.C., on le retrouve au El Mocambo, au El Paso, puis à la télévision où son plus grand succès sera Monsieur Banco.

Sur scène, il fait la Place des Arts et le Palais Montcalm (Québec) en 1967 avant de remporter le titre de Monsieur Radio Télévision la même année. Lors d'une de ses émissions des "Découvertes de Jen Roger", un jeune bambin de 9 ans fait sa marque et deviendra une super vedette par la suite, il s'agit de René Simard.

Plusieurs autres projets télévisés s'ensuivent, "Cabaret", "A la bonne heure" sont parmi les plus connus. Vers la fin des années 70, il se tourne vers la Floride et y établit résidence quelques années.
Albums Année En Collection
Succès d'hier et d'Aujourd'hui 1959 Non
Ca c'est l'amour 1960 Non
For lovers only 1961 Non
Souvenirs 1962 Non
Souvenirs Vol 2 1963 Non
A coeur ouvert 1963 Non
Souvenirs Vol 3 1964 Non
Pour amoureux seulement 1965 Non
Succès de la toute 850 1965 Non
Monsieur Banco 1966 Non
Montréal, un portrait musical 1966 Non
En récital 1966 Non
Mes premières chansons 1967 Oui
La madona d'Angela 1967 Non
Bouquet de roses 1969 Non
Succès souvenirs vol 3 1969 Oui
La grande kermesse western 1974 Non
Disque d'or 1977 Non

Roman, Tony

Auteur, compositeur et interprète de descendance italienne, né à Montréal le 1er août 1942, son vrai nom est Antonio D'Ambrosio. En plus de s'être fait connaître comme vedette de la chanson avec son grand succès Doo wah diddy, il a fait sa marque comme réalisateur et producteur de disques.

Pour la petite histoire, c'est au piano qu'il a appris à jouer de la musique, fréquentant pendant plusieurs années le Conservatoire Royal. Il fonde un groupe appelé Tony et les tip tops au tournant des années 60, groupe avec lequel il fera les belles soirées des salles de danse.

Il accompagnera les Pière Senécal, Tony Massarelli, Donald Lautrec en spectacle comme pianiste, avant d'enregistrer ses propres 45 tours dont justement Doo wah diddy. Lors d'un enregistrement de Jeunesse D'Aujourd'hui à Repentigny, en saison estivale, des jeunes femmes se sont jetées sur lui pendant la prestation, des images que l'on revoie régulièrement quand on veut parler de l'engouement de cette époque.

C'est lui qui persuade Nanette Workman de débarquer au Québec dans les années 65-66 et il devient son producteur. Il fonde sa compagnie de disques et met sous contrat les Patrick Zabé, Johnny Farago, La Révolution Française, Stéphane et quelques autres. Il continuera à travailler dans l'ombre au cours des années suivantes. La photo affichée ici a été prise lors d'un spectacle hommage aux Sinners en novembre 2002. On sait que la formation La Révolution Française est issue justement des Sinners.

Le 8 juin 2007, on apprend malheureusement le décès de Tony Roman, suite à un cancer du foie. Emporté à l'âge de 64 ans, il aura laissé une marque à long terme sur la petite histoire de la musique au Québec.
Albums Année En Collection
Monsieur Yé-yé 1964 Non
Hommage à Gilbert Bécaud 1965 Non
Doo wah diddy 1965 Non
Tony Roman 1967 Non
Réveillon chez la famille Canusa 1968 Non
Maledictus sound 1968 Non
Fleurs d'amour fleurs d'amitié 1968 Non
Tony Roman en spectacle 1969 Non
Le palmarès de Tony Roman 1969 Non
Tony Roman 1970 Non
Escale à Memphis 1986 Non

Rousseau, Mimi

Auteure compositrice et interprète née à Québec d'un père francophone et d'une mère britannique, elle passe son adolescence (jusqu'à 15 ans) à Toronto où elle ne connaît que la culture anglophone, notamment celle d'Angleterre dont sa mère est très friande (les Beatles surtout). Elle revient ensuite au Québec et découvre l'autre partie de sa culture.

Toute jeune, elle a appris le piano, le violon, le chant et la danse, étudié en sciences humaines et en arts plastiques tout en composant dans ses temps libres. Dès 1997, elle enregistre 13 titres instrumentaux, précurseurs de son goût pour l'écriture musicale. Elle arrive à Montréal en 1999 et entreprend alors des études en danse à LADMMI.

Ainsi donc, après avoir commencé sa carrière artistique au sein d'une troupe de danse contemporaine, elle bifurque résolument vers la chanson en 2002 alors qu'une blessure au cou l'empêche de pratiquer son autre passion. Elle prépare alors un premier démo de 3 titres avec l'aide de Mathieu Dandurand Gagnon avant de travailler comme choriste pour Charles Dubé et éventuellement un deuxième démo de trois chansons, cette fois avec le réalisateur musicien Jocelyn Tellier.

Ses démarches lui permettent de se faire une place au sein des productions Avalanche qui travaillent déjà avec Jorane, Taïma, Plaster, etc) et d'entreprendre la réalisation de son premier album complet, toujours avec l'aide de Jocelyn Tellier à la réalisation. Ses influences vont du pop au folk et du jazz au classique, pas nécessaire de dire que l'éventail est large et qu'elle le peuple bien. Elle reprend, entre autres, la chanson Luka popularisée par Suzanne Véga, qui devient Luca en français et qui parle d'un petit garçon victime de violence familiale. La chanson a tourné pas mal à la radio et a aidé à faire connaître la jeune femme.

Sur MySpace
Albums Année En Collection
Belle route 2007 Oui

Roy, Gildor

Comédien surtout connu pour ses rôles dans les séries télévisées, notamment les Super Sans Plomb et KM/H, il a aussi travaillé comme animateur à la radio, entre autres dans l'émission du matin de Normand Brathwaite (Soupir) à CKOI, ainsi que sur une radio concurrente. A l'occasion, on a pu le voir au cinéma, comme dans le film Karmina aux côtés d'Yves P. Pelletier (Rock et Belles Oreilles), mais ici c'est de sa musique dont il est question.

En 1991, Gildor décide de relever un autre défi, celui de dépoussiérer la musique country, et de lui redonner certaines lettres de noblesse... et ça fonctionne assez bien.

La chanson Une Autre Chambre D'Hotel a joué régulièrement à la radio, et il participe, avec les Bourbon Gauthier et Stephen Faulkner, à une renaissance du style. Bien que le côté musicien ne semble qu'un hobby à comparer avec sa carrière de comédien animateur, il aura produit au moins quatre albums à ce jour, dont le dernier est de style sud-américain, histoire de rendre hommage à la culture de sa femme, originaire de République Dominicaine.

En 2002, on le retrouve comme animateur du talk-show estival L'île de Gillidor, un clin d'oeil lancé à la série humoristique des années 60, L'Île de Gilligan. En 2003, il reprend l'antenne mais cette fois sous le nom de L'Île de Gildor et il anime l'émission du matin à CKOI en remplacement de Normand Brathwaite.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Tard le soir sur la route… 1991 Oui
Une autre chambre d'hotel 1994 Oui
Plein l'dos 1996 Non
Vacaciones 2002 Oui

Roy, Isabelle

Isabelle est née en 1959, à Caraquet au Nouveau-Brunswick et a commencé très tôt à chanter, avant de joindre Beausoleil Broussard en 1976. Après 6 ans passés avec cette formation, elle s'est tournée vers le cinéma et le théâtre tout en gardant l'idée de revenir à la chanson dans sa poche arrière.

En 1995, Isabelle a créé, avec son mari Claude Fournier (les deux sont issus du groupe Beausoleil Broussard), l'album concept Pays De barbarie sous le nom de groupe d'Isabelle et la bête. Ré-édité quelques années plus tard, l'album s'est enrichi de la chanson Évangéline (de Michel Conte) et a été publié sous le nom d'Isabelle. L'originalité de ce duo reposait sur la superbe voix d'Isabelle et les douces musiques de Claude.

Après presque 10 ans loin du marché du disque, elle nous offre (en 2004) un nouvel album hommage à ce grand poète qu'est Raymond Lévesque. C'est lors d'un spectacle monté en l'honneur de ce dernier qu'Isabelle tombe en amour avec son oeuvre. Elle incorpore donc certaines de ses chansons dans son spectacle et monte même un tour de chant complet avec les créations de cet auteur et offre le spectacle dans les maisons de la culture de Montréal, aux Francofolies 1999, au Palais Montcalm de Québec ainsi qu'au Festival acadien de Caraquet.

Devant la réception du public, elle choisit donc de préparer cet album hommage qu'elle nous offre maintenant. Quelques chansons fétiches de M. Lévesque y figurent, Bozo les culottes, Quand les hommes vivront d'amour, mais aussi plusieurs coups de coeur, moins connues certes, mais combien agréables à découvrir ou à redécouvrir comme Maryse (l'une des préférées de M. Lévesque), Dans la tête des hommes (l'une des préférées d'Isabelle), Les trottoirs, etc.

Lancé quelques mois plus tôt au Nouveau Brunswick, l'album y connaît un beau succès et c'est tout à l'honneur de l'interprète qui a remis ces chansons intemporelles dans la tête des gens. Il faut dire qu'outre Pauline Julien dans les années 60 et Luce Dufault avec Quand les hommes vivront d'amour, peu d'interprètes se sont attardés à faire connaître les chansons de ce grand poète. Il est maintenant question pour Isabelle de remonter le spectacle et de l'offrir dans les salles québécoises en 2005, c'est à souhaiter.

L'interprétation d'Isabelle ajoute un dimension tout à fait sublime à des textes profonds, empreints de simplicité et de beauté. Elle a l'une des plus belles voix de l'Acadie, que dis-je de la francophonie, Quand on associe la beauté des textes de Raymond Lévesque et la voix angélique d'Isabelle Roy, on obtient un bijou intemporel qui nous charmera pour des années à venir !

Surprise, elle nous offre un deuxième album en moins de 3 mois alors qu'elle profite du Festival Acadien de Caraquet 2004, célébrant le 400 ème anniversaire de l'Acadie, pour lancer l'album Amour fantôme qui s'insère dans la continuité de Pays de Barbarie. Toujours avec son complice de Beausoleil Broussard, Claude Fournier qui signe la majorité des musiques, elle s'est même permis de composer deux pièces elle-même, soit Conakry et Soufflé vent. La réalisation a été partagée par Tibasse (Jean-Sébastien Fournier) et Claude Fournier qu'Isabelle appelle gentiment les Sans Toupets, il faut les connaître pour comprendre.

L'album met toujours en vedette la magnifique voix d'Isabelle (je sais, je me répète) mais aussi les arrangements du duo Fournier et les textes que l'on doit à Annette Boudreau, Sylvain Meunier, James Germain, Nelson Minville, Marc Chabot et Anna Malenfant. Parmi les 10 pièces de l'album, toutes empreintes d'une remarquable beauté, on remarque Là, je reviens au monde, touchant la nostalgie du retour chez soi, Mon Acadie, ma douce, un chant d'amour à sa patrie, Aria, un extrait de La flûte enchantée de Mozart, Sonate et printemps que Claude avait composée et enregistrée en 1982, ainsi que Soufflé vent interprétée avec l'aide de l'auteur James Germain, chanson inspirée d'un chant traditionnel créole. Il faut savoir que si l'Acadie fête en 2004 l'arrivée des français en Amérique, Haïti fête de son côté les 200 ans de son indépendance. On a donc droit à un petit coup de chapeau de la belle acadienne envers ses cousins d'Amérique latine.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Pays De Barbarie 1995 Oui
Pays De Barbarie (ré-édition avec Évangéline) 1999 Oui
Quand les hommes vivront d'amour 2004 Oui
Amour fantôme 2004 Oui

Roy, Michel

Auteur, compositeur et interprète, Michel Roy revient à la musique après une absence de près de 35 ans puisqu'il avait fait partie du groupe Les Mégatones au milieu des années 60. Sans que cela aie une incidence sur sa carrière de musicien, ils est intéressant de savoir que Michel est le père du célèbre gardien de buts Patrick Roy qui a ré-écrit le livre des records de la LNH.

Comme beaucoup de musiciens de cette époque, Michel a laissé tomber la musique pour avoir un travail régulier et il a fait carrière dans la fonction publique québécoise jusqu’en septembre 1996. Par la suite, il continuera quelques années dans le privé en tant que consultant en gestion. Tout en travaillant comme fonctionnaire, Michel n'a jamais cessé de composer de la musique et c'est au tournant des années 2000 qu'il reprend officiellement le collier musical.

Il se dirige donc vers la musique de grand orchestre, intégrant le jazz et les rythmes sud-américains dans un style lounge et crooner que l'on n'entend pas souvent au Québec. Quelques-unes de ses pièces ont été choisies pour la bande sonore de la série Lance et Compte - Nouvelle Génération , intéressant retour des choses puisque sa vie personnelle a été constamment habitée de hockey.

Il sait charmer avec ses musiques, sa voix bien adaptée à son style musical, et sait aussi surprendre avec des textes à la fois directs et poétiques. On a pu le voir en spectacle au Festival international de jazz de Montréal, à la Fête du Lac des nations de Sherbrooke et au Grand Théâtre de Québec.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
En douceur 2001 Oui
Entre le jazz et la chanson 2003 Oui

Roy, Pierrette

Auteure, interprète et animatrice, née à Québec, elle a étudié à l'école des Beaux-Arts, avant de se lancer dans l'animation en 1950. Elle a travaillé sur différentes émissions de radio et de télévision, avant d'interpréter, en 1956, la chanson officielle du carnaval de Québec, ce qui lui a valu une très grande popularité.

Elle a continué d'animer à la télévision jusqu'au milieu des années 60, a joué dans un film d'Alfred Hitchcock, "I Confess" tourné à Québec, de même que dans le téléroman "La Pension Velder" tout en donnant beaucoup de son temps pour les gens défavorisés.

Parmi ses grands succès, notons "Marin", "Tourbillon", "Les Vendanges de l'Amour", "Ne Sois Pas Si Bête" et "Il Silenzio".
Albums Année En Collection
Pierrette Roy 1964 Oui
Pierrette Roy 2000 Oui

Roy, Raoul

Auteur, compositeur et interprète né en 1936 à St-Fabien-sur-Mer près du très beau Parc du Bic dans le bas St-Laurent, il est décédé en 1985 après une carrière spécialisée dans le style folklorique.

Grand amateur d'histoire, il était reconnu pour ses connaissances dans ce domaine. Il avait entre autres travaillé avec Luc Lacourcière (les Archives de folklore de l'Universoté Laval). Pour agrémenter son propos, il se mettait à chanter puisqu'il s'était donné la mission de garder en vie les très belles chansons de notre passé. Il trouvait ces chansons surtout dans le bas du fleuve, et auprès d'un pêcheur renommé, Sévérin Langlois (le fameux Capitaine Tit-Lou).

A la télévision, on a pû le voir lors des émissions: "Jeunesse oblige", "Les Cailloux" et "Mon pays, mes chansons" à Radio-Canada (à qui j'ai emprunté la photo qui orne cette fiche). Il y a notamment travaillé avec l'auteure, compositrice, interprète et animatrice Monique Miville Deschênes.

Peu d'enregistrements existent de son oeuvre, et je n'ai pas la chance de tous les posséder. Celà viendra peut-être. Il semble avoir produit quatre albums (Vol 1 à Vol 4) ainsi qu'une compilation que je viens à peine de dénicher. On y retrouve les arrangements de Paul de Margerie, François Dompierre, Franck Dervieux et de Tony Romandini. Mon petit doigt me dit qu'ils étaient les quatre arrangeurs des albums originaux.

Je me fie à un internaute, Jean-Claude De l'Orme, pour les informations qui suivent:

"Il se spécialisait dans les chansons folkloriques (sur étiquette Select). Je me souviens notamment de la chanson "Les draveurs de la Gatineau". C'est un disque qui a été très populaire dans les années 1970.

À l'âge de 18 ans, il partit chanter à Montréal, avec sa guitare. Il revint en Gaspésie dans les années 1970 pour y ouvrir le Centre d'Art Au Pirate, où plusieurs de nos artistes québécois sont passés, dont Gilles Vigneault, Pauline Julien, André Gagnon, Monique Leyrac et Claude Léveillée.

Ce folkloriste a effectué des recherches sur le répertoire maritime d'ici, ce qui lui a permis de révéler, par les chansons qu'il a recueillies et interprétées, la véritable histoire des gens du Québec.
Albums Année En Collection
Vol 1 - Chansons folkloriques du Québec 196x Non
Vol 2 - Chansons des navigateurs gaspésiens 1966 Non
Vol 3 - Folklore 196x Oui
Vol 4 196x Non
Vol 5 - Folklore 196x Oui
20 Chansons folkloriques du Québec (compilation) 196x Oui

Royer, Louis

Auteur, compositeur, interprète et poète, né le 27 octobre 1945, ce philosophe se définit comme un troubadour des temps modernes.

Extrait du site www.litterature.org:

"Il a étudié la philosophie et les lettres à l’Université Laval. En 1969, il a fait partie du groupe «Poètes sur parole» et a fondé, lors des événements d’Octobre ‘70, le groupe «La Cellule OSE». Cette même année, il a participé à la Nuit de la poésie du Gesù. Il a partagé la scène avec Gilles Vigneault et Félix Leclerc en 1971 et 1972, après avoir publié son premier recueil de poèmes, Poésie 0, aux Éditions de l'Arc en 1970.

Louis Royer a collaboré à plusieurs revues littéraires et culturelles dont Ratures, Cylindre et Inédits. Il a œuvré dans le milieu éditorial et a occupé, tour à tour, les postes de lecteur, conseiller littéraire, traducteur, réviseur et correcteur, travaillant ainsi avec des centaines d’écrivains, notamment François Barcelo, Arlette Cousture, Georges-Hébert Germain, Jean O’Neil, Francine Ouellette, Yves Préfontaine et Louis-Martin Tard.

Directeur littéraire des Éditions Trait d’Union de 2001 à 2003, il y a créé les collections «Poésie du square», «Poètes vivants» et «Poètes disparus». Suite aux événements du 11 septembre 2001, il a dirigé et préfacé le recueil collectif Le 11 septembre des poètes du Québec, paru en 2002. En association avec la poète Tania Langlais sous le nom de « La Poesia », il produit et anime depuis septembre 2003 les récitals « Poésie du Quartier latin » et, depuis mai 2004, produit « Les Mardis du Sarajevo » (soirées de poésie, de contes, de chansons et de théâtre).
"

Lors de ces soirées, soit le troisième mardi de chaque mois, Louis est accompagné de deux musiciens du groupe de musique gitane Jtadi, Marie-Hélène Dion et Pierre Olivier Ouellet, pour son récital de chansons intitulé Prisonniers de la Voie lactée. Il partage cette soirée avec Annie Bujo, également auteure compositrice et interprète, qui y donne son propre récital, Chants de bataille, accompagnée par le pianiste et guitariste Vincent Collard.

A l'automne 2004, Louis quitte le Sarajevo et organise des soirées chanson à L'Inspecteur Épingle de la rue St-Hubert. Pour voir quelques reportages sur l'événement, cliquer ici.
Albums Année En Collection
??? Non

Royer, Sylvie

Auteure, compositrice et interprète née un 1er mai (probablement dans les années 70), j'ai découvert Sylvie Royer lorsqu'elle a participé à l'album concept "Un rendez-vous dans l'irréel" avec d'autres artistes de grand talent (Patrick Olafson, Céline Faucher, Daniel Prudian, Maryse Ringuette et Benoit Martel).

Elle m'avait accroché avec la chanson "Je suis assise au bar", une chanson d'espoir et de désespoir qui nous fait réfléchir sur la condition des créateurs qui cherchent à sortir de leur solitude. Elle possède une voix atypique qui nous prend aux tripes, on ne peut pas s'empêcher de penser à Edith Piaf quand on l'entend chanter la douleur de ses chansons.

Je l'ai vue sur scène pour la première fois lors d'un spectacle de sa copine Céline Faucher. Deux très beaux duos sur des chansons de Barbara pour qui elles se promettent bien de monter un spectacle hommage un jour.

Dans le but d'en connaître un peu plus sur Sylvie, j'ai trouvé qu'elle avait remporté les honneurs des Francouvertes 1995 (la première édition). Selon ses propres commentaires, elle disait qu'en écrivant des chansons, elle avait l'impression "...d'être un arbre dont on extrayait la sève". Elle a régulièrement participé au Festival de la chanson de Montréal, comme les Sylvie Tremblay, Geneviève Paris, Luc de Larochellière, Cassonade, Pierre Létourneau, etc.

Elle a ensuite enregistré un album live au Zest "Acte premier" qu'elle a produit elle-même. Elle a ensuite chanté avec Jacques Higelin sur une scène européenne et n'a pas manqué de se faire remarquer par les cousins. Elle travaille habituellement avec l'auteur compositeur interprète et pianiste Jacques Rochon qui l'accompagne lors de ses spectacles, dont celui que j'ai vu à la Butte St-Jacques en mai 2003. De plus, avec son conjoint Thierry Fortuit, elle a fondé le duo Les Castors Célestes qui sont en train de préparer un premier album de chansons originales.

Reportages
Albums Année En Collection
Acte Premier 1996 Oui

Rudeluck

Groupe formé originalement de Luck Mervil et de Rudy Toussaint avec Frédérick Thivierge (basse), Eric Brassard (guitares), et Michel Gagnon (batterie).

Un premier abum majoritairement en français (avec un peu de créole et d'anglais), contenant quelques succès comme "Faut pas craquer" et "Tout recommencer".

S'ensuit un album en anglais et finalement un dernier album en français mais sans les musiciens qui faisaient partie du groupe pour les deux premiers albums. Cette fois, outre les Mervil et Toussaint, on retrouve Alain Pernot (guitares), Joël Ferron (basse), Luc Boivin (percussions), le Quatuor Morency (cordes), ainsi que Linda Benoy et Marie-Lou Gauthier (Toulouse) aux choeurs.

Sur ce dernier album, notons la très belle chanson reggae "Solitude dans la foule" qui comprend un extrait d'une chanson d'Harmonium, ce qui a peut-être pavé la voie à l'album solo de Luck Mervil où il a repris plusieurs chansons du patrimoine québécois.

Un beau mélange musical culturel !
Albums Année En Collection
RudeLuck 1993 Oui
Two 1995 Oui
Pour le Meilleur et Pour le Pire 1998 Oui

Russell, Michel

Biographie officielle de l'artiste

Auteur, compositeur et interprète, Michel roule sa bosse dans le mtier depuis plus de 20 ans. Au cours de cette période, il a lancé cinq albums, toujours sans aucune aide financière gouvernementale. Pourtant, il a fait la première partie de Creedence Clearwater Revival devant 10,000 spectateurs qui ne le connaissaient pas et qui l'ont ovationné tout en demandant un rappel. Il a aussi ouvert un festival en France après y avoir séjourné à l'invitation de Salvatore Adamo.

Gagnant du Meilleur Espoir Canadien en 1989 au Factor Music Award à Toronto, Michel Russell est avant tout un artiste sincère sur scène. Après tout, à quoi bon serviraient les chansons d'un compositeur si une fois rendu sur scène, celui-ci ne faisait qu'interpréter de vieux succès qui ne sont pas les siens ? Tantôt intimiste, tantôt énergique, Michel Russell se fait rassembleur avec ses potes les musiciens. La scène leur offre l'opportunité de faire voir au monde que les artistes peuvent apporter émotion et découverte au gens sans avoir à inonder les ondes radiophoniques.

Il a assuré les premières parties des Kenny Rogers, Laurence Jalbert, Paul Piché, Robert Charlesbois et bien d'autres. Il a relevé le défi d'un mini-concert au BB King's à Hollywood, a fouler le sol de St-Pierre-et-Miquelon pour une vingtaine de spectacles.


Je viens de recevoir le cinquième album de Michel, un CD riche en mélodies accrocheuses, des chansons qui démontrent à la fois l'énergie typique des gens de L'Acadie et les problèmes auxquels ils doivent faire face. A ce titre, il faut bien écouter les paroles de Monsieur le Ministre sur le désaveu politique. Michel Russel fait preuve d'un plume bien aiguisée pour porter les thèmes de l'amour et de la haine, notamment sur les pièces J'ai tout donné, J'me souviendrai, Je porterai ta haine, des chansons qui frappent droit au coeur de l'auditeur. Dans un autre ordre d'idée, Les parvenus démarre en trombe sur des accords qui rappellent vaguement Deep Purple, pour nous parler du combat des démunis face aux plus nantis. Une des chansons les mieux réussies de l'album et certainement mon coup de coeur.

Côté musical, c'est entraînant, créatif, l'usage de la mandoline ajoute un élément d'originalité fort agréable à entendre. Comme je disais plus haut, on sent une énergie communicative sur cet album, Michel sait fort bien enrober ses textes dans des ambiances musicales efficaces qui donnent un goût de revenez-y. Un album fort généreux avec 15 chansons qui offrent un bel éventail musical et poétique.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Longer la nuit 1993 Non
Jongler avec le temps 1999 Non
Le cordonnier 2003 Non
Les trois hommes 2008 Non
La légende 2011 Oui
Michel Parent