Biographies - Lettre M

M..., Jenni

D'origine Italienne (son vrai nom est Jenni Malabossa), elle est une découverte du Producteur Gilbert Fournier qui veille maintenant sur sa carrière. Elle commence à chanter en 1993, à l'âge de 9 ans (elle en a aujourd'hui 19), et a été invitée à joindre le groupe MUSIC PEOPLE. Après avoir enregistré deux cassettes pour le ministère Multilingue à Brossard, elle a donné des spectacles avec la troupe Fantasia et les Productions Moko.

Révélée lors du concours "Chantons en Fête" de Saint-Ambroise, elle fait ensuite l"Effleure Printemps de Laval", et donne des spectacles pour "Sida-Vie" à Laval, la Maison des Jeunes de Terrebonne et l'Opération Enfant-Soleil. A 13 ans, elle "fait la barbe" à plusieurs artistes adultes lorsqu'elle remporte un concours de chant à Laval, avant de remporter le concours "Club Optimiste District Centre-Québec" à 14 ans.

Elle fait la première partie de Renée Martel et de l'humoriste François Massicotte, puis donne des spectacles à St-Agathe et à La Bulle de Québec. Elle fait quelques émissions de télé, comme Décibel, Salut Bonjour, Ici Québec, Ici Saguenay, Un Air D'Été, etc... et donne un spectacle en solo au Céleste de Montréal, avant de faire Le Gesù en partenariat avec d'autres artistes.

Finalement, des prestations au Salon Pepsi-Jeunesse, au Grand Prix Air Canada et la Semaine Italienne de Montréal. J'ai eu l'occasion de la voir (rapidement) lors de ce dernier événement alors qu'elle donnait un spectacle en plein air dans le parc du Carré Dominion. Multi-disciplinaire, elle a étudié à l'ESTHEM, école des arts de la scène, où elle a travaillé le théâtre, la danse, le chant, la littérature, la diction , le piano et le solfège.

Son premier album, sorti en 2002, touche le pop, le rock, les musiques du monde, le tout sur des rythmes à la mode. Elle y chante en français, en anglais, en italien et en espagnol. Notons la présence aux textes de Katia-Anne Veilleux, qui a aussi travaillé avec Bruno Pelletier et Serge Leduc. La chanson-titre "Sans Toi" nous offre un super exemple du talent de la jeune femme. Un troisième extrait radio vient d'être lancé, c'est une version dance de "Bad boy" qui est présent sur son album mais qui a été remixé pour la circonstance.

Pour lire un reportage plus détaillé... cliquez ici !

Albums Année En Collection
Avec ou sans toi 2002 Oui

Madame

Groupe originaire d'Alma, formé de Roger Boudreau (guitare), Michel Gatignol (voix), Gilles Leblanc (basse), Jacques Marchand (guitare), Robert Pelletier (percussions) et Michel Smith (claviers).

Après avoir été finalistes lors du concours "L'Empire des futures stars" de CKOI en 1983, il nous offrent un premier album intitulé simplement "Madame".

Leur premier succès fût "On veut pas payer", alors que personnellement je les ai surtout découvert avec "Persona non grata" de leur troisième album paru en 1991 alors que le groupe avait réduit ses effectifs et ne se composait plus que de Roger Boudreau, Michel Gatignol et Jacques Marchand.

Ils ont reçu le Félix du meilleur groupe francophone lors du gala de l'ADISQ en 1986 et 1988, et participé aux Francofolies de Montréal en 1991 et celles de La Rochelle en 1992. Un rock solide !
Albums Année En Collection
Madame 1985 Oui
Eldorado 1987 Oui
Weke 1991 Oui
Ce Beau Pays 1994 Oui

Mad'Moizèle Giraf

(A faire)
Albums Année En Collection
Peindre la Giraf 2009 Oui

Mademoiselle S'amuse

Groupe de musiciens regroupés autour de Guy Donis et qui se sont donnés le mandat de faire revivre certains airs de musique traditionnelle en misant majoritairement sur des instruments acoustiques.

On retrouve donc Guy Donis (banjo 5 cordes, mandoline, dobro, bouzouki, voix), Marie-Soleil Bélanger (violon, violon bariton, erhu, voix), Dominic Desrochers (voix, podorythmie), Yann Falquet (guitare voix) et Eric Auclair (contrebasse, voix).

Chacun de leur côté, ils ont travaillé avec des grands de la musique québécoise, Michel Cusson, Richard Desjardins, Yves Desrosiers, Plume Latraverse, Jeszcze Raz, Lhasa, Chloé Sainte-Marie, Pierre Flynn, Karen Young, Paul Piché, Nancy Dumais, etc.

Outre les artistes mentionnés plus haut, notons que Guy Donis a aussi participé au Trio de guitares de Montréal et possède aussi sa propre formation de jazz, le Guy Donis Trio. De leur côté, Dominic Desrochers et Yann Falquet participent au spectacle Chantier du collectif de folklore urbain Zeugma. Leurs expériences diverses les préparaient à monter ce projet tout à fait par plaisir collectif. Chacun amène son bagage et participe à sa façon aux compositions ou aux arrangements, ce qui donne un son unique, à mi-chemin entre le contemporain, le folklore et les musiques du monde.

Par moments dynamique, par moments douce, la musique de Mademoiselle s'amuse sait nous émouvoir et ils se font ainsi l'écho de ces magnifiques musiques du passé qui se conjuguent maintenant au présent.

Autres reportages
Albums Année En Collection
Mademoiselle s'amuse 2004 Oui

Madore, Michel

Né en 1949 à Montréal, le guitariste Michel Madore signe deux albums dont je ne possède que le premier. Sur cet album donc, il nous offre une musique progressive de type jazz-rock, un style assez populaire dans les années 70.

Après des études universitaires en mathématiques à l'Université de Québec, il a poursuivi une carrière de compositeur instrumentiste, jouant notamment des claviers sur l'album que je possède. Depuis 1982, il se consacre à la peinture.

J'aime bien le son et les ambiances qu'il crée, notamment sur la pièce "Ballade" où la guitare est mise en évidence.
Albums Année En Collection
Le Komuso à Cordes 1976 Oui
La Chambre Nuptiale 1979 Non

Madrigaïa

Groupe manitobain formé en 1999, composé de 6 voix qui sortent de l'ordinaire, appartenant à Sarah Dugas, Ariane Jean, Marie-Claude McDonald, Dominique Reynolds, Brigitte Sabourin et Andrina Turenne.

C'est en mettant en valeur leur talent vocal que ces charmantes dames ont fait leur chemin dans la chanson pour en arriver là. Chacune a connu des succès individuels comme interprète et auteure compositrice. Chacune a représenté le Manitoba au Gala Chant'Ouest entre 1992 et 2001. Quatre d'entre elles ont été couronnées lauréates de cette compétition pour ensuite participer au Festival de Granby, en tant que demi-finalistes ou finalistes.

En décidant de faire un bout de chemin ensemble, elles choisissent le nom de Madrigaïa, résultant de la fusion entre les mots "madrigal", désignant des chants écrits spécifiquement pour des voix, et Gaïa, du nom de la déesse grecque de la Terre.

Leur premier album, intitulé "Viva Voce", propose 15 pièces traditionnelles et populaires du monde entier, chantées en français (Ritournelle, En filant ma quenouille, Fendez le bois et Grain de mil), en yiddish (Vus vet zayn), en croate (Moja Diridika, Vuprem Oci), en serbe (Niska Banja), en hongrois (Tabortuznel) et en mic mac (Vichten). À cela s'ajoute une chanson originale intitulée Mon arbre, écrite par Dominique Reynolds et arrangée par Marie-Claude McDonald.

Ces pièces, chantées tantôt a cappella, tantôt avec accompagnement, permettent d'apprécier pleinement la richesse et l'originalité des harmonies vocales élaborées par Madrigaïa. Les musiciens Christian Dugas aux percussions, Daniel Roy à la batterie et aux percussions, Richard Moody à l'alto et Gilles Fournier à la contrebasse ont collaboré à ce disque enregistré et mixé par Norman Dugas.

En 2005, la voix de Annick Brémault s'ajoute aux six autres sur leur deuxième album intitulé Pléiades, faisant référence aux sept filles de d'Atlas qui, selon la mythologie, auraient été transformées en étoiles. Une belle métaphore pour le travail de ces sept talentueuses jeunes femmes.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Viva Voce 2003 Oui
Pléiades 2005 Oui

Magma (Les Jumelles)

Duo formé des jumelles Barbara et Nancy dont je ne connais qu'un seul album qui a connu assez peu de popularité.

Elles reprennent le succès de Nanette Workman Danser Danser, et signent les textes de plusieurs chansons, mises en musique par Martin Bachand et Jacques Graveline qui a aussi assuré la réalisation de l'album.

Difficile de savoir ce qui n'a pas marché, les chansons sont agréables, les jumelles ont la voix et le "look" qu'il faut pour réussir.

M'enfin !

Albums Année En Collection
Des Noms Gravés 1993 Oui

Magnan, Paule

Auteure, compositrice et interprète, elle a un physique de jeune première mais il faut se méfier puisqu'elle manie la guitare comme une virtuose du rock, solide et sans compromis. Après avoir fait partie du groupe (presque métal) TSPC dans les années 90, Paule avait pris un tournant plus pop-rock notamment lors des spectacles où elle accompagnait Dan Bigras ou les émissions de télé qu'elle a faites avec Normand Brathwaite (Soupir).

Elle se lance ensuite en solo et prend l'avant scène, munie de ses nombreuses guitares et avec l'aide de plusieurs amis musiciens qu'elle a enrôlés pour jouer sur son premier album. On y retrouve Jean-François Lemieux (aussi un ex de TSPC), Rémy Malo et Patrick Lavergne aux basses, Francis Filion et Alain Bergé à la batterie, Guy Dubuc aux claviers ainsi que Marie-Josée Frigon au saxophone, L'album est composé de 10 pièces, toutes des créations paroles et musique de Paule Magnan sauf Big in temper (avec l'aide de Anouk Bélanger) et Frankiecan (avec l'aide de Jean-François Lemieux).

Outre les pièces déjà nommées, on retrouve Les machines, la chanson-titre, qui est une dénonciation du conformisme et des "machines" à profit, Les décorettes (sur la liberté d'expression), Coalition (pour un monde plus libre), Pride and madness (un rock d'influence punk) et plusieurs autres. Paule s'en donne à coeur joie à la guitare, cet album est son bébé et elle n'y a fait aucun compromis, divers styles s'y confondent et c'est voulu comme ça. Du rock pur et dur aux ambiances psychédéliques et même envoûtantes, elle tire toujours son épingle du jeu à la guitare et la voix est, ma foi, fort agréable pour appuyer des textes accrocheurs et intéressants.

En 2011, elle lance un deuxième album toujours dans la veine rock avec guitares acérées et textes revendicateurs. L'album Futile résistance nous la montre sous des facettes différentes, parfois même aux antipodes, avec des titres comme Faire rien, Rock star, Poussières d'étoiles, Les moutons, Vacarme blanc et Transportée. Pour cet album, Paule s'est entourée des musiciens Maxime Lalanne (batterie, percussions), Sylvain Lamothe (basse) et Rémy Malo (basse). Naturellement l'habile guitariste s'est réservée toutes les pistes de guitare, mais aussi la programmation et un peu de basse distortionnée sur les pièces Futile résistance et Les moutons. Toujours aussi passionnée, Paule nous offre du vrai bon rock, accessible et original, tout en allumant nos neurones !

Autres reportages
Site Web officiel
Albums Année En Collection
Les machines 2005 Oui
Futile résistance 2011 Oui

Magnum Daisy

Groupe de rock formé de Jean-François Dubé à la voix & guitare (Noir Silence), Louis (Fire Lewis) Mercier à la guitare (Martin Deschamps), Jean-Sébastien Baciu à la basse (Jonas) et Stéphane Gaudreau à la batterie (Jean Leloup).

Voici un album qui déménage, du rock puissant où les guitares se font entendre sans pour autant enterrer tout le reste. Dès la première écoute, on reconnaît la voix rauque de Jean-François qui est entouré d'un groupe de super musiciens qui ont fait leur marque avec plusieurs artistes québécois.

Les gars nous offrent un rock sans concession, loin des "power ballads"qui semblent être devenues la norme dans le rock québécois. Les guitares sont stridentes, le duo basse / batterie nous donne une rythmique fort dynamique, et le tout demeure toujours très accrocheur et mélodique.

Plusieurs chansons ressortent du lot, je suggère d'écouter La tête levée, El diablo, Danse Daisy danse et Mesdames pour vous faire une idée du style et du potentiel de ce super groupe qui redéfinit la notion de rock québécois.

Site Web officiel
Albums Année En Collection
Magnum Daisy 2010 Oui

Mai, Martine

Découverte en 1998 grâce au hit Donne-moi un peu de ta peur qui s'est hissé au top des palmarès pendant plusieurs semaines, elle a récidivé quelques mois plus tard avec Conquistadore-Moi.

Elle chante depuis l'âge de 15 ans, et a fait partie de la distribution du spectacle musical C'est la faute à Elvis II avec, entre autres, Lyne Cadieux. C'est en 1994 que sa vraie carrière solo démarre, lorsqu'elle rencontre celui qui allait devenir son imprésario.

Notons les contributions de Luck Mervil (RudeLuck) et de Luc de Larochellière sur quelques chansons, ainsi que le trio Jef Lorber, Marc Pérusse et Guy Roche à la réalisation de l'album.
Albums Année En Collection
Voir Le Loup 1998 Oui

Majoly

Auteure, compositrice et interprète, j'ai entendu parler de Majoly pour la première fois lors d'une session de chat avec Serge Fiori. Nous y avons appris que Serge avait travaillé avec elle à la production de son premier album. Elle signe toutes les musiques et tous les textes, y joue de multiples instruments, guitares (6 cordes, 12 cordes, électrique), des claviers, de la flûte traversière, de l'harmonica, des percussions en plus de la programmation... ouf !

De son côté Fiori a ajouté quelques sessions de guitare en plus d'agir comme conseiller technique et artistique. La pochette de l'album nous montre une très jolie Majoly avec des ailes qui nous rappellent un ange alors que le titre de l'album est Les deux pieds sur terre. Question de nous garder sur le qui-vive j'imagine.

En fait, l'album est dédié à l'amour sous toute ses formes, celui de l'autre, celui des enfants (notamment sa fille Em), celui de la terre et de notre environnement, celui de soi-même et de la vie. Des guitares acoustiques à profusion, un son léché dans lequel on sent l'influence lointaine d'Harmonium dans le style, notamment dans la chanson Si bon l'amour.

Avant ce premier album en solo, Majoly a fait de la danse professionnelle, a travaillé comme chorégraphe, oeuvré pendant plusieurs années à composer de la musique de films (avec Fiori justement), ce qui l'a menée à remporter un Ours d'Argent au Festival du film de Berlin ainsi qu'un Bayard d'Or à Namur pour la musique du film sénégalais Madame Brouette.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Les deux pieds sur terre 2003 Oui

Major, Aimé

Auteur, interprète et comédien, né à Montréal en 1924 de parents déjà dans le domaine de la musique (père chanteur et mère pianiste), il prend des cours de chant et d'art dramatique avant de débuter à la radio en 1947, lors de l'émission "Horizons dorés". Il remporte le premier prix du concours "Les talents de chez-nous" en 1948 avant de joindre les Variétés Lyriques de 1949 à 1953.

Toujours à la radio où il possède sa propre émission "Aimé Major chante", il joue aussi au théâtre, notamment dans les pièces "Le bourgeois gentilhomme", "Roméo et Juliette" et le "Malade Imaginaire". Avec la troupe du "Théâtre du Nouveau Monde", il participe au festival d'Edimbourg en Écosse.

C'est dans les années 50 qu'il commence à enregistrer des chansons à caractère plus populaire comme "Maman", "Je reviendrai", "J'avais 20 ans" et "Un train bleu dans la nuit".

Il anime une émission avec Margot Campbell intitulée "La Belle Époque" dont a été tiré un disque. Après un retour au chant plus classique avec Mathé Altery, il se dirige vers la musique religieuse.

Il aura aussi participé à certaines séries télévisées, comme "Les Plouffe", "Les enquêtes Jobidon" avec Marc Favreau et Yvon Dufour, "Le Survenant" et "Cap aux sorciers". On peut sans aucun doute dire de lui qu'il est un artiste aux multiples talents.
Albums Année En Collection
Un Souvenir d'Aimé Major 1960 Oui
Aimé Major chante l'amour 1961 Non
Un jour je rêverai 1962 Oui
Chansons de Charme 1964 Oui
Chantent la Belle Époque (avec Margot Campbell) 1966 Oui
Aimé Major 1967 Non
Marie 1974 Non
Jésus et Marie 1975 Non
Aimé Major 1980 Non

Major, Catherine

Auteure, compositrice, interprète et pianiste, née le 17 février 1980, elle commence ses études de piano en 1984 à l'école Vincent D'Indy et poursuivra en musique jusqu'à l'obtention de son bac en piano jazz à l'UQAM en 2003.

Après avoir participé au concours Ma Première Place des Arts en 1999, elle se rend en demi-finale à Petite Vallée en 2001 avant de revenir en 2002 et remporter le concours, catégorie ACI. Elle parcourt ensuite le Québec et la France dans le cadre de la tournée du Grand Huit. Elle a aussi participé à l'Off Festival de Jazz de Montréal à l'été 2003.

Avec un premier album auto-produit, Catherine nous prouve hors de tout doute qu'elle est une valeur sûre de la musique québécoise, et qu'elle est une fonceuse. Non seulement elle a produit l'album, mais elle aussi travaillé à la réalisation avec l'aide de Jacques Laurin (qui a aussi travaillé avec Karen Young). Appuyée des musiciens de renommée Francis Covan, Christophe Papadimitriou, David Bussières et Francis Roberge, Catherine fait corps avec son piano et nous offre un bouquet de chansons dont elle a composé toutes les musiques. Du côté des textes, quelques-uns lui ont été offerts par sa mère, Jacinthe Dompierre, et elle reprend les mots du poète Camerounais René Philombe sur L'homme qui te ressemble.

Entre musiques du monde, polka, jazz, tango et chanson française, Catherine s'inspire de tous ces styles musicaux qu'elle amalgame sur un album éclectique teinté d'une poésie et d'une fraîcheur qui n'est pas sans rappeler un certain Edgar Bori qui est justement très impliqué dans le festival de Petite Vallée. L'album est offert sous le chapeau des Productions de l'Onde, la boite de production de l'ami Bori. Après quelques écoutes seulement, je suis déjà accroc de Knock Out, Le ciel gris, Swing la terre et Si c'est vrai. Ce même CD a remporté en 2004 un prix Coup de Coeur de la célèbre Académie Charles Cros (France).

Presque 4 années plus tard, Catrherine revient à la charge avec un deuxième opus tout aussi novateur, intitulé Rose Sang. Elle a pris de l'assurance et ose s'aventurer plus loin dans sa recherche musicale. Elle signe toutes les musiques sur des textes d'Éric Valiquette, Martine Coupal, Jacinthe Dompierre et, évidemment, elle-même. L'album est réalisé de main de maître par Alex Mac Mahon qui signe aussi les arrangements. Peu après le lancement de son deuxième album, Catherine a eu le plaisir de recevoir un prix aux Jutra 2008 pour la meilleure bande sonore de film, notamment celle qu'elle a écrite pour le film Le ring.

Reportages QuebecPop
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Par dessus bord 2004 Oui
Rose sang 2008 Oui

Major-Matte, Annie

Auteure, compositrice, interprète et pianiste, née en 1979, Annie est tombée dans le show business à la sortie de la maternelle, que ce soit pour participer à des publicités, des documentaires, faire de l'animation pour des émissions jeunesse et même participer à des séries télévisées comme "Les Frimousses", "Un homme au foyer", "Les filles de Caleb", etc.

Entre tout cela, elle apprend le piano et le chant, puis en 1996 elle chante une de ses compositions avec nulle autre que Lara Fabian. Pendant quelques années, elle fait la promotion d'un album de Noël qu'elle a enregistré sous le titre de "Les Petits Noël".

Elle travaille ensuite comme choriste avec le groupe de rap LMDS, apprend la guitare et se met à ses propres compositions. La voici maintenant qui réalise l'un de ses rêves, un premier album "officiel" dont elle a écrit la majorité des chansons, certaines en collaboration avec Tino Izzo, celui-là même qui a travaillé aux arrangements et réalisé l'album.

Il s'agit ici d'une musique pop rock bien ficelée, très radiophonique comme son, pas surprenant que le premier extrait, "Feu de Paille" passe régulièrement sur les ondes de la région de Montréal (ailleurs en province aussi j'imagine). J'aime beaucoup la chanson "La guerre", paroles et musique d'Annie, avec son intro douce au synthétiseur (ou B3), un déchaînement d'émotions en milieu de chanson, et une fin plus douce, avec de la guitare et des violons.

Faisant partie de l'écurie de Guy Cloutier, nul doute que l'on entendra parler d'Annie pendant un bon moment. Elle n'a rien d'un "Feu de Paille" !

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Les Petits Noël 199x Non
Dissidence 2003 Oui

Malade Mantra

Ils ont gagné le Festival de Granby dans la catégorie Collectif en 2004, pour ensuite faire partie de la tournée des lauréats avec Guillaume D'Aoust et Pascale Delagnes, c'est à ce moment que la photo de gauche a été prise. Dans le groupe, on retrouve André Désilets (saxophones), Mathieu Massicotte (batterie, percussions) et Bruno Rouyère (voix, guitare, basse). Sur leur premier album, et souvent avec eux sur scène, on retrouve Igor Bartula à la basse.

Le groupe s'est formé en 2002, lors de la rencontre des trois saltimbanques, chasseurs de rythmes et adeptes de l’exploration musicale. Le goût du voyage par la musique les rapproche, alors que séparément ils ont travaillé avec Lilison di Kinara, Youssou Seck, Geoulah, les Funkafones, Possession Simple et Caïman Fu. Ils fondent Malade Mantra et pendant deux ans, ils peaufinent leur répertoire, donnant plusieurs spectacles avant de s'inscrire en 2004 au Festival de Granby où ils raflent les honneurs du Collectif ainsi que le Prix Étoile Galaxie décerné par Radio-Canada.

Parlons-en justement de ce premier album intitulé Quatre millions de tounes et paru sur l'étiquette Voxtone en 2006. Parmi les artistes invités, outre le "Caïman Fu" Bartula, on retrouve Pascale Delagnes (voix), El-Hadji Diouf (percussions), Jacques Séguin (trompette), Denis Faucher (piano) et quelques autres. Leur musique est le fruit d'un métissage finement ciselé, beaucoup de cuivres, une sorte de potion pop-rock pimentée de funk, de jazz, de reggae, de ska, d’afrobeat et autres musiques du monde...

Quant au nom, ce fameux Malade Mantra, son origine va de soi. Malade car c’est la condition fondatrice de leur démarche, leur caractéristique commune. Chez eux point de normalité! Quant à Mantra, il s’agirait d’une prière mystique, une incantation destinée à conjurer la folie du monde. La musique vécue comme une forme d’exorcisme, en somme…

Autres reportages
Albums Année En Collection
Quatre millions de tounes 2006 Oui

Malo, Jean

Auteur, compositeur, interprète et animateur, né à Joliette en 1947, il a surtout été connu comme animateur d'une émission jeunesse "Bonsoir copains" à la télévision de Sherbrooke vers la fin des années 60. Il restera longtemps associé à ce poste de télévision, en devenant en quelque sorte l'animateur maison.

Je le croyais originaire de L'Estrie lorsque j'ai découvert qu'il avait commencé sa carrière dans la région de Lanaudière, au poste de radio CJLM (Joliette). Il a ensuite déménagé ses pénates à Granby, au poste CHEF, avant d'obtenir le poste à CHLT-TV, ce qui devait le consacrer comme vedette auprès de la jeunesse de l'époque, un peu comme Pierre Lalonde et Joël Denis avec Jeunesse D'Aujourd'hui.

Suite à quelques succès sur disque, notamment les chansons "Une bague" et "Un portrait de mon enfance", il a été élu Révélation masculine de l'année en 1970 lors du gala des artistes.
Albums Année En Collection
Jean Malo 1969 Non
Révélation de l'année 1970 Oui
Pour tous les âges 1972 Non
Album souvenir (compilation) 1973 Non

Mandeville, Gaston

Auteur, compositeur et interprète né à Drummondville en 1956, et malheureusement décédé le 16 mai 1997 des suites de maladie, il nous lègue un répertoire d'excellentes chansons donc quelques classiques comme "Le Vieux Du Bas Du Fleuve" qui est probablement ma préférée.

Au début de sa carrière, son répertoire était plus axé sur le folk-rock, alors qu'il avait bifurqué vers le pop-rock quelques années plus tard, avec des chansons comme "Ramdam Dans Le Trafic", "Où Sont Passés Les Vrais Rebelles" et "L'Homme De La Maison".

Il avait fait la première partie du spectacle de Chris De Burgh en 1980, et avait aussi travaillé avec la chanteuse Sylvie Tremblay que j'aime beaucoup.

En 1981, c'est la première partie de Diane Dufresne au Festival d'Été de Québec, et quelques années plus tard, les Francofolies de La Rochelle en 1989.
Albums Année En Collection
Mandeville 1980 Oui
Mandeville 1981 Oui
El Cheapo De Luxe 1983 Oui
Comme Un Teenager 1986 Oui
Ou Sont Passes Les...Rebelles 1989 Oui
En Route Vers L' An 2000 1994 Oui

Maneige

Groupe de musique progressive assez connu dans les années 70, il a été créé en 1972, et comprenait alors Alain Bergeron (flûte, piccolo, saxophone, piano), Jérôme Langlois (piano, clarinette, guitare), Gilles Schetagne (batterie, percussions, synthétiseur) et Yves Léonard (basse, contrebasse). Avant Maneige, Bergeron et Langlois faisaient partie d'un autre groupe rock progressif, Lasting Weep.

Au cours des années, on retrouvera aussi Vincent Langlois (piano, percussions), Denis Lapierre (guitare, synthétiseur), Paul Picard (percussions, batterie), Pierre Gauthier (batterie et percussions), puis en 84 on retrouve Michel LeFrançois et Claude "Mégot" Lemay, l'actuel chef d'orchestre de Céline Dion et l'ancien du groupe Pollen.

J'oserais dire que mon album préféré fût Les Porches, cela sans dénigrer les autres disques. Un beau mélange d'instruments, mettant souvent en valeur la flûte, les claviers et les percussions. Reconnus comme d'excellents musiciens, plusieurs sont diplômés de l'école Vincent D'Indy, ils ont fait la première partie des groupes Soft Machine et Gentle Giant en 1975, en plus de faire la Place Des Arts en 1976. Ils ont aussi composé la musique de quelques films, notamment Québec On The Sunny Side et Québec Plus.

Vers la fin des années 70, après avoir quitté le groupe, Jérôme Langlois s'est à nouveau associé à ses copains de Maneige et de Lasting Weep pour créer un spectacle musical progressif sous le nom de L'Albatros. Plusieurs autres musiciens de l'école progressive se sont alors joints à eux pour ce projet que Langlois concoctait depuis 1971.

En 2005, Musique ProgresSon lance un premier album de Maneige sur support CD, 30 ans après une performance à L'Évêché de l'hôtel Nelson (dans le vieux Montréal). On y retrouve 6 pièces enregistrées en spectacle et diffusées en direct sur la radio 96,9, alors encore sous le nom de CKVL-FM, et deux pièce enregistrées en studio dont les inédites Manège et Le Rafiot (plus de 19 minutes) enregistrées live en studio pour la radio. L'année suivante, le catalogue s'enrichit de deux nouvelles parutions, les albums Ni vent ni nouvelle et Libre-Service. On retrouve finalement les deux premiers albums dans la même collection en 2007, courtoisie de la compagnie EMI qui a accepté de partager son catalogue sur Maneige et rendre possible la parution de ces albums.
Albums Année En Collection
Maneige 1974 Oui
Les Porches 1975 Oui
Ni Vent Ni Nouvelle 1977 Oui
Libre Service 1978 Oui
Composite 1979 Oui
Montréal 6 A.M. 1980 Oui
Images 1983 Oui
Live à L'Évêché 1975 2005 Oui
Ni Vent Ni Nouvelle (ré-édition) 2006 Oui
Libre Service (ré-édition) 2006 Oui
Les Porches LIVE 2006 Oui
Maneige (ré-édition) 2007 Oui
Les Porches (ré-édition) 2007 Oui

Mange L'Ours Mange

Groupe rock de la fin des années 80, formé de Stéphane (batterie et percussions), François Bruneau (guitares, claviers et saxophone) et Franck (voix et harmonies).

Parmi les musiciens et choristes invités sur l'album que je possède, je note la présence de Viviane Mongeau (Caramel Mou). Un rock bien solide, de la part d'un groupe depuis disparu.

En 2004, François Bruneau se joint à Gérard Ferron pour former un groupe qui s'appelle simplement Ferron, c'est à suivre.
Albums Année En Collection
Baiser colossal 1990 Oui
Crâneur 1994 Oui
Psychorama 2080 1997 Oui

Manseau, Jean-Pierre

Auteur compositeur et interprète, né à Drummondville en 1948, il n'aura connu qu'un seul succès majeur, soit "Théo et Antoinette" en 1974.

Il avait commencé à composer ses propres chansons des l'âge de 16 ans, et donnait déjà des spectacles dans des petites boites à chanson. Cependant, sa vraie carrière professionnelle s'est déroulée entre 1972 et 1977, et il a tenté un retour en 1989 mais en vain. Il aura fait la Place des Arts en 1975.

On lui doit de belles compositions, à mi-chemin entre le chansonnier et le populaire.
Albums Année En Collection
Les Succès de Jean-Pierre Manseau 1974 Non
N'aie Plus Peur 1975 Non
Jean-Pierre Manseau 1977 Non
Théo Et Antoinette (compilation CD) 1995 Oui

Marcaurelle, Jean

Auteur compositeur et interprète né à Montréal le 11 août 1947, il a œuvré comme intervenant social durant plus de trente ans dans la région du Centre du Québec. Depuis l'âge de quinze ans, il compose et interprète ses chansons. De quinze à dix-neuf ans, il se produit dans quelques boîtes à chansons dans la grande région de Montréal.

Durant les années 70 jusqu'au milieu des années 90, il continue à composer et à interpréter ses chansons en privé. En 1998, il lance un premier album sur cassette audio : Le Grand Tour S.P.. En 1997, il participe au Grand Chiard II, au Théâtre Belcourt de Baie-du-Fèbvre. En 1998, il participe à un des spectacles dans le cadre de la fête nationale du Québec, à la Maison Rodolphe Duguay de Nicolet. Entre 1995 et 1998, il fait quelques prestations au Café Allégria de Nicolet

Depuis la sortie de son premier album professionnel Jean L'Amoureur en août 2005, il s'est produit à plusieurs endroits dans la région et à l'extérieur. Il vient tout juste de produire à Trois-Rivières un 2e album en moins de deux ans, cette fois sous le titre de Laissez voyager nos chansons. A travers ses chansons, il partage avec vous ses préoccupations sociales, sa façon d'aborder la vie, l'amour…avec des textes sensibles et bien ficelés.

J'ai entendu Jean pour la première fois lors d'une soirée Rouge et Noir au Petit Medley et j'avais été impressionné par la qualité de ses musiciens de même que par l'ambiance festive qu'ils créent compte tenu que les chansons ont souvent un caractère social. Lui-même à la guitare, Jean est normalement accompagné sur scène de Danny Armstrong (violon), Normand Dionne (basse), Charles-Philippe Laporte-Pike (guitares), Ronny Lessard (batterie) et Jessyca Pitt (clavier et accordéon). Pour son dernier album, on retrouve Steve Normandin (accordéon, piano), Stéphane Tellier (bouzouki, guitares) et même la chanteuse Fabiola Toupin qui ajoute sa voix à celle de Jean sur deux chansons. Avec tout ce beau monde, vous pourrez "vibrer" à l'écoute de ses musiques rythmées et accrocheuses.

Sur des textes souvent sérieux, Jean couche des mélodies passablement festives et qui lorgnent vers les musiques du monde, avec beaucoup d'accordéon, du bouzouki, du banjo, du violon, de la mandoline et des cuivres. Parfois la voix de Jean me fait un peu penser à Robert Charlebois même si le style musical en est à de multiples lieues. Je note en passant la chanson Accordéoniste qui se veut un hommage à Steve Normandin, un autre trifluvien au grand talent et un musicologue très ferré en chanson québécoise et française.

Prolifique, Jean lance un troisième album en trois ans à l'été 2007, intitulé Une petite pause. Il table toujours sur d'excellents arrangements de type "Musique du monde" pour nous offrir des chansons ensoleillées qui mettent simplement en vedette le quotidien. Des chansons d'amour certes, mais aussi des pièces qui donnent envie de prendre son temps et d'arrêter de courir.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Le grand tout S.P. 1998 Non
Jean L'Amoureur 2005 Non
Laissez voyager nos chansons 2006 Oui
Une petite pause 2007 Oui

Marchand, Brigitte

Chanteuse admirée autant pour son talent d'interprète que pour celui de comédienne chanteuse dans des spectacles musicaux à grand déploiement, elle a choisi de produire un album de grandes valses comme premier projet en solo sur disque. Sur cet album, on retrouve Un jour mon prince viendra, Le beau Danube Bleu, Moulin Rouge, Edelweiss et plusieurs autres classiques du genre.

Auparavant, Brigitte était connue surtout pour ses rôles dans les comédies musicales Broadway-Montréal, Cinéma-Show, Les Leçons de Maria Callas, Le Pays dans la gorge, ainsi que Grease version Québec avec Marina Orsini et Serge Postigo. Elle a même monté son propre spectacle intitulé Miss Musical qui affiche bien son amour de ce style de chansons.

A travers ses différents projets, elle a fait participé à de nombreuses tournées au Québec, en France et en Autriche.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Chante les plus belles valses 2003 Oui

Marchand, Robert

Voir Marie Delaval et Robert Marchand

Marcil, Bruno

Auteur compositeur et interprète, j'ai entendu Bruno pour la première fois alors qu'il se présentait en finale du concours Ma première Place des Arts en 2006. Il allait par la suite remporter cette finale et confirmer son talent de créateur de chansons. Il faut dire que Bruno est aussi comédien et qu'on l'a beaucoup vu dans le rôle d'un technicien de Vidéotron lors de pubs télévisées et dans les journaux.

Né en France de parents québécois, il a longtemps habité la région de Québec avant de repartir pour la République centrafricaine. Ces voyages et la rencontre de cultures différentes auront aidé à former le jeune homme qu'il est aujourd'hui devenu. Après l'obtention d'un bac en philosophie, il décide de suivre des cours de théâtre au Cégep Lionel-Groulx d'où il gradue en 1999.

Travaillant en parallèle le jeu et la chanson, il participe donc au concours ci-haut mentionné et le remporte. Choisi pour participer à la comédie musicale Les 7 de Sylvain Cossette, il doit laisser sa place au sein du Grand Huit, un collectif regroupant les gagnants de Petite Vallée et de Ma première Place des Arts qui donnent une série de spectacles au Québec et en France.

C'est à la fin de l'été 2007, qu'il lance un premier album fort agréable d'écoute, présentant des textes chaleureux comme Deux, La couleur de tes yeux, L'appartement, etc. Les musiques sont intimistes, les arrangements colorés et le résultat est un album qu'on déguste du début à la fin.
Albums Année En Collection
Pas dormir 2007 Oui

Marcomé

Auteure compositrice et interprète, elle est reconnue pour son travail au sein de l’industrie musicale où elle puise toute son inspiration et son sens artistique. Elle a travaillé avec les Cecilia Bartoli, le Cirque du Soleil, Branford Marsalis, George Martin, Tom Waits, Daniel Lanois, Pat Metheny, Bryan Adams, Yes, etc.

Elle lance un premier album intitulé Seven seas en 1994, le CD fera le tour du monde en quelques années, étant vendu en France, au Benelux (Belgique, Hollande, Luxembourg), aux États-Unis. à Hong-Kong, au Japon, puis vient le Mexique, l’Italie, l’Argentine, la Russie et Israël qui tombent tous sous le charme. Elle réalise l'album avec la collaboration de Michel Robidoux (Robert Charlebois, VEBB) et Ian Terry à la sonorisation. Dans un style qui se compare à Enya et Dead Can Dance, elle amalgame les accents du moyen orient aux harmonies jazz et les rythmes du monde aux teintes nouvel âge.

Avec un mélange d’anglais et de mots inventés, elle nous propose un langage musical qui se réinvente à chaque chanson. En 2001, elle participe à un concert-concept initié par le chanteur Bruno Pelletier. Ce spectacle présenté dans le cadre des Francofolies de Montréal réuni des artistes féminines prisées par le concepteur. Cette occasion permet à Marcomé de s’afficher en tant qu’artiste de la scène et de partager celle-ci avec des femmes telles Maurane, Nathalie Choquette, Nanette Workman et Louise Forestier.

Son deuxième album a vu le jour en 2006, River of soul était en préparation depuis 1998, et elle a cette fois fait appel à Martin Lord Ferguson, tout en recevant encore l'appui de Michel Robidoux aux guitares et celle de Michel Dupire aux percussions.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Seven seas 1994 Oui
River of soul 2006 Oui

Marcoux-Gendron, Caroline

Auteure, musicienne et interprète née le 16 avril 1989, elle a fait ses classes au sein du groupe Aucun Regret pendant l'aventure MixMania. Musicienne accomplie (violon et claviers), Caroline a la musique dans le sang et il n'est pas surprenant, pour quiconque la côtoie, qu'elle choisisse de se lancer en solo et d'en faire un choix de carrière.

Encore toute jeune, Caroline a suivi des cours de ballet moderne, de danse sociale, de violon, profitant de programmes musiques-études qui lui permettent ainsi de concilier son talent inné pour les arts et les cours académiques obligatoires. Bien de son temps, elle aime la musique pop et c'est à l'âge de douze ans qu'elle réalise qu'elle aimerait faire carrière dans ce style musical. Poussée par une amie à s'inscrire à un nouveau concours visant à dénicher 4 jeunes filles pour former le groupe Aucun Regret, elle est choisie parmi les gagnantes. Le reste est un peu comme un conte de fées, pendant une année complète, MixMania lui permettra de faire l'expérience de la télé et de la scène, elle se rend même aux Francofolies de Montréal ou un public de jeunes en délire l'accueillent elle et ses consoeurs.

Caroline a ensuite fait des chroniques à l'émission Têtes@Kat (SRC) et se lance donc maintenant en solo avec un intéressant premier album dont on a tiré l'extrait Une page chaque jour qui joue régulièrement à la radio québécoise. Le lancement à la PDA (printemps 2005) suivait un autre lancement, télévisé celui-là, dans le cadre de l'émission Têtes@Kat justement. Deux de ses chanteuses préférées, Isabelle Boulay et Andrée Watters étaient sur place pour l'encourager et lui souhaiter la meilleure des chances.

Ce premier album voit ainsi le jour sous la direction artistique de Louis St-André et le savoir faire musical (arrangements, réalisation) de Michel F. April, tous deux partenaires dans les Productions Louis Michel. Parmi les collaborateurs de l'album, on note les auteurs et compositeurs Benoit Martel (Un rendez-vous dans l'irréel, Zarzuela), Christian Morrisset, Patrick Lafleur et Béatrice Richet. Caroline a collaboré aux textes de la chanson L'horizon mais le mien et a joué du violon sur Six milliards et un, deux des belles chansons de l'album.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Chante les plus belles valses 2003 Oui

Marie-Eve

De son vrai nom Mireille Laframboise, elle est née à Ste-Scolastique en 1953. Avec des succès comme "Parle-moi d'amour" et "Par Amour Pour Toi", elle participe à "Jeunesse d'Aujourd'hui" et à "BouBou".

Dans les années 80 elle participe aux "Single Singers" avec Châtelaine et Caroline Farrell. Elle chante encore aujourd'hui dans les hôtels des Laurentides.
Albums Année En Collection
Melody Stewart et Marie-Eve 2000 Oui

Marie-France

Peu connue, l'auteure-compositrice et interprète Marie-France a remporté l'un des premiers prix au concours "Ma Première Place des Arts" 1995.

Elle nous a offert son premier (et unique je crois) album en 1994. Elle s'assure la collaboration de Serge Essiambre aux arrangements, Guy Trépanier à la réalisation, Jeff Smallwood à la guitare, de Mario Légaré (Octobre) à la basse, du Quatuor Morency aux cordes et finalement de sa copine Sylvie Paquette aux choeurs.

D'excellentes chansons qui m'ont jeté à terre quand je l'ai découverte l'année dernière. Il faut écouter "Souveraine", la pièce titre qui se veut un superbe blues rock où la guitare de Jeff Smallwood et l'harmonica de Guy Bélanger sont mis en valeur.

Excellent album que j'ai beaucoup écouté en 2001.., l'année où je l'ai découvert !
Albums Année En Collection
Souveraine 1994 Oui

Marie-Marine

Auteure, compositrice et interprète, elle est la fille du grand chansonnier Raymond Lévesque. Elle a chanté sur scène avec sa mère (Cécile Arseneault) le temps de quelques tournées mettant en vedette les chansons de Raymond, puis elle s'est produite avec Raymond pendant que sa surdité devenait un handicap important pour poursuivre la chanson. Elle était en quelque sorte sa voix et ses oreilles. Puis, à la suggestion de ses amis, elle s'inscrit au Festival de Petite Vallée où elle s'est rendue en finale lors de l'édition 2005.

Elle a une démarche et une voix personnelle et c'est pourquoi son premier album est impressionnant. Enregistré sur l'étiquette de La Prûche Libre et distribué par Fusion3, le premier disque de Marie-Marine nous invite dans son univers onirique, teinté par les instruments d'Olivier Rondeau (arrangements, guitares), de Fred Beauséjour (basse) et d'Hugo Gravel (batterie, percussions). La réalisation a été confiée à Yves Lambert (ex-Bottine Souriante) alors que Steve Normandin a signé les arrangements d'une des meilleures chansons de l'album, L'amour et le guerre / A nos morts, qui amalgame deux chansons de son père et où elle partage les mots avec nul autre que Yann Perreau.

Au total, six chansons de Raymond Lévesque, cinq de Marie-Marine (avec l'aide de ses musiciens) et une petite dernière qui est une adaptation de la pièce Spleen et Montréal de Loco Locass. Écouter cet album, c'est réaliser que les textes de son père sont toujours aussi poétiques et d'actualité, tout en découvrant une artiste dont la démarche est unique. Un très bel album !
Albums Année En Collection
Héritage humain 2006 Oui

Marie-Paul

Auteure, compositrice et interprète, Marie-Paul Rozon propose en 2006 un deuxième album dont elle a écrit la majorité des paroles et des musiques. Je dis la majorité puisqu'elle a obtenu l'aide de Jean Séguin pour trois des 14 chansons de l'album, tout en reprenant deux chansons d'autres artistes, notamment Anne-Marie Gélinas (pour Quelqu'piastres de l'heure) et Françoise Hardy (pour Tous les garçons et les filles).

Marie-Paul a co-réalisé l'album avec l'aide de Richard Lemoine et Pierre Bertrand (ex Beau Dommage). On retrouve aussi Michel Hinton (accordéon / piano), Jean Pellerin (contrebasse, basse), Pierre Dragon (batterie), Steve Faulkner au piano et à la voix, Olivier Demers (violon), Francine Martel (congas), Alain Quirion (programmation), Jean Boutin (saxophone) et Monique Proulx (voix). Ouf, beaucoup de beau monde pour une production soignée.

L'album s'intitule Rose a parfois les bleus et propose 14 chansons dans une ambiance acoustique raffinée. Autant de petits rendez-vous poétiques et mélodiques auxquels nous convie une nouvelle auteure-compositrice-interprète et plusieurs fins connaisseurs de la chanson d’ici. Au menu, un album intimiste d’où s’évadent des clins d’œil saisissants sur la vie et ses rebondissements. Des histoires parfois bleues, parfois roses, quelque part dans le quotidien des gens.

Une voix chaleureuse et une instrumentation colorée. Des chansons vivantes au service de la sensibilité. Le tout servi dans un mélange surprenant de rythmes et d’essences aux parfums de folk, country-blues ou latin. Dans les bagages de Marie-Paul, des aventures artistiques tout en couleurs. Du folklore au bluegrass en passant par la chanson rock, le théâtre de rue, l’art brut ou la poésie, elle nous arrive avec un dynamisme créatif unique en son genre.

Auparavant en 2002, Marie-Paul lançait son premier album produit en marge et dont les mille exemplaires se sont écoulés. Cette fois-ci, c'est sous l'étiquette des disques Bros qu'elle récidive. Je lui souhaite de se faire entendre, avec des chansons comme Rose a parfois les bleus et Wild open, elle le mérite bien !
Albums Année En Collection
Est-ce que mes manières vous dérangent ? 2002 Non
Rose a parfois les bleus 2006 Oui

MarieL

Auteure, compositrice et interprète installée dans la région de St-Calixte (Lanaudière) depuis l'an 2000, Marie-Josée Leduc s'intéresse à la musique depuis la petite école. Elle s'inscrit à Vincent-d'Indy avant de graduer en musique à l’UQÀM. Elle roule sa bosse depuis quelques années lorsqu'elle se décide, en 1999, de présenter son matériel en solo sous le nom de MarieL.

Elle écrit ses chansons, paroles et musiques, et elle joue surtout de la guitare, mais aussi des percussions, mélodica, clavier et pas. Pour son album qu'elle a co-réalisé avec l'aide de Guy Bertrand, ce dernier a aussi joué des guitares, basse, percussions et claviers. Pour compléter le tout, c'est Stéphane Tremblay qui a joué de la batterie.

Son bagage musical évolue du classique au rock, en passant par le jazz. Elle a fait partie du groupe de rock alternatif Auroraz avec lequel elle s'est rendue en demi-finale du concours Polliwog en 1996. Suite à ce succès, ils ont figuré sur l'album compilation du concours et ont performé au Coup de Coeur Francophone.

Sur son album, on retrouve 6 titres dont le premier sert d'introduction aux 5 autres. Un mélange de pop et de chansons dans des ambiances jazzées qui mettent en valeur la voix particulière de l'interprète. D'excellentes chansons comme Pas devant, S'évader, Dans ce temps (aux ambiances de saltimbanques), Quelques rayons et L'image qui n'hésitent pas à utiliser des percussions et sons hétéroclites pour aider à la trame sonore de chaque tableau.

Une seule critique... c'est trop court !

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Mariel 2003 Oui

Marien, Robert

J'ai découvert Robert Marien comme acteur dans la première série "Lance et Compte" au milieu des années 80. Sans mettre de côté sa carrière de comédien et d'homme de théâtre, il s'est spécialisé dans la présentation de comédies musicales de la trempe des "Misérables", de "Hair" et du "Fantôme de l'Opéra".

Très à l'aise dans ce style musical, il a lui-même monté le spectacle "Broadway Montréal" dont est issu l'album que je possède. Sur cet album, il s'est entouré de plusieurs choristes, notamment Brigitte Marchand et Elyse Marquis (Demain Matin Montréal M'Attend).

Il est maintenant le porte parole du Festival de Arts de Saint-Sauveur, et signe la mise en scène de la première pièce maison du Théâtre de Terrebonne (où il habite depuis plus de 25 ans).

Toujours associé au style Broadway, il participe en 2003 aux spectacles "Week-end Pop de l'OSM" où il reprend son personnage de Jean Valjean en compagnie d'Hélène Guilmette dans le personnage de Cosette.
Albums Année En Collection
Broadway-Montréal 1995 Oui

Marin, Steve

Auteur compositeur et interprète originaire de la Gaspésie, David lançait en 2006 un premier album intitulé Passager du Temps. L'opus a été réalisé par Hugo Perreault (anciennement d'Okoumé) et compte sur la présence d'un autre membre de la famille Tacca, Antoine Gratton (aux claviers), ainsi que d'Éloi Painchaud (Okoumé) et Jean-Philippe Goncalves (Plaster).

Histoire d'en savoir plus sur ce nouveau venu, son dossier de presse nous indique qu'il "... a été plongé dans l'univers des prestations " piano-bars " dès son jeune âge par ses parents musiciens. Il apprend rapidement les rudiments du métier et n'a que 11 ans lorsqu'il reçoit sa première guitare. Le jeune Gaspésien se laisse alors inspirer par Pink Floyd, The Beatles et Led Zeppelin mais développe rapidement le goût de composer ses propres chansons.

L'intérêt de Steve Marin pour la musique ne s'est jamais essoufflé. Dès ses premiers concours, ses compositions se démarquent : semi-finaliste de Ma première Place des Arts en 2002 et lauréat de La Relève FestiTour la même année, il atteindra la finale du Festival International de la chanson de Granby en 2003."


En écoutant cet album, on se trouve en pays de découvertes, les musiques innovatrices rappelant les belles envolées de l'époque progressive, synthétiseurs à l'appui. Lancé par La tourmente, une pièce au groove langoureux qui donne le ton, l'album se poursuit avec On donne, le premier extrait de l'album qui a déjà commencé à jouer sur les radios importantes de la métropole. Parmi les autres pièces qui nous accrochent dès la première écoute, j'ai retenu La nuit danse (plus up-beat), Passager du temps (au groove magnifique), Je crois et Il faudrait, chacune offrant une ambiance particulièrement accrocheuse.

Avec des textes soignés et des musiques accrocheuses et envoûtantes, Steve Marin a réussi un album coup de coeur qui mérite notre attention.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Passager du temps 2006 Oui

Maritza

Interprète et auteure, découverte lors de l'édition 2003 de Star Académie, Maritza Bossé Pelchat a une feuille de route intéressante. En plus de toute l'expérience acquise lors des galas télévisés et la tournée du méga spectacle de Star Académie, elle a aussi participé à l'édition 2003 des Divas du Québec au théâtre Capitole de Québec. Elle y interprétait la chanson Respect (d'Aretha Franklin) avec la réputée Lulu Hughes.

Sur son premier album, elle a obtenu la collaboration de plusieurs autres artistes qui lui ont prêté leurs mots ou leurs musiques, que l'on pense à Lynda Thalie, Béatrice Richet, Luck Mervil, Anny Carrier, Sylvie Paquette, Roger Tabra, France D'Amour et Amélie Veille, tout en reprenant une chanson de Francis Cabrel, L'encre de tes yeux.

Parmi les moments forts de l'album, je retiens les sons rocks arabisants de Je suis celle (Richet & Thalie), la guitare entraînante de la pièce titre Comment j'feel, Si je savais te dire, Entre toi et moi et la magnifique Ce que les enfants savent.

Pour en connaître un peu plus sur la belle Maritza, sachez qu'elle est originaire de la République Dominicaine et qu'elle a été élevée à L'Ancienne Lorette en banlieue de Québec. Elle a fait son primaire à l'école Notre-Dame et que c'est à l'âge de 8 ans qu'elle a chanté en public pour la première fois, avec la chorale des baladins. Elle a ensuite étudié à la Polyvalente de L'Ancienne-Lorette, au Cégep de Sainte-Foy (en histoire et civilisation) et à l'université du Québec à Montréal, en communication option journalisme.

Sire Web Officiel
Albums Année En Collection
Star académie 2003 2003 Oui
Les divas du Québec 2003 Oui
Comment j'feel 2004 Oui

Marjo

De son vrai nom Marjolaine Morin, née à Montréal le 2 août 1953, elle débute sur scène dans une comédie musicale de François Guy, intitulée Tout Chaud. Alors qu'elle travaille comme mannequin, faisant des photos de mode avec Pierre Dury, Marjo est invitée à rejoindre le groupe rock Corbeau par Pierre Harel.

Figure de proue du groupe pendant plusieurs années, elle quitte en 1984 pour démarrer une carrière solo qui l'amènera au sommet de la gloire. Elle remporte le trophée d'interprète féminine à l'ADISQ en 1987, fait la Place des Arts en 1988 (j'y étais) ainsi que les Francofolies de La Rochelle.

Marjo c'est une rockeuse au coeur tendre, une auteure et interprète qui met ses tripes sur la table. Son comparse et son conjoint Jean Millaire compose la majorité des musiques de la chanteuse, et il sait très bien mettre en valeur ses textes et ses sentiments.

Elle remportera plusieurs autres trophées à L'ADISQ, incluant:

1991
- Gala de l'ADISQ, Félix Chanson populaire de l'année pour Je sais je sais
- Gala de l'ADISQ, Félix Album de l'année - Rock pour Tant qu'il y aura des enfants
- Gala de l'ADISQ, Félix Spectacle de l'année - Rock pour Tant qu'il y aura des enfants
- Gala de l'ADISQ, Félix Vidéoclip de l'année pour Je sais je sais

1987
- Gala de l'ADISQ, Félix Interprète féminine de l'année
- Gala de l'ADISQ, Félix Album de l'année - Rock pour Celle qui va
- Gala de l'ADISQ, Félix Spectacle de l'année pour Celle qui va
- Gala de l'ADISQ, Félix Chanson populaire de l'année pour Chats sauvages

Pendant une période de ressourcement, on l'a moins vue alors qu'elle était installée dans la région de Charlevoix. Parmi ses plus grandes chansons, on retrouve des succès comme Bohémienne, Celle Qui Va, Impoésie, Chats Sauvages, et tellement d'autres classiques ! Revenue en ville depuis le début 2005, elle a depuis lancé un album intitulé Turquoise et a recommencé à donner des spectacles.

En 2009, elle lance le premier de deux albums la mettant en vedette avec de populaires artistes québécois comme Éric Lapointe, Martin Deschamps et Antoine Gratton. Le deuxième est attendu au cours de l'hiver 2010.
Albums Année En Collection
Celle Qui Va 1986 Oui
Tant Qu'il Y Aura Des Enfants 1990 Oui
Bohémienne 1995 Oui
Bootleg Blues 1998 Oui
Turquoise 2005 Oui
Marjo et ses hommes Vol 1 2009 Oui

Maroval

Voir Marie Delaval et Robert Marchand

Martel, Renée

Auteure et interprète née à Drummondville le 26 juin 1947, elle est l'une des rares vedettes des années 60 qui aie réussi la transition et obtenu du succès dans toutes les décennies de 1960 à 2000.

Fille du chanteur country Marcel Martel, elle est initiée très jeune (5 ans) à la vie de tournée, et participera à l'émission de télévision de son père vers l'âge de 15 ans. C'est en 1967 qu'elle obtient ses premiers succès populaires avec les chansons Je Vais A Londres et Liverpool qui sont devenues des classiques de cette époque.

Elle est élue révélation féminine en 1968 et poursuivra avec une série de succès sur disque à faire rougir ses rivales, notons Parlez-moi de lui, Le Bateau du Bonheur, Si On Pouvait Recommencer, Un Amour Qui Ne Veut Pas Mourir pour ne nommer que ceux-là !

Dans les années 1970, elle établit sa marque à la télévision en co-animant Patrick et Renée avec Patrick Norman, puis durant les années 80 elle se tourne vers la musique country avec l'album C'est Mon Histoire qui lui vaudra le Félix de l'album country en 1983, et qui sera suivi de l'album Cadeau qui obtiendra le même honneur en 1984.

Au début des années 90, elle nous offre le succès Je Reviens, puis se lance dans l'écriture avec un livre qui décrit sa lutte contre l'alcoolisme. Récemment en 2002, elle lançait son autobiographie, ayant été obligée d'abandonner la chanson pour des raisons de santé. On peut la revoir à l'occasion sur scène, comme lors de la grande soirée country présentée dans le cadre des Francofolies 2002, ou lors de la Fête Nationale en 2007, année de ses 60 ans.

Vraiment, une grande dame !
Albums Année En Collection
Renée Martel 1968 Non
Liverpool (compilation) 1969 Non
Renée Martel 1969 Non
Renée Martel 1970 Non
Renée Martel 1971 Non
Renée Martel 1972 Non
Un Amour Qui ne Veut Pas Mourir 1972 Non
Réflexions 1974 Non
Souvenirs de vacances (avec René Simard) 1978 Oui
Chante Connie Francis et Brenda Lee 1980 Oui
C'est mon histoire 1983 Non
Cadeau 1984 Non
Deux albums souvenirs 198x Oui
Chantons Noël! 1995 Oui
Country 1998 Oui
Volume 1 - Liverpool 1999 Oui
Volume 2 - Cow Girl Dorée 1999 Oui
Volume 3 - Premier Amour 1999 Oui
Juke-Box Jeunesse 2000 Oui
Une vie en chansons - 50 ans de carrière 2002 Oui
L'héritage 2008 Oui

Martiens (Les)

Groupe rock formé de Didier Gagnon (guitare, voix, claviers), Martin Landry (batterie, percussions, voix), Jocelyn Poitras (voix, guitare, clavier) et Stéphane Poitras (basse, guitare), le groupe a été créé en 1996. Jocelyn et Martin jouaient dans un groupe qui cessait ses activités, ils en profitent pour fonder Les Martiens avec Stéphane (le frère de Jocelyn et Didier).

Au départ, le groupe donnait dans la satire et l'humour, voyant notre globe de haut comme le feraient de vrais martiens arrivant sur terre. Leur deuxième album était plus rock, plus lourd dans les textes et la manière.

Ils ont participé aux différents concours qu'offre la métropole (Les Francouvertes, L'Empire des Futures Stars, etc), on offert des concerts aux Francofolies de Montréal et ont même poursuivi l'expérience jusqu'en Europe (Marseille).

Maintenant maîtres de leur destin avec leur propre maison de production (Thundra), ils en profitent pour appuyer d'autres formations de leur génération, les Flood, La Cage de Bruits, Plajia, Desolate I, etc. C'est sous cette étiquette qu'ils lancent maintenant leur troisième album (en réalité le deuxième qui soit distribué commercialement), une galette où le rock solide est à l'honneur.

Pour cet album, ils ont embarqué quelques extra-terrestres en cours de route, comme le saxophoniste Jean-François Payant, le bassiste André Guèvremont et les voix de Claude Poitras, Jade et Christophe Gagnon, Annie-Jade et Eloïse-Anne Auclair de même que celle de Camille Richard Poitras.

Après une première écoute de l'album de même qu'après avoir assisté à la prestation du groupe lors du lancement, je retiens "La dope" qui est le premier single tiré de l'album, une satire grinçante de la situation qui prévaut au niveau de la légalisation des drogues douces et le "Train de marchandise" avec les voix de leurs enfants. Vous pouvez les découvrir vous aussi au www.martiens.net.
Albums Année En Collection
Les Martiens 1999 Non
Rentre-toi donc ça entre les deux oreilles 2001 Oui
La zone des fous 2003 Oui

Martin, Francis

De son vrai nom, Francis Lavergne, on l'a aussi connu comme James K. Field. En tant qu'auteur, compositeur et interprète, il nous a offert de nombreuses chansons à succès mais comme je n'ai pas beaucoup suivi sa carrière, il m'est difficile d'en nommer.

L'album que je possède est une production Sony Musique, et outre les compositions de Francis, on retrouve des musiques d'Aldo Nova et de Jon Bon Jovi. Le même Bon Jovi avait apporté sa contribution sur le premier album de Claire Vézina aussi produit par Sony Musique.
Albums Année En Collection
Drôle de nuit 1989 Oui
Quand on se donne 1992 Oui
Francis Martin 1994 Oui

Martin, Nicole

Auteure, compositrice et interprète née à Donnacona le 29 septembre 1949, elle étudie le piano pendant 10 ans, avant de commencer comme chanteuse et animatrice dans la région de Québec.

En 1970, elle débarque à Montréal et Tony Roman fait d'elle la fameuse Zerra, personnage psychédélique qui ne durera pas très longtemps, malgré qu'elle aie fait la première partie de Johnny Winter au défunt Autostade de Montréal.

Par la suite, elle travaille avec Yves Martin et sa carrière prend vraiment son envol avec ""Oui Paraît-Il", "On Est Fait Pour Vivre Ensemble", puis elle forme un duo avec Jimmy Bond, et c'est à ce moment qu'elle chante "Jimmy Jimmy", un bon vieux rock'n'roll dédié à Mr Bond.
Zerra

Elle gagne le premier prix au Festival de Tokyo avec "Bonsoir Tristesse", puis elle effectue une tournée triomphale au Japon en 1976.

Le Grand Théâtre de Québec et la Place Des Arts de Montréal auront le privilège de l'accueillir en 1978, 1979 et 1981.

En 1981, elle interprète la chanson thème de la télésérie (et du film) Les Plouffe, chanson qui s'intitule "Il était une fois des gens heureux" et qui est une superbe ballade de Stéphane Venne.

Dotée de l'une des plus belles voix du Québec, et là je passe sous silence sa très grande beauté, elle aura marqué notre culture collective par ses superbes interprétations.
Albums Année En Collection
Dix ans de ma vie - Mes plus grandes chansons 1978 Oui
Collection D'Or 1979 Oui
Mes Grands Succès Vol. 1 2001 Oui
Mes Grands Succès Vol. 2 2002 Oui

Martineau, Danielle

Auteure, compositrice et interprète, Danielle est une figure de proue de la musique traditionnelle au Québec depuis plus de 20 ans. Difficile de résumer sa carrière sur une simple fiche comme celle-ci mais je vais tout de même essayer. Précoce, elle n'a que trois ans lorsqu'elle commence des cours au conservatoire de Musique de Québec. Plusieurs années plus tard, en 1981, elle fonde les Danseries du Québec, devenu ensuite le Centre de valorisation du patrimoine vivant.

Son parcours de musicienne a vraiment démarré avec les groupes Joséphine et Rockabayou entre 1986 et 1996. Avec Rockabayou, elle a produit trois disques dont le premier a remporté un Félix en 1993. Les autres disques de Danielle se sont régulièrement vus en nomination aux Prix Juno et à l'ADISQ. En 1998, elle lance un album pour enfants intitulé Accordélidon qui sera suivi d'une tournée de plus de 200 spectacles à travers le Québec et le Canada. Menant plusieurs projets de front, elle fonde aussi l'Ensemble polyphonique Dam'Déridé en 1997, ce qui lui permettra de graver un autre disque en 2001. Au même moment, elle fait partie du duo des Crapaudes avec Lisan Hubert, misant sur le répertoire traditionnel et tout le côté festif de cette musique.

Elle a travaillé sur un projet de recherches en fouillant dans les archives du Musée de la civilisation, plus de 3,200 rouleaux de cire lui sont passés par les mains (et les oreilles), elle en tire une véritable anthologie sur la musique traditionnelle qui devrait déboucher sur une trilogie de disques dont le premier s'intitule Hommage à Marius Barbeau. Les deux autres parutions sont encore à venir. Un autre projet qui lui tient à coeur, c'est une étude sur le patrimoine traditionnel de la région de Lanaudière, l'un des centres névralgiques de ce genre musical au Québec, projet qui donnera lieu a un bouquin intitulé On a du plaisir nous autres, traditions orales dans Lanaudière au printemps 2004.

Établie depuis 2003 aux Iles de la Madeleine pour des raisons de santé, elle continue de s'impliquer dans la musique traditionnelle et reçoit en 2003 le prix FOLQUI pour sa persévérance à défendre cette partie de notre patrimoine. En 2004, elle fonde le CRAPO (Centre Régional d'Animation du Patrimoine Oral) dans le presbytère de St-Jean de Matha. C'est à se demander où elle a pris le temps de préparer son magnifique album Les secrets du vent qui paraît aussi en 2004. Toujours inspirée de la musique de nos ancêtres, elle compose à l'accordéon des musiques d'espace qui sentent bon le vent et la mer. De facture majoritairement instrumentale, l'album se déguste sans restrictions.
Albums Année En Collection
Rockabayou (avec le groupe Rockabayou) 1993 Non
Autrement (avec le groupe Rockabayou) 1995 Non
Bal Canaille (avec le groupe Rockabayou) 1997 Non
Accordélidon 1998 Non
Plouf (avec Les Crapaudes) 2001 Non
Dam'Déridé 2001 Non
Hommage à Marius Barbeau 2003 Non
Les secrets du vent 2004 Oui

Martinez, Nancy

Interprète d'origine anglophone qui s'est surtout fait connaître à l'époque de la musique disco.

A l'origine, elle se produisait avec des groupes rock avant de devenir choriste pour des artistes comme Claude Dubois, Pierre Perpall, Châtelaine, Daniel Lavoie, Robert Paquette. C'est en 1982 qu'elle décide de faire le saut et de se produire en solo, d'abord sous le nom de Nancy Martin puis sous son nom complet.

Elle connaît des succès importants au niveau de la musique disco avec, entre autres, "Can't believe", "Sunshine reggae", "Crazy love", "Move out" et "For tonight" qui a probablement été son plus gros hit au Canada, aux Etats-Unis, au Japon et en Europe.

Dans les années 90, elle se tourne vers la chanson francophone avec l'aide de gens comme Lara Fabian, Rick Allison, Manuel Tadros, Francis Martin et quelques autres. On peut dire de ce disque qu'il comporte plusieurs ballades au style pop-rock qui mettent en valeur la voix de Nancy qui possède un charmant petit accent anglophone .

Elle a également travaillé comme choriste sur des albums d'Aldo Nova, Céline Dion et Garou durant cette même période. Son dernier album officiel remonte à 1998, Elle a cependant fait partie du groupe des Divas qui ont enregistré un album LIVE au Capitole de Québec le 22 mars 2003.
Albums Année En Collection
I'm gonna get your love (sous le nom de Jade) 1982 Non
Nancy Martinez 1983 Non
Not Just The Girl Next Door 1986 Oui
Unpredictable 1989 Non
Nancy Martinez 1990 Oui
Pourquoi tu pars 1993 Oui
Bird's in the house 1998 Non

Maryse

Auteure, compositrice et interprète, Maryse Ringuette a remporté le concours Ma Première Place des Arts en 1995 dans la catégorie interprète. On peut se permettre de rendre hommage à ce concours qui nous a aussi donné les Ima, Lynda Thalie, Nicola Ciccone, Baptiste et plusieurs autres.

Pour en apprendre un peu plus sur Maryse, sachez que, comme membre du groupe vocal Zarzuela lors de sa création en 1994 jusqu'en 2001, elle a chanté avec Lara Fabian, Ginette Reno, Johanne Blouin et Jean-Pierre Ferland, en plus de faire les Francofolies de Montréal, la Place des Arts, le Festival de Jazz de Montréal et les Internationaux de Tennis du Canada. Elle s'est même rendue en tournée jusqu'au Japon. Sa chanson fétiche avec le groupe était la très populaire Georgia on my mind, un classique écrit en 1930 par Stuart Gorrell et Hoagy Carmichael.

En parallèle, on a pu l'entendre chanter les publicités de Bell Canada, Cottonelle, Loto-Québec, McDonald, Suzuki, Kellog's, etc. C'est elle qui interprétait la chanson thème des Olympiques 2000 (Sydney) à Radio Canada. Maryse fait donc partie de cette catégorie d'interprètes dont les qualités vocales sont reconnues par plusieurs intervenants de la communauté musicale. Ce fût le cas de Louis St-André et Michel April qui ont choisi Maryse ainsi que Céline Faucher, Sylvie Royer, Patrick Olafson, Daniel Prudian et Benoit Martel pour l'aventure Un rendez-vous dans l'irréel, mettant donc en vedette 6 superbes voix, à la fois différentes et complémentaires.

Pour en revenir à l'album, de facture soul, pop & RnB, il est une réalisation de Michel April et a permis à Maryse de mettre ses propres mots et musiques sur plusieurs chansons. On trouve aussi plusieurs collaborations avec Roger Tabra, Frédérick Baron, France Robert, Isabelle Villeneuve, Gerri Stober, Rémi Cluzeau, Benoît Martel et naturellement, Michel F. April lui-même. Dès la première écoute, je suis tombé sous le charme de la pièce J'ai pas envie de m'en aller alors que c'est Plus loin que moi, la première pièce de l'album qui a été choisie comme premier extrait.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Un rendez-vous dans l'irréel 2002 Oui
Maryse 2004 Oui

Maskarad

Groupe formé de Louis Gagnon (batterie et percussions) et Frédéric Gagnon (voix et guitare), ils sont originaires du Saguenay - Lac St-Jean et c'est en 1996 que les deux se rencontrent à université où ils étudient. Le déclic se fait et ils commencent à travailler ensemble sous le nom de Maskarad, nom qui est, dans un sens, tiré du titre de leur premier album "La vie est une mascarade" sorti en 1999.

Près de 4 années se sont passées depuis ce temps lorsqu'ils récidivent avec "Faites pas semblant" que j'ai eu l'occasion d'écouter avec attention. Des compositions originales, des textes sérieux sur des musiques rock ou les guitares se distinguent. Parmi leurs collaborateurs, on retient le réalisateur François Duchesne, frère de Pierre Duchesne (Kevin Parent, Okoumé, Claire Pelletier), Bastien Deschênes (guitare électrique), Frédéryk Simard (basse) et Denis Coulombe (choeurs).

Parmi les chansons de l'album, je retiens "Quand t'es down", un cri d'espoir pour les jeunes en difficulté et "Jamais pour toujours", une chanson d'amour lucide sur fond rock. Une découverte qui vaut le détour.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
La vie est une mascarade 1999 Non
Faites pas semblant 2003 Oui

Massarelli, Tony

Auteur et interprète, originaire de Bonofero en Italie, né en 1943, de son vrai nom Antonio Massarelli, il connut une très grande popularité comme chanteur de charme dans les années 60.

Fraîchement arrivé de son Italie natale en 1961, il participe à l'émission "Ma Première Chance" à CFTM où il remporte le deuxième prix. Aussitôt sa carrière démarre avec le succès "Amer et Mentir" qui suivra suivi de plusieurs autres.

Tantôt il traduit une chanson à succès italienne, tantôt il compose une nouvelle chanson originale. Artiste très à l'aise sur scène, il fût de plusieurs tournées, notamment à Toronto où la communauté italienne est fervente de ses chansons, tantôt dans son pays d'origine, au Festival des roses à Rome en 1967.

Aujourd'hui restaurateur, mais n'ayant jamais vraiment abandonné la chanson, il nous a récemment offert un nouvel album de ballades italiennes.
Albums Année En Collection
Serenata 1998 Non
Juke-Box Vacances 2000 Oui

Masse, Julie

Née en 1970 à Ville Lemoyne, elle prend d'assaut les palmarès dès son premier album avec des chansons comme "C'Est Zéro" et "Billy". Elle demeurera une valeur sûre de la pop québécoise pendant tout le début des années 90, y allant d'une interprétation remarquée des chansons en nomination lors du gala de l'ADISQ de 1990.

Sur son premier album, elle a obtenu, entre autres, la collaboration de Manuel Tadros, Marc Gabriel et Toyo, l'actuel directeur musical de Claude Dubois. On retrouvera encore une fois Manuel Tadros sur le deuxième album.

Elle gagne le trophée de la révélation féminine à l'ADISQ en 1991, ainsi que celui de l'interprète féminine la même année.

Aujourd'hui mariée avec le chanteur anglophone d'origine montréalaise Corey Hart, elle vit aux Bahamas et a délaissé sa carrière de chanteuse solo. Elle avait rencontré Corey lors de la production de son album en anglais en 1994, album pour lequel Corey avait agi comme producteur, en plus d'écrire la majorité des chansons.

A l'occasion, elle travaille comme choriste pour les disques et les tournées de Corey, mais elle donne la priorité à sa famille, composée de trois petites filles. Son dernier succès remonte à 1998, alors qu'elle interprétait la très belle chanson "Là-Bas" en duo avec Corey.

Sur le site des Disques Victoire
Albums Année En Collection
Julie Masse 1990 Oui
A Contre-Jour 1992 Oui
Circle Of One 1994 Oui

Massicotte, Julie

Interprète ayant fait sa renommée auprès du public des comédies musicales (Get Up, Joe Dassin, Du rock à l'opéra II, Le dîner farfelu du Casino, etc) où à titre de choriste pour des artistes forts connus tels Isabelle Boulay, Maurane, Lara Fabian et Ginette Reno. En parallèle à toutes ces activités, elle préparait son propre matériel qui a donné lieu à un premier album en 2008, un éponyme.

Elle y a peaufiné un style et des chansons qui lui collent à la peau. Pas question de prendre des chansons toutes faites pour en faire des "covers". Julie a choisi ses textes parmi des auteurs(es) qui lui sont chers(es), les Sophie Nault, Paule Tremblay, André McNicoll, Jean-François Munger, Rodney Doucet, Roger Tabra, Sylvain Michel et Sandrine Roy. Des paroles qui trouvent écho dans la voix chaleureuse de l'interprète qui a même, à l'occasion, touché aux textes elle-même en collaboration avec l'auteur original.

Du côté des musiques, là aussi des collaborations fort réussies avec Michel Bruno, Gaétan Essiambre, Louis Côté, Jean-François Munger et Sylvain Michel. Ce qui est fort intéressant sur ce disque, c'est qu'on découvre le côté mini-wheats de Julie, un petit côté plus sérieux avec des textes intenses sur des musiques folk et même un peu country, et un autre plus givré qui nous fait découvrir la facette plus rock, plus up-beat de l'artiste. Dans le premier clan, on retrouve des textes plus intimistes comme Ce matin-là, Maman, Tant de souvenirs, dans le deuxième lot, on retrouve des sujet plus ouverts, comme Printemps, Plus loin, Au bout de la route (pas mal fort), etc.

Pour réussir cet amalgame et faire en sorte que le tout sonne comme Julie Massicotte en est capable, la production a fait appel aux réalisateurs Neil O'Connor pour le côté givré / rock, Francis Covan pour le côté plus sérieux / folk et Martin Ferron pour saisir toute la couleur et la sensibilité de la voix de Julie quel que soit le style de la chanson.

Avec une feuille de route aussi bien garnie, nul doute que Julie connaît le métier, cet album elle le préparait depuis longtemps et il se devait de lui ressembler. Beaucoup d'émotions, des joies & des peines, une voix riche et colorée, une personnalité attachante, une femme de coeur qui livre ses émotions avec juste assez de retenue et de sensibilité.

Reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Julie Massicotte 2008 Oui

Match (Le)

Autour de l'ex Nouvelle Frontière Normand Théroux (voix, claviers, synthétiseur et flûte traversière) l'on retrouve François Leduc (violon, alto violoncelle et flûte à bec), Jacques Lauzon (batterie, percussions et voix), Pierre-Yves Migneron (voix et guitares) et Gaston Rousseau (basse et voix).

Ils nous offrent une musique progressive dans le style de l'époque, mais avec une touche de médiéval. La plupart des textes reflètent cet attrait de l'époque des chevaliers, avec entre autres: Le vieux sorcier, Troubadour et Le fou du roi.

J'aime beaucoup encore la chanson Le Soleil des Plants d'Huile qui me faisait penser aux raffineries de Montréal-Est qu'a aussi chantées Richard Séguin par la suite (un compère de l'époque Nouvelle Frontière). A noter, la présence de Claire Syril comme voix féminine sur certaines chansons.

En 2007, Pierre-Yves Migneron et Gaston Rousseau sont toujours actifs au sein de la formation Capricorne. Maintenant entourés de musiciens qui n'ont pas participé au groupe Le Match, il leur est quand même arrivé de retrouver leurs anciens confrères le temps de quelques chansons.

De biens beaux souvenirs !
Albums Année En Collection
Légendes 1975 Oui

Mathieu, Mathieu

Né en 1974, son père est Gilles Mathieu, l'une des personnes qui a beaucoup influencé la musique typiquement québécoise avec la boite à chansons "La butte à Mathieu". Puisque son paternel se faisait souvent appeler Mathieu comme si c'était son prénom, il a décidé que son fils serait celui porterait ce prénom.

Avant de graver son premier disque, Mathieu a travaillé en première partie d'Yvon Deschamps, puis avec le groupe médiéval Trou et Bardou et avec le trio O Beau blues. Actif au niveau de la création de textes, il a initié la soirée de poésie Le Cri d'une Génération pour rassembler les voix poétiques de sa propre génération.

Il a ensuite écrit une pièce de théâtre, La Croisée des Mondes, présentée à Tadoussac lors d'un récent festival d'été. Pour revenir à son premier album, il a été enregistré avec l'aide des musiciens Louis Philippe Bélanger, Michel Dubeau, Norman Lachapelle, Christian Paré, Guy Thouin et le percussionniste Zale Seck avec qui il a donné plusieurs spectacles.

Une musique qui fait le lien entre la musique folk-rock typiquement québécoise et les musiques du monde, plus précisément celles venant d'Orient et d'Afrique. Par moments, sa voix ressemble étrangement à celle de Claude Dubois, ce qui n'est pas à la portée du premier venu.

Difficile de faire un choix parmi les chansons de Mathieu, Shaman Shaman avec ses rythmes hybrides, Le coeur de tes racines au style plutôt folk, La vie des ouvriers au son bluegrass.... en fait, pourquoi choisir, on met le disque au début et on écoute le tout, en trouvant que ça passe beaucoup trop vite.

Autres reportages
Albums Année En Collection
Les grands espaces 2003 Oui
La gloire est morte 2007 Oui

Maude

Auteure et interprète, c'est à l'invitation de Luc Plamondon qu'elle se fait connaître lors de la deuxième version de Starmania "Made in Québec", où elle côtoie les Marc Gabriel, Jean Leloup, Lina Boudreau et plusieurs autres.

Elle obtient justement la collaboration de Plamondon, Leloup et Boudreau pour la production de son premier (et seul je crois) album en 1989. On peut aussi noter la présence d'Alain Simard à la composition de plusieurs musiques, ainsi qu'aux claviers et à la batterie et celle d'Estelle Esse au niveau des choeurs.

Dotée d'une voix solide, un peu à la Marie Carmen, c'est dommage qu'on ne l'aie pas plus vue. Parmi ses meilleures chansons, je note "Belle pour un gitan", "Soldat solitaire" et "Jimmy".
Albums Année En Collection
Maude 1989 Oui

Mauffette, Geneviève

Avec l'aide du bassiste Bill Gagnon (Ville Emard Blues Band), la comédienne et pianiste Geneviève Mauffette nous offre un album solo tout à fait agréable. Cuivres et cordes entourent la voix chaleureuse de Geneviève, et donnent un ensemble qui porte toute la poésie de l'artiste.

Peu d'informations sont disponibles sur cette artiste, sinon qu'elle a poursuivi sa carrière un peu dans l'ombre, et a signé, avec Bill Gagnon, la musique du film "Papi Bonheur", en plus de jouer "Coccinelle" dans le film "James et la Pêche Géante".

Je ne sais pas s'il s'agit de la même personne, mais il y a une Geneviève Mauffette qui a chanté "Le Traversier" avec Félix Leclerc en 1964.
Albums Année En Collection
Geneviève Mauffette 197x Oui

Mauvais Sort

Groupe originaire de la région de Québec qui compte dans ses rangs Patrick Giroux (violon, mandoline), Nicolas Geoffroy (voix, mandoline, guitare, banjo), Guillaume Côté (batterie, percussions), Charles Picard (basse) et Stéphanie Richard (accordéon diatonique). Pour le troisième album du groupe, Charles Picard est remplacé par David Gagné à la basse et à la contrebasse.

Leur matériel donne dans la musique traditionnelle, réarrangée par les musiciens du groupe. C'est festif et ça sonne très bien. Dans la lignée du renouveau d'intérêt pour ce genre musical, ils se joignent aux Charbonniers de l'enfer , à La Bottine Souriante, La Volée d'Castors et autres ensembles du même acabit.

Voici un extrait de leur biographie, tirée de leur site Internet:

"Mauvais Sort, débordant de jeunesse,de fougue et de talents multiples se veut créateur d’une nouvelle musique traditionnelle. S’affichant dans le showbiz québécois depuis 2000, année où le groupe a remporté les honneurs de la 14e édition du Conga et lancé son premier album, Mauvais Sort présente une musique d’hier aux arrangements d’aujourd’hui !

Avec des textes traditionnels juxtaposés à des compositions musicales endiablées ou par des histoires inventées sur des rythmes traditionnels, ce groupe élimine les préjugés concernant le folklore. Regroupant six musiciens de la jeune vingtaine au passé musical hétéroclite (classique, progressif, jazz, latino et folklore), Mauvais Sort rend son style musical difficile à définir, mais unique et propre à sa génération. On se plaît même à diffuser que leur musique jouit d’un nouveau qualificatif qu’ils se sont eux-mêmes attribué : le néo-traditionnel !!! Plusieurs années de plaisir, de travail et de spectacles ont permis aux membres d’acquérir une maturité musicale et scénique hors du commun. Leur aisance sur scène ainsi que leur complicité et leur communion avec le public sont les points forts de Mauvais Sort.

Après plus de 100 représentations de leur premier spectacle à travers le Canada et la Belgique, les musiciens de Mauvais Sort épatent par leur qualité d’interprétation et leur transmission du feu sacré pour la passion des traditions réinventées. Mauvais Sort nous revient avec son deuxième album intitulé Jettatura… laissez-vous donc ensorceler !"


Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Sans dessus dessous 2000 Non
Jettatura 2002 Non
Koru 2005 Oui

McGale & Toyo

John McGale (ex-Offenbach) et Mario "Toyo" Chagnon font équipe le temps d'un album intitulé "Symbiose", dont deux gros hits sont extraits, Angélie et Bella Maria. La première est une adaptation française de la chanson Dance with me du groupe anglophone Orleans, la deuxième est une création de nos deux guitaristes. Fait rare, la même chanson (Dance with me) a aussi été traduite en français par Joe Dassin dans les années 70, sous le titre de C'est la nuit. Inutile de dire que les deux textes francophones sont très différents l'un de l'autre.

Un son très acoustique et des voix qui se complètent bien en font un duo bien sympathique. Toyo a en parallèle une carrière de musicien et de directeur musical avec de grands artistes de chez nous, les Claude Dubois et Sylvain Cossette. De son côté, John McGale s'implique avec plusieurs amis musiciens passionnées de blues et de rock. Il a lancé en 2003 un album concept reprenant plusieurs pièces qui ont été interprétées lors de ses soirées au bar Le diable du vieux Longueuil.

J'aime beaucoup la musique qui résulte de leur association.
Albums Année En Collection
Bella Maria (single extrait de Symbiose) 1994 Oui
Symbiose 1994 Oui
Noël U.N. plugged Christmas 1995 Non
Blood brothers 1996 Non

McGale, John

Compositeur, interprète et guitariste, né le 30 octobre 1956, John McGale s'est fait connaître au sein du groupe Offenbach avant de travailler en duo avec un autre guitariste émérite, Mario "Toyo" Chagnon au sein de McGale & Toyo.

On l'a un peu moins vu en solo par la suite sauf que depuis quelques mois, il anime des soirées à saveur blues à la salle de billard "Le diable" dans le vieux Longueuil. Il s'y entoure d'artistes de talent et a choisi d'enregistrer plusieurs de ces moments sur CD pour les offrir aux amateurs. Le premier numéro est disponible depuis décembre 2003 et met en vedette Angel Forrest, Nelson Carter, Pete Dogg, Jimmy James, Breen Leboeuf, Gina Seram, Jim Zeller et plusieurs autres.

On y retrouve des classiques du rock, du blues et même du folklore irlandais, que ce soit Lay Down Sally, Blue Suede Shoes, Superstition, Brother Louie, Hooked on a feeling ou même Green green grass of home, chaque prestation témoigne de la dextérité des musiciens et de l'impressionnante qualité vocale des interprètes. Chapeau à Angel et sa magnifique interprétation de Brother Louie (originalement des Stories). Un excellent album pour qui aime le blues-rock bien senti... et bien joué.

A peine un an plus tard et l'ami John revient avec l'album Bridges, son premier véritable effort en solo. C'est à titre d'auteur, compositeur et interprète que John a mis la main à cet album. Il transcende les styles, pop, rock, blues, folk, jazz, country.... la ligne directrice c'est la guitare de John qui se fait parfois solide, parfois caressante, comme l'amour et la vie à deux, sujets de prédilection de cet album. Entouré de Breen Leboeuf, Dan Bigras, Jeff Smallwood, Luc Boivin, Kim Richardson, Shawn Phillips, Roxanne Potvin et plusieurs autres, John prouve encore une fois qu'il a la touche magique et sait mettre nos émotions en musique.

Autres reportages
Albums Année En Collection
Friends of the devil 2003 Oui
Bridges 2004 Oui

McGarrigle, Kate & Anna

Auteures, compositrices et interprètes, elles se font connaître autant du public anglophone que du public francophone. Nées à St-Sauveur de parents Irlandais, Anna en 1944 et Kate en 1946, elles jouent du banjo, des claviers, de l'accordéon et de la guitare.

Elles fondent leur premier groupe en 1963, les Mountain City Four (avec Peter Weldon et Jack Nissenson). Leurs chansons sont reprises par de grands artistes de renommée mondiale comme les Linda Ronstad (Heart Like a Wheel) et Maria Muldaur.

Elles font des tournées remarquées aux Etats-Unis et en Angleterre où elles sont encensées par la critique. Leur premier album est nommé "disque rock de l'année" en 1976 par le célèbre magazine Melody Maker, et restera sur la liste des 100 meilleurs albums de tous les temps.

Parmi les titres les plus connus en français, notons la Complainte pour Ste-Catherine et Entre Lajeunesse et la sagesse. J'aime aussi beaucoup la chanson anglaise Dancer with bruised knees. En 2003, 25 ans après leur dernier album dans la langue de Molière, elles remettent ça avec un nouvel album francophone qui reprend la pièce Tournesol qu'elles avaient offerte à Vander pour l'album ReDub Chroniques.

Malheureusement, le 18 janvier 2010, on apprend le décès de Kate à l'âge de 63 ans. Mère de Rufus et Martha Wainwright dont le père est le chansonnier américain Loudon Wainwright III, elle aura marqué toute une génération (dont je suis) pendant 4 décennies.
Albums Année En Collection
Kate & Anna McGarrigle 1975 Oui
Dancer With Bruised Knees 1977 Oui
Pronto Monto 1978 Oui
Entre la jeunesse et la sagesse 1978 Oui
Love over and over 1982 Non
Heartbreak Accelerating 1990 Non
Matapedia 1996 Non
The McGarrigle Hour 1998 Oui
Entre la jeunesse et la sagesse (ré-édition CD) 2003 Oui
La vache qui pleure 2003 Oui

McInnis, Johanne

Musicienne, comédienne et interprète originaire de Charlesbourg en banlieue de Québec, Johanne a commencé par apprendre le piano durant son adolescence avant de se diriger vers la harpe qui est devenue son instrument de prédilection. Grande voyageuse, elle s'installe en Ontario francophone (Sudbury) au retour d'un long séjour en Europe. Après avoir obtenu son bac en musique, elle accepte un poste d'enseignante qui la ramène dans la région de Québec.

C'est pendant cette période qu'elle se met à donner des concerts de harpe, alors que la demande pour des musiques d'ambiance (plusieurs styles confondus) est de plus en plus forte. Salons privés, concerts, mariages, sa musique aide à réfléchir, à réconforter, à oublier...

Outre la harpe, elle joue aussi du piano, de la guitare et de la flûte celtique. En 1999, elle lance un premier album intitulé Harpe orchestrée par la nature, suivi en 2001 par La nature jazze.

Parmi ses inspirations, elle compte diverses influences très différentes les unes des autres, notamment Anne Murray, James Taylor, Francis Cabrel, Debussy, Ravel, Bartok, Oliver Jones, Tchaikovsky, Félix Leclerc, La Bolduc, Gilles Vigneault, Genesis, America, Emerson Lake & Palmer, U2, Gospel Choir, Harmonium, Beau Dommage, Nat King Cole & The Chieftains.

Vous pouvez en apprendre plus et écouter des extraits de sa musique en visitant son site Internet.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Harpe orchestrée par la nature 1999 Non
La nature jazze 2001 Non

McKenzie, Claude

Auteur, compositeur et interprète né à Schefferville (nation InnuMa timekush) en 1967, Claude est surtout connu pour son rôle au sein du duo Kashtin. Après la dissolution du groupe, Claude a continué en solo, reprenant la recette Kashtin sur un premier album solo, Innu town.

L'album ne possède qu'une seule chanson en français mais, puisque Kashtin a eu une importance évidente au sein de la musique québécoise, je ne pouvais passer sous silence ce que Claude a fait après le groupe. De plus, toutes les chansons sont traduites en français sur la pochette. On pourrait probablement qualifier la musique de folk rock, bien que le style de Claude (et de Kashtin) soit unique en son genre.

En 2004, il revient de loin après plus de 7 années depuis la parution d'Innu Town qui lui avait valu une nomination aux prix Juno en 1997. Plusieurs malheurs se sont abattus sur lui pendant ces années, la mort de son fils étant certes une phase très difficile à surmonter.

Il a renoué avec son confrère de Kashtin (Florent Vollant), il a même contribué au plus récent album de ce dernier, Katak. Le voici donc qui nous offre le résultat de son propre travail, intitulé Pishimuss (Petite lune en innu). Sur cet album, il a écrit toutes les paroles et composé toutes les musiques et il en a confié la réalisation à l'expérimenté Michel LeFrançois.

Tout comme Vollant, il prouve encore une fois toute la mélodicité de la langue innu et sa capacité de composer des ballades accrocheuses qui s'insèrent entre nos deux oreilles et nous restent dans la tête longtemps. Après deux ou trois écoutes, on a déjà l'impression de les connaître depuis toujours. Bien sûr, la ressemblance avec le matériel de Kashtin est toujours là (on lui en voudrait de faire autrement) mais il a aussi réussi à ajouter une dimension de modernité avec l'utilisation bien placée des guitares électriques de LeFrançois. Notons aussi la présence de Kristin Molnar (Blues Gitan) au violon sur quelques pièces.

Les chansons sont toutes interprétées en innu, par contre la pochette contient un résumé du texte en français pour permettre de comprendre de quoi il est question. Avec des chansons dédiées à son père (Papa = Nutaui) et au grand manitou (Tshije manitoo), quelques prises de conscience (Il dérangeait = Ua uitumupan), Encore Jeune (Usham tshuassiun), Claude fait preuve d'une maturité qu'on ne lui connaissait pas dans les années 90.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Innu town 1996 Oui
Pishimuss 2004 Oui

McLean, Michel

Né le 25 décembre 1949, c'est au CEGEP que Michel McLean fait la rencontre de Claude Lafrance, ce qui devait donner naissance au groupe "Les Karrik". Après deux albums, ils vont chacun leur chemin, ce qui mène Michel McLean à fonder le groupe L'Engoulevent, au style folk progressif.

Après cette expérience, Michel se joint à la troupe de Starmania "Made In Québec" et poursuivra l'expérience lors d'une tournée en Europe, ce qui l'aura conduit sur plusieurs scènes à travers le monde.

Maintenant établi en France (en banlieue de Paris), il fait carrière là-bas, et songe actuellement à nous offrir un album qui verrait le jour des deux côtés de l'Atlantique. Fin 2002, Michel renoue avec son confrère Claude Lafrance le temps d'un spectacle intime à Val David. Les rumeurs se font de plus en plus persistantes sur un retour plus médiatisé des Karrik dans les années 2000 mais rien de concret pour le moment

Reportage QuebecPop
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Au Chant de l'Alouette 1972 Oui
Karrik 2 1972 Oui
L'Île où vivent les loups (avec l'Engoulevent) 1978 Oui
Etoilfilan 1979 Oui
Mario Dolores 1988 Non
A french affair 2001 Non
L'Île où vivent les loups (ré-édition ProgQuébec avec Étoilfilan) 2006 Oui

Melodium

Duo d'auteurs compositeurs originaires de l'Ontario francophone, notamment la ville de Hawkesbury. Formé de Martin Massé (voix) et Mitchell Pilon (saxophones, congas et percussions), le groupe a vu le jour en 1997 et regroupe ainsi deux amis d'enfance qui s'amusaient à faire de la musique dans le sous-sol de leur maison.

Martin est bachelier en arts, spécialisation musique alors que Mitchell, fils de musicien et professeur de musique, est certifié en Performance Jazz du collège Berklee de Boston (É.-U.). Ceux-ci comptent à leur actif plus de 12 ans d'expérience sur scène et en studio. Ils partagent la scène avec un groupe de 8 musiciens visant à faire revivre les années 50, 60, 70 et ont ainsi participé à la programmation de plusieurs festivals et événements corporatifs. Ils ont aussi écrit des pièces musicales pour d'autres artistes du milieu.

La musique de leur premier album, intitulé Le gardien de la mémoire, est fortement teintée de guitare acoustique (merci à Yves Savard), enrobée de magnifiques cuivres, et cherche à amener l'auditeur au coeur du voyage de la vie: la naissance, l'éveil des sens, l'amour, l'engagement envers l'autre, la prise de conscience, le vieillissement et l'au delà. Voilà donc un projet ambitieux qui ne laisse pas indifférent. Selon les auteurs, le gardien de la mémoire est un être mystérieux qui veille sur nos expériences du passé pour nous donner une meilleure idée du futur.

L'album concept réussit magnifiquement bien à amener l'auditeur dans cet univers à la fois nostalgique et lumineux. Une belle réussite qui leur a valu une nomination de Melodium au Gala des prix Trille-Or 2005 pour la catégorie meilleur groupe.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Le gardien de la mémoire 2004 Oui

Merola, Dominica

Auteure, compositrice et interprète, Dominica Merola lance un premier album en février 2006, intitulé Les signes du désir. Son univers musical est constitué de ses propres compositions, des rythmes colorés et entraînants en contraste avec des mélodies émouvantes dans un style très personnel. Elle est sensible aux influences d’ici et d’ailleurs et les intègre à ses intuitions d’artiste. Des textes sont écrits spécialement pour elle par des auteurs reconnus dont Roger Tabra, Pierre Huet, Jean-Guy Prince, Frédérick Baron et Vincenzo Thoma.

Dominica avait entrepris une tournée à travers le Québec en 2004 avec Secrets de créateurs ou elle partageait la scène avec Roger Tabra, Danny Boudreau et Robert Paquette. Difficile de renier ses origines italiennes avec un nom qui nous le rappelle et toute une famille où la passion des arts est un mode de vie. Elle nous livre ainsi quelques chansons en italien. Dominica est une excellente musicienne , s’accompagnant souvent au piano, elle est entourée de 3 musiciens chevronnés : Pierre Côté à la guitare, Nathalie Bonin au violon et Mathieu Gagné à la basse et contrebasse.

Elle a fait ses études musicales à Vincent d’Indy en plus d'étudier le théâtre à St-Hyacinthe. Elle monte son premier spectacle avec l'aide de Louis St-André (Rendez-vous dans l'irréel), un spectacle solo intitulé Une voix, un voyage… en 1998 et dont la première se déroule à la Place des Arts. Par la suite, elle fait le tour des Maisons de la Culture où elle remporte un vif succès.

En 2001, sous la direction artistique de Robert Marien, elle lance son deuxième spectacle De Campobasso à toi. Inspiré par la ville de Campobasso en Italie où est né son grand-père, le spectacle comporte une musique originale supportant des textes en français et en italien de Pierre Huet, Guylaine Daigneault et Vincenzo Thoma.

Elle fait ensuite la rencontre du parolier Roger Tabra avec qui elle inaugure un troisième spectacle au titre de Retrouvés. Elle y chante, s’accompagne au piano et assume la direction musicale. Un concept qui mise sur la dualité entre le côté sombre, le mal de vivre de Tabra et la présence lumineuse de Dominica, ce qui donne un spectacle très intense. Par la suite une tournée est organisée avec Secrets de créateurs où deux autres artistes, Danny Boudreau et Robert Paquette, se joignent à eux pour livrer des confidences sur leur façon de créer ainsi que leur cheminement artistique.

En 2006, elle nous offre un premier disque intitulé Les signes du désir qui est à nouveau sous la direction artistique de Robert Marien. Tout en atmosphères, Dominica nous offre des chansons qu’elle cisèle avec son âme et qu’elle livre avec une voix puissante et envoûtante. Cette bohémienne du cœur fait voyager notre âme. Sa voix vibrante peut passer d’une grande douceur à des moments intenses, tel un volcan paisible ou impétueux. Cet album sera suivi par un deuxième opus au titre d'Appassionata, un hommage à ses origines italiennes avec 9 chansons dans cette langue, en plus de deux en français. On y retrouve quelques classiques d'ici mais sous un nouvel enrobage, dont Les croissants de soleil qui devient Il solo in un bignè et Le petit bonheur retitré La piccola gioia en italien. Comme toujours, la jolie voix de Dominica nous enveloppe d'un velours chaleureux qui nous aide à retrouver le soleil en ces longues nuits d'hiver.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Les signes du désir 2006 Oui
Appassionata 2010 Oui

Mervil, Luck

Né à Port-au-Prince (Haïti) en 1967, arrivé à Montréal à l'âge de 6 ans, il a déjà été choriste pour le groupe "Madame". Anciennement membre du groupe Happy Brothers, il fût l'un des membres fondateurs du groupe Rudeluck avec Rudy Toussaint.

Sa popularité a fait un bon important lorsqu'il s'est joint à la troupe de Notre Dame de Paris, chantant autant dans la version française qu'anglaise. En 2000, il nous offrait son deuxième disque en solo, reprenant plusieurs chansons importantes du patrimoine québécois, dans un style plus moderne, parfois même reggae. Plutôt différentes des enregistrements originaux, ces nouvelles versions valent certainement une écoute attentive.

Amateur de soul américain, Luck lance en 2003 un album qui est dédié à ce style musical. Toutes des compositions originales qui ont mijoté plusieurs années avant d'être enregistrées sur ce disque.

Suite aux différents cataclysmes qui ont ravagé son pays natal Haïti, Luck lance un nouvel album en 2004. Intitulé TI PEYI A, ce qui signifie petit pays en créole, il souhaite à la fois faire connaître la musique de son pays d'origine, tout en offrant une partie des profits des ventes de l'album à la cause de Médecins du monde et au CECI (centre canadien d'étude et de développement international). Depuis plusieurs années, Luck donne beaucoup de son temps aux causes humanitaires et on ne peut que saluer son implication.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Aller simple 1997 Non
Luck Mervil 2000 Oui
Soul 2003 Non
Ti peyi a 2004 Oui

Mes Aïeux

Groupe de musique à tendance folklorique formé du comédien /chanteur Stéphane Archambault (voix, auteur des textes), Frédéric Giroux (voix, guitare, flûte, harmonica, compositeur des musiques), Eric Desranleau (voix, guitare, basse, flûte, claviers, mandoline), Marc-André Paquet (batterie, percussions) et Marie-Hélène Fortin (voix, percussions, violon).

Le groupe prend naissance en 1996 quand Stéphane et son coloc de l'époque se mettent à gratter leur guitare pour le plaisir. L'idée fait boule de neige et ils nous offrent un premier album en 2000, ce qui leur a valu une nomination à l'ADISQ, dans la catégorie album traditionnel.

Bien que la tendance de leurs albums soit de la musique folklorique, la grande majorité des chansons sont des compositions originales du groupe, et non des adaptations de chansons traditionnelles. Le dernier album a été enregistré en partie à Rawdon, dans un chalet en bois rond sur le bord du Lac Clair, et en partie à Montréal.

Ils reprennent notamment la Prison de Londres, mais en la mélangeant avec le super tube d'André Gagnon, Wow.... un résultat surprenant auquel on pourrait justement dire WOW ! En 2004, le frère de Stéphane, Benoît Archambault se joint au groupe pour la production de l'album En Famille, titre évoquant le fait que 5 des 6 membres du groupe vivaient une paternité ou une maternité sensiblement au même moment. Ils connaissent un énorme succès en 2006 avec la pièce Dégénération qui fait une sorte de bilan de la société québécoise des 3 ou 4 dernières générations, du vrai bonbon.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Ca parle au diable 2000 Oui
Entre Les Branches 2001 Oui
En famille 2004 Oui
La tournée "En Famille" (CD & DVD en public) 2006 Oui
Tire-toi une bûche 2006 Oui
La ligne orange 2008 Oui
A l'aube du printemps 2012 Oui

Michel, Dominique

Ce petit bout de femme née le 2 septembre 1932 à Sorel devait connaître toute une carrière artistique. De son vrai nom Aimée Sylvestre, elle a étudié le piano de 1942 à 1950, et est diplômée de l'École Supérieure de Musique de Lachine (où je vis).

Elle touche d'abord à la chanson avec l'aide de Raymond Lévesque, puis se tourne vers la comédie en se joignant à la troupe de Paul Berval (Le Beu Qui Rit), avant de former un duo fantaisiste avec sa comparse Denise Filiatrault.

Parmi ses succès, notons En veillant sur l'perron en 1957, chanson qui remporta le deuxième prix au concours de la chanson canadienne, Ces bottes sont faites pour marcher qui sera aussi enregistrée par Muguette, Y'a du soleil, Mommy Daddy, superbe chanson qu'elle chante en duo avec Marc Gélinas, et finalement Je suis up, je suis down. Elle a aussi chanté la Chanson des Plaines D'Abraham.

Sa carrière télévisuelle passera par l'animation du "P'tit café", ainsi que sa participation à de nombreuses séries humoristiques comme "Moi et l'autre", les "Bye Bye" de fin d'année, ainsi que le téléroman "Dominique" qui furent tous de grands succès.

On la verra aussi au cinéma dans "Tiens-toi bien après les oreilles à papa", "Les aventures d'une jeune veuve", "Le déclin de l'empire américain" avec Louise Portal, ainsi que plusieurs autres.

Aujourd'hui âgée de 73 ans (qu'elle ne fait pas), elle poursuit toujours sa carrière en participant à des séries télévisées comme "Catherine" et anime régulièrement des Galas "Juste Pour Rire". Le 14 mai 2002, elle devenait "Chevalier de l'ordre National eu Québec" lors d'une cérémonie à l'assemblée nationale.

Une grande carrière pour une "grande" dame !
Albums Année En Collection
Graffiti Kébec - Album Triple 1979 Oui
Showtime Dominique Showtime 1979 Oui
Juke-Box Vacances 2000 Oui

Michel, Jacques

Auteur, compositeur et interprète, de son vrai nom Jacques Rodrigue, il est né en 1941 à Saint-Agnès-de-Bellecombe. Dès 16 ans, il fait partie du groupe "Rock'n Roll Kids" et ensuite des "Midnighters". Début 1960, il fonde son propre groupe, les "Colibris" et c'est alors qu'il commencera à écrire ses propres chansons dans un style folk-rock à la Bob Dylan.

Sa carrière solo débute vers 1965 au Café de L'est, et il enregistre son premier succès, "Je retourne chez moi" qui lui vaudra le titre de révélation de l'année au Festival du Disque de 1965.

Il écrit quelques chansons pour Les Lutins, dont "Monsieur le robot" et "Roquet belles oreilles" puis il s'offre une succès commercial avec "Sur un dinosaure". Il fait la première partie de Mireille Mathieu à la Place des Arts avant de remporter le premier prix du Festival de Spa avec la superbe "Amène-toi chez nous" l'une de ses plus belles chansons. Il poursuit avec une deuxième place à Tokyo en chantant "Un nouveau jour va se lever".

En 1972 il lance selon moi son meilleur album, "Dieu ne se mange plus" dont il extraira plusieurs tubes, notamment "Chacun son refrain", "Pas besoin de frapper" repris en 2001 par Sylvain Cossette, "Allume mes lumières", etc. C'est sur cet album que l'on retrouve le guitariste Gilles Valiquette qui connaîtra incessamment ses propres succès.

En 1975, c'est "Migration" en hommage à sa femme décédée prématurément. Il continuera son travail sur disque jusqu'au milieu des années 80, pour ensuite travailler aux textes et aux chansons du Village de Nathalie (Simard). Au début des années 90, il animera quelques séries télévisées comme "Chanson Fétiche" et "Les Lauréats". Ses chansons auront été interprétées par les Ginette Ravel, Julie Arel, Pauline Julien, Ginette Reno et Martine Chevrier.
Albums Année En Collection
Jacques Michel et ses chansons 1965 Non
Jacques Michel 1966 Non
Jacques Michel 1968 Non
Jacques Michel 1969 Non
Citoyen d'Amérique 1970 Oui
SOS 1971 Oui
Jacques Michel 1960-1970 (compilation) 1971 Non
Pas besoin de frapper pour entrer 1972 Oui
Dieu Ne Se Mange Plus 1973 Oui
Jacques Michel à la "Comédie" 1973 Oui
C'que j'ai l'goût d'dire 1974 Oui
Migration 1975 Oui
Collection Jacques Michel (compilation) 1976 Non
Ma nouvelle saison 1976 Oui
Le temps d'aimer 1977 Non
Le cœur plus chaud 1978 Oui
Le meilleur de Jacques Michel (compilation) 1978 Non
Les grands succès de Jacques Michel (compilation) 1978 Non
Passages 1980 Oui
L'album souvenir (compilation) 1981 Non
Maudit que j'm'aime ! 1982 Oui
S.O.S. Et Plus 1993 Oui
Chacun son refrain 2004 Oui

Micoe

C'est à l'automne de 2010 qu'elle lance un premier album, soit un EP de 4 titres disponible uniquement par la voie des plate-formes de télé-chargement comme iTunes ou Zik.ca. Les pièces ont été réalisées par Éric Goulet (Vincent Vallières) et possèdent beaucoup de couleur. On y retrouve un premier extrait, Relaxe Kiki, de même que Espace, Je n'ose pas et Mécanique. Pour poursuivre l'aventure et assumer la production d'un album complet, Micoe est en pleine campagne de financement sur son site web.

Auteure compositrice originaire de la région de Québec, elle prend contact avec le milieu artistique alors qu'elle fait ses études au conservatoire d’art dramatique de Québec. Aussi attirée par le métier de comédienne, elle a foulé les planches à ne nombreuses occasions, certaine fois en jumelant le jeu et la chanson. Après avoir aussi pris des cours de chant, c'est en 2007 qu'elle présente un premier spectacle de chansons, intitulé Lueur, à la Place des Arts. Une nouvelle auteure, compositeure et interprète voyait le jour.

Elle lance ensuite sa maison de production (Les Productions Trafic d’art) et produit une série de spectacles au Lounge Exeaco avec des invités comme Sylvie Paquette, Josianne Paradis, Jean-François Fortier et Kevin Thompson. Les mois qui suivent verront la réalisation du mini-album mentionné plus haut, de même qu'une présence à l’édition 2008 de la ChantEauFête de Charlevoix.

Reportages QuebecPop
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Micoe (EP) 2010 Oui

Migneault, Rémi

Auteur, compositeur et interprète, né à Montréal en 1945, il fait partie du groupe Les Cabestans de 65 à 70, avant de former un ensemble de choristes qui fera du travail de studio (publicité, accompagnement) et connaîtra de bons succès sur disque, notamment Soleil Soleil, le succès de l'été 1972.

Dans cet ensemble, on retrouve Louise Lemire, Louise Parent, Marie-Marthe Bernard, Denise Bérard, Jean Charbonneau et Jean-Paul Clément, et avec Rémi Migneault, ils participeront régulièrement à l'émission Sous Mon Toit de Tex Lecor.

On lui devra aussi La Vie des Temps Modernes avec son frère Félicien.

Albums Année En Collection
Vol 1 1973 Oui

Milady's (Les)

Ensemble vocal féminin regroupant les soeurs Hélène (1947) et Andrée (1945) Levasseur, originaires de Shawinigan, ainsi que Denise Biron (1947) de Trois-Rivières.

Les Milady's se sont formées en 1965 et, rapidement, elles sont débarquées à Montréal sous la gérance de Gilles Talbot. Dotées de voix bien harmonisées, elle deviennent les spécialistes des mises en scène élaborées pour leurs chansons. Notons entre autres Monsieur Dupont et Sugartown qui ont fait les délices des amateurs.

Elles enregistraient majoritairement des traductions de succès anglophones, mais ne résistaient pas non plus au répertoire francophone des France Gall, Michel Legrand, Nana Mouskouri et Petula Clark. Elles n'ont pas produit de microsillons comme tel mais on lancé une dizaine de 45 tours qui ont fait l'objet de ré-éditions sous formes de compilations.

Le groupe met fin à l'aventure en 1972, alors qu'Hélène Levasseur a continué à travailler comme choriste pendant quelques années. J'ai aussi appris dernièrement que Denise Biron avait travaillé comme choriste pour Jean Lapointe pendant 4 ans, incluant une présence de 3 semaines à l'Olympia de Paris. Un moment mémorable pour cette fan finie de la chanson française (comem elle le mentionne)

Récemment, j'ai eu le plaisir de la croiser sur la scène du Bistro Mousse Café puisqu'elle a choisi de refaire de la scène avec les succès des Milady's mais aussi des chansons de Richard Desjardins et de son fils Mathieu "petitBIG" Leduc.
Albums Année En Collection
Les Milady's 1968 Non
Sugartown 1969 Non
Monsieur Dupont 1970 Non
Sugartown (compilation Mérite) 1999 Oui
Juke-Box Jeunesse 2000 Oui

Mille Monarques

(A faire)
Albums Année En Collection
Mille Monarques 2009 Oui

Miller, Joëlle

Auteure, compositrice, interprète et comédienne, Joëlle a remporté le concours Ma Première Place des Arts 2004 dans la catégorie interprète. Diplômée en théâtre musical à l'école professionnelle de théâtre du CEGEP Lionel Groulx, elle a aussi remporté le prix de la découverte musicale de l'année aux Culturiades de Gatineau en 2004 s'ajoutant ainsi aux prix du public obtenus au Festival de la Chanson de Granby en 2003 et au concours CEGEP en spectacle en 2000.

Invitée à plusieurs festivals, dont les Francofolies de Montréal 2004, le Festival des Montgolfières de Gatineau en 2003 / 2004, elle a eu l'opportunité de partager la scène avec Laurence Jalbert, Mélanie Renaud, Nanette Workman et Bob Walsh (avec qui elle a chanté le classique Summertime). Elle a aussi chanté en première partie de Sylvain Cossette et Roch Voisine.

Après un premier album de chansons de Noël en 2003, elle obtient une bourse des Projets Jeunes Volontaires et en profite pour préparer un nouveau CD de chansons originales qui devrait voir le jour au cours de l'année 2005. J'ai obtenu une version démo de l'album, intitulé Avant-Première et, encore une fois, sa voix a su m'enchanter.

Elle est justement reconnue pour sa magnifique voix et pour la qualité des ses interprétations, mais on doit maintenant ajouter qu'elle sait aussi toucher le coeur des gens avec ses textes poétiques et intelligents. Parmi les chansons de cet album, je retiens les chansons Pourquoi les femmes sont-elles si femme, Se perdre, Si tu es je suis, Une petite fille en peine et Ses yeux dans laquelle elle utilise une très jolie formulation "... par la fenêtre de ses yeux...". Sur l'album, elle a obtenu la collaboration de Martin Bachand, Alain Leblanc (directeur musical de Jean-Pierre Ferland et du Festival de Granby) et François Groulx aux arrangements.

Côté théâtre, elle décroche un premier rôle dans la pièce de théâtre jeunes publics Poiléplume (à l'automne 2004). Un talent à suivre !

Autres reportages
Site Web officiel
Albums Année En Collection
Noël en décembre 2003 Non
Ma première Place des Arts 2004 2004 Oui
Avant-première (démo) 2004 Oui

Mingole, Muna

Auteure, compositrice et interprète, Muna est née à Paris de parents Camerounais. Sa famille vient vivre au Canada alors qu'elle n'a que deux ans. Qu'à cela ne tienne, elle veut découvrir le pays de ses origines et part vivre au Cameroun de 1985 à 1992. Pendant son séjour là-bas, elle habite le village de ses ancêtres, Malimba, situé sur une île de l'océan Atlantique. Entourée d'eau bleue, Muna intègre cette couleur dans ses chansons (et tout ce qui touche son album). Selon elle, le bleu symbolise l'espoir, la communication et le courage, elle y est tellement attachée que le surnom de Flamme Bleue du Cameroun lui a été donné.

En 1990, toujours au Cameroun, elle chante avec l'orchestre du collège et remporte le titre de meilleure chanteuse de Douala deux années de suite. De retour au Canada, elle s'inscrit à l'université de Montréal et fonde un groupe de musique avec des amis, rythmes rythmes africains, Antillais et cubains sont au rendez-vous.

Toute petite mais pleine d'énergie, Muna a partagé la scène avec plusieurs grands noms de la musique africaine, Angélique Kidjo (Bénin), Kanda Bongo Man (République démocratique du Congo), Zitany Neil (Congo-Brazaville), les Camerounais : Les Têtes Brûlées, Henry Njoh, Émile Kangue et André-Marie Tala, Lorraine Klaasen (Afrique du Sud), Yeleen (Côte-d'Ivoire), Pierre-Michel Ménard (Haïti) et bien d'autres.

Elle se fait connaître non seulement au Québec mais aussi en Ontario et au Manitoba. Elle devient une figure de proue de la musique Africaine au pays et apporte avec elle les deux principaux rythmes de la musique camerounaise : le Makossa et le Bikutsi. Elle participe aux FrancoFolies de Montréal en 2000 et reçoit le prix de Meilleur espoir musical 2002 lors du Gala des Flambeaux africains. Elle chante devant 200 000 personnes à La grande fête africaine des Francofolies 2002 (j'y étais) et sera même de la fête pour la visite de la Reine Elizabeth II la même année.

Elle ne cesse de faire de la scène, le Festi Jazz de Rimouski, le SunFest (Ontario) et le Kola Note tout en préparant le matériel de son premier album lancé à l'automne 2004, intitulé Dipita (qui signifie espoir). Naturellement très rythmé, l'album est ensemencé de soleil, le soleil de l'Afrique et de sa musique, mais aussi le soleil de l'artiste dont la voix et les pas de danse irradient la chaleur et l'énergie. Ses fans pourront y découvrir les multiples richesses culturelles camerounaises grâce à une combinaison de rythmes Afro-funky et percussions mélangées à divers instruments traditionnels acoustiques et modernes tels que la cora, djèmbé, tchékérés, talking drums, cloches, guitare, basse, claviers et flûtes.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Dipita 2004 Oui

Minière, Jérôme

Auteur, compositeur et interprète originaire d'Orléans (France), né le 27 mars 1972, il s'installe au Québec en 1995 après avoir fait des études en réalisation et cinéma à Bruxelles (Belgique).

On aura pu l'entendre aux Francofolies (2002) et au Festival d'été de Québec (2002). Au gala de l'ADISQ 2002, il remporte le Félix "Album de l'année Musique électronique ou Techno pour" Jérôme Minière présente Herri Kopter. Il répétera en 2003 avec le Félix de l'auteur compositeur de l'année pour Petit Cosmonaute.

Lui qui avait tendance à faire ressortir le côté obscur de la société actuelle dans ses premiers albums, il a senti le besoin d'en faire ressortir les bons côtés sur son "Petit cosmonaute", histoire de mette un peu de baume sur cette époque difficile et complexe, une sorte de "rébellion du coeur" comme il le dit lui-même.

En 2004, Jérôme profite à nouveau de son alter ego (Herri Kopter) pour pousser plus loin son aventure au sein des musiques électroniques dans cette deuxième phase de la vie de Kopter maintenant devenu un homme d'affaires surréaliste.

Jérôme aime l'électronique et avec Kopter, il se laisse aller, offrant des tableaux musicaux créatifs et accrocheurs dénonçant la société de consommation et le mercantilisme. Soulignons la présence de Lhasa sur la chanson Un magasin qui n'existe pas.

A l'automne 2005, Jérôme présente un album combiné CD & DVD de sa prestation au Grand Théâtre de Québec dans le cadre du Festival d'été 2005. Ainsi donc, le CD présente les chansons de Minière, telles que captées en spectacle non seulement à Québec mais aussi à Montréal et Sherbrooke. Le DVD contient plus de 3 heures de matériel, incluant l'intégralité du spectacle au Grand Théâtre, des vidéo clips, des micro documents, ainsi qu'un court métrage réalisé en Belgique par Jérôme.

Autres reportages
Albums Année En Collection
Monde pour n'importe qui 1996 Non
La nuit éclaire le jour qui soit 1998 Non
Jérôme Minière présente Herri Kopter 2001 Non
Petit cosmonaute 2002 Oui
Chez Herri Kopter 2004 Oui
Jérôme Minière au Grand Théâtre (CD & DVD) 2005 Oui

Minville, Nelson

Auteur, compositeur et interprète né à Grande-Vallée (Gaspésie) le 28 juillet 1967, il a un lien de parenté lointain avec Manuel Brault (dont le vrai nom est Marcel Minville) et Anne Minville (du groupe Parallèle). Il entreprend une carrière artistique à l'âge de 15 ans (en 1982) et c'est vers 1985, alors qu'il fait partie du groupe Tetrahead (avec Daniel Minville, le frère de Marcel et Anne) qu'il remporte le concours CEGEP en Spectacle.

En 1988, il obtient son baccalauréat en arts de l'Université Laval en combinant une mineure en création littéraire, une mineure en littérature québécoise et une mineure en sociologie. La même année, il remporte le premier prix du concours musical de Petite-Vallée, avant de se voir offrir le prix de la meilleure chanson au Festival de Granby en 1989.

Sur disque, il connaît son premier succès commercial avec Les Bras de Satan en 1991, année où il sera du spectacle de la St-Jean à Montréal. Il nous offre un son folk-rock avec même une incursion reggae sur Chassés du paradis extrait de son deuxième album, sur lequel on peut noter la présence du guitariste Michel Cusson.

En 1996 & 1997, il poursuit des études en journalisme à l'Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié trois albums de chansons: Premières Nuits (1990), Pour la suite des choses (1992) et Centre-Ville (1998). Il a travaillé comme auteur et/ou compositeur pour Laurence Jalbert, Luce Dufault, Les BB, SoWatt, Lynn Jodoin et Pierre Robichaud (du groupe néo-brunswickois 1755).

Impliqué auprès des artistes émergents, il a assuré la direction artistique du Festival de la Chanson de Granby (de 1997 à 2000) ainsi que de la Chant'Eau Fête de Charlevoix (de 2001 à 2004). De 2001 à 2004, il a aussi agi en tant que formateur au camp chanson de Petite-Vallée ainsi que sur divers projets mis de l'avant par Le Coup de Coeur Francophone et la Maison de la Chanson du Québec (Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario francophone et Québec).

Au fil des années, il a donné des centaines de spectacles de chansons à travers le Québec et le Canada avec, entre autres, le Show de la St-Jean à Montréal en 1991, le Festival d'Été de Québec en 1999 et les Francofolies de Montréal (1991, 1992 et 1999). Il a aussi effectué une tournée de 10 spectacles en France en 2001.

Outre la chanson, Nelson s'est distingué par l'écriture d'une dramatique pour la radio de Radio-Canada, intitulée Une rivière avant la nuit, avec les voix de Marc Béland, Danièle Panneton et Annie Cotton (réalisation Line Meloche en 1997) et la publication d'une nouvelle dans le cadre d'un collectif d'auteurs québécois, L'Instant Fragile avec la collaboration de Marie-Claire Blais, Raymond Lévesque, Sylvain Rivière et autres (Humanitas, 1994). Il a été membre du Jury pour divers organismes et concours comme Musicaction, le Festival en Chanson de Petite-Vallée, le Festival de Granby, CEGEP en Spectacle, le Festival de St-Ambroise, etc. Finalement, il a aussi été compositeur pour le Théâtre de la Parlure de Cap-aux-Meules aux Iles-de-la Madeleine en 1991 et 1992.
Albums Année En Collection
Premières Nuits 1990 Non
Pour La Suite Des Choses 1992 Oui
Centre-Ville 1998 Oui

Miron, Benoit

Auteur, compositeur et interprète d'origines québécoise et amérindienne, né au début des années 70, Benoit a lancé son premier album solo en 2001, ce sous l'égide de Guy Cloutier Communications.

C'est à l'âge de quatre ans qu'il reçoit sa première guitare des mains de son père, lui-même musicien dans un groupe depuis plus de 10 ans. Benoit monte sur scène dès le secondaire, surtout comme imitateur des chanteurs de l'époque.

Seule note négative au dossier, le premier succès de Benoit, Corps accord ne se trouve pas sur l'album sorti en 2001. La majorité des textes de l'album sont de Éliane Kroukopf et les musiques sont de Salvatore Campanile. L'album est réalisé par Tino Izzo et le son est un intéressant mélange de folk rock et d'arrangements plus modernes.

Spécialiste des comédies musicales, Benoît fait maintenant partie du quatuor Tocadeo.
Albums Année En Collection
Nomade 2001 Oui

Misses Satchmo

Après un premier album lancé en 2011, le groupe formé de Lysandre Champagne (trompette, voix), Maude Alain-Cendreau (piano), Frederic Pauze (contrebasse) et Marton Maderspach (batterie) lance Apple Tree en 2013. L'album offre une sélection de 12 pièces de la période "early jazz", dans un style léger et charmant, ou la voix de Lysandre est mis en valeur.

Les amateurs de swing devraient être comblés par le style et la sélection, des classiques comme Swing that music et The man from Harlem, ainsi que des pièces moins connues mais tout aussi intéressantes comme As long as you live, Sweet Savannah Sue, Beau Koo Jack, etc. Misses Satchmo présente une relecture de l’oeuvre de Louis Armstrong, surnommé Satchmo. Les musiciens du groupe distribuent sourires et clins d’oeil, s'amusent tout en offrant une mise en scène de style cabaret Nouvelle Orléans.

Le quatuor fait ses débuts durant l'été 2009 et fait rapidement sa place sur la planète jazz. C'est ainsi qu'il remporte le soutien du programme des Entrées en scène Loto-Québec en 2011 et que Lysandre Champagne obtient le prix Interprétation en arts de la scène décerné par "Art Excellence" en 2010. Avec plus de 200 prestations à son actif, une apparition remarquée à Belle et Bum et un tout nouveau vidéoclip sur la chanson Heebie Jeebies, le groupe développe rapidement une qualité de performance impressionnante et conquiert un auditoire toujours grandissant.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
The sun will shine 2011 Non
Apple tree 2013 Oui

Mitchell, Red

Après avoir travaillé avec Diane Dufresne, il est devenu le compagnon d'armes de Luc et Lise Cousineau (Les Alexandrins) pendant de nombreuses années.

Il grave un unique album en 1977 sur l'étiquette Airedale de Luc Cousineau. Il y signe paroles et musiques tout en jouant la guitare (naturellement) et ajoutant quelques percussions. Le résultat est un disque musicalement achevé, mélange de chansons en anglais et en français, où la guitare électrique est prédominante.

Notons la présence de Diane Tell à la guitare acoustique Denis Lepage (Le Pouls et Lime) au piano, et aux voix, Denis Forcier (Le Coeur d'Une Génération) aux voix, ainsi que Luc Plamondon sur les paroles de "Hello my friend".
Albums Année En Collection
Comme Je Suis 1977 Oui

Mitsou

Auteure, interprète et comédienne, née le 1er septembre 1970 à Loretteville en banlieue de Québec, Mitsou est la petite-fille du grand comédien Gratien Gélinas. Élevée dans le milieu artistique, on l'a découverte comme comédienne dans la série Terre Humaine au début des années 80 où elle jouait notamment avec son père Alain.

Quelques années plus tard, elle se lance dans une carrière musicale fulgurante avec des tubes comme Bye Bye mon Cowboy, Les Chinois, et plusieurs autres. Au bout de quelques disques, elle tente une percée en anglais qui ne réussira pas vraiment. On a pu la voir dans quelques films, dont Prince Lazure et Coyotte aux côtés de Patrick Labbé.

Côté influences musicales, elle voue une grande admiration à la chanteuse islandaise Bjork, de même qu'au rapper français Mc Solaar, et aime bien les rythmes sud-américains du Buena Vista Social Club.

Depuis quelque années maintenant, elle fait partie de l'équipe d'animation de l'émission radiophonique du matin à Radio Énergie (CKMF), où elle analyse les dernières parutions sur disque. Elle travaille aussi à titre de rédactrice en chef de la revue Clin D'Oeil, ce qui prouve bien la polyvalence de l'artiste.

Malgré le fait qu'elle ait mis au rancart sa carrière de chanteuse, elle nous offrait en 2002 un mini CD de remixes intitulé Vibe.
Albums Année En Collection
El Mundo 1988 Oui
Terre Des Hommes 1990 Oui
Yaya 1994 Oui
Le Tumulte, La Tendresse, La Sérénité 1999 Oui
Vibe 2002 Oui

Miville-Deschênes, Monique

Auteure, compositrice, interprète, comédienne et écrivaine née en 1940, elle est originaire de Saint-Jean Port Joli. Avant même l'âge de 20 ans, elle a déjà remporté plusieurs concours d'amateurs pour ensuite travailler avec l'expert du folklore québécois Raoul Roy pour l'émission de télévision Le sentier à Radio Canada.

Elle commence à écrire ses propres chansons et à se produire en spectacle à travers la province tout en menant de front une carrière en animation à la radio et à la télévision. Recrutée par le grand Félix Leclerc, elle chante en première partie de ses spectacles en plus d'enregistrer quelques chansons avec lui pour les albums Moi mes soulierset Le jour qui s'appelle aujourd'hui de ce dernier. Naturellement, son style musical chansonnier (ère) se marie bien avec celui du patriarche.

Elle bifurque vers le théâtre, écrit plusieurs pièces de théâtre comme La guerre des saisons, Les oiseaux de Bélonie, tout en continuant d'écrire des chansons qu'elle intègre dans ses productions théâtrales. On a pu la voir comme comédienne à la télévision, notamment dans le téléroman Entre chien et loup à TVA. A titre d'auteure, elle a publié plusieurs livres dont Le bonhomme tombé du ciel et Au pays des miens.

Toujours active dans la chanson, ses trois premiers vinyles ont été ré-édités sous les titres de Mes premières et Mes premières... la suite, avant de nous offrir du matériel original en 2006 avec Qui suis-je. Pour plus d'informations sur cette créatrice, je vous invite à visiter son site Internet.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Monique Miville-Deschênes - Vol 1 1962 Oui
Noël de nos chansonniers 1964 Non
Monique Miville-Deschênes 1965 Non
Monique Miville-Deschênes 1969 Non
Chante Noël 1970 Non
Battus des vents 1974 Non
Noëls anciens de la Nouvelle-France (ré-édition) 1974 Non
Nous voulons vivre 1997 Non
Mes premières (ré-édition) 200x Non
Mes premières... la suite (ré-édition) 200x Non
Qui suis-je 2006 Oui

MixMania

Aucun Regret
A l'été 2002, le poste VRAK-TV lance le concours MixMania. Pendant plusieurs jours, le téléspectateurs suivront le quotidien de plusieurs jeunes artistes et seront appelés à décider intéractivement du sort de ceux-ci.

A la fin, le groupe des filles, "Aucun Regret", composé de Julie, Caroline, Anna-Belle et Ariane, remporte la première place, devant le groupe des gars, "Défense Urbaine", formé de Frank, Emmanuel, Pierre-Luc et Benjamin.
Défense Urbaine

Issu de ce concours, un premier CD voit le jour. Il regroupe le thème de l'émission, chanté par Jonathan Painchaud et Gabrielle Destroismaisons qui étaient les parrain-marraine de l'émission, de même que 5 chansons des filles et 4 des garçons. C'est de la musique pop qui devrait plaire aux adolescents(es), avec des textes dont les sujets touchent leurs préoccupations. Ils ont justement causé tout un émoi lors d'une sortie publique aux Galeries de la Capitale à Québec.

Je remarque une musique signée John McGale (McGale et Toyo), et l'implication de Louis St-André (Rendez-vous dans l'irréel) au niveau de la production. Justement, c'est Louis qui travaillera comme directeur artistique à ce que plusieurs considèrent comme la suite de l'aventure MixMania, "PhénoMia". Il s'agit ici d'un opéra rock qui sera interprété par un groupe de jeunes qui seront choisis un peu de la même façon que les jeunes de MixMania.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Mixmania 2002 Oui
Mixmania en concert 2003 Oui

Moffatt, Ariane

Née le 26 avril 1979 près de Québec, on l'a d'abord connue comme la claviériste de 10Zen puis celle de Marc Déry et ensuite de Daniel Bélanger pour sa tournée Rêver mieux, mais suite à sa brillante performance à l'ADISQ 2003, Ariane est maintenant reconnue comme une auteure, compositrice et interprète de grand talent.

Il faut savoir qu'avant de joindre les rangs de 10Zen, Ariane avait obtenu son DEC en chant jazz (CEGEP de Saint-Laurent) et avait atteint la finale de CEGEPs en Spectacle (1996) et la semi-finale de l'Empire des Futures Stars (1998). Recrutée comme choriste pour le groupe 10Zen, elle en devient rapidement un membre officiel. Par la suite, elle est remarquée par Marc Déry alors qu'elle chante dans une boite de jazz, et accepte de partir avec lui pour les "Francofolies en Tournée". C'est lors de cette aventure qu'elle rencontre Daniel Bélanger et qu'elle accepte de l'accompagner à son tour.

Son premier album, intitulé Aquanaute a été très bien accueilli par la critique. Il s'agit d'un disque d'ambiances musicales, créées majoritairement par les claviers, synthétiseurs et la guitare acoustique, rehaussées par la voix particulière d'Ariane. Parce que justement, la voix d'Ariane ne s'apparente à aucune autre, ce qui lui donne ce petit rien d'original nécessaire à percer dans ce métier. La chanson Point de Mire a atteint les premières places du palmarès, ce qui est drôlement encourageant pour un premier extrait d'un premier album.

Le 22 octobre 2002, lors du premier gala officiel du concours Corrida, organisé par plusieurs intervenants du monde musical québécois, Ariane est sortie grande gagnante d'un scrutin organisé auprès de spécialistes du domaine musical et du grand public. La photo de gauche a été prise à cette occasion. Depuis, elle a remporté plusieurs Félix, dont ceux de la découverte et de l'album pop-rock de l'année.

Ses deux derniers albums ont tous été reconnus à la fois par les critiques et par le public. Ariane s'est taillée une place de choix par la qualité de son travail et l'originalité de son matériel. Son plus récent succès, tiré de l'album Tous les sens s'intitule Je veux tout.

Site Web Officiel

Albums Année En Collection
Aquanaute 2002 Oui
Le coeur dans la tête 2005 Oui
Tous les sens 2008 Oui

Mogilny

Groupe composé de Martin Delisle (basse), Olivier Rivard (voix, guitare), Patrick Dion (batterie) et Sébastien Notebaert (guitare), ils font du rock un peu surréaliste, ajoutant ici et là un mélange de beats électroniques.

Leurs voix sont parfois travaillées électroniquement et, de plus, ils parlent beaucoup sur l'album, dont cette intéressante présentation de la pièce "Le bois" avec les voix d'Olivier et de la jeune Geneviève Néron.

Leur premier album, simplement intitulé "Mogilny" a été en nomination à l'ADISQ, catégorie "Album de l'année - Alternatif". La chanson "Technotronique" a beaucoup joué à la radio.

Un nouvel album est en préparation et devrait sortir à l'automne 2003.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Mogilny 2002 Oui

Moïra

Sensiblement à la même époque que son compatriote Tony Massarelli, soit en 1964, elle obtient un hit majeur avec la chanson "C'est le fruit de notre amour" au sujet d'une fille-mère qui refuse au père de son enfant de tenter de le voir ou de le reprendre. Il faut se mettre dans le contexte de l'époque pour comprendre que c'était un sujet risqué à aborder.

Elle n'a pas vraiment réussi à répéter ce succès par la suite, bien que les chansons "La vérité", "Oh oh Michel" et "Tu n'étais qu'un copain" ont quand même fait belle figure.

Elle nous offrait des chansons empreintes de douceur et de romantisme typiquement Italien, à une époque où le yéyé était omniprésent.
Albums Année En Collection
Moïra… et ses chansons 1964 Oui
C'est le Fruit de Notre Amour 2000 Oui

Mollia

Auteur, compositeur et interprète originaire de Sainte-Julie, il y a déjà une dizaine d'années qu'il écrit ses propres chansons. Originaire de Montréal, et avec un peu de sang espagnol dans les veines, il hésite un temps entre la musique classique et la musique pop, ce avant de choisir un son plutôt rock, avec l'intention de se démarquer par la qualité de son interprétation, l'originalité de sa musique et les ambiances qu'il crée avec son band.

Bien que cela risque de ne pas vous dire grand chose, sa voix me fait penser à celle du chanteur du groupe anglophone Pavlov's Dog, un de ceux que j'ai bien aimés dans les années 70. Dire que Mollia n'était probablement même pas né à cette époque.

Comme plusieurs artistes, c'est en participant à différents concours qu'il démarre sa carrière, raflant au passage la première place au concours de chant de Ste-Julie, avant de travailler avec Serge Laporte (Bill) pour la réalisation de son premier CD de démonstration.

En 2001, il est invité lors du spectacle offert pour le 35ième anniversaire de Direction Jeunesse à Ottawa, où il obtient un franc succès. Par la suite, il a aussi eu l'occasion de présenter ses chansons dans le cadre de la remise de prix des Grands Maîtres devant les ambassadeurs d'Europe à l'auditorium de Lasalle.

En spectacle, Mollia est accompagné de 4 musiciens qui sont: Michael Shand (guitare), Guy Des Rosiers (basse), Julie Bruyere (claviers) et Mario Lacasse (batterie). Prenez la peine de visiter son site web, et profitez de l'occasion pour écouter quelques pièces de son répertoire.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Démo 2001 Oui

Monette, Serge

Auteur, compositeur et interprète, né à Sudbury (Ontario) le 30 juin 1972, Serge a passé une partie de sa jeunesse à accompagner son routier de père, ce qui lui a inspiré ce premier album en solo au titre évocateur de "18 roues".

Pour comprendre comment il en est arrivé là, revenons un peu en arrière: en 1979 Serge reçoit sa première guitare en cadeau de son père. Il devient rapidement un accroc de l'instrument avec lequel il passe de longues heures et ce pendant une bonne partie de son adolescence. Sans trop savoir pourquoi, il délaisse l'instrument pendant quelques années avant de le redécouvrir à l'âge de 17 ans et de finalement comprendre que c'est là que se trouve son avenir.

Désirant se produire en français, il se met à écrire ses propres chansons sur des sujets qu'il se devait de partager pour les exorciser. Etudiant à l'Université Laurentienne au début des années 90, il participe aux productions théâtrales de l'université en tant que comédien mais aussi en tant qu'auteur compositeur pour les chansons associées aux différentes pièces montées par le groupe. En parallèle, Serge fonde le groupe Cormoran avec son confrère Jacques Grylls et ils auront l'occasion de se produire sur différentes scènes en première partie de gens comme Marcel Aymar, Jean-Guy Labelle, et quelques autres.

En 1998, Serge se lance en solo et se rend en demi-finale au Festival International de la Chanson de Granby avant de se produire en tournée ontarienne avec les Robert Paquette, Marcel Aymar, Paul Demers, etc. Pour la production de son album en solo, Serge s'associe justement à Marcel Aymar comme réalisateur, tout en travaillant les textes avec de grosses pointures franco canadiennes, Patrice Desbiens, Robert Dickson, Michel Dallaire et Robert Poisson.

Reflétant ses états d'âme, les textes sont parfois profonds, parfois plus légers, mais un point commun ressort, l'appel du départ et de la grand route. Bien que la majorité des pièces de l'album soient plutôt agréables, j'ai un petit faible pour "Vieux rocher" "On dansera", "Minuit moins quart" et la chanson titre, "18 roues".

Pour terminer, notons que Serge est très impliqué à titre de président de l'Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM) et a travaillé à la mise en place du Gala de la chanson et de la musique franco ontariennes Je vous invite à visiter le site de Serge pour en savoir plus à son sujet.

Site Web Officiel
Site de l'APCM
Albums Année En Collection
18 Roues 2002 Oui
Bad luck 2008 Non

Mongeau, Viviane

Elle m'avait accroché alors qu'elle chantait sur l'album de Caramel Mou, et puis on l'avait perdue de vue. En 1991 elle resurgit le temps d'un album solo qui mérite une écoute attentive.

Naturellement, sa voix a beaucoup évolué en 16 ans, elle est maintenant plus grave, plus posée, un peu éraillée, ce qui est bien adapté aux chansons de cet album. Un son rock où la guitare électrique est bien présente.

J'apprécie entre autres "Les Oreilles Ont Des Murs" et "Sages" qui est un bel exemple des possibilités de la chanteuse dans une ballade rock. Il s'agit d'une production de Claude Paré, qui a aussi écrit plusieurs des chansons de l'album.
Albums Année En Collection
Contre Vents Et Marées 1991 Oui

Mononc' Serge

Auteur, compositeur et interprète né Serge Robert en 1970 à Ville Lasalle, c'est à l'âge de 11 ans qu'il touche à l'orgue familial pour la première fois, sans grand succès toutefois. A l'âge de 14 ans, c'est le tour de la basse électrique d'y passer, et voilà le Mononc en train de jouer les classiques du heavy métal... Kiss, Iron Maiden, etc.

A 17 ans, il joint le groupe rock "Rivage", un an plus tard c'est le groupe "Anticosti", pour finalement aboutir avec son propre trio, le "Métropole Rock n'roll" qui n'ira pas beaucoup plus loin. Puis c'est le gros lot, il devint le bassiste des Colocs avec qui il demeurera 5 ans (c'est très long dans son cas).

Il fait ensuite partie des "Quarts de Rouge" avec le défunt Patrick "Esposito di" Napoli (luis aussi faisait partie des Colocs) ainsi que le guitariste Yves Desrosiers. Après le décès de Patrick Napoli, il continue en duo avec Yves Desrosiers sous le nom des Blaireaux.

En 1996, c'est la première fois qu'il se produit en solo sous le nom de Mononc' Serge. Son style marie l'humour et la dénonciation. Il pourrait être l'enfant illégitime de Plume Latraverse et Elvis Gratton. Il ne faut pas toujours prendre ses chansons au premier degré.

En 2000, il anime une émission de radio à CIBL, où il présente des chansons originales qui décrivent différentes villes (ou régions) du Canada, toujours avec sa verve habituelle. Ces chansons ont été gravées sur son plus récent CD, "Mon Voyage au Canada".

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Mononc' Serge chante 97 1997 Non
Mourir pour le Canada 1998 Non
Mononc' Serge chante 98 1998 Non
13 tounes trash 1999 Non
Mon voyage au Canada 2001 Oui
L'académie du massacre (avec Anonymus) 2003 Oui

Monsieur Mono

Éric Goulet, qui est aussi le leader du groupe Les Chiens, est reconnu pour son travail avec plusieurs artistes de la chanson. Il est impliqué dans différents événements orientés vers la relève et a senti le besoin de lancer un album de ses chansons en solo. Intitulé Pleurer la mer morte, l'album a obtenu une réception fort positive des diffuseurs dans ce créneau.

Sur ce premier album, toutes les chansons tournent autour d'une peine d'amour (d'où le titre) et Éric a subtilement mis en musique les affres de la solitude qui succède à des moments d'intenses émotions. Destiné à être l'album le plus triste à avoir jamais vu le jour, il n'en est pas moins extrèmement beau et intéressant.

Produit par Goulet aidé des musiciens invités Mara Tremblay (violon, voix), Patrick Gosselin (guitare pedal steel) et Marc Chartrain (batterie), l'album s'écoute d'une traite et nous fait découvrir un côté très différent du chanteur des Chiens. Les ambiances sont très feutrées et Éric s'est même permis de reprendre la chanson Love hurts, popularisée par le groupe Nazareth et interprétée ici en duo avec Mara Tremblay

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Pleurer la mer morte 2005 Oui
Petite musique de pluie 2008 Oui

Montcalm, Terez

Auteur, compositrice et interprète, Térez Montcalm a débuté dans le métier comme membre de la troupe Carbone 14 (début 1990). C'est après avoir vu le film "En enfant comme les autres" mettant en vedette nul autre que René Simard qu'elle s'est mise à rêver d'une carrière de chanteuse. Elle a souvent été comparée à Janis Joplin à cause de sa voix rauque qui sied bien à son côté rockeuse.

J'étais un peu froid à sa musique jusqu'à ce que je la voie en spectacle lors de la Fête de la Saint-Jean à Lachine (1996?). C'est vraiment sur scène que l'on comprend la dimension de son talent, et elle donne toute une performance. Elle a confiance en elle, et cela se sent.

Une musique où la basse, qu'elle affectionne particulièrement, est très présente. Un mélange de rock, de blues, de jazz... Elle reprend même une chanson d'Aznavour. Il n'y a pas si longtemps, elle donnait des spectacles avec Bob Walsh, deux styles qui se complètent très bien.

Un troisième album, éponyme, est sorti en 2002 et elle a récemment participé au film Macadam Tango de Line Charlebois. L'album a été enregistré au Théâtre Corona de Montréal et a été réalisé par elle-même, aidée par les frères Dominique et Sylvain Grand.

Autres reportages
Albums Année En Collection
Risque 1994 Oui
Parle Pas Si Fort 1997 Oui
Terez Montcalm 2002 Oui
Voodoo 2006 Oui

Montréal Transport Limitée

Groupe formé de Raffaele Artigliere (batterie, percussions), Lou Babin (voix, saxophone), Marie-Claude de Chevigny (voix, saxophone, synthétiseur), Maxime Dubois (cor français, synthétiseur), Bernard Poirier (voix, guitare, basse, synthétiseur), Claude St-Jean (trombonne, basse) et René Lussier (guitare).

Ils nous offrent un unique album (4 chansons) en 1984 mêlant les styles rock et reggae pour notre grand plaisir.

Texte trouvé sur le Web:

En 1981, place à la tornade Montréal Transport Limité, troupe de cabaret underground qui obtient un vif succès. Le groupe présente deux spectacles: "Transport Mental" qui fait le tour de la province, puis deux ans plus tard, "Ça" aux Foufounes Électriques. En 1984, ils autoproduisent leur premier vinyle. Montréal Transport séduit et surprend avec ses chansons urbaines, ses musiques rock et reggae, ses chorégraphies délirantes, et insuffle un vent d’originalité et de folie sur la scène artistique d’ici. Puis, comme le dit la chanson, tout le monde est reparti dans le tourbillon de la vie… Des années plus tard, ils se retrouvent à la campagne. Et c’est à l’été 1995 que, pour le plaisir de jouer à nouveau ensemble, naît la Fanfare Pourpour.
Albums Année En Collection
Montréal Transport Limitée 1984 Oui

Moonlight Girls

Reprenant le style des Andrews Sisters, les Moonlight Girls (trois jeunes femmes bien québécoises) font revivre les années 30-40 où le swing faisait partie de la culture populaire, histoire d'oublier la guerre qui sévissait à l'époque.

Ainsi donc, Isabelle Gagné, Nathalie Albert et Mylène Gauthier y vont de classiques du genre, de Lullaby of Broadway à In the mood, de Tico tico à Blue moon, de Boogie woogie bugle boy à Rum and Coca cola, en passant par une chanson inédite de Beau Dommage, Rue Ste-Catherine.

Cette dernière chanson a de quoi nous laisser perplexe... le fond est tout à fait Beau Dommage alors que la forme (swing) lui donne une toute autre dimension. C'est à croire que les chansons du tandem Léger-Huet n'ont pas d'âge, elles ont fait mouche dans les années 70, elles le font encore dans les années 2000 et auraient pu le faire dans les années 30-40.

Avec les Moonlight Girls, les puissantes harmonies vocales se conjuguent avec de superbes cuivres et saisissent tout à fait le son de l'époque.

Historique du groupe:

Isabelle Gagné est originaire de Cap St-Ignace au Québec, elle a étudié au CEGEP de Ste-Foy, ainsi qu'aux Universités Laval et de Montréal. Son background en chant classique (elle est soprano) lui a permis de chanter avec l'Orchestre Symphonique de Québec, de faire partie de la distribution de l'opéra Platée de J.-P. Rameau ainsi que de la comédie musicale Show Boat. Après de multiples engagements divers, elle fonde le trio des Moonlight Girls en 1997.

Nathalie Aubert est originaire de Hollande mais habite au Québec depuis plusieurs années. Passionnée des arts de la scène, elle a d'abord été gymnaste et ballerine (classique) avant de se tourner vers la photographie et le théâtre. Étudiante en musique classique à l'École Vincent D'Indy, elle a participé à plusieurs comédies musicales, notamment West Side Story et Damn Yankees, ainsi qu'aux opéras Turandot et L'incoronazione di Poppea. Elle a chanté avec l'Ensemble vocal de Montréal Pop et participé au Concours de musique du Canada en 1999 et 2000. Récipiendaire d'une bourse du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, elle a joint les rangs du trio en 1998.

Mylène Gauthier a suivi une formation en piano et en chant pour éventuellement se produire aux Foufounes Électriques (un peu loin du style swing)... Éclectique dans ses choix musicaux, elle s'intéresse aussi à la comédie musicale et au swing. Elle joint les rangs des Moonlight Girls en 2002 et continue de se produire dans des spectacles rock avec le groupe Zoom Out.

Ensemble, les trois jeunes femmes ont donné de multiples spectacles au cours des deux dernières années, notamment au Festival de Jazz 2004. Elles ont aussi été choisies comme choristes officielles de l'émission Un air d'été.

Site Web Officiel: www.moonlightgirlstrio.com
Albums Année En Collection
Moonlight Girls 2004 Oui

Moran, Jean-François

Auteur, compositeur et interprète né en 1974, Jean-François s'est fait connaître à titre de lauréat du concours Ma Première Place des Arts dans la catégorie auteur compositeur interprète en 2005. Il a ensuite fait partie de la tournée du Grand Huit qui regroupe les quatre lauréats de Petite Vallée et Ma Première Place des Arts, ainsi que quatre jeunes artistes français.

Au printemps 2006, il lance son premier album solo, intitulé Tabac, le jour même ou la nouvelle loi sur l'interdiction de fumer dans les bars et restaurants entrait en vigueur. Lancé sur étiquette Consult'Arts, l'album comprend 11 chansons dont la plupart ont été composées, paroles et musiques, par Jean-François. Notons tout de même l'apport de quelques paroliers comme Manuel Brault et Christian Mistral. Côté musiques, on retrouve quelques collaborations avec le guitariste Christian Poirier.

Je suis bien content de retrouver la chanson qui avait fait un malheur lors du Grand Huit de l'automne dernier, la magnifique Montréal dont le texte original était de l'homme aux P'tits coeurs, Manuel Brault. Un ode à la métropole bien sûr, mais qui la ramène à la dimension de l'humain, de l'individu.

Le matériel de Moran, c'est avant tout des guitares, acoustiques, électriques, mais des guitares, servant de canevas à des textes introspectifs, invoquant l'amour et le désir, le désir de l'autre, celui d'être aimé ou de trouver sa place. La voix est chaude et présente les textes presque sous le sceau de la confidence. Après une première écoute, les chansons qui se font tout de suite une place entre nos oreilles sont Désordres, Montréal, Caféine, Blind, Roméo et Triste. Roméo sera justement le premier extrait offert aux postes de radio espérons qu'ils sauront écouter !

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Tabac 2006 Oui

Moreau, Jean-Guy

J'ai évité jusqu'à présent de mettre les disques d'humoristes sur le site, surtout parce que je veux me limiter au monde de la chanson. Par contre, il était difficile de passer sous silence le travail de Jean-Guy Moreau dans le spectacle De Félix à Desjardins.

De réussir à faire un survol de 50 années de chanson québécoise, c'est un défi de taille. Mais quand on peut le faire avec un seul interprète, et que ce dernier peut chanter les chansons avec les voix des interprètes originaux c'est un exploit.

Lors de cette tournée, Jean-Guy s'était entouré de l'une des plus belles voix du Québec, celle de Claire Pelletier. Cette dernière a profité de cette expérience unique pour ensuite lancer sa propre carrière solo qui se porte très bien merci.

J'avais vu le spectacle Mon cher René... en 1978 au théâtre Outremont, et je crois que personne n'a jamais réussi à imiter René Lévesque aussi bien !

On retrouvera Jean-Guy sur scène en 2005-2006 avec un nouveau spectacle produit avec l'aide de l'unique Edgar Bori

Autres reportages
Albums Année En Collection
Tabaslak (Album Double) 1975 Oui
Enregistrements Privés Du Show Business Québécois 1975 Oui
Mon Cher René C'est A Ton Tour (Album Double) 1978 Oui
De Félix à Desjardins 1995 Oui

Morissette, Geneviève-Ariane

Ayant produit, présenté et participé à plusieurs spectacles depuis 1995 comme auteure compositrice interprète, chanteuse-interprète, musicienne, comédienne et artiste interdisciplinaire dans la province de Québec, Geneviève-Ariane Morissette compose ses chansons depuis l'âge de seize ans. Demi-finaliste en interprétation au concours Chanson en fête de St-Amboise, cette chanteuse possède un timbre de voix tout à fait unique et chaleureux, fortement inspiré du gospel, du blues et la musique soul. Son style est un mélange de Diane Dufresne, Tori Amos,  Marie-Jo Thério et Aretha Franklin.

Après avoir chanté au Manoir Bleury-Lebouthillier dans le cadre événements spéciaux (mariages, réceptions et autres) pendant deux ans, elle débute une technique en chant pop-jazz au Cégep de Drummondville avec Johanne Blouin qui lui enseigne pendant deux ans. Pendant ses études, elle a également acquis des connaissances en danse et profite de plusieurs classes de maître dont celles de Michel Donato, Carole Welsman et Lucille Dumont.

Diplômée du Conservatoire LaSalle en théâtre et communication depuis 1997, ses connaissances lui ont permis de concevoir, de mettre en scène et d'interpréter quelques mini-comédies musicales dont elle fut l'auteure-compositrice principale.

En 2004, elle entreprend un baccalauréat en piano jazz avec François Bourassa à l’Université du Québec à Montréal et, parallèlement, elle perfectionne sa technique vocale avec Marcin Brzezinski. Professeure de chant, de piano et accompagnatrice dans plusieurs écoles de la région montréalaise, Geneviève-Ariane est reconnue pour sa passion de la musique qu'elle sait transmettre à ses élèves.

Présentement, Geneviève travaille sur un album plus jazzé qui casse le rythme de ce qu’elle nous a offert jusqu'à présent. Elle prépare aussi un spectacle de blues.

À surveiller!

Autres reportages

Albums Année En Collection
(Démo) 2004 Oui

Morissette, Miranie

Auteure, compositrice et interprète, née le 6 octobre 1983, Miranie est originaire de la belle région de la vallée de la Matapédia, de St-Moïse plus précisément, tout près d'Amqui. Son joli prénom, elle le doit à un téléroman de l'époque, Marisol, où le nom d'un des personnages sonnait comme "Miranie". Attirée par la musique dès l'enfance, elle apprend la guitare à l'âge de 11 ans, depuis ce temps, elle a ajouté plusieurs instruments soient la batterie, la basse, le piano et l'harmonica.

C'est à l'âge de 13 ans, alors étudiante à la Polyvalente de Sayabec, qu'elle a l'occasion de monter sur les planches pour la première fois, lors d'un spectacle de fin d'année. Elle y interprète la chanson Give me one reason de Tracy Chapman. Sa prestation jette tout le monde par terre et elle réalise alors la portée de ce geste, elle est faite pour la scène ! L'année suivante, elle remporte le convoité prix du public au concours ArtQui Média, suivi de la finale régionale de Secondaire en spectacle à la polyvalente de Sayabec. Elle a ensuite eu l'occasion de prendre des cours de chant classique mais avoue que cela n'est pas particulièrement utile dans le style musical qu'elle a éventuellement choisi.

Quelques années s'écoulent et voici Miranie au Festival International de la Chanson de Granby où elle va chercher une plus grande expérience de la scène. Par la suite, elle participe au concours Ma Première Place des Arts qui est réputé pour tout le support artistique qu'il apporte aux jeunes artistes. Elle continue de faire son chemin, juste cette année (en 2004), elle aura participé au Festival d'été de Québec, aux Francofolies de Montréal, ainsi qu'au Festiblues où elle faisait partie de la soirée thématique Blues de Femmes, une carte blanche offerte à Priscilla Lapointe, la première ACI à avoir remporté le Festival de Granby en 1969.

Je l'ai justement découverte en ouverture des Francofolies de Montréal 2004. Inconnue de la majeure partie de la foule (moi inclus), elle en a surpris plusieurs par la maturité de sa performance, son aisance sur scène, la profondeur de son répertoire et sa fort jolie voix. Ayant vécu l'aventure Secondaire en spectacle à l'âge de 15 ans, elle a profité des cinq années suivantes pour prendre beaucoup de métier, ce qui est impressionnant pour une jeune femme de 20 ans seulement. Lors de ce spectacle, elle nous a interprété un superbe blues de Johnny Hallyday ainsi qu'un bon vieux rock de Pagliaro.

Son premier album fût lancé le 5 octobre 2004, il a été concocté au niveau des musiques avec l'aide du compositeur et réalisateur européen Volodia et, au niveau des textes, par la soeur de Priscilla, Geneviève Lapointe (la première Dolby Stéréo de Pied de Poule en 1982). Enregistré en partie à Paris et en partie à Montréal (au studio Piccolo), il reflète les préoccupations de Miranie et son goût pour les musiques qui bougent: un style pop rock dans lequel on sent des influences blues et même country. Parmi ses propres compositions, on note Sans compromis qui tourne sur plusieurs stations de radio à travers la province.

En fait, Miranie aimerait bien réussir à accrocher les gens par le côté blues de sa personnalité, elle qui apprécie beaucoup le travail des Eric Clapton, Alannah Myles, Amanda Marshall et B.B. King. Elle voue aussi une grande admiration à Sheryl Crow et je trouve que cela se sent dans sa personnalité et dans sa façon de se présenter sur scène.

Récemment, elle s'est faite remarquer lors de son passage à l'émission musicale par excellence de Télé-Québec, Belle et Bum. Quand on rencontre Miranie, on remarque la lueur dans ses yeux (qu'elle a fort jolis) et le côté fonceur de sa personnalité. Quand on la voit et on l'entend sur scène, on découvre une jeune femme qui a acquis beaucoup de métier et de professionnalisme pour son âge. Une jeune femme allumée qui n'a aucun doute que la musique c'est sa voie. Elle a un bel avenir devant elle !

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Compilation Secondaire en spectacle 1999 Non
Miranie Morissette 2004 Oui

Morse Code

Formé autour de Christian Simard (claviers et voix), Morse Code regroupe Daniel Lemay (guitare et flûte), Raymond Roy (batterie) et Michel Vallée (basse et voix). A l'origine accompagnateurs de chanteurs comme Pierre Lalonde et Donald Lautrec, il se lancent sous le nom de Morse Code Transmission et offrent deux albums en anglais qui ont peu de succès.

On les retrouve ensuite comme accompagnateurs de Jacques Salvail (un drôle de mélange entre un groupe de musique progressive et un chanteur plutôt conservateur), ce qui leur permet de survivre et de nous offrir un premier album an français qui connaîtra une série de succès (Cocktail, La Marche des Hommes, etc). Plusieurs textes sont signés du prolifique parolier Jean Robitaille.

Une omni présence des claviers, de belles envolées de flûte, voilà de quoi satisfaire l'amateur de rock progressif que j'étais. Le groupe s'est dissous en 1977 après leur troisième album en français.

Le groupe s'est reformé au début des années 80 sans Christian Simard mais sans obtenir un réel succès. Christian Simard a aussi composé des chansons pour Véronique Béliveau, Jean-Pierre Ferland, Pierre Lalonde, Donald Lautrec, Suzanne Stevens, Ginette Reno et Céline Lomez.
Albums Année En Collection
Morse Code Transmission 1971 Oui
Morse Code Transmission II 1972 Oui
La Marche Des Hommes 1975 Oui
Procréation 1976 Oui
Je Suis Le Temps 1977 Oui
Code Breaker 1983 Oui
Les Grands Succès 199? Oui
D'Un Autre Monde 1995 Oui
La Marche Des Hommes (ré-édition) 2007 Oui
Procréation (ré-édition) 2007 Oui
Je Suis Le Temps (ré-édition) 2007 Oui

Mosquito-B

Formé autour du multi instrumentiste Dan Louis, le groupe comprend maintenant Ralph Côté aux percussions et Jeff Métivier à la guitare solo. Auteur et musicien autodidacte, Dan entreprend la production d'un premier album, Si j'te dis, à l'automne 2000. Il reçoit un accueil chaleureux des deux côtés de l'Atlantique et signe éventuellement un contrat avec la dynamique compagnie de disques Konfit.

Un deuxième album voir le jour à l'automne 2003, intitulé Le Sparadra. C'est sur cet album que Métivier et Côté se sont joints à lui, Dan se réservant les voix, les textes, la musique, quelques guitares et les claviers.

Pour la petite histoire, Dan Louis est né le 14 juillet 1969. Dans une maison où le classique et le rock alternaient, il devient rapidement un fan de Queen, des Beatles, d'Étienne Daho, de Laurent Voulzy et de Michel Pagliaro, pour ne nommer que ceux-là. Il apprend la basse, la guitare, le piano et la batterie, faisant partie de plusieurs groupes tout en continuant ses études à l'université.

Après s'être forgé une carrière en publicité, il revient à ses premières amours et choisit 13 chansons dans la quarantaine qu'il a accumulées pour produire son premier album mentionné plus haut. Il a, entre autres, écrit la chanson Amour interprétée par la chanteuse Elle, chanson qui a été diffusée sur Énergie et Musimax.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Si j'te dis 2003 Oui
Le sparadra 2003 Oui

Mousse

Bien que moins connue que les Clairette ou Clémence Desrochers, Mousse est de la même trempe, elle milite depuis quarante ans pour aider les jeunes (et les moins jeunes) auteurs compositeurs et interprètes à se trouver des salles de spectacles pour présenter leur tour de chant.

Arrivée à Paris au début des années 60, sans le sou, elle fréquente les Francis Lemarque, Félix Leclerc, Georges Brassens, Jacques Brel, en fait tous les chansonniers qui se tiennent dans le quartier St-Germain des Prés. Elle passera une quinzaine d'années en France avant de rentrer au pays (elle est née au Saguenay) et ouvrir sa première "Cave à Mousse" sur la rue Prince Arthur à Montréal. Il y aura une deuxième "Cave à Mousse" dans les années qui suivront, toujours avec le même objectif, celui de préserver la "bonne chanson", celle dont on peut comprendre les paroles sans avoir besoin d'un livret d'accompagnement.

Aujourd'hui dans la soixantaine, Mousse prépare la programmation de la boite "Le P'tit bar" de la rue St-Denis à Montréal. Elle y a trouvé une belle complicité avec le "jeune" Jean Viau, qui a sensiblement les même objectifs qu'elle. Selon les soirs, vous pouvez y entendre les Sylvie Paquette, Thierry Fortuit, Sylvie Royer, Gilbert et Anne-Marie Gélinas, Didier Dumoutier, Virginie Rigoine, Céline Delisle, Louis Etienne et plusieurs autres.

Sur l'album double qu'elle vient de lancer (mai 2003), Mousse offre pas moins de 46 chansons composée en partie par elle, en partie pour elle, quelques classiques comme "St-Pierre et Miquelon" de Pierre Calvé, et une vingtaine de chansons originales des différents auteurs compositeurs qui fréquentent (ou ont fréquenté) ses différentes boites. Il s'agit ici d'un document majeur pour fixer sur disques les chansons de gens talentueux qui n'en auront pas tous l'occasion.

Merci Mousse !

Autres reportages
Albums Année En Collection
A l'Ombre - Urgence (album double) 2003 Oui

Moussette, Suzanne

Compositrice, musicienne et interprète, Suzanne Moussette se fait aussi connaître sous le pseudonyme de SUEM. Depuis 2002, elle donne des concerts privés et des ateliers de chants vibratoires un peu partout dans le monde. Le Québec, la Bretagne, la France, la Californie et l'Arizona font partie des endroits où elle a partagé son art.

Sous le double titre de Élan vers la terre et Chants vibratoires alchimiques, elle a enregistré l'un de ces concerts afin de reproduire les sons et les tonalités qu'elle y interprète et ainsi offrir à ses fans du matériel original qui leur permettra de continuer chez eux les enseignements qu'elle prodigue. C'est à Sedona, en Arizona, lors du passage vibratoire de Vénus devant le soleil, ce transit se passant en même temps qu'une éclipse lunaire, que l'enregistrement a été fait.

Puisque la captation a été faite en spectacle et que le matériel de Suzanne est hautement improvisé, il en découle certaines lacunes au niveau de la technique et du son mais cela ne semble pas gâcher l'expérience des gens qui se servent de son matériel pour méditer ou simplement relaxer.

Je ne suis pas particulièrement compétent en matière de spiritualité, je me fie donc un peu aux explications de Suzanne quand elle mentionne que "... ces chants ont la propriété de transporter l'auditeur vers des aspects insoupçonnés de l'être ou tout simplement aident à se transporter vers des méditations riches en reliefs et en réalisations de toutes sortes sans faire appel à des techniques compliquées ou inaccessibles de méditations, de transes ou autres..."

Très certainement, je peux saisir la beauté des ambiances et, si on passe par dessus les petits défauts techniques, je pense que les personnes qui sont adeptes de spiritualité et de recherche intérieure sauront y trouver leur compte. L'album double compte des titres aussi éloquents que Nature, Ma planète, HopUP ! Elan vers la terre, Incarne, Essence, Hommage à mon coeur, Dis oui à la vie, etc. Des interprétations majoritairement vocales avec quelques passages en langage inventé.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Élan vers la terre - Chants vibratoires alchimiques 2004 Oui

Muguette

Elles furent trois à chanter une version francophone de la chanson de Nancy Sinatra "These boots are mode for walkin". Muguette, Dominique Michel et une française du nom d'Eileen. Les trois se compétionnaient au palmarès, mais de mon côté je préférais la version Muguette qui s'approchait plus (du côté look) de la chanteuse originale.

Découverte par René Angelil (Céline Dion) alors qu'il faisait partie des Baronets, elle enregistre un premier 45 tours en 1966, soit "Concerto pour les amoureux". Par la suite, ce fût "Ces bottes sont faites pour marcher", son seul vrai grand succès.
Albums Année En Collection
Juke-Box Jeunesse 2000 Oui
Ces Bottes Sont Faites Pour Marcher, Etc 2000 Oui

Munger, Léo

Chanteuse et comédienne originaire de St-Bruno au Lac St-Jean, Léo est diplômée du Conservatoire d’Art Dramatique de Québec et est détentrice d’un Bac en musique de l’Université de Montréal Elle a participé à de nombreux spectacles théâtraux avant d’être connue comme chanteuse. Elle a touché le cinéma et la télévision, fait de la comédie musicale, se faisant connaître au début des années 80 avec un spectacle hommage à Édith Piaf intitulé Cri du coeur. Joué plus de 300 fois, le spectacle a été présenté non seulement au Québec mais aussi dans plusieurs pays étrangers.

Elle a été la vedette d’un variété-télé diffusé à Radio Canada intitulé Lanaudière à l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières sous la direction de Gilles Bellemare et elle a publié le livre Le fleuve au coeur chez Leméac. Toujours rattachée au personnage de Piaf, elle l'a joué dans la pièce du même nom et a obtenu le Prix Paul-Hébert et le Prix des Abonnés du Trident. A Bruxelles (Belgique), le spectacle a remporté le prix RTL-TV1 pour le meilleur spectacle de l’année.

Elle travaille depuis un certain temps avec le pianiste Jeannot Turcotte avec qui elle a préparé son plus récent spectacle intitulé Regards d'outre-mer, que l'on retrouve maintenant sur disque.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Regards d'outre-mer 2006 Oui

Murphee

Auteur compositeur et interprète né en 1982, son vrai nom étant Mario D'Amico. Son parcours musical démarre en 2004 alors qu'il prépare un premier démo de ses chansons pour s'inscrire au Festival de la chanson de Granby. Par la suite, il offrira un mini-album intitulé Esquisses de l'envol avant de mettre les bouchées doubles pour produire un premier album complet, lancé en avril 2005, sous le titre évocateur de Il faisait vert. Parmi ses influences, on note les Daniel Bélanger, Jean Leloup et Richard Desjardins dont it reprend justement la pièce Les yankees sur Il faisait vert.

C'est après deux années d'études universitaires en philosophie qu'il décide de mettre ses énergies à plein temps dans la musique. Cet intérêt pour la philo transparaît dans son oeuvre, ne serait-ce que par le nom de scène qu'il a choisi (Murphee) qui se veut un croisement entre Morphée (le dieu du sommeil) et Murphy (de la fameuse loi). Le jeune homme a donc choisi de contrer la loi de Murphy tout en reconnaissant que le sommeil amène une certaine liberté et un échappatoire à celui qui est stressé par le quotidien. De plus, la pochette de son album représente le personnage mythique d'Icare a qui son père avait fait construire des ailes pour lui permettre une plus grande liberté.

Revenant au parcours musical de Murphee, notons plusieurs spectacles dans les salles de Montréal comme Le Petit Medley, La Place à Côté, le Missy bar, L'Espace Del'Arte, etc. Il a aussi participé à des soirées bénéfice, partageant la scène avec les Bob Walsh, Mes Aïeux, le conteur Fred Pellerin et la Chango Family.

Sur son plus récent album, on retrouve des textes forts poétiques, des musiques accrocheuses et très riches de créativité. On sent une recherche dans les arrangements pour produire une oeuvre qui soit à la fois accessible et différente, se laissant découvrir un peu plus à chaque écoute.

Site Web officiel
Albums Année En Collection
Esquisses de l'envol 2004 Non
Il faisait vert 2006 Oui

Muzion

Groupe de rap montréalais dont les membres sont originaires de la communauté Haïtienne et qui ont choisi de mettre le quartier Montréal Nord sur la "map" du rap. Composé de Impossible, L-One, Dramatik et J. Kyll, le groupe travaille en français, anglais et créole.

Bien que ce soit du rap (ou du hip hop selon le goût), les musiques sont très planantes et les textes relatent les soucis quotidiens de la jungle urbaine.

Après une participation aux Francofolies de Montréal et une tournée dans l'ouest canadien, ils débarquent en Europe où ils font partie de la tournée "IV My People" et vont jusqu'à donner un concert au Zénith de Paris.

Récipiendaires du prix de l'artiste hip-hop francophone au gala des Mimi's 2000, il obtiennent ensuite le Félix de l'album hip-hop de l'année au Gala de L'ADISQ 2000.

Dans les mots de Normand Martel (St-Hubert):

"Ce groupe montréalais, né de l'underground a créé deux disques jusqu'à présent : « Mentalité moune morne » et dernièrement : « j'révolutionne ».. Je n'ai pas encore écouté leur dernier album, donc je ne peux pas encore vous en parler, par contre, leur premier, « Mentalité moune morne (Ils n'ont rien compris) » est tout simplement excellent. Enregistré avec un professionnalisme hors pair, cet album nous fait découvrir le hip-hop avec des facettes jusqu'ici inconnues. Plusieurs sujets sont touchés du Konpa haïtien (le groupe est composé de quatre montréalais d'origine haïtienne) (La vi ti nèg) jusqu'à l'inceste (Tel père, tel vice).

Et fait à noter, « Mentalité moune morne » est un des albums les plus montréalais que je n'aie jamais écouté. Je viens du Nord-Est de Montréal (Ville St-Michel), et vis maintenant à St-Hubert. Et croyez-moi, rarement, dans un album, je n'ai senti cette présence de mon quartier de jeunesse. Cet aspect me fait carrément tripper. Beau Dommage était peut-être le plus montréalais des groupes québécois, mais Muzion n'est pas loin derrière !
"

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Mentalité moune morne (ils n'ont pas compris) 1999 Oui
J'rêvolutionne 2002 Oui
Michel Parent