Biographies - Lettre L

Labbé, Véronique

Texte tiré du site de Diffusion YFB

Fille de Thetford Mines, ville de légende, anciennement connue sous le nom de Black Lake, Véronique Labbé a grandi dans une vallée au paysage unique marquée par son passé minier et sa végétation abondante. Issue d’une terre de pionniers nichée au pied des Appalaches, elle a su en tirer audace et détermination, fidèle en cela à la devise de sa ville « Foris super omnes». Courageux entre tous! Dans sa famille, les joies, les peines, les coups durs, les espoirs s’expriment en musique. Très tôt, sa mère, Lise Roy, chanteuse country renommée, l’initie au chant et à la guitare. C’est ainsi que tout commence, au sein d’une famille tricotée serrée, en fredonnant, le soir au coin du feu, les classiques de Pam Tillis, Renée Martel, Georges Hamel, Faith Hill ou autres Garth Brooks. Véronique est une enfant choyée mais plutôt rebelle. À l’aube de l’adolescence, son caractère bien trempé s’affirme. D’instinct, elle sent que la musique country pop ne sait ni mentir ni tricher. Une chanson doit sortir du cœur et des tripes!

Fidèle à sa nature, Véronique sort très vite des sentiers battus. Elle vit à cent à l’heure, expérimente, découvre d’autres courants musicaux : le rock, la pop, le blues... et même le classique. Comme tant d’autres artistes indifférents aux études, elle s’épanouit au contact de la scène. Dans les coulisses, elle suit, émerveillée, l’envol de la carrière de sa mère! C’est là que le déclic se produit. Elle décide d’être un jour chanteuse! À quinze ans, en 1996, elle signe ses premiers textes et compose ses premières mélodies. En suivant les tournées de Lise Roy, elle observe et apprend les ficelles du métier. Elle comprend l’importance d’être soi-même, de revendiquer haut et fort ses origines, de se blinder pour éviter les pièges de l’industrie. Cela devient clair : chanter a un sens! Qui se transforme vite en nécessité... Animée par une volonté inébranlable de voir son rêve se réaliser, elle fait en sorte que sa vie ressemble à une chanson. Country, bien sûr!

Sans cesse sur les routes et chemins, sa réputation s’étend discrètement mais sûrement. Peu à peu, Véronique s’affirme comme une artiste véritable. À force d’observation, de larmes et de travail, son rêve commence à prendre forme. Longtemps choriste, la ravissante jeune femme sillonne le pays profond auprès d’artistes populaires ou country réputés tels que Dino L’Espérance, Claire Lepage, Simon Brouillard et Guy Harvey. Cette gestation connaît des moments forts comme sa participation au Festival western de St-Tite lors des cinq dernières éditions, au Gala Arts et Spectacles en 2001 ainsi qu’aux cérémonies d’ouverture et de clôture de la 39e Finale des Jeux du Québec en 2003, chez elle à Thetford Mines, devant des foules record.

À la même époque, Véronique croise dans un studio Christian Riopel, auteur-compositeur et réalisateur. Cette rencontre est un moment décisif qui l’aidera à faire le point sur sa jeune carrière et surtout à découvrir sa personnalité musicale. En 2004, elle se voit confier, pour six mois, l’émission « Passion Country » sur les ondes de CFID, radio à saveur country pop de la région des Cantons de l’Est. Un an plus tard, au Festival de St-Tite, elle reçoit le premier prix SOCAN pour sa chanson « Quand on est amoureux » ainsi que le deuxième prix Étoiles Galaxie de Radio-Canada dans la catégorie Auteur-compositeur-interprète. Puis, dans le cadre de la tournée Monster Truck BigFoot, elle se produira successivement au Stade Olympique de Montréal, au Colisée Pepsi de Québec et à l’Hippodrome de Trois-Rivières. Toujours en 2005, Véronique Labbé signe avec une nouvelle équipe de gérance, le Groupe Jak Music.

« Le country, je suis vraiment née pour ça. Quelque chose d’inexplicable m’y a toujours ramenée, même dans les moments de doute. Je n’ai jamais eu d’autres objectifs que la chanson. C’est ce que je suis! Et c’est tout! » Véronique Labbé (juin 2006)

Dès lors, son rêve d’une carrière solo se concrétise. Véronique a su emprunter au passé pour mieux forger son propre avenir. Ces années sur la route lui ont permis de peaufiner son style et ses sonorités. Chaque morceau met désormais en évidence sa nature profonde, ses racines et la confiance nouvelle qu’elle a en elle.... En 2006, une entente est finalisée avec la maison de disques Enregistrements D7 qui lui offre à la fois les moyens et un cadre de développement de très haut niveau pour la poursuite de sa carrière. Cet accord accélère la production d’un premier album solo, fruit d’un intense travail de fond. Réalisé et mixé par Marc Provençal (Francis Martin, Ginette Reno, Roch Voisine, Audrey de Montigny...), ce premier album a été lancé lors du Festival western de St-Tite en septembre 2006.

Bête de scène et chanteuse à la voix forte et sensuelle, Véronique devrait s’imposer durablement dans notre paysage sonore. Pour le plus grand bonheur des amateurs de musique country pop. Et pour tous les autres aussi... Eeee...ha!!!

Autres reportages
Site web officiel
Albums Année En Collection
L'amour est un mystère 2006 Oui

Labelle, Joane

Auteure, compositrice et interprète née le 3 septembre 1967, elle s'est fait connaître au début des années 90 par la très belle chanson J'ai dû partir qui se voulait en quelque sorte une réponse à la chanson Hélène de Roch Voisine.

Elle a par la suite fait sa marque avec plusieurs chansons à succès comme Où est celui, Histoires sans retour, Un gamin, Prend ma main, La vie en rose (Gilles Valiquette) et La règle du jeu. En fait, son premier album lui aura valu trois nominations au gala de l'ADISQ.

Un dernier album en 1997 n'obtient pas la ferveur populaire et Joane se fera beaucoup moins présente par la suite sauf pour une participation à Starmania de Luc Plamondon. En 2002, elle publie un livre pour enfants intitulé Quand je suis dans la lune aux éditions Banjo. On y retrouve des textes de Joane illustrés par un de ses bons amis, Philippe Germain.

Après 15 ans d'absence sur disque, elle nous revient au cœur de l'automne 2012 avec un quatrième album de chansons originales. Elle ouvre un nouveau chapitre dans une trajectoire artistique au long cours, nous permettant de renouer avec une auteure compositrice interprète qui maîtrise comme jamais son médium. Celle qui a fréquenté les sommets des palmarès avant d'incarner l'émouvante Marie-Jeanne de Starmania sur les routes d'Europe, où elle a vécu six années, présente le fruit d'une pause volontaire, passée à voyager, à s'enivrer de lectures et de musique, mais aussi de calme et de silence, et bien sûr à glaner la matière des onze titres offerts sur cet album.

Après avoir pris un verre en compagnie de « Katmandoo », la barmaid aux yeux doux mais au « cœur au beurre noir », nous voilà emmenés quelque part « Au nord de l'automne », où la solitude panse peu à peu les plaies. On verra ensuite passer ces vérités qui avancent masquées (« T'as menti pour vrai »), puis on foulera des rives apaisées, où tout redevient respirable (« Jusque-là », « C’que chez toi j’aime le plus »). L'univers musical de Joane Labelle rencontre ici celui de Carl Bastien, à qui a été confié la réalisation. Multi-instrumentiste, complice de tous les instants, celui-ci a créé autour des chansons un espace feutré, une profondeur de champ. Autre grand complice, Marc Déry a joué de plusieurs instruments, assuré la direction des voix et contribué à la réalisation. Ont aussi apposé leurs couleurs, entre autres, Jean-Nicolas Trottier à la direction des cordes (interprétées par Martine Gagné, François Pilon, Mélanie Auclair et Sheila Hannigan), Marc-André Larocque (batterie), Jocelyn Tellier (guitare électrique outro), Greame Humfrey (mixage) et Claude Champagne (mixage et matriçage), tandis que Michel Bélanger assurait la direction artistique de l'ensemble.
Albums Année En Collection
Histoire Sans Retour 1991 Oui
La Règle Du Jeu 1994 Oui
L'autre Chemin 1997 Oui
Joane Labelle 2012 Oui

Labrecque, Jean-Hugues

Auteur, compositeur et interprète, Jean-Hugues Labrecque est originaire des Éboulements dans la magnifique région de Charlevoix. Fils du regretté folkloriste Jacques Labrecque, Jean-Hugues est diplômé (maîtrise) des Hautes Études Commerciales et, comme il le dit lui-même, il en savait tellement sur le monde de la finance qu'il en était devenu dangereux. Il a donc choisi de revenir à la chanson et de suivre le chemin tracé par son père.

Direct dans son propos à la façon d'un Plume Latraverse ou d'un Bob Dylan, Jean-Hugues n'hésite pas s'embarquer dans la critique sociale sans avoir peur de brasser la cage. Il le fait avec un humour particulier, ce qui aide souvent à faire passer la pilule.

Sur disque et sur scène, il est entouré de plusieurs musiciens regroupés sous le vocable des Créanciers (un petit lien ici à sa première carrière). On y retrouve à l'occasion Yvon Bouchard (guitare, basse), Jean-François Déry (basse, harmonica), Alain-Guy Bouchard (claviers), Vincent Carré (batterie) et Jean-François Langevin (basse). Mélange de blues, rock, country et folk, la musique de Labrecque est particulièrement festive et il met le party partout où il passe. Il a présentement deux albums à son actif et il est en préparation du troisième qui devrait sortir à l'automne 2005.

Plusieurs compositions de son cru, deux reprises de chansons popularisées par son père (Les mitaines pas de pouce & La parenté où il chante avec son père). On trouve aussi quatre adaptations de textes de l'artiste acadien Herménégilde Chiasson, lauréat du Prix du gouverneur général du Canada en poésie. A l'automne 2005, Jean-Hugues lance son troisième album en carrière, intitulé Faut changer le poste. Entre la fébrilité de La virée (Descendre à Rimouski) et la nostalgique Du fond du rang, il nous sert de petits pamphlets directs et sans compromis avec C'est pas grave (sur les américains), Le règne du rat (sur les politiciens), Le mystère de la foi (sur la religion), La cut (sur l'industrie de la musique) tout en offrant sa propre solution avec Une société matriarcale.

Dans l'univers de Jean-Hugues, pas question de sortir un album simplement pour figurer, il a des choses à dire et il les dit, ni plus ni moins. J'aime le côté direct de son propos tout comme les musiques basées majoritairement sur la dualité guitare acoustique et électrique, la section rythmique étant composée d'une basse et de percussions. L'album a été réalisé par Jean-Hugues et son comparse Yvon Bouchard (guitares), faisant appel aux musiciens Jean-François Langevin (basse), Jean-François Déry (basse, harmonica) ainsi qu'à Dan Martel (percussions).

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
On n'est pas tous seuls 2000 Non
Faut pas virer fou 2002 Oui
Faut changer le poste 2005 Oui

Labrecque, Steve

Auteur, compositeur et interprète né à Beaupré (en banlieue de Québec), un village qui se situe entre la montagne (le Mont St-Anne) et le fleuve St-Laurent. Reconnu comme un lieu de pèlerinage, il aura donc grandi à l'ombre du vol des oies blanches et de la basilique, bercé par la musique de la guitare de son père, du violon de son grand-père et des chansons de sa mère.

Il a participé au Festival en Chanson de Petite Vallée dans la catégorie auteur compositeur, pour ensuite décrocher une subvention du programme Jeunes Volontaires, ce qui lui a permis d’enregistrer une maquette et aussi d'aller interpréter une de ses compositions à l’émission Les Trois Mousquetaires de Radio-Canada. En plus de se produire lors du Festival des musiciens de rue de Cowansville et à la Fête des mascottes et personnages animées du Québec, il eu l’occasion de partager la scène avec les Gilles Vigneault, Paul Piché et Robert Charlebois.

Comptant plus de 1,350 spectacles, il s’est imposé comme l’un des chansonniers animateurs les plus performants du Québec, offrant ses chansons depuis plus de douze ans maintenant (en 2006). Après avoir nourri sa passion pendant des années de nouvelles créations et de découvertes, Steve a repris contact avec ses racines et s’est lancé dans l’aventure de son premier album. Il est maintenant au seuil de sa destination, sa musique a trouvé sa véritable personnalité, il ne lui reste qu’à vous la raconter. Le premier extrait de son album La vie est belle pareil s'intitule Une P’tite Vie, sorte de douce mélodie qu’on écoute le coeur léger et les fenêtres baissées. Steve a réussi à traduire de façon très poétique la vie ordinaire d’un gars ordinaire qui mène une p’tite vie, sans rêves et sans amour, qui ne sort pas et n’a pas de projet.

Quoique sa chanson ne soit pas un jugement de valeur, elle fait rendre compte que la vie passe rapidement et qu’il y a tant à faire. « Une p’tite vie bien ordinaire, sans amour et sans histoire, rien à voir avec les romans savons, rien pour écrire une bonne chanson »

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
La vie est belle pareil 2006 Oui

Lachapelle, Lucie

Difficile de trouver des informations sur cette auteure-interprète dotée d'une voix particulièrement puissante et agréable.

J'ai retrouvé un seul album, composé en majorité par Robert Marchand, et je note la présence de Mike Dinardo (Le Show), Lina Boudreau et Laurie Niedzielsky (Toulouse).

Sur une musique 80s, elle nous offre plusieurs chansons bien ficelées. Je me demande ce qu'elle devient.
Albums Année En Collection
C'est bon pour moi 1990 Oui

Lacroix, Donat

Auteur compositeur et interprète, né à Caraquet au Nouveau-Brunswick, il est reconnu comme l'un des grands chanteurs du patrimoine acadien. Dans sa famille, on est pêcheur de père en fils, il fait donc ses études en ce sens. Diplômé en pêcheries, il aura fait partie de plusieurs chorales dont celle de l'Université de Moncton.

C'est en 1962 qu'il se lance vraiment dans une carrière de folkloriste pour faire revivre les vieilles chansons comme "Le p'tit bateau", avant de se lancer comme auteur et compositeur en 1967.

Il ne lâche pas la pêche, il travaille au ministère des pêcheries et à l'École des pêcheries de Caraquet même s'il chante son Acadie sur les grandes scènes du monde, traversant le Canada, se rendant en Louisiane et même en Europe. Sa chanson la plus connue est probablement "Viens voir l'Acadie" qui a été reprise récemment par une autre Acadienne, Carolyne Jomphe.

Il bifurque côté théâtre en interprétant le rôle de Gapi pour la pièce de La Sagouine avec Viola Leger. Aujourd'hui il est propriétaire du bateau Joseph Frédéric, transformé en boite à chansons et où il donne des spectacles avec sa femme Emé Arseneault. Il chante toujours la gloire de l'Acadie.
Albums Année En Collection
Viens voir l'Acadie 198x Oui
L'Acadie, la mer et l'amour en chansons 1993 Non
Sur le chemin des Acadiens 1996 Non

Laferrière, Yves

Compositeur et interprète, Yves a surtout été connu par son travail de bassiste au sein des groupes Contraction et Ville Émard Blues Band. Auparavant, dans les années 60, il avait fait partie du groupe de folklore international les Quatre-20.

Au cours de sa carrière solo sur disque , il a travaillé avec Marie-Michèle Desrosiers et Michel Rivard (Beau Dommage), Monique Fauteux et Libert Subirana (Harmonium) ainsi que les René Lussier, Richard Perotte et Paule Baillargeon (Grand Cirque Ordinaire).

Un album jazz rock qui utilise l'ensemble basse-violon pour créer des ambiances feutrées agrémentées par le son des voix de Fauteux, Desrosiers et Baillargeon. Il a par la suite contribué à plusieurs musiques de films, dont Rien qu'un jeu, La femme de l'hôtel, Le chemin de Damas et Jésus de Montréal.

En 2006, Musique ProgresSon relance l'album d'Yves sous format CD.
Albums Année En Collection
Yves Laferrière - La cuisine rouge 1978 Oui
Yves Laferrière (ré-édition) 2006 Oui

Lafrance, Claude

Né à Arvida en 1948, il débute avec Les Karrik en 1968, avant de se joindre à Louise Forestier dans sa période folk-rock où elle reprend justement des chansons traditionnelles qu'avaient déjà reprises Les Karrik. Après cet épisode, Claude Lafrance se lance en solo avec un premier album.

Cet album poursuit dans le style des Karrik et de Forestier, avec des reprises de chansons traditionnelles, et de nouvelles compositions folk-rock. Il s'entoure de son compère des Karrik, Michel McLean (L'Engoulevent), de Serge Vallières (V.E.B.B.) et de Louise Forestier.


On lui doit quelques bonnes chansons, dont "Marcoux Labonté" et "De Bon Matin".
Albums Année En Collection
Une Belle Soierie 1976 Oui
File la vie 2004 Oui

Lafrenière, Claire

Originaire de la Mauricie, Claire se spécialise dans le répertoire des chansons urbaines du Québec, couvrant la période de 1880 à 1950 environ. Ce qui est spécial pour cette époque, c'est que la plupart des chansons qu'elle nous offre n'ont jamais été enregistrées sur quelque support que ce soit.

An parallèle avec sa carrière de marionettiste au sein de la troupe de L'Ourson Doré qu'elle a fondée en 1991 avec son partenaire René Gélinas, Claire effectue de nombreuses recherches aux archives nationales, consultant les documents, partitions, recueils de chansons qu'elle peut y trouver pour se constituer un répertoire unique qui fait revivre des chansons depuis longtemps oubliées.

A travers ses trouvailles, on reconnaît des créateurs plus médiatisés comme le Soldat Lebrun, Lionel Daunais ou La Bolduc, mais aussi des gens moins célèbres comme Conrad Gauthier, Auguste Charbonnier ou Henri-Gaston de Montigny.

J'avais déjà fait connaissance avec le répertoire de Claire lors d'une rencontre de la Phonothèque québécoise à l'automne dernier. Je l'ai revue avec plaisir au Centre Culturel de Joliette à l'hiver 2003. Avec une gestuelle qui nous rappelle ces temps anciens et un support musical approprié, assuré par Richard Dupuis à la contrebasse et Réal Léveillée aux claviers, elle nous fait revivre ces chansons avec chaleur et sobriété. Sur la pièce Toujours L'R-100 Claire s'accompagne elle-même à l'orgue de Barbarie. Ajoutant une touche intéressante, Claire nous présente chaque chanson, la replaçant dans le contexte de l'époque et faisant quelquefois référence au présent. C'est même surprenant à quel point le sujet de chansons comme La marche des propriétaires et La chanson des élections semblent toujours être d'actualité en 2003 comme elles l'étaient dans les années 30.

En 2007, Claire récidive avec l'album Chansons actuelles dans lequel, à travers 12 chansons choisies parmi le matériel des années 1900 à 1930, on reconnaît des préoccupations qui restent sans âge. Les grandes catastrophes (Le naufrage du Titanic) côtoient des sujets plus sociaux comme Le salaire des députés, Dans l'île du peuple, La romance du crime en Canada, L'enfant puni, Le gaz à bon marché et Sans le sou.

Le matériel se situe à quelque part entre le folklore français et la Bolduc et a été récupéré par Claire avec l'aide de Jacques Clairoux, un collaborateur de longue date. On retrouve plusieurs musiciens de talent, dont Réal Léveillée au piano et aux arrangements, Steve Normandin à l'accordéon et au piano, de même que le guitariste de Lynda Lemay, Yves Savard. Pour ne rien oublier de cette époque !

Tiré du communiqué de presse:

Pour Claire Lafrenière, il importe de faire vivre ces chansons, et non seulement de les faire revivre. C'est pourquoi les arrangements de ces perles méconnues, dont certaines n'ont jamais été gravées sur disque, sont parfois fidèles à leur époque, mais flirtent aussi avec le rap, le reggae, le folk ou le blues. D'autres pièces sont accompagnées à l'orgue de rue, un instrument unique en son genre fabriqué par Roland Tremblay, et par des boîtes mécaniques (Mélodia et Célestina). Signé Jacques Clairoux, le livret du disque est un véritable cours d'histoire. Orné de photos signées Simon Ménard, il fournit de précieux renseignements sur les auteurs-compositeurs et sur l'origine des chansons, réhabilitant des artistes en voie d'être gommés de notre mémoire collective.

Une artiste et un répertoire à découvrir.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Chansons à l’orgue de Barbarie 1900 - 1950 199x Non
Chansons urbaines du Québec 1900 - 1950 2000 Oui
Chansons actuelles 2007 Oui

Lajoie, Josée

Auteure, compositrice et interprète, j'ai découvert le charme et la profondeur de Josée lors d'un spectacle thématique intitulé Ils chantent et content dans le cadre du Coup de Coeur 2003 à Montréal.

Originaire de Le Corey (Alberta), elle a été choriste pour Johanne Blouin, vedette de blues à Beijing (Chine), puis tête d’affiche dans un spectacle chinois inspiré de l’œuvre musicale d’Elvis Costello. Récemment, elle présentait son album solo intitulé Man Zou (Prends ça cool en chinois), sur lequel figurent ses interprétations de chansons de Zachary Richard, Véronique Sanson, James Taylor et K.D. Lang). On y retrouve aussi quelques-unes de ses propres compositions.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Man Zou 2003 Oui

Lahaie, Valérie

Auteure compositrice interprète et pianiste, Valérie est âgée de 14 ans au moment d'écrire ces lignes (en 2007). Elle est originaire de la Montérégie et explique qu'elle s'exprime par sa musique.

C'est à l'âge de trois ans, alors qu'elle fredonnait Le petit bonheur de Félix Leclerc, que sa mère remarqua la superbe voix, juste et mélodieuse, de la petite fille. Elle l'inscrit aussitôt à des cours de piano et de chant, pour ainsi permettre à son talent de se développer, et offrir la possibilité à sa fille de vivre pleinement sa passion. En 2005, à l'âge de seulement 12 ans, elle lance un premier album intitulé Je serai là, sur étiquette Cosmic Forces/Sélect, un album sur lequel on retrouve plusieurs de ses propres compositions ainsi que des chansons composées spécifiquement pour elle par des professionnels de l'industrie.

Aujourd'hui, Valérie est bien entourée, notamment, par son gérant Chris Riopel et Yves Frulla (claviériste de Céline Dion) qui, ensemble, voient au développement de sa carrière. Valérie a su charmer les foules en partageant la scène avec plusieurs interprètes québécois tels que Plume Latraverse, Daniel Boucher, Patrick Norman et Mes Aïeux. Elle a également fait les premières parties des spectacles de la Fête nationale à St-Jean-sur-Richelieu les 24 juin 2004 et 2005 devant des foules estimées à quinze mille personnes. Valérie est comme un vent d'air frais qui nous transporte dans un monde musical, tantôt serein, tantôt explosif, mais qui ne laisse personne indifférent.

(Texte adapté de la biographie de Valérie sur MySpace)

Site web officiel
Sur MySpace
Albums Année En Collection
Je serai là 2005 Non

Lajoie, René

Interprète né à Saint-Prosper (Beauce) le 19 janvier 1969. Dès l'âge de 9 ans on le retrouve au sein d'une chorale, signe d'un goût et d'un talent musical développé pour ce jeune âge. A 16 ans, il reprend les chansons de ses interprètes favoris, les Jean-Pierre Ferland, Michel Sardou, Charles Aznavour et Elton John.

Malgré sa passion pour la musique, il ne croit pas pouvoir y faire carrière et fonde donc sa propre entreprise de lettrage, compagnie qu'il possède encore aujourd'hui bien que sa carrière artistique soit maintenant en plein essor.

Il est l'un des rares interprètes que je connaisse qui a réussi à décrocher 5 rôles dans des comédies musicales d'envergure en 5 auditions. Après "La vie de Luc et Marion", "Il était une fois un... Cabaret" et "Cinéma Show", on peut le voir au sein de la production "Le petit prince", alors qu'il interprète le personnage du vaniteux. Il fera ensuite partie de la distribution de "Don Juan" au début 2004.

Récipiendaire de multiples prix d'interprétation, notamment à "Chanson en fête de Saint-Ambroise", à "La relève des Gens d'ici" et au "Festival en chanson de Petite-Vallée" en 1999, il a travaillé les chansons de son premier album avec l'auteur compositeur français Jean-Charles Torres, celui-là même qui avait écrit les chansons du spectacle "La vie de Luc et Marion".

Dans le rôle de Don Juan aux côtés de Marie-Eve Janvier
Aujourd'hui, René oriente sa carrière avec l'aide de Samuel Busque, qui a déjà 10 ans d'expérience dans le métier au sein de la formation Noir Silence. C'est Samuel qui m'a présenté à René, histoire de parler de la ré-édition de son album d'ici quelques mois, il s'en est suivi une conversation ultra sympathique de plus de trois heures qui m'ont permis de connaître l'homme derrière l'artiste.

En 2004, René ajoute une suite logique à son expérience dans Don Juan en lançant son deuxième album en carrière, faisant suite à On est ce qu'on est, paru en 2001. Dans un style qui fait résonance à l'ambiance de Don Juan, on reconnaît l'intérêt de René pour ces musiques et rythmes latins, notamment sur la très belle Malena. Pendant le mini-spectacle du lancement, René y a même glissé une jolie référence à la chanson Du plaisir tirée de Don Juan.

On retrouve sur l'album quelques chansons plus intimistes, comme la chanson titre, Là-haut, écrite pour saluer son père décédé alors qu'il n'avait que 3 ou 4 ans ainsi que Il est pour célébrer l'arrivée de son fils né il y a quelques semaines à peine.

Toutes les pièces sont à nouveau signées de Jean-Charles Torres. Notons le magnifique duo Vivir Sin Ti que René partage avec la soprano Geneviève Charest, un must pour qui a apprécié Con te Partiro d'Andréa Bocelli et Sarah Brightman. René y va aussi d'un autre duo, cette fois avec Matt Laurent, une pièce intitulée A qui parler, mettant en vedette deux grandes voix de rockers.

Pour sa voix, sa musique, sa présence et tout le charme de sa personnalité, René obtient une mention toute spéciale et mérite qu'on s'attarde à son travail. Excellent !

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
On est ce qu'on est 2001 Oui
Là-haut 2004 Oui

Lalonde, Pierre

Né le 20 janvier 1941 à Montréal, fils du chanteur Jean Lalonde, il sera à la fois interprète, animateur radio et de télévision. Fils de Jean Lalonde (le "Don Juan" de la chanson québécoise des années 40), il débute dans les années 50, prêtant sa voix à divers personnages de radio-romans, notamment dans "Madeleine et Pierre".

Dans les années 60, il deviendra l'hôte vedette de l'émission culte de la chanson pop québécoise, "Jeunesse D'Aujourd'hui". Il a participé à lancer la carrière de plusieurs artistes lors de cette émission hebdomadaire qui reprendra l'idée de l'émission "American Bandstand" animée par Dick Clark. En 1967-1968, il se produit à New-York, et obtient son propre show à la télé anglaise, le "Peter Martin Show".

Aussi à l'aise en anglais qu'en français, il connaîtra des tubes à profusion, se plaçant 31 fois dans le top 20 entre 1962 et 1977.

Parmi ses succès, notons "Le Temps des Vacances", "Louise", "Nous On Est Dans Le Vent", et plusieurs autres. A partir de 1970, il travaille avec Stéphane Venne, et offre un album de chansons originales "Inouïk". On le reverra beaucoup par la suite comme animateur, notamment avec le regretté Jean Duceppe dans "Pierre Jean Jasent", ainsi que dans "Star D'Un Soir", "Action réaction" et quelques émissions anglophones.

Pierre est décédé le 21 juin 2016, suite à son long combat contre la maladie de Parkinson. Il laisse derrière lui toute une génération d'artistes et de fans pour qui il aura été la grande vedette populaire des années 60 et 70.
Albums Année En Collection
En d'autres mots 1962 Non
Chante pour la jeunesse d'aujourd'hui 1963 Non
Dans le vent 1964 Non
Le Don Juan de la chanson 1964 Oui
Jet... première classe 1965 Oui
Pierre Lalonde 1966 Non
Louise (compilation) 1966 Non
Pierre Lalonde et Donald Lautrec (compilation) 1966 Non
A Montréal (compilation) 1967 Non
Petite fille 1968 Non
Introducing Peter Martin 1968 Non
Disque d'or (compilation) 1968 Non
Pierre Lalonde 1969 Non
Pierre Lalonde (compilation) 1969 Non
Mon ami Pierrot 1969 Non
The young years 1970 Non
Du gazon, de l'air pur, Brandy et moi 1970 Non
Pierre Lalonde 1971 Non
Les titres d'or (compilation) 1972 Non
Inouik 1971 Non
Honey, honey 1973 Non
Pierre Lalonde et ses chansons (compilation) 1973 Non
Caroline (compilation) 1973 Non
Chansons du Québec (avec Emmanuelle et Lise Thouin) 1974 Non
Ca pousse 1974 Non
21 disques d'or 1974 Non
Montréal 1976 - Revenez à Montréal (Compilation multi-interprètes) 1976 Non
Entre dans ma vie 1977 Non
Les 3 L (compilation avec Michel Louvain et Donald Lautrec) 1981 Non
Noël sous la neige - Noël blanc (Compilation multi-interprètes) 1985 Non
Une soirée au cabaret avec Pierre Lalonde (compilation) 1989 Non
La voix d'une génération : 21 succès souvenir 1994 Non
Aujourd'hui 1997 Non
Mes jeunes années (compilation) 1997 Non
Nous on est dans le vent (compilation) 1997 Non
Succès de Jeunesse Vol. 2 1997 Non
Ses 20 Plus Grands Succès (compilation) 2000 Oui
La belle vie 2000 Oui
La belle vie en spectacle (live) 2001 Oui
Noël avec Pierre Lalonde 2002 Non

Laloux

Auteur, compositeur, interprète et cuisinier, Philippe Laloux a maintenant deux albums en carrière. Faisant suite à Vos désordres sont désirs paru en 2002. Son plus récent opus est intitulé Bleu de mémoire et fait référence à la beauté de la couleur bleu, celle du ciel, des vacances, des mers du sud et du soleil.

Il tisse les mots avec créativité et sensibilité, les couche sur des musiques à saveur sud-américaines, notamment de la bossa nova brésilienne et autres rythmes ensoleillés que ses voyages lui ont inspirés. Justement, parlant de voyage, Philippe en a rapporté de magnifiques photos (Inde et Amérique du Sud) qui ornent son album dont la pochette est signée Jean-Charles Labarre et Mariane Cogez.

L'album a été réalisé par l'arrangeur violoniste Francis Covan qui y a aussi joué de multiples instruments. Parmi les musiciens invités, on note Anthony Rozankovik au trombone, Jean-Pierre Zanella au saxophone, Alain Picotte (basse et contrebasse), Paulo Ramos (guitare), Joseph Marchand (guitare) et plusieurs autres.

Voguant entre les musiques du monde à saveur latines et orientales, Laloux a su créer des atmosphères douces et intimes où les mots peuvent prendre tout leur sens. Il y reprend deux pièces du montréalais d'origine brésilienne Paulo Ramos qu'il a traduites en français, soient Amour-Zone et Isadora. Entre la beauté de la nature et de l'être humain, Laloux se montre ouvert aux fragilités de notre terre. En quelques mots, un album suave et ensoleillé ancré dans l'écoute du monde !

Autres reportages
Albums Année En Collection
Vos désordres sont désirs 2002 Oui
Bleu de mémoire 2005 Oui

Lambert, Catherine

Née en 1965 à Arthabaska, elle étudie le chant au Collège Lionel-Groulx, tout en travaillant comme choriste pour Villeray, Le Grand Manège et Bundock-Lanoie.

Je viens à peine de découvrir cette charmante interprète à la voix d'ange, notre Enya à nous (si elle me permet la comparaison). Lorsque j'ai vu son spectacle au Cabaret du Musée Juste Pour Rire, il y avait beaucoup de représentants du Cirque du Soleil dans la salle, et j'ai ouïe-dire que Catherine avait été pressentie pour chanter à Las Vegas dans le spectacle "O", mais qu'elle avait du décliner l'offre. Je suis certain que son style s'y prêterait très bien.

Sur son premier disque, elle est entourée de Dominique Lanoie et de Pierre Bundock, ainsi que d'Éric Senécal du groupe Villeray et d'un quatuor a cordes où l'on retrouve Russel Gagnon, anciennement de L'Engoulevent.

Ses musiques sont inspirées et inspirantes, tirant leurs sources aux quatre coins du globe dans la période médiévale, on y retrouve des pièces séfarades, bulgares, grecques et françaises. Son premier album s'était mérité le Félix de "Meilleure prise de son et mixage lors du Gala de l'ADISQ 1999.

En 2003, elle ajoute sa voix à la guitare flamenco et aux arrangements de Normand Vanasse sur un projet ambitieux du producteur Michel Laverdière, celui de reprendre la musique des Beatles, de faire de nouvelles traductions françaises des textes qui, cette fois, respecteraient le propos des chansons originales.

Le résultat nous permet encore une fois de reconnaître que Catherine possède une des très belles voix du Québec, et de découvrir ces nouveaux arrangements qui peuvent laisser perplexe au début pour des classiques que l'on connaît sur le bout des doigts dans un tout autre registre.

Sur le Site Web de Multimania
Albums Année En Collection
Puisqu'en Oubli 1999 Oui
Catherine Lambert 2001 Oui
Des mots qui vont très bien ensemble 2003 Oui

Lambert, Sylvain

Auteur, compositeur et interprète, Sylvain est né en 1968 à Sherbrooke. Dix ans plus tard, il se met à gratter la guitare ce qui allait avoir une influence sur le reste de sa vie. A 17 ans, il se met au rock avec quelques bands de garage où son coeur hésite entre la chanson anglaise et celle en français. A 21 ans, ses premières compositions en poche, il remporte une mention spéciale pour la qualité des textes au concours de chanson de l'Université Laval (avec le groupe Les Étrangers de Québec).

Il se met à tourner de plus en plus, les premières parties de Marjo, Karen Young, Les Parfaits Salauds, etc. Il fréquente les différentes salles importantes de la région sherbrookoise: Le Vieux clocher de Magog, la salle Maurice O'Bready, le théâtre Granada, etc. On l'entend aux fêtes nationales du Québec, à la fête du Lac des Nations, La traversée internationale du lac Memphrémagog, etc.

Il termine ses études en français et devient professeur (de français) au CEGEP de Granby Haute Yamaska. Il participe au Festival de la chanson, toujours à Granby. Il suit des cours de chant avec Manon Lévesque, des ateliers d'écriture avec Mario Chenart et Louise Forestier. Il compose de nouvelles chansons et travaille avec différents musiciens. Il est aussi finaliste au concours La relève châteauguoise. Il participe à la finale du Concours de la chanson de St-Ambroise (où Jean-François Breau devait l'emporter).

Il s'implique dans la création de l'École de la chanson située à Granby. Il crée de nombreuses chansons sous la supervision de Robert Léger (Beau Dommage, Pied de Poule) et se permet même de donner un cours à l'École de la chanson tout en continuant d'y faire son apprentissage. En 2000-2001, il travaille un nouveau spectacle sous la supervision du metteur en scène Louis St-André (Rendez-vous dans l'irréel) avec la collaboration d'Alain Massé.

Il écrit pour Marie-Ève Janvier (Don Juan) avant d'être nommé directeur artistique de l'École nationale de la chanson. Il commence les enregistrements d'un premier album solo avec le guitariste-arrangeur-réalisateur Christian Martin. C'est en 2005 que ce premier album voit le jour. Intitulé Les saisons, il y présente une chanson pour chaque mois de l'année de janvier à décembre.

Les chansons suivent un peu la logique de l'esprit quand pense à ces saisons, froid et déprimant en hiver, chaud et positif en été. Le souffle du nord (janvier) est un instrumental à la guitare, Collé-collé représente février, on a bien besoin de cette chaleur humaine lors des grands froids de cette saison. Sans décrire toutes les chansons, on peut noter J'habite une jolie maison (avril), Professeur de profession (juin = les longues vacances), C'est l'été (juillet), J'travaille demain (octobre) et Satan est là (novembre).

Un album concept avec de belles ballades folk un brin country et mettant à profit toutes ces années de travail et de préparation. Sylvain Lambert mérite certainement une écoute attentive.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Les saisons 2005 Oui

Lamontagne, Alain

Né à Verdun en 1952, ce membre fondateur du groupe "La Veillée" a participé à de nombreux festivals de musique un peu partout à travers le monde. Il a accompagné des gens comme Paul Piché, Le Rêve du Diable, La Bottine Souriante et Gilles Vigneault.

Virtuose de l'harmonica, Alain Lamontagne sait composer des musiques qui allient le rock, le blues et le traditionnel. Sur "Alieno", il travaille avec Marie Bernard (Eclipse, Soupir), et j'oserais dire que c'est son oeuvre maîtresse, même si l'album "Souffle" est celui qui lui a valu un Félix en 1983.

Des envolées de "musique à bouche" comme on en voit rarement, le tout avec les claviers débridés de Marie Bernard. Un excellent mélange !

En 1995, Alain s'associe au bassiste Michel Donato pour enregistrer l'album "De toute Beauté" qui tire profit du talent des deux hommes. Ensemble, ils ont participé au Festival d'été de Québec, ont représenté le Québec au centre Wallonie Bruxelles de Paris et ont participé aux Francofolies 1993 à Montréal.
Albums Année En Collection
Musique a Bouche 1977 Oui
Souffle 1982 Oui
Alieno 1987 Oui
Donato Lamontagne - De toute beauté 1995 Oui

Lamothe, Jean-François

Auteur, compositeur et interprète peu connu, il a travaillé avec Fabienne Thibeault (à ses débuts) et Richard Séguin.

Dans la période des années 75-59, où la musique populaire québécoise se conjugait à la mode folk-rock, il nous offre une bel album de ses compositions. Pas très à l'aise au devant de la scène, il attendra 20 ans avant de récidiver.

Son style n'est pas sans intérêt, et il faut écouter "Tiguidou Pack-Sack" et "Délire en Fièvre" pour en saisir toute la saveur.
Albums Année En Collection
L'Ilot 1979 Oui
Craque L'Alumette 1984 Oui
La Rose Des Sables 1994 Oui
En résumé 1998 Oui

Lamoureux, Caro

Vous me permettrez de disgresser des règles que j'ai moi-même établies en parlant de Caro Lamoureux. Je crois qu'elle a fait un album 78 tours dans les années 30, mais je n'en suis pas certain. Elle faisait partie des Variétés Lyriques dans ces années-là, et elle a chanté dans plusieurs opérettes (dont La Traviata), ce qui pouvait être considéré comme de la musique populaire à cette époque-là (comparé à l'opéra).

Pourquoi est-ce que je parle de cette grande dame de la chanson, décédée en décembre 2000 à l'âge vénérable de 96 ans, et doyenne de l'Union des Artistes ? Tout simplement parce qu'elle est la tante de ma mère (ma grand-tante) et l'un des deux liens de ma famille avec le monde musical Québécois. Qui est l'autre ? Le cousin de ma mère, et neveu lui-aussi de tante Caro, Pierre Leduc que vous trouverez aussi dans ces pages.

Caro Lamoureux a été très connue dans les années 30, elle a été Miss Radio-Monde, a chanté sur plusieurs scènes dans divers pays, dont le Monument National à Montréal et l'Opéra de Paris. En fait, si vous arpentez les murs du Monument National, vous verrez un espace qui lui est consacré. Elle avait tenu le rôle de Rosine dans L'Intendant Bigot, tant à Montréal qu'à Québec.

Puisque je n'ai pas d'album de Caro, il était difficile de la faire entendre, j'ai quand même décidé de mettre un extrait de "Berceuse" que j'ai moi-même enregistré à partir d'une émission de télévision en 1981, elle avait déjà 77 ans. Si jamais quelqu'un possédait un album de cette grande dame, j'aimerais qu'il (elle) me contacte.

Voici un texte que m'a gentiment fourni Robert Therrien, l'un des auteurs du Dictionnaire de la musique populaire au Québec:

"Après avoir étudié le chant avec Jeanne *Maubourg et plus tard avec Céline *Marier, ainsi que la mise en scène avec Albert *Roberval, Caro Lamoureux débute au Théâtre Montcalm en 1920, tenant ensuite des rôles de soutien dans des opérettes présentées à Montréal. Elle crée, en 1924, le rôle-titre de l'opérette "Gisèle" d'Alphonse *Lavallée-Smith. Elle effectue ses véritables débuts professionnels en 1929 avec la *Société canadienne d'opérette dans "Les noces de Jeannette" de Victor Massé, puis dans "Les pêcheurs de perles". Avec la troupe d'Honoré *Vaillancourt, elle joue notamment dans "Mireille et Paillasse" (1930), "Philémon et Baucis" ainsi que dans l'opéra "L'intendant Bigot" du québécois Ulric Voyer (1931), "Si j'étais roi" (1933).

Durant cette période, la soprano effectue deux tournées avec des troupes américaines d'opéra, dont la San Carlos Grand Opera Company, et se joint à des troupes françaises d'opérette en tournée, en plus de donner des concerts un peu partout au Québec, au Canada et aux États-Unis. Elle participe, en 1930, au Festival du Canadien-Pacifique au Château Frontenac à Québec. Caro Lamoureux se tourne vers la radio dès le début des années 1930 et anime plusieurs émissions, dont «Sous les ponts de Paris» (1933) avec Ludovic *Huot et l'orchestre d'Alan *McIver. Un concours populaire la nomme chanteuse classique de l'année à CKAC en 1936. L'année suivante, elle fait partie de la distribution de «Les nouvelles aventures de Pierre Lavigueur» (CKAC, 1937), une dramatique par épisodes signée Eddie Beaudry.

En 1939, elle accompagne le ténor Reda Caire pour une série de représentations de "La veuve joyeuse" et "Princesse Czardas" dans le sud de la France, tournée abrégée par le déclenchement de la Seconde guerre mondiale. À la radio, Caro Lamoureux se fait entendre quelques fois au «Théâtre de l'opérette» (SRC) que réalise Georges *Dufresne, notamment dans "Les dragons de Villar" (Maillard) aux côté d'Albert *Viau et Raymond *Cardin. Elle tient également la vedette dans de nombreuses productions des *Variétés-Lyriques jusqu'en 1945 où elle abandonne sa carrière pour se consacrer à ses commerces de fleuriste.
"
Albums Année En Collection

Landriault

Auteur, compositeur, interprète, animateur, poète, anarchiste, il préfère le terme de "chansonnier éveillé" ou de "chanson propagande", et je trouve que cela décrit bien le genre de travail qu'il fait. Né en 1950, il est de cette génération d'adolescents qui s'ouvre sur le monde lors de la révolution tranquille des années 60 et c'est depuis cette époque qu'il écrit des chansons.

Suite à la tragédie de l'école Polytechnique le 6 décembre 1989, il laisse tomber son emploi dans une maison d'édition, vend maison, chalet et auto pour se mettre définitivement à la chanson. Il avait des choses à dire et il lui fallait les dire. L'homme est fait tout d'une pièce, ses opinions sont souvent partagées par le commun des mortels, celui qui n'a pas nécessairement les mots et la tribune pour expliquer ses attentes et ses aspirations. Landriault lui donne donc cette voix qui lui manque, il le fait de façon directe mais avec beaucoup d'émotion et d'humanité.

Son premier disque, De l'autre côté du miroir paru en 1991, est une drôle de dualité en soi, on y retrouve des musiques très pop (à la 80/90) supportant des textes beaucoup plus sérieux, un mélange témoin d'une époque j'imagine. Sur cet album, on reconnaît le côté humain de l'oeuvre de Landriault: la chanson Au banc des accusés est particulièrement prenante, alors que l'artiste fait le procès de la famille, la famine, la guerre, la justice et la torture en les amenant sur le banc des accusés. On y retrouve aussi un auto-portrait de l'auteur sur Marginal.

Plusieurs années plus tard, en 1999, il met sur le marché La liberté ou la mort, un disque qui décrit encore une fois ses états d'âme envers la société, que dire, le monde d'aujourd'hui. Avec des titres de chanson comme Allez voir ailleurs si j'y suis, La liberté ou la mort, Anti-laïus I, II et III, Société pourrie, Puisqu'ils ne savent pas, Crétins, Non, Rebelles-loubards, Overdose et Testament postposthume, il

Pendant cette période on a pu le retrouver sur les ondes du poste de radio communautaire CIBL de Montréal. Il y animait Pisse-vinaigre avec l'activiste Alexandre Popovic, une émission où se côtoyaient musique, textes, poésie et information vitriolique. Il poursuivit ensuite avec La rumeur de la foule, co-animée par Lise Grégoire, émission où il se donnait comme objectif de rejoindre les gens plus démunis.

En 2001, il récidive avec le disque du même nom "La rumeur de la foule". Il y mentionne: "Le but du jeu n'est pas d'atteindre les sommets...", ce qui malheureusement ne sera pas le cas. L'oeuvre profondément humaine de cet homme mériterait une plus grande diffusion, histoire que le commun des mortels puisse entendre et comprendre cette réalité décrite par le chanteur sur une intéressante musique rock. Rebelle, dénonciateur, on y retrouve des chansons comme Rumeur, Je retourne en enfer et SOS humanité, cette dernière étant une commande pour un show de contestation lors du sommet des Amériques à Québec. Enregistré avec l'aide de sa complice Lise Grégoire, ils ont eu l'occasion de présenter leur spectacle lors de la fête de la St-Jean à Boucherville la même année de même que dans plusieurs petites salles de la région de Montréal.

Après avoir fondé le soirées Cabaret Entre le Rouge et le Noir en 2004, ce avec l'aide d'Anne-Marie Gélinas, tous les lundis soirs au Petit Medley de la rue St-Hubert, Landriault a ressenti le besoin de préparer un nouvel album qui résume bien ses états d'âme, sous le titre de Le coeur de l'anarchiste. L'album est peut-être le plus achevé de notre homme, on sent que le coeur y est et que la démarche était importante pour exorciser les démons qui l'ont hanté au cours de la dernière année. Je suis content pour Landriault qu'il ait réussi à se redresser pour défendre l'amour autant qu'il l'a fait pour monter aux barricades et défendre les notions de partage et de respect envers les gens moins bien nantis.

En plus de l'énergie qu'il met dans la promotion de la chanson à texte, cela fait plusieurs années que Landriault organise les spectacles bénéfices Sourire d'enfant pour amasser des cadeaux de Noël à offrir aux enfants malheureux. Non seulement il parle et dénonce, mais il agit !

Spectacle avec Anick
Soirées SOS Humanité à la Petite Gaule
Autres reportages
Albums Année En Collection
De l'autre côté du miroir 1991 Oui
La liberté ou la mort 1999 Oui
La rumeur de la foule 2001 Oui
Le coeur de l'anarchiste 2006 Oui

Langford, Georges

Auteur, compositeur et interprète, né à Pictou en Nouvelle-Écosse en 1948, Georges Langford passe son enfance à Havre-aux-Maisons (Iles de la Madeleine). Il y ouvre quelques boites à chansons avant de s'installer à Montréal en 1970 où il écrit la chanson Le Frigidaire qui sera popularisée par Tex Lecor.

Il connaîtra ses propres succès avec Thunder Bay et Le 15 de Mai et publie un premier recueil de poésie en 1973, intitulé Arrangez-vous pour qu'il fasse beau. Il fait la Place des Arts en première partie de Louise Forestier en 1974, avant de représenter le Canada au Festival de Spa (en Belgique) en 1975, où il remporte un prix avec la chanson Acadiana.

Après des spectacles avec Plume Latraverse et Willie Lamothe en 1981, il poursuivra sa carrière à la radio des Iles de la Madeleine. Pendant cet hiatus, il en a profité pour publier deux recueils de poésie, Le premier voyageur (1992) et L’Anse-aux-Demoiselles (1985). Au cours de sa carrière, il aura aussi composé la musique des films Ti-Cul Tougas et La noce n'est pas finie.

Il nous revient en 2003, 25 années après la parution de son dernier disque original, avec l'un des plus beaux albums de l'année selon plusieurs critiques. Des textes et des musiques à saveur folk rock qui sentent bon la mer et dans lesquels il met en valeur certains textes de Jacques Cartier. Au début 2007, il voit la chanson Le frigidaire être classée classique du Panthéon des auteurs compositeurs canadiens

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Arrangez-vous pour qu'il fasse beau 1973 Oui
Acadiana 1975 Oui
Bluenose 1976 Oui
Le Chemin des Trois Maisons 1978 Oui
Quebec Love - Libres Et Fous 1993 Oui
Il n'y a qu'une histoire 2003 Oui

Langlois, Jérôme

Compositeur et musicien membre du célèbre ensemble Maneige, Jérôme a quitté le groupe après deux albums pour poursuivre sa carrière à différents niveaux. Aussi à l'aise au piano qu'à la clarinette et à la guitare, le multi instrumentiste a continué de produire des albums personnels en plus de composer et faire les arrangements pour une très grande variété de productions cinématographiques et télévisuelles, nationales et internationales dont : Le Grand Remous, La Fenêtre, Miséricorde, Des Crimes et des Hommes, Le Prince Harfang, Histoires Naturelles, Caserne 24, Missions Secrètes, Rivière des Jérémie, Filière canadienne, Viens Voir les Comédiens, Les 100 Québécois qui ont fait le 20ième siècle. Son travail pour Filière canadienne lui a valu une nomination aux prix Gémeaux en 2003.

En 2005, il lance un nouvel album intitulé Molignak, faisant un clin d'oeil à la formation mythique que fût Maneige tout en ré-actualisant le style musical de l'époque. Il a choisi le Gesù pour offrir un premier spectacle de ce concept, en compagnie de Gilles Schetagne (ex-Maneige) aux percussions, Bernard Cormier (ex-Conventum) au violon, François Richard à la flûte et au piano, Romie de Guise-Langlois (sa fille) à la clarinette si bémol et Mario Légaré (ex-Octobre) à la basse. Jérôme n'est pas peu fier de sa belle grande fille Romie qu'il nous a présentée comme la présidente de la Molinie (dans son pays il y a un président et une présidente).

Lors du FMPM 2006 (Festival des Musiques Progressives de Montréal), la prestation de Jérôme au Gesù a été enregistrée pour devenir un album en public, lancé lors du FMPM 2007. L'album double contient aussi une ré-édition de l'album Thèmes paru en 1984 et désormais introuvable.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Thèmes 1984 Non
Molignak 2005 Oui
Live au FMPM 2006 et Thèmes (ré-édition) 2007 Oui

Langlois, Micheline

Auteure, compositrice et interprète originaire de l'Abitibi-Ungava dans le nord du Québec. Élevée dans la toundra, elle est habituée aux grands espaces, aux aurores boréales et aux arcs-en-ciel. Elle chante toutes les fois qu'elle en a l'occasion, à l'école, à l'église, puis enregistre un premier 45 tours qui sera suivi par deux albums en 1990 et 1993.

Elle est surtout connue dans le monde de la musique country au Québec, son deuxième album intitulé Douce mélodie ayant été en nomination dans ce genre musical à L'ADISQ 1994. De cette époque, son plus grand succès a certes été Les oiseaux blancs. C'est en 1995 qu'elle quitte le Québec pour s'installer en Floride, la chanson devenant secondaire dans sa vie.

Il faudra attendre 2003 avant qu'elle reprenne le flambeau et elle sera rapidement en demande dans les organisations francophones de la Floride. Suite à la catastrophe en Louisiane, elle revient donc avec la chanson titre Louisiane qui est devenue une sorte d'emblème dans ce coin des États-Unis. En plus de jouer à la radio, la chanson est devenue le thème du Téléthon espoir Louisiane organisé par l'Association Les Francophiles sans Frontière et qui a eu lieu le 2 octobre 2005 en Floride.

Outre cette chanson, l'album comporte 9 autres pièces dont la deuxième pièce-titre dédiée à son père (et à tous les pères un peu oubliés). Ses textes sont empreints d'amour et ses musiques toutes simples pourraient être qualifiées de country-pop.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Celle qui chante 1990 Oui
Douce mélodie 1993 Oui
Et je te dis merci !... Louisiane 2006 Oui

Langues Fourchues

Groupe formé de cinq membres originaires du coeur du Québec (Louiseville, Maskinongé, Saint-Elie de Caxton, Warwick), ils sont Pascal Béland (guitare, voix), Jean-François G. Branchaud (violon, mandoline, banjo, basse, contrebasse, voix), Evelyne Gélinas (flûte, flageolet, voix) Josianne Hébert (accordéon, piano, voix) et Nicolas Pellerin (violon, pieds, voix).

Leur musique tire ses origines dans le folklore traditionnel et ils prennent beaucoup de plaisir en en retravailler les arrangements pour offrir un produit bien d'aujourd'hui. On a pu les entendre à de nombreux festivals comme Mémoire et Racines, les Francofolies de Montréal, la fête de la St-Jean Baptiste, le Mondial des Cultures, etc. Quelques émissions de télé en plus de quelques spectacles hors Québec, incluant les Maritimes, la France, la Belgique et le grand nord canadien.

Tout récemment, ils lançaient leur deuxième album intitulé Cache ta barzatte qui est une vieille expression du terroir signifiant d'arrêter de faire la grimace en cachant sa langue. Titre drôlement approprié pour un album des Langues Fourchues, puisqu'on est bien content qu'ils sortent leur barzatte pour nous faire partager leur goût de la chanson folklorique québécoise.

Faisant suite au premier CD Que devant emporte le restant paru en 2002, le nouvel album est produit par Mille-Pattes, l'étiquette de la Bottine Souriante. L'un des membres des Langues (Pierre-Luc Dupuis) a justement joint les rangs de la Bottine après le départ d'Yves Lambert. Pour le remplacer, une nouvelle langue originaire de Warwick s'est insérée dans le groupe, soit celle de la pianiste accordéoniste Josianne Hébert.

Du folklore aux arrangements traditionnels mais combien agréables.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Que l'Devant emporte le restant 2002 Non
Cache ta barzatte 2003 Oui

Lapierre, Lyne

Auteure, compositrice et interprète, Lyne Lapierre est une amoureuse des îles, en fait son deuxième album reprend le thème des îles tel un album concept.

Elle a retenu les services du guitariste Luc Gauthier (Opus 5, Concert) pour l'aider à produire ses albums et faire les arrangements. On peut aussi noter la présence de Denis Toupin aux percussions et à la batterie, un compère de longue date de Luc Gauthier.

Sur son deuxième album, mettant à l'oeuvre sa voix chaude et forte, elle interprète la superbe chanson "Evangéline" de Michel Conte.

De par son style, Lyne nous rappelle les chansonniers des années 60-70, et c'est très agréable à écouter. Une belle découverte.
Albums Année En Collection
Partir Ailleurs 1983 Oui
Les Iles du Bout du Monde 1994 Oui

Lapointe, Eric

Né le 28 septembre 1969, ce rocker par excellence des années 90 est aussi à l'aise dans les ballades que les chansons plus viriles. Il est à la fois auteur, compositeur, interprète, musicien et acteur (on a pu le voir dans le film Les Boys 3).

C'est à 9 ans qu'il reçoit sa première guitare en cadeau de son père. En 1990-1991, à la demande de celui qui devienvra son gérant, il monte un band pour se produire à "L'Intro". La réaction est très forte et le voici parti pour une longue carrière sous les feux de la rampe.

Avec sa voix typique qui témoigne des ses excès, il nous offre succès par dessus succès: Les Boys, Bobépine de Plume Latraverse, Mon Ange (avec Mélanie Renaud), Marche ou Crève, Tendre Fesse, et beaucoup d'autres. A son crédit, notons un excellent duo avec Isabelle Boulay sur l'album LIVE de cette dernière, récipiendaire d'un Félix en 2000. En 2002 il nous offre son album LIVE, saisissant au passage l'ambiance qui règne lors d'un vrai show d'Eric Lapointe.

En 2004, il lance son album, ironiquement intitulé Coupable, dans la controverse puisque quelques jours à peine avant l'événement, Eric était faussement accusé de délits qu'il n'avait pas commis. Lavé de tout soupçon dans les jours qui ont suivi, il a procédé à un deuxième lancement beaucoup plus heureux au Spectrum de Montréal. Après l'album Ma peau paru en 2008, Éric lance une compilation de pièces qui n'avaient pas été éditées sous le titre de Ailleurs Volume 1, ce qui laisse présager d'autres volumes. Ce sera à suivre.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Obsession 1994 Oui
Invitez Les Vautours 1996 Oui
Les Boys 1998 Non
Les Boys II 1998 Non
A L'Ombre De L'Ange 1999 Oui
Les Boys III 2001 Non
Adrénaline 2002 Oui
Invitez les vautours (ré-édition 2003, incluant DVD) 2003 Oui
Coupable 2004 Oui
N'importe qui 1994-2006 (Compilation CD & DVD) 2006 Oui
Ma peau 2008 Oui
Ailleurs Volume 1 2009 Oui

Lapointe, Geneviève

Elle est la plus jeune des soeurs Lapointe, qui comptent Priscilla, Louise Portal et Pauline Lapointe. Elle nous est présentée pour la première fois dans le rôle de Dolbie Stéréo dans la comédie musicale Pied de Poule.

C'est elle qui chante justement la chanson "Pied de Poule" qui a fait un malheur au début des années 80. Dans cette comédie musicale, elle cotoyait Marc Labrèche, Normand Brathwaite (Soupir) et Mario Légaré (Octobre) entre autres.

Elle reprendra par la suite son personnage dans d'autres comédies musicales signées Marc Drouin.
Albums Année En Collection
Pied de Poule 1982 Oui

Lapointe, Hugo

Auteur, compositeur et interprète, né le 13 février 1977, Hugo a connu la scène bien avant le studio. Il a joué de la batterie, de la guitare et a étudié au CEGEP Lionel Groulx en musique. De 1997 à 2003, il se produit au Studio de Terrebonne tous les mercredis soir, reprenant des chansons de Jim Corcoran, Beau Dommage et Paul Piché, tout un bagage d'influences qui font leur marque sur l'héritage musical d'Hugo. Ce dernier gagne alors sa vie en travaillant dans un magasin de disques, autre source d'influences jazz, blues et musiques du monde. A l'été 2003, il participe à la comédie musicale The Running Shoes: acteur, humoriste, chanteur et musicien, il touche à toutes les facettes.

Connu du grand public depuis l'été 2004, après avoir lancé un premier CD dont l'extrait-titre Célibataire a connu une forte carrière radiophonique, cela fait tout de même 18 ans qu'il écrit des chansons. Suite à une prestation remarquée lors de l'anniversaire de son frère Éric l'année d'avant, il entre finalement en studio pour enregistrer ce premier album avec l'aide justement d'Eric (Lapointe) et de Stéphane Dufour à la réalisation.

Il a fait les Francofolies de Montréal 2004 devant une immense foule qu'il trouvait intimidante. Comment imaginer que tout ce monde était là pour lui et se rendre compte qu'ils connaissaient même les paroles de ses chansons, ils n'étaient donc pas là par hasard.

A l'écoute de son disque on réalise qu'il y a une bonne différence entre lui et son illustre frère, suffisamment pour éviter de faire trop de comparaisons. Au départ, la voix est rauque, ce qui rappelle le frangin, mais le ton n'est pas le même et la musique est plus légère, plus festive. Des teintes de rock and roll (Vieille bagnole, Le fou de toi), des rythmes latins (On fait l'amour, Les allumeuses), des ballades (Ouvre-moi, Partir), du country-rock (Célibataire), du pop-reggae (A travers ton regard), Hugo mélange les styles et offre différentes facettes de sa personnalité qui se veut fort intéressante. Il faut noter la présence de son complice et ami, Patrice Gosselin sur plusieurs des compositions.

Au début 2007, le jour même de son trentième anniversaire, il lance un deuxième album qui poursuit dans la même veine du premier, intitulé justement La trentaine. On le retrouve plus mature, parlant de son enfant né moins d'un an auparavant (Tant que tu m'aimes), de l'amour et de ses lendemains difficiles (Deux jours et demi), de la fin du party (Comme un trou), de la vie de tournée (Tant que le rideau n'est pas tombé), etc. Il reprend même un classique des années 70, Le frigidaire, alors popularisé par Tex Lecor (mais écrit par Georges Langford).

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Célibataire 2004 Oui
La trentaine 2006 Oui

Lapointe, Jean

Auteur, compositeur, interprète et comédien, né le 6 décembre 1935 à Princeville sous le nom de Jean-Marie Lapointe, ce fantaisiste s'est d'abord fait connaître sous le pseudonyme de Jean Capri avant de se joindre à Jérôme Lemay pour former le duo Les Jérolas qui ont connu un succès monstre dans les années 60 (jusqu'en 1974 en fait).

Menant de front sa carrière avec les Jérolas et le métier d'acteur dans les films "OK Laliberté", "Les Ordres" et autres, il décide de quitter le duo en 1974, et d'entreprendre une carrière solo.

On lui doit des pièces comme "Chante-la ta Chanson", "Si on Chantait Ensemble", et autres titres accrocheurs. Ce n'est pas sa voix (somme toute ordinaire), mais sa facilité à créer des chansons faciles à fredonner et accrocheuses qui lui ont valu une popularité aussi forte.

Il obtient le Félix du spectacle de l'année en 1981 à l'ADISQ, et a fait quelques tournées en France dans les années qui ont suivi. Comme comédien, il nous a offert une prestation historique dans la série télévisée Duplessis où il interprétait le rôle du CHEF, Duplessis lui-même.

Il annonçait récemment que son spectacle "Derrière Deux Yeux... y a une histoire !" serait son chant du cygne, à 67 ans il souhaite prendre un peu le temps de vivre.

Après avoir lui-même connu des problèmes d'alcool, il a fondé la Maison Jean-Lapointe pour aider les autres à s'en sortir. Il a de plus été nommé au poste de sénateur à Ottawa en 2001 et on dit qu'il prend ce rôle très au sérieux.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Démaquillé 1976 Oui
Face A, Face B 1977 Oui
Chante-là ta chanson 1978 Oui
Jongleur 1980 Oui
Profil 1981 Non
Si On Chantait Ensemble 1982 Oui
C’est beau le monde 1984 Non
Showman à l’Olympia 1985 Non
Comme en amour 1986 Oui
Les grands succès de Jean Lapointe 1988 Non
15 ans d’émotion en 21 chansons 1989 Non
Jean Lapointe nature 1989 Non
Ces gens que j'aime 1992 Oui
Au revoir et merci (Les Jérolas) 1994 Non
J'ai Entendu Çà Quelque Part 1995 Oui
Une voix une histoire 1999 Non
Grand Succès Jean Lapointe 2000 Oui
Derrière deux yeux y'a une histoire 2001 Oui
Lapointe avec un S - Originales et Remixes (CD double) 2005 Oui

Lapointe, Nathalie

Interprète originaire de Pointe-au-Pic dans la très belle région de Charlevoix, elle remporte plusieurs prix lors de concours dans sa région. Arrivée à Montréal, elle se produit en duo avec Daniel Chiasson, ce sous le nom de "Liaison".

Elle se lance maintenant en solo, et si je me fie à ce que j'entends sur ce disque, il n'y a aucune raison de celà ne fonctionne pas. Elle possède une très belle voix juste assez rauque pour nous faire sentir l'émotion de ses chansons.

J'aime bien la très belle chanson "Des Cernes Autour du Coeur", de même que plusieurs autres sur cet album. La pièce "Lâcher la nuit" tourne aussi beaucoup à la radio.
Albums Année En Collection
Lâcher la nuit 2002 Oui

Lapointe, Pauline

Née en 1950, elle est une des soeurs Lapointe (avec Priscilla, sa jumelle Louise Portal et Geneviève Lapointe) qui fait sa marque dans le métier, d'abord comme auteure compositrice et interprète, puis comme comédienne (Le Matou, La Florida, etc).

Du côté musical, elle a travaillé avec Pierre Bertrand, Robert Léger, Michel Hinton et Réal Desrosiers (tous de Beau Dommage), Gilles Valiquette, Daniel Barbe, sa soeur Priscilla, Marie Bernard (Soupir), Paul Piché et Libert Subirana (Harmonium).

Un style très pop, rythmé, qui connaîtra un certain succès radiophonique, notamment avec "Agenda", "Downtown", "Corps en Détresse" et "Les Menteries".

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Pauline Lapointe 1979 Oui
Je Dis Oui 1983 Oui

Lapointe, Pierre

Auteur, compositeur et interprète originaire du Lac St-Jean ayant grandi à Gatineau dans l'Outaouais. A l'origine, il se destinait vers les arts plastiques avant de réaliser que c'était dans la chanson qu'il voulait faire sa marque. Il participe à la finale du concours Tout nouveau tout show et en ressort avec les prix de l'auteur compositeur interprète de l'année, du Coup de coeur Musiqu'en août, ainsi que le prix du public.

En 2001, il remporte le Prix des Francofolies au Festival de Granby et le prix "ROSEQ Rideau" à l'automne de la même année. A l'automne 2002 et au printemps 2003, il faisait la Place des Arts (Salle Stella Artois) avec son premier spectacle officiel, Petites chansons laides.

J'ai eu l'occasion de l'entrevoir aux Francofolies de Montréal 2003. Il a présenté chaque chanson avec un texte surréaliste qui nous fait sourire et qui se poursuit dans les paroles de ses chansons. Tablant sur une mise en scène intéressante où ses musiciens prennent du recul par rapport à ses propos, il se veut ironique et poétique à la fois. Parmi ses belles chansons, on peut noter Petite fille laide et Boutique fantastique.

Son premier album éponyme lui a ouvert les portes de plusieurs postes de radio et son deuxième, La forêt des mal-aimés est un véritable chef d'oeuvre et l'un des albums les plus vendus de 2006. Pierre nous revient en 2009 avec Les sentiments humains qui reprend là où le spectacle Mutantès s'était arrêté. Avec Pierre Lapointe, la chanson à texte reprend sa place.

Reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Pierre Lapointe 2004 Oui
La forêt des mal aimés 2006 Oui
En concert dans la forêt des mal aimés 2007 Oui
Les sentiments humains 2009 Oui
Les vertiges d'en haut 2010 Oui
Seul au piano 2011 Oui

Laprade, Serge

Né à Montréal en 1941, à la fois interprète et animateur chevronné, on lui doit quelques succès typiques des années 60, comme "Capri C'est Fini", "Sois Heureuse", et quelques autres.

Lui qui avait débuté dans le métier comme lecteur de nouvelles à la radio de CJMS, il fût élu découverte de l'année en 1964 lors du gala des artistes. Par la suite, sa carrière d'animateur prend le pas sur la chanson, et il anime plusieurs émissions à succès: La Belle Époque, Le Travail à la Chaîne, Garden Party, Le Brunch, etc.

Pendant plus de 10 ans, il a animé le téléthon de de la paralysie cérébrale et celui des étoiles. On l'a vu dans quelques films, notamment dans "L'Initiation" avec Danielle Ouimet et il a travaillé à plusieurs postes de radio comme annonceur, animateur et directeur de la programmation.

Après un essai en politique comme candidat lors d'une élection fédérale en 1988, il réintègre son métier d'animateur à Garden Party d'abord avec Michèle Richard puis avec Jano Bergeron. On le verra régulièrement animer des info pubs vers la fin des années 90.

Il lançait tout récemment son premier film, intitulé "100% Bio" qui a été tourné en Gaspésie et qui nous offre une fiction inspirée de la vie du chanteur animateur. Le film s'est mérité une mention spéciale du jury lors du Festival international du nouveau cinéma et des nouveaux média de Montréal.
Albums Année En Collection
Succès D'Aujourd'hui 1970 Oui
Prends Soin d'Elle 1980 Oui
La vie c'est pas compliqué 1989 Oui

Lara

Auteure, compositrice et interprète, Lara Hurni a étudié en théâtre et a découvert le chant alors qu'elle travaillait au premier Café Sarajevo (de la rue Clark). En 2004, à l'âge de 29 ans, elle reçoit le prix du public lors du prestigieux Festival de la chanson de Granby, tout en se rendant en finale dans la catégorie interprète de l'événement. Il n'en fallait pas plus pour qu'elle décide d'entrer à pieds joints dans le métier de chanteuse.

Elle travaille ensuite à obtenir le financement pour un premier projet intitulé Kabaret Montréal qui a fait l'objet d'un album lancé au Lion D'Or à Montréal. En plus de créer ses propres chansons avec l'aide de Benoît Sari, elle y reprend de belle façon La vie d'factrie de Clémence Desrochers ainsi qu'une chanson traditionnelle de Bosnie. Sa musique est un amalgame de musiques du monde, notamment en provenance de l'Europe de l'est, de style traditionnel ou plus moderne, teintée d'un soupçon de jazz. Son style unique se démarque et nous permet d'apprécier la théâtralité de son matériel puisque sa formation de comédienne transparaît dans sa façon de le présenter.

Elle a plusieurs fois été invitée en Suisse pour le Festival de Pully à l'heure du Québec où elle a eu le prix de la Révélation du Festival en 2006, le Trophée Guy-Bel. Depuis, elle a produit deux albums qui démontrent bien tout son parcours et sa maturité à faire ce métier. Celui intitulé Lara Brown, un éponyme puisque c'est maintenant son nom d'artiste, co-réalisé par Erik West-Millette et Olaf Gundel. Composé de balades douces-amères, de pièces entrainantes et d'une reprise de Serge Gainsbourg (Requiem pour un con), l'album est un alliage de chansons électro-pop, un mélange d'acoustique et électrique, comportant un petit côté glamour déjanté... toujours pour ce seucième opus, elle a aussi obtenu la collaboration artistique de Bïa Krieger.

Au début de l'été 2014, elle nous revient avec un fort agréable Papillon de nuit. Sur ce nouvel album on retrouve 4 pièces dans un style original et renouvelé. Il débute avec une pièce énergisante intitulée L'Amour sans anathème sur le thème inépuisable des relations amoureuses et qui n'est pas sans rappeler Serge Gainsbourg qu'elle avait justement repris sur son album précédent. Elle est suivie de la chanson Farniente qui, démarrant toute en douceur cette fois, fait l'éloge de prendre son temps, pour un moment, ne rien faire et laisser faire. Le mal des années 2000, le manque de temps et la poursuite de tous les objectifs en même temps en prend pour son rhume et elle nous donne le goût de profiter des moments qui passent. La troisième chanson est une reprise du groupe The Stranglers qui date de 1981, intitulée Golden Brown. La chanteuse utilise sa voix veloutée pour donner une tournure personnelle à cette pièce dévouée à l'héroine et aux femmes. Finalement, la chanson qui donne son nom à l'album, Papillon de nuit, qui est dédiée à deux artistes qui nous ont quitté prématurément, soient Lhasa et Ève Cournoyer. Avec beaucoup de retenue dans la voix, Lara utilise une belle analogie avec les ailes des papillons de nuit, une façon poétique mais aussi réaliste de parler de ces poètes (et poétesses) qui s'approchent de la lumière et prennent le risque de s'y brûler les ailes. Un album court mais qui fait une belle place à la chaleureuse voix de l'artiste, une voix qui fait preuve de puissance et de couleur quand c'est nécessaire mais qui sait aussi se faire doucereuse et caressante selon le contexte. Une belle présentation visuelle et on peut dire, encore une fois, que Lara continue de nous épater avec sa démarche artistique.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Kabaret Montréal 2006 Oui
Lara Brown 2012 Oui
Papillon de nuit 2014 Oui

La-Ré-Volt

Groupe de rock formé de Michel A. Cyr (guitare, mandoline, harmonica) des Îles de la Madeleine, Kim Bergeron (flûte traversière, voix) du Centre du Québec et Martin Charette (guitares, voix) de l'Outaouais. La plupart des textes et des musiques sont le fruit du travail de Michel Cyr, alors que chacun des musiciens apporte son bagage musical personnel pour donner au tout une enveloppe fort intéressante: un genre de mélange folk rock progressif, celtique et jazzé...

Après s'être formé il y a quelques années autour de Michel A. (pour Arnold) Cyr, le groupe a pris part à de nombreux festivals, présentant sa propre alternative aux clichés musicaux actuels. En offrant le spectacle Quatre mêmes temps, les membres du groupe ont relevé le défi de présenter un spectacle faisant le pont entre le moderne et la tradition. Ils se sont promenés à travers le Québec, en Ontario et dans les Maritimes, offrant leur révolte en chanson. Leur nom vient des notes de musique La et Ré, couplées à Volt pour le poète Voltaire. On peut donc faire le lien entre la musique et la poésie pour former cette "révolte".

Sur le mini CD que j'ai reçu du groupe, on retrouve 4 excellentes pièces dont la première présente bien de quoi le groupe est fait. Un texte bien fignolé sur un jeune homme qui découvre la société dans laquelle il doit vivre, Chevalier Miguel, décrit comme "le chevalier des générations oubliées": une musique fort accrocheuse, des arrangements sophistiqués et un texte qui fait mouche. Cela se poursuit avec Pantin du rock, plus up-beat, plus funky que la première. Vient ensuite Le smart, un rock jazzé fort intéressant, puis cela se termine avec 100 pièges une critique sociale sur les pièges de notre vie.

En mars 2007, ils lancent un premier album fort original sur l'étiquette L'Abe, comprenant les pièces mentionnées plus haut de même que plusieurs autres toutes aussi bien fignolées. Je suis tombé sous le charme de la réponse de Gabriel à sa belle Évangéline, une chanson fort connue de Michel Conte, reprise par plusieurs interprètes. Intitulée La complainte de Gabriel, il est à souhaiter qu'elle arrive à traverser le temps tout comme l'a fait la pièce de Michel Conte.

Avec ce genre de créativité, vivement la révolte !

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Les heures marchandent 2007 Oui

Larobina, Juan Sebastian

Auteur compositeur interprète originaire d'Argentine, son vrai nom est Juan Sebastian Larobina Gomez. Né le 24 juillet 1970 en Patagonie dans le village de San Martin de Los Andes, sa famille s'établit au Mexique pour s'éloigner de toutes les répressions qui affligent son pays d'origine.

Compositeur et musicien accompli, Juan Sebastian joue de la guitare, du saxophone, de la clarinette, de la flûte et des percussions. Au début de sa carrière au Québec, il se produit avec son groupe nommé Chili con samba avec lequel il a remporté le prix Coup de Coeur du Festival "Chapeau à nos artistes" du Musée du Québec à Bonaventure.

Dans la veine d'un Manu Chao, il métisse les cultures, se les approprie et crée des ambiances uniques en leur genre. C'est sous le pseudonyme de Tatan qu'il se produit au tournant des années 2000, un personnage qui représente la folie, l'amour, la spontanéité et la joie de vivre.

Il a participé trois fois comme compositeur au Festival en chanson de Petite Vallée remportant le prix du public dans sa catégorie. Je l'ai justement entendu la première fois lors de l'hommage à Daniel Lavoie en 2004, puis à celui de Jim Corcoran en 2005 et Pierre Flynn en 2006. C'est en 2005 qu'il présentait le spectacle Norte Sur toujours dans le cadre du Festival en Chanson, spectacle représentant son parcours entre l'Argentine, le Mexique et la Gaspésie. Le spectacle a donné naissance à l'album du même nom qui mérite amplement une sérieuse écoute.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Tatan LIVE au Brise bise 1999 Oui
Norte Sur 2005 Oui

Larocque, Amélie

Auteur compositrice interprète, Amélie a participé à de nombreux événements dédiés à la relève musicale pour y présenter ses chansons au style unique. On l'a notamment vue au en première partie de Luc De Larochellière, aux Découvertes de la chanson de Magog 2006, au concours Ma Première Place des Arts en 2007 et du Festival de la chanson de Granby en 2008.

Parmi ses nombreux faits d'armes, notons sa participation à l'événement poétique et musical Lèvres qui fut présenté au Centre National des Arts à Ottawa. Gagnante du prix du Festival International des Montgolfières de St-Jean-sur-Richelieu en 2007, Amélie se retrouve en première partie de Marie-Mai à ce festival. C’est en août et septembre 2007 qu'elle chantait en duo avec Annie Villeneuve sur sa tournée Quand je ferme les yeux.

Partout, elle a fait parler d'elle et s'est faite remarquer avec ses textes originaux et sa personnalité d'un charisme exceptionnel. Au Festival Pully-Lavaux (en Suisse), elle s'est attirée les commentaires élogieux du directeur du festival, Rico Perriard, qui était justement présent au lancement de son premier album. Parlant justement de ce lancement, c'est dans le décor chaleureux de l'Auberge St-Gabriel dans le Vieux Montréal qu'Amélie a choisi de lancer son premier opus en carrière, un éponyme produit de façon indépendante. On y retrouve 11 créations originales, paroles et musiques d'Amélie Larocque, alors qu'une douzième pièce en bonus nous présente un agréable duo avec le chanteur français Lucas, qui a fait le voyage transatlantique pour l'occasion.

Après quelques écoutes à peine, on note de belles qualités tant au niveau des textes que des arrangements qui font preuve d'une belle d'originalité. On assiste à la naissance du style Amélie Larocque, quelque chose d'unique, d'intense et d'énergique. Rapidement, quelques chansons s'incrustent dans nos oreilles, une bonne dose d'énergie avec Brown Sugar, un groove accrocheur avec On s'aimera (duo avec Amélie Veille), un petit rock qui soulève la poussière sur Petite fille, un beat teinté d'urgence avec Papa, bref beaucoup de matériel que je n'ai pas fini de découvrir.

Elle marque déjà beaucoup de points et elle n'a que 23 ans au moment d'écrire ces lignes. Que dire de plus !

Reportages QuebecPop
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Amélie Larocque 2010 Oui

Larose, Martin

Auteur, compositeur et interprète né à Roberval en 1966, Martin a commencé très jeune à apprendre le piano, ce qui devait déjà le diriger vers une carrière où la musique prendrait une très grande place. Il passe donc par le Conservatoire de Chicoutimi avant d'obtenir son bac en études anglaises.

Il lance un premier album en 1993, intitulé Foolafoof, sorte d'hommage au guitariste compositeur des Who, Pete Townsend. Il donne de nombreux spectacles avec l'harmoniciste Yves Sergerie avant de produire un premier album francophone, Profond Dément (en 1999). Demi-finaliste au Festival de Petite Vallée en 1998, son habilité peu habituelle à la guitare lui permettra de remporter deux fois la mention de Meilleur artiste international sur le réseau Riffage.com. Il se retrouvera donc sur les deux compilations américaines.

Après quelques festivals (jazz, blues, etc), il fonde sa propre maison de production, Bleu Blanc Bleu et monte un studio d'enregistrement à la campagne. Ses chansons sont interprétées, entre autres, par Céline Faucher qui fait partie de la troupe d'Un rendez-vous dans l'irréel. Il est enseignant aux programme OBI d'écoles internationales et continue de se produire en concert régulièrement tout en réalisant les albums d’autres artistes. Il est aussi le fondateur et coordonnateur du nouveau programme Arts et métiers de la scène qui sera enseigné à la Polyvalente Jonquière à l’automne 2004.

En 2004, il lance La Nef, son premier album officiel en 4 ans. Comprenant 12 chansons, il représente trois ans de travail au studio La Rose des sons dans la campagne du Saguenay. J'ai eu le plaisir de recevoir son album récemment, pour y découvrir un artiste avec beaucoup de potentiel. Toujours portées par la guitare de Martin, les différentes pièces offrent un parcours musical plus qu'intéressant.

La Nef (Le départ) ouvre de façon instrumentale avec le violon de Martina Verdone pour sensibiliser le voyageur à ces grandes embarcations qu'étaient les Nefs dans le temps des romains et des grecs. Il poursuit avec La Nef qui, cette fois, met en vedette la guitare électrique de Martin avant de céder la place à la magnifique reprise de Let's see action, une chanson de Pete Townsend (des Who), interprétée de façon magistrale par Anny Simard... ouf !

Inutile de dire que la guitare de Martin se fait présente sur chaque chanson, parfois de façon subtile, parfois de façon plus lourde, mais toujours appropriée. Par les chemins de Perse ajoute une touche orientale, ce qui semble bien approprié à ce voyage en grand bateau et est suivi par une chanson de marins, Hop !... On largue les amarres et on navigue jusque chez le voisin d'à côté... Un autre petit tour du côté anglophone, cette fois pour After midnight, un blues de J.J. Cale avant d'offrir J'ai une vieille chanson à Slim Sergerie avec qui il a joué pendant plusieurs années.

Après Prélude pour Caroline, une jolie ballade instrumentale, (devrais-je le dire) guitare acoustique en vedette, il se lance dans Cul-de-Sac, un petit blues maison pour contrer ceux qui croient toujours connaître la vérité. On approche de la fin, lorsque La Nef (L'accostage) arrive au port après qu'il eut décrié le fait que les gens ne se soucient pas de l'histoire en général et des leçons qu'on pourrait en tirer (I'm on fire). A la toute fin, Bleu vient nous rappeler comment il fait bon rentrer chez soi, dans son cas au Saguenay.

Martin se produit de façon indépendante et cet artiste de talent mérite que l'on porte attention à son oeuvre.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Foolaloof 1993 Oui
Profond dément 1999 Oui
Riffage.com - Best of 1 1999 Non
Riffage.com - Best of 2 2000 Non
La Nef 2004 Oui

Larrea, Romulo & Veronica Larc

Musicien d'origine argentine, établi au Québec depuis maintenant plus d'un quart de siècle (il est arrivé en 1978), Romulo Larrea a tout de suite voulu partager sa passion du tango argentin avec la population locale québécoise. Après avoir fondé les groupes Tango X 4, devenu par la suite Quartango, son ensemble prenait sensiblement la forme actuelle en 1990, Quelques années plus tard, en 1996, il décide de créer sa propre série de disques intitulée Un siècle de tango afin de faire revivre toutes les époques de cette musique qui n'a pas d'âge.

Cette collection en est maintenant rendue au huitième album intitulé Tango du coeur et sur lequel le musicien (expert de bandonéon) a choisi des créations musicales québécoises qu'il a refaites en tango. Selon M. Larrea, ses choix ont été faits en tenant compte des rencontres faites avec les différents créateurs québécois au fil des années et de leurs chansons qui, parfois sans le savoir, possédaient déjà une sonorité et un rythme qui s'apparentait au tango.

Nous avons donc droit à Pendant que (Gilles Vigneault), Les deux printemps (Daniel Bélanger), Le vent du fleuve (Sylvain Lelièvre), Je reviens chez nous (Jean-Pierre Ferland), J'ai essayé. (Dan Bigras), Pas question d'aventure (Claude Dubois) et plusieurs autres. Le musicien y va aussi d'une composition à lui sur Montréal bleu qui peut être vu comme un coup de chapeau (ou de tango) à sa ville d'adoption.

Sur la photo, on peut voir Romulo Larrea avec sa fille Veronica Larc qui prête sa voix aux chansons. C'est avec l'aide de Bruno Pelletier, qui lui a servi de coach vocal, qu'elle a appris les textes québécois. C'est très réussi, la voix profonde et riche de Verónica fait honneur aux chansons qu'elle a choisi d'interpréter. Bref, un savoureux mélange de musique québécoise à saveur sud-américaine.
Albums Année En Collection
Tango du coeur 2004 Oui

Larsenal

Groupe de rock formé de Patrick Laurendeau (voix, synthétiseur), Mark Grand Maison (guitares), Jocelyn Maisonneuve (batterie) et Ludovic Poirier (basse). Patrick et Mark se connaissent depuis l'école secondaire (en 1990) alors qu'ils faisaient partie du groupe Flying Dutchmen. Au fil des années, ils ont pris de l'expérience au sein de leur groupe appelé Aleister's Garden, une formation qui a connu plusieurs arrivées et départs de musiciens.

Après une de pause de plusieurs mois où les membres vivent des expériences séparées, le groupe revient ensemble sous le nom de Aleister mais pas encore pour longtemps. En 1999, le groupe se rassemble à nouveau avec Patrick, Mark, Laurent, Jocelyn et Ludovic qui sont décidés à faire de ce groupe ce qu'il aurait toujours dû devenir: un grand groupe. Ils participent à quelques concours dont Chom L'Esprit où ils se rendent en finale.

Un premier album indépendant voit le jour en 2002, intitulé Five Star Sonic Motel. Plus de 300 copies vendues le soir du lancement. Malgré la bonne réception de l'album, Aleister sent que ce n'est pas assez. Le fait que le groupe s'exprime en anglais rend la tâche encore plus ardue aux membres lorsqu'ils essaient d'attirer l'attention des compagnies de disque et des médias. Ils tentent alors l'ultime transformation: chanter en français! C'est ainsi qu'est né Larsenal, nouveau groupe de rock alternatif francophone dont quelques pièces peuvent être entendues sur le site Internet de l'ensemble.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
(En préparation) 200x Non

Latraverse, Plume

C'est en faisant le tour de la carrière de Plume Latraverse que l'on se rend compte de sa prolifique production, de "Rideau" au "Blues de la Bêtise Humaine", de "Bobépine" à "El Nino".

Né en 1946, de son vrai nom Michel Latraverse, il fait partie de la Sainte-Trinité avec le Docteur Landry et Pierre Léger en 70-71, puis se lie à Steve Faulkner (Cassonade) de 72 à 75, avec qui il produira la majeure partie de son oeuvre.

Pas facile à cerner, ce phénomène, il n'a pas une voix particulièrement agréable, ses textes sont acidulés, il touche des sujets durs, et ne s'embourbe pas dans les figures de style. L'album "Noir et Blanc" se veut selon moi son oeuvre maîtresse. Enregistré LIVE au Patriote, on y découvre son humour grinçant et des ballades superbes comme "A Même L'avis" et "Terre de Soleil".

Pour d'autres, comme Renaud Gauthier: "...l'oeuvre maîtresse de Plume Latraverse est l'album double "All dressed".  Je crois que cet album a marqué la transition entre l'époque des cabarets avec celle où Plume est allé se produire dans les salles de spectacle en France où il y a reçu le prix «du Premier ministre», en 1980, lors du Grand prix international de la jeune chanson à Antibes.  Ce prix visait à mettre en valeur la chanson d'expression française à travers le monde."

En 1983, il fait une tournée avec Offenbach, "A Fond de Train" qui donnera lieu à un album LIVE très difficile à trouver aujourd'hui. Après plusieurs années loin de la scène, il nous revient en 1998 avec un nouvel album dont a été tiré le succès "El Nino". On le retrouve à nouveau en 2003 avec l'album "Chants d'épuration". Entre-temps, il aura eu l'occasion de recevoir le trophée hommage à L'ADISQ 2002, selon ses propres termes, un beau trophée "Philippe ma gang de ciboires !"

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
La Sainte Trinité - Triniterre 1971 Oui
Plume Poudigne 1974 Oui
Le Vieux Show Son Sale 1975 Oui
Pommes De Route 1975 Oui
Noir Et Blanc 1976 Oui
A Deux Faces 1976 Oui
A L'Outremont 1977 Oui
Plume Latraverse (Europe) 1978 Non
Les plus pires succès de Plume 1978 Non
All Dressed - Album Double) 1978 Oui
Chansons pour l'élite (Europe) 1979 Non
Chirurgie Plastique 1979 Oui
French Tour 80 1980 Oui
Livraison Par En Arrière 1981 Oui
Album souvenir (réédition de Sainte-Trinité) 1982 Non
Métamorphoses tome I 1982 Oui
A Fond D'Train Live (avec Offenbach) 1983 Oui
Autopsie canalisée 1983 Oui
Métamorphoses tome II 1984 Oui
Insomnifère - Métamorphoses III 1984 Oui
Chansons inédites, inusitées, compilatoires et complémentaires (Europe) 1986 Non
D'un début... à l'autre (album double) 1987 Oui
Le Lourd Passe de Plume Vol I 1989 Oui
Le Lourd Passe de Plume Vol II 1989 Oui
Chansons pour toutes sortes de monde 1990 Non
Le Lourd Passe de Plume Vol III 1990 Oui
Le Lourd Passe de Plume Vol IV 1992 Oui
Chansons nouvelles 1994 Non
Le Lourd Passe de Plume Vol V 1995 Oui
Mixed Grill 1998 Oui
Vingtemps (Live) 2001 Non
Chants d'épuration 2003 Oui
Hors-saisons 2007 Oui

Laure, Carole

Née le 5 août 1949 à Montréal, de son vrai nom Carole Lord, elle débute dans le métier comme comédienne dans des films à succès comme IXE-13 et La Mort d'Un Bûcheron.

En 1975, elle rencontre Lewis Furey et ils travaillent ensemble à un premier album "Alibis" qui se situe dans la continuité du son spécifique à Lewis Furey, mais en français. J'ai vraiment un faible pour cet album.

Le spectacle qui accompagne l'album obtiendra le Félix de spectacle de l'année en 1979. Sa carrière prend un essor international. que ce soit du côté musical ou du côté actrice, et elle établira en France pendant plusieurs années.

Son album "Western Shadows", qui contient la superbe "Danse Avant de Tomber", obtiendra le prix de l'Académie Charles-Cros en 1991. Lewis Furey deviendra le metteur en scène attitré de Starmania. Dans les années 2000, elle se tourne vers la réalisation cinématographique, notamment avec le film Les fils de Marie dans lequel joue Félix Lajeunesse-Guy, fils de François Guy et d'Isabelle Lajeunesse et CQ2 qui met en vedette sa propre fille, Clara Furey..

Site web officiel
Albums Année En Collection
Alibis 1978 Oui
Fantastica 1980 Oui
The Very Best Of... 1996 Oui

Laurent, Matt

Auteur, compositeur et interprète, évoluant dans le métier depuis une dizaine d'années, il obtient la chance de sa vie lorsque Luc Plamondon lui offre le rôle de Quasimodo pour la tournée française de Notre-Dame de Paris. Dès lors, il parcourt les scènes prestigieuses d'Europe.

Il avait commencé à jouer de la guitare vers l'âge de 13 ans et à créer ses propres compositions. Il fait pendant quelques temps partie du groupe hard rock "Why Not", puis c'est en 1989 qu'il rencontre Tino Izzo avec qui il produira son premier album, et entamera une collaboration qui dure encore aujourd'hui.

Après quelques albums qui ne connaissent que peu de succès, la notoriété apportée par Notre-Dame de Paris lui ouvre plusieurs portes, et en 2001, il lance un album à travers la francophonie intitulé "Ici ou Ailleurs" sur lequel on trouve les chansons "Je veux que tu saches" et "Pour Oublier Sarajevo" qui tournent régulièrement à la radio.

Sur cet album, on retrouve les Sylvain Cossette, Eric Lapointe, Luce Dufault et Daniel Lavoie, on peut dire qu'il est bien entouré. De plus, à l'été 2002, il fait partie de la distribution québécoise de la comédie musicale Roméo et Juliette. A l'automne 2002, il est invité à faire la première partie de Tina Arena à l'Olympia de Paris, et son plus récent disque est aussi lancé là-bas. En 2003, on le retrouvera dans le rôle du géographe dans une autre comédie musicale, "Le Petit Prince" de Richard Cocciante. Il assurera aussi la doublure pour le rôle de l'aviateur confié à Michel Rivard.

En préparation de son deuxième album, il partage la scène avec Marie-Chantal Toupin lors des spectacles de cette dernière. Partageant le même gérant, soit Eduardo Da Costa, il devrait enregistrer un duo avec Marie-Chantal pour son prochain album.

Site web officiel
Albums Année En Collection
Entre le jour et la nuit 1992 Non
Acoustique 1994 Non
Longue avenue 1997 Non
Ici ou ailleurs 2001 Oui

Laurentides

Auteur, compositeur et interprète, ce ménestrel des temps modernes a déjà 4 album auto-produits à son actif. Musicien autodidacte, il se passionne pour la musique depuis qu'il est tout jeune. Amateur de grand air, de montagnes et du Saint-Laurent, il offre des chansons imprégnées de ces éléments. Une voix et des musiques qui rappellent un peu Richard Séguin. Vous pouvez en entendre quelques extraits sur son site Internet.

Les albums produits par Laurentides possèdent chacun leur couleur, Le coureur des bois est tiré du spectacle musical TRACES DE CIEL, De Belle Île à Québec du spectacle musical du même nom, A l'ombre des latitudes suit le concept d'une BO de film français long métrage alors que Carnets de routes est un album concept.

Site web officiel
Albums Année En Collection
Le coureur des bois 1993 Non
De Belle Île à Québec 2000 Non
A l'ombre des latitudes 2002 Non
Carnets de route 2003 Non

Lautrec, Donald

Comédien, auteur, compositeur, interprète, animateur et producteur de jeux télévisés, né le 13 août 1940 à Jonquière, de son vrai nom Donald Bourgeois, il connaît une carrière dont la diversité et la longévité pourraient faire l'envie de plusieurs.

D'abord vedette de la musique pop dans les années 60, avec des chansons comme "Manon Viens Danser le Ska", "Loop de Loop" et autres adaptations de chansons anglophones, il se tourne ensuite vers le rock avec "Eloïse" et "Hosanna". Il fait des tournée européennes, participe au festival de Sopot et à celui du Brésil.

Il est choisi pour interpréter la chanson officielle de l'Expo 67 "Un Jour un Jour", puis viens la période où il s'identifie à la chanson pop-rock mais d'origine québécoise avec "Le Mur Derrière la Grange" entre autres.

A la fin des années 60, il anime avec succès le Donald Lautrec Chaud qui fait compétition à "Jeunesse D'Aujourd'hui" mais dans un registre plus rock. Il reprendra ce type d'animation dans la série des Lautrec 81,82, etc.

Après plusieurs années à imaginer, réaliser et animer des quiz à la télévision, Donald Lautrec reprend le rôle de chanteur en 2009 alors qu'il lance un premier album de nouveau matériel en 28 ans. L'histoire nous dira que le public sera à nouveau présent pour lui. On le lui souhaite puisque l'album s'écoute très bien, un mélange de pièces originales ainsi que quelques reprises comme Un peu d'innocence de Daniel Deshaime.
Albums Année En Collection
Donald Lautrec 1966 Oui
Donald Lautrec 1969 Oui
Fluffy 1972 Oui
21 Disques D'Or 1974 Oui
Lautrec 1981 Oui
Les grands succès (compilation) 2001 Oui
Fluffy (compilation) 2001 Oui
A jamais 2009 Oui

Lavoie, Daniel

Manitobain d'origine, né en 1949 de son vrai nom Gérard Lavoie, il s'installe au Québec vers 73-74 pour travailler un premier album avec Gilles Valiquette. Pas un très gros succès, mais assez pour paver la voix à une carrière qui s'échelonnera sur au moins quatre décennies.

Il connaîtra un bon succès avec les albums suivants, mais c'est avec la chanson Ils S'aiment parue en 1984 qu'il devient une vedette adulée au Québec, mais aussi dans toute la francophonie. Il travaillera donc beaucoup en Europe par la suite.

Lauréat de plusieurs Félix en 80, 81, 84 et 90, il obtiendra aussi un Midem D'Or à Cannes pour la chanson Ils S'aiment, suivent des "Victoires" en France, la médaille Jacques Blanchet, et plus encore...

En 1998, il participe à Notre-Dame de Paris, et obtient à nouveau un succès international. En 2001-2002, il participe comme acteur au film Book of Eve de Claude Fournier, où il donne la réplique à Marie-Jo Thério. Il tient ensuite un rôle dans la version européenne du Petit Prince suivi de l'interprétation du personnage de Félix Leclerc dans le film retraçant la carrière du grand Félix. Fin 2003, il lance un nouvel album de chansons originales en Europe, avant de le présenter au Québec l'année suivante.

Daniel a été honoré au Festival de Petite Vallée à l'été 2004, rejoignant les Marie-Claire Séguin, Michel Rivard et Edgar Bori.

Page de Daniel Lavoie chez GSI Musique
Albums Année En Collection
A court terme 1975 Oui
Berceuse Pour Un Lion 1977 Oui
Nirvana Bleu 1979 Oui
Cravings (anglais) 1981 Oui
Aigre-doux How are You 1981 Oui
Tension Attention 1983 Oui
Vue Sur La Mer 1986 Oui
Olympia 1987 1987 Oui
Long Courrier 1990 Oui
Ici 1995 Oui
Comédies humaines 2004 Oui
Docteur tendresse 2007 Oui

Lavoie, Martin

Martin Lavoie est un auteur, compositeur et interprète qui a fait sa marque auprès des amateurs de chansons de la région de Québec où il a possédé une boite à chansons pendant plus de 20 ans. On le retrouve aussi à Montréal où il a travaillé avec Anne-Marie Gélinas (la chanson Comme des nomades c'est lui) et Jamil qui a même repris sa chanson Mon curriculum vitae sur son album Pitié pour les bums.

Éternel nomade et chanteur engagé socialement, Martin a participé à plusieurs événements au fil des années, ce dans différents coins de la province. On le retrouve régulièrement dans les soirées Entre le Rouge et le Noir du Petit Medley et lors des collectes de jouets pour Sourire d'Enfant.

Ses chansons se veulent à la fois mélodiques et sensibles, comme dans Peau d'âne, Frisson sur la peau, Particules exotiques, Mal à la peau, Ça m'ouvre le coeur et autres pièces du même genre.

Un homme de talent, peu connu mais apprécié de ceux qui l'ont découvert.

Reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Monade 1999 Oui

Lavoie, Mathieu

Auteur, compositeur et interprète, né au coeur des années 70, Mathieu a passé son enfance à Mascouche. Son père est un fervent de chanson française, notamment les Brel, Ferré, Barbara et autres, mais aussi de grands jazzmen comme John Coltrane, Miles Davis, Tony Bennett et d'artistes plus folk comme Simon & Garfunkel et James Taylor. Il n'en fallait pas plus pour qu'il ait la piqûre musicale et s'inscrit à des cours de violon classique alors qu'il n'a que 8 ans.

Plus tard, au Collège Lionel Groulx de Ste-Thérèse, il étudie le chant populaire. Il participe à deux finales de CEGEPs en spectacle, apprend la guitare et s'initie aux musiques du monde (Youssou N'Dour, Petru Gelfucci, Nusrat Fateh Ali Khan, etc). Lauréat du prestigieux Festival de Granby en 1995, catégorie interprète, il est recruté presque immédiatement par le Cirque du Soleil dont il fera partie des interprètes, notamment pour les spectacles Quidam et Varekai. De son expérience avec le Cirque il a retenu un grand intérêt pour faire sauter les barrières des genres et ce premier album nous imbibe de rythmes musicaux qu'on pourrait pratiquement qualifier de "progressifs".

Intitulé Avaler le vent, la musique de son premier CD en solo nous rappelle certaines formations comme Maneige qui mélangeait les influences telles le jazz, l'électronique, la pop et les musiques du monde. Très accessible, la musique de cet album est née de ses collaborations avec Libert Subirana (Harmonium), Éric Plante et Carmen Piculeata, les deux derniers étant déjà des collaborateurs de Mathieu au sein du Cirque du Soleil. Certains trouvent une ressemblance entre la voix de Mathieu et celle de Claude Dubois, de mon côté je vois un certaine influence Pink Floyd comme par exemple sur la chanson Le bonheur se fait tard.

De toute façon, oublions les ressemblances pour nous concentrer sur le magnifique travail de cet album qui ne rentre dans aucun moule pré-défini, du moins au Québec. Quelques textes sont de Mathieu alors que les autres sont issus de la plume de Louise Forestier, Marc Larochelle, Karine Lapointe, Bruno Marcil, Hugo Bonneville et Benoît Trahan. Le son de l'album, réalisé par Francis Beaulieu, est tout de même assez loin de celui auquel le Cirque nous a habitués et c'est très bien ainsi. Différent, éclectique et éclaté, cet album s'écoute sans longueur et se veut un hymne à la vie, ses plaisirs les plus simples mais aussi les plus précieux.

Autres reportages
Albums Année En Collection
Quidam (Le Cirque du Soleil) 1996 Oui
Varekai (Le Cirque du Soleil) 2002 Oui
Avaler le vent 2005 Oui

Lavoie, Nathalie

Native de Montréal, élevée à St-Lin mais habitant aujourd'hui Varennes, elle est une rockeuse dans l'âme. Nathalie a fait ses classes comme chanteuse et choriste pour différentes formations dans lesquelles elle a interprété des succès tant francophones qu'anglophones.

Elle a chanté sur toutes les scènes depuis dix ans, du petit bar aux fêtes nationales et elle s'est développé un style à elle où le rock and roll joue une grande place.

Elle a travaillé avec Lucille Dumont et Violaine Coradie (Cirque du Soleil) pour améliorer sa technique vocale, a appris à jouer de la guitare et a même suivi des cours de théâtre. Elle s'est même rendue en semi-finale lors du Festival de la Chanson de Granby en 2001.

En 2002, Nathalie a fait la première partie de Patrick Norman, a participé au spectacle de la St-Jean à St-Lin (Ville des Laurentides) et a été finaliste au concours "L'éveil musical" de Bavota Communications.

Pour son premier album maintenant disponible, elle a obtenu la collaboration des ex-Offenbach, Breen Leboeuf et John Mc-Gale ainsi que celle de Fred St-Gelais (Hépatite B.). Elle peut en être fière la belle Nathalie, l'album offre trois ballades et huit chansons rock, chacune prise séparément pourrait faire l'objet d'un extrait pour la radio. Il lui fallait choisir et c'est la chanson "Speed", écrite par Nathalie sur une musique de John McGale qui a été choisie pour ouvrir le bal. J'aime particulièrement la belle ballade intitulée "Pourquoi" interprétée simplement avec l'apport de la guitare acoustique de John McGale.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Nathalie Lavoie 2003 Oui

Lavoie, Robert (& le Cat Scat Band)

Je les ai découverts pour la première fois sur la scène Ford Focus des Francofolies de Montréal 2004. Robert Lavoie avait été invité pour faire danser la foule au son de son Cat Scat Band. Plus de 15 musiciens sur scène ainsi que deux jolies danseuses / choristes, de quoi mettre le party dans la foule malgré la pluie abondante qui s'est faite sentir pendant près de la moitié du spectacle.

Il y a un nouvel essor de la musique swing big band, ce que j'ai pu constater en regardant plusieurs jeunes d'à peine vingt ans qui dansaient et trippaient sur la musique du band. Ils nous ont offert des classiques du genre, traduits en français pour la plupart ainsi que de nouvelles compositions de leur cru.

Sans être un adepte de ce style musical qui pour moi s'apparente surtout à ce que mes parents écoutaient, je dois avouer que le résultat est intéressant, l'apport des 15 musiciens donne un son riche et puissant et la personnalité de Robert et de son contrebassiste nous donnent vraiment envie de se mettre sur le party. Bien joué !

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Johnny Blade 2007 Oui

Laymen Twaist

Laymen Twaist, c'est Paul Dubé (claviers et voix), Stanley Hilaire (clavier et voix) et Jean-François Aubé (guitares, guitare basse et voix principale). Ils ont gagné le concours "L'empire des Futures Stars" du poste de radio CKOI en 1988.

Parmi les chansons connues, notons "Encore Une Heure" et "Le Bal des Anges" qui représentent bien le style du groupe, un son orienté claviers et synthétiseurs, bien rythmé, dans la veine techno-pop.

Leur premier hit était une reprise de la chanson "Walk on the Wild Side", un classique de Lou Reed.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
A L'Ombre Du Lis 1991 Oui
Technicolore 1996 Oui
Laymen Twaist 2000 Oui

Lazuli

LAZULI, c'est avant tout l'aventure de Danielle Tremblay. Pianiste de formation classique, c'est après avoir baigné dans l'univers des grands maîtres qu'elle crée son propre univers sonore inspiré de la musique classique et celle de jazz.

C'est en 2006 que Danielle Tremblay forme son groupe. Pourquoi Lazuli? Cette pierre fine " lapis lazuli " qu'on utilise pour l'ornementation représente bien la musique qu'elle a composée. Une musique où les mélodies, d'une rare beauté, s'entrecroisent, s'unissent, tourbillonnent. Et Lazuli, tout simplement, qui signifie " azur ", couleur du ciel, bleu intense, nous révèle le côté émotif, coloré, vivant et romantique de cette musique qui soutient des textes poétiques mariant tendresse, humour, mystère et amour.

Je l'ai entendue pour la première fois en version grand format, piano, cordes et voix au Petit Medley, puis aussi en version solo lors d'autres événements. D'une découverte à l'autre, que ce soit le septuor, composé de voix, piano, violon, violoncelle, trompette, accordéon et percussion ou le trio, composé de violon, violoncelle, voix et piano, découvrez par vous mêmes cet univers azuré!

(Photo de Alexandre Bédard)
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Lazuli 2007 Non

Léandre

Auteur, compositeur et interprète dont le nom complet est Léandre Ethier, il a fait ses débuts comme choriste de la chanteuse anglophone Sass Jordan (originaire de Montréal) et a gagné l'une des éditions du concours "L'Esprit" de CHOM-FM, avant de nous offrir un premier album à succès en 1990.

Il prend bien son temps avant de nous offrir un deuxième opus, qui ne naîtra que 5 ans plus tard. Album qui restera son dernier en solo, jusqu'à aujourd'hui.

Sur le premier album, outre Sass Jordan, on peut noter la présence d'Estelle Esse, Daniel Barbe, Marie-Denise Pelletier et Sylvie Daviau (Marc Drouin et Les Echalotes). Parmi ses succès majeurs, on compte "Triste Louise", "Prendre le Temps" et "Goodbye My Love". Un style chansonnier populaire tout à fait mélodique.

Puisqu'il a toujours touché plusieurs styles, et qu'il écrit principalement en anglais, on ne sera pas surpris de retrouver Léandre et ses compositions au sein du trio de jazz "Leandre and Friends". Ils ont un album à leur actif, intitulé "Strange Eyes Java Jive".

J'ai rencontré un Léandre tout souriant en mai 2003, lors du lancement de l'album du groupe rock eXterio. Le groupe reprend justement la chanson "Goodbye my love" de Léandre en version beaucoup plus lourde insufflant un deuxième souffle à ce classique du répertoire québécois.

Sur le Site Web des Disques Audiogram
Albums Année En Collection
Prendre Le Temps 1990 Oui
Libre 1995 Oui
Strange Eyes Java Jive 1999 Oui

Leblanc, Benoît

Après avoir joué dans des groupes de rock et de blues au début des années 1970, il fonde en 1979 le trio Choeur de pomme avec lequel il présente ses propres chansons dans les cafés à Montréal, Québec et ailleurs en province. Il se fait remarquer au concours Labatt Blues en 1984. Puis on peut l’entendre au Festival de la chanson de Tadoussac en 1985, 1986, 1987 et 1989. André Fortin (des Colocs) réalise son premier vidéoclip présenté au Spectrum de Montréal à l’automne 1985. Au printemps 1987 il chante à Melbourne et Perth en Australie.

Il fait son entrée à CIBL-FM en 1990, la radio communautaire de Montréal. Durant dix ans il offrira à ses auditeurs et auditrices la musique du sud-ouest de la Louisiane. Quand il quittera la station en 2004 il aura également été le réalisateur et l’animateur de plusieurs émissions dont une consacrée à la chanson poétique. Aussi collabore-t-il durant les années 1990, en tant que journaliste, à la revue CHANSONS. Il signe le chapitre sur la chanson québécoise dans Panorama de la littérature contemporaine au Québec chez Guérin éditeur.

C’est en 1995 que paraît son premier CD Poursuivre. Alain Brunet de La Presse écrit : « L’album Poursuivre révèle un authentique connaisseur de la fibre francophone d’Amérique, dont la quête intègre à la fois la Louisiane et les Maritimes francophones, sans pour autant lésiner sur la tradition chansonnière québécoise ». Par la suite on pourra entendre Benoît LeBlanc en première partie de Michel Faubert au Club Soda, à Coup de cœur francophone (dont un spectacle avec Les Ours, Stephen Faulkner, Mara Tremblay et Bobby Hachey) et aux FrancoFolies de Montréal, au Festival international de Louisiane à Lafayette et aux Déferlantes francophones à Capbreton en France.

L’homme dans la Lune est lancé en 2002. Ce deuxième disque est unanimement salué par la critique. Roger Chamberland, dans la revue Québec français dit : « Mais le plus surprenant reste la qualité des textes qui font contraste avec la musique dans la mesure où ce type de répertoire, ayant souvent été interprété par des autodidactes souvent peu instruits, retrouve une nouvelle vigueur grâce à la justesse des images et de la prosodie. Voilà un disque que Richard Desjardins ne renierait pas. C’est tout dire. » Par la suite, il donne des concerts tantôt en solo tantôt en groupe. Il s'associe quelque temps avec le chanteur et écrivain Éric McComber (Antartique, La mort au corps) pour former un duo acoustique de blues et de R&B. Au début de l’année 2006 le groupe de musique cadienne (cajun) Grouyan Gombo, fondé par le peintre Harlan Johnson, lance Betsy Stomp ; il y chante cinq chansons.

Puis à l’automne, dans le cadre de la vingtième édition de Coup de coeur francophone, il présente Kréolville (artistes invités : Sara Rénélik, Jordan Officer, Michael Jerome Brown), un spectacle constitué de chansons oubliées du répertoire jazz et pré jazz des Créoles de La Nouvelle-Orléans. Son nouveau disque La Voie Des sources (y ont participé Francis Covan, Érik West Millette, Henri Breton) est lancé le 16 novembre 2009. Ici les textes sont poétiques, la musique dépouillée, les arrangements délicats. Un retour à la tradition et à l’esprit de la chanson dite à texte. L’approche en studio – les chansons sont le plus souvent captées sur le vif avec beaucoup de simplicité – permet une mise à nu de l’âme du chanteur. Ce souci d’authenticité, qui ne craint pas de dévoiler la fragilité du cœur, finit par ressembler à une quête spirituelle. Mais que sa quête soit identitaire ou spirituelle Benoît LeBlanc cherche toujours à aller au fond des choses, creuser plus profond. Benoît LeBlanc collabore au site www.franco-blues.com

Site mySpace
Albums Année En Collection
Poursuivre 1995 Oui
L’homme dans la Lune 2002 Oui
Betsy Stomp (avec le groupe Grouyan Gombo) 2006 Non
La voie des sources 2009 Oui

LeBlanc, Pascale

Pascale LeblancAuteure, compositrice et interprète, cette Mascouchoise a été finaliste au festival de la chanson de Granby en 1992. Elle grave un premier CD de ses compositions en 1996, qui est malheureusement passé inaperçu, c'est dommage parce qu'elle offre quelque chose de différent, ce qui, justement, est le titre de ce premier album. Une voix qui n'est pas sans me rappeler celle de Geneviève Paris, guitariste comme elle. Je craque pour La Ronde des Petites Gens et les quelques paroles que j'imagine en créole sur Là-Bas et Promesse Pour une Prochaine Vie. Si je ne me trompe pas, elle est mulâtresse, née d'un père québécois et d'une mère haïtienne.

Elle lance un mini-album en 2011, prélude à la sortie d'un album complet en 2012. Une démarche toute personnelle avec des titres comme Le doute (aux ambiances sud-américaines), Le flamboyant, La peur de la peur et Des mangues, des pièces qui touchent une variété de sujets et d'ambiances musicales. On reste sur notre appétit donc vivement la parution de l'album complet.

Biographie officielle de l'artiste

Toute petite, Pascale LeBlanc se découvre un insatiable appétit pour la musique. Dès l'âge de six ans elle étudie le piano, ce qui la conduit tout naturellement, au fil des années, à des études en musique au Cegep, puis à l'université. Elle est pianiste de formation, mais elle fait un jour une rencontre qui bouleverse sa vie : la guitare. Dès lors, l'écriture de chansons accompagnées à la guitare, s'impose comme étant le mode d'expression par excellence!

Issues de deux cultures, les chansons de Pascale LeBlanc ont l'influence de la chanson québécoise, aussi bien que des rythmes antillais d'une enfance passée à Port-au-Prince, Haïti. Le résultat est une musique qui se promène aisément entre ces deux racines et qui reflète de manière naturelle et authentique ce qu'elle est. Parle-t-on d'une musique moitié noire, moitié blanche? Moitié québécoise, moitié haïtienne? Moitié pop, moitié antillaise? Au fond, cette musique, c'est du Pascale LeBlanc!

Ses chansons d'un style très personnel, elle les promène dans divers concours au fil des ans. D'abord en duo avec l'auteur-compositeur-interprète Rioux au sein de la formation Manipulez avec Soin; puis en solo, entre autres au Festival International de la Chanson de Granby, où elle est finaliste en 1992 en remportant le Prix de la Presse. Sous étiquette Musi-Art en 1996, elle sort son premier album, Mes Différences. Une série de spectacles et de premières parties dans des petites salles et des maisons de la culture, fait suite à ce premier album.

Dédiée à une vie familiale bien remplie ainsi qu'à un travail en relation d'aide, Pascale LeBlanc continue en parallèle, à parfaire son métier d'auteure-compositrice-interprète. Elle reçoit diverses bourses pour l'écriture et la production de nouvelles chansons (Conseil des Arts et des Lettres du Québec, Musicaction). Aussi, elle se familiarise au travail en studio d'enregistrement grâce à sa participation à d'autres projets. Au fil de ces expériences et apprentissages, elle se monte une banque importante de nouvelles chansons. Elle est donc fin prête pour l'objectif final qui consiste à autoproduire un nouvel album. En juin 2011 une première étape importante est franchie. C'est portée par la passion courageuse de faire les choses à sa manière, qu'elle présente un mini album intitulé Sur la Route du Flamboyant. Ce sont quatre chansons superbement ficelées qui ouvrent aussi la porte à une série de spectacles. L'expérience du " live " l'assurant de garder l'essence de chacune de ses chansons, Pascale LeBlanc se dirige avec confiance et aplomb vers la sortie de son deuxième album en 2012 !

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Mes Différences 1996 Oui
Sur la route du flamboyant (EP) 2011 Oui

Leblanc + Lalancette

Alain Lalancette (percussions et voix) et Robert Leblanc Jr (claviers, guitare, basse, batterie, et voix) lancent deux albums presqu'en simultané, l'un en anglais, l'autre en français.

On y retrouve les mêmes musiciens, pratiquement les mêmes musiques, mais les mots changent. Les deux hommes travaillent au Studio Triangle, et leur travail s'échelonne de 1971 à 1976 avant d'être concrétisé sur disque. Autour d'eux, il y a plusieurs musiciens, dont les Stéphan Venne (piano), Luc Gauthier (guitare), Christian Leon Racine (basse), Michel Robidoux (guitare) et Richard Provençal (batterie).

Une musique hétéroclite, qui va de la ballade soft rock au boogie woogie , sans tomber dans la facilité. C'est grâce à Luc Gauthier (Concert, Opus 5) que je les ai découverts, et que j'ai pu mettre la main sur ces deux albums de collection.
Albums Année En Collection
Le Soleil au Dessus de Nous 1976 Oui
Words and Music 1976 Oui

Leblanc, Stéphanie

Auteure et interprète originaire de Repentigny en banlieue nord-est de Montréal et âgée d'à peine 21 ans (en 2002), Stéphanie vient de réaliser son rêve en lançant un premier album (on lui en souhaite plusieurs) aux rythmes qui lui ressemblent. Il faut dire que Stéphanie est tombée dans la musique toute jeune puisque son père Robert était batteur pour le groupe d'Aldo Nova et qu'elle côtoyait régulièrement Michel Pagliaro.

Toujours fascinée par la musique alors qu'elle atteint ses 18 ans, elle travaille très fort pour se trouver une maison de disques, et c'est peu de temps après avoir signé avec Isba Music qu'elle se présente aux auditions pour la comédie musicale Roméo et Juliette. Elle n'obtient pas le rôle, mais figure avantageusement au sein des cinq dernières finalistes. Les gens d'Isba ont la confirmation que leur flair ne les a pas trompé.

Après plusieurs mois de préparation, voici finalement l'album dont elle rêve depuis si longtemps. Il est de facture pop-rock et est réalisé conjointement par deux nouveaux venus, soient Antonio Marsillo et Joe Pacheco, avec l'aide du vétéran Jean-Pierre Isaac pour trois chansons. L'album comporte une majorité de textes qui sont issus de la plume de Stéphanie et des musiques signées par plusieurs compositeurs différents. Stéphanie reprend au passage la très belle chanson "La craie dans l'encrier" de la française Catherine Lara, quand on pense que la chanson a été écrite en 1974, soit plusieurs années avant sa naissance !

Je dois dire que la version de Stéphanie insuffle une nouvelle vie dans une superbe chanson que l'on avait un peu oubliée. Pour reprendre la portion chantée originalement par Gilbert Montagné, on a fait appel à l'auteur compositeur Matt Laurent dont la voix se marie très bien avec celle de Stéphanie. Stéphanie a aussi été choisie comme porte-parole du concours "Jeune Diva du Québec Recherchée" qui débute le 11 octobre et qui permettra à une jeune femme âgée entre 13 et 25 ans de se joindre aux grandes voix féminines du Québec lors d'un spectacle au Théâtre Capitol en février 2003. Une publicité à cet effet a en effet été tournée et Stéphanie se tire très bien d'affaire.

Photos du lancement
Sur le site des disques Isba
Albums Année En Collection
Stéphanie Leblanc 2002 Oui

Leboeuf, Breen

Né en 1949 dans la région de North Bay (Ontario), Breen Leboeuf est surtout connu pour sa participation au groupe Offenbach. Par contre, il en est déjà à son troisième album solo avec "J'Avance" paru en 2000, et sur lequel il travaille avec son comparse d'Offenbach John Mc-Gale, mais aussi Claude Lemay (Mégo) et Nanette Workman.

Un style acoustique mais avec des incursions plus rythmées. Toujours cette voix particulière qui nous avait donné "Mes Blues Passent Pu Dans Porte". J'aime bien "Pas a Pas"et "Amoureux", deux beaux exemples de la maturité de Breen Leboeuf.

Il a fait partie de la tournée Mississipi Queen mettant en vedette Nanette Workman, troupe au sein de laquelle on retrouve aussi Lynn Jodoin.
Albums Année En Collection
De Ville En Aventure 1990 Oui
J'Avance 2000 Oui

Leclerc, Félix

Patriarche de la chanson québécoise, Félix Leclerc lui aura donné ses lettres de noblesse dans les années 50, époque où le Québec ne possédait pas d'identité musicale propre. Né le 2 août 1914 à La Tuque, le jour même de l'entrée en guerre de l'Angleterre contre l'Allemagne (première guerre mondiale), il est décédé le 8 août 1988 (8-8-88) et son nom est perpétué chaque année lors du gala de l'ADISQ, puisque l'on remet des trophées Félix aux lauréats.

Sa carrière artistique commence dans les années 30, d'abord animateur radiophonique, puis tour à tour auteur de textes radio, compositeur, chanteur, comédien, écrivain, chansonnier...etc. C'est en 1950 qu'il signe son premier contrat de disque, et qu'il traverse l'Atlantique pour faire un malheur en France, remportant le grand prix de l'académie Charles Cros en 1951. Parti pour 15 jours, il demeurera en Europe plus de trois ans.

On lui doit des classiques comme "Le p'tit bonheur", "Le Train du Nord", "Attends-Moé Ti Gars", "La Meilleure Façon de Tuer un Homme", et plusieurs autres.

Félix se considère plus comme un écrivain que comme un chansonnier, il continuera de produire des livres, des pièces de théâtre, des recueils politiques et des chansons, sans arrêt jusqu'à son décès.
Albums Année En Collection
Moi, mes souliers 195x Oui
Au temps des boites à chansons à la Butte à Mathieu 1962 Oui
L'alouette en colère 1972 Oui
Le tour de l'île 1975 Oui
Merci la France (Album double) 1976 Oui
Chansons Dans La Mémoire - Coffret Quadruple 1989 Oui
Le p'tit bonheur (compilation) 1989 Oui

Leclerc, Gaétan

Neveu de Félix Leclerc, Gaétan est le fils de Jean-Marie, l'un des frères du grand homme. Il décide de reprendre le répertoire de son oncle en 1998 et sera l'un des premiers à chanter à l'Espace Félix Leclerc de L'île D'Orléans lors de son ouverture en 2002.

Depuis six ans maintenant, il se produit sur scène de 60 à 70 fois par année et permet aux chansons de Félix de vivre une nouvelle fois, surtout que la voix de Gaétan ressemble à s'y méprendre à celle de son oncle. Il se produit normalement sur scène accompagné de sa fille Geneviève au piano et aux voix. Lors du spectacle que j'ai eu la chance de voir, en février 2004, il était aussi accompagné de Caroline Vallières au violoncelle.

Pour ce qui est de l'album que je possède, il y reprend naturellement des classiques de Félix comme Moi mes souliers, La mort de l'ours, Attends-moi ti gars, Sors-moi donc Albert, mais aussi des moins connues comme Les soirs d'hiver, Ailleurs ou Prière bohémienne. On peut aussi y entendre les très belles chansons Évangéline de Michel Conte ainsi que L'écharpe de Maurice Fanon, l'une des rares chansons que Félix a chantées et qui n'étaient pas de sa plume.

Autres reportages
Albums Année En Collection
Hommage à Félix 1998 Non
Chante Leclerc... chante 2003 Oui

Leclerc, Marc-André

Auteur, compositeur et interprète, Marc-André joue de la basse, de la batterie, de la guitare et quelques autres instruments. De formation classique, il nous offre des chansons de style folk-rock particulièrement réussies. Il a participé aux Francofolies de Montréal en 1999, et a aussi fait la première partie lors d'une tournée de Noir Silence.

J'adore la guitare acoustique, autant quand elle est douce que quand elle est rythmée, et Marc-André Leclerc m'offre les deux sur un très bel album où il reprend même une toune de Beau Dommage (Le Picbois), et l'arrange à sa façon. Que dire aussi de la superbe "Whale's Cry", un instrumental mêlé au son des baleines, mais toujours avec cette guitare acoustique qui me tient accroché.

Sur le site des Disques MPV
Albums Année En Collection
Résidents de la Ville 1998 Oui

Lecor, Tex

Auteur, compositeur, interprète, animateur, humoriste... et peintre, né Paul Lecorre en 1933. Dans les années 60, il fera partie des quelques chansonniers qui seront aussi considérés comme vedettes populaires. Son plus grand succès, "Le Frigidaire", écrit par Georges Langford, le fera connaître hors de nos frontières. Il travaillera avec Marthe Fleurant pour la Bolduc 68, chanson hommage à la chanteuse du même nom.

Ses chansons se veulent un reflet humoristique de situations normalement difficiles, ce qui lui a valu certaines critiques de la part des bien-pensant, pour lesquels il n'était pas un vrai chansonnier. Malgré tout, chaque annnée, pendant les fêtes, la chanson "Noël au Camp" sait nous tirer quelques larmes, et entendre "Le Frigidaire" devrait nous rendre songeurs si on l'écoute au second degré.

Pendant quelques saisons, il anime l'émission "Sous Mon Toit", puis fera partie du "Festival de l'Humour" à CKAC avec Roger Joubert, Louis-Paul Allard et Shirley Théroux. Il se consacre maintenant presqu'exclusivement à la peinture. En fait, à la fin des années 50, il était arrivé à Montréal dans le but de s'inscrire aux Beaux Arts et de travailler son talent pour la peinture.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Complexes d'la chanson canayenne 1960 Non
Mes Premieres Chansons Vol 2 1961 Oui
Le Dernier des Vrais 1963 Oui
Je t'amène avec moi 1967 Non
Le québécois Tex Lecor 1969 Non
Chansons interdites à la radio et à la télévision 1969 Non
Sous mon toit 1970 Non
Tex Lecor, c'est moi... et lui aussi 1972 Non
Mon monde à vous 1972 Non
Quand je rêve, c'est en couleur 1973 Non
Les Grands Succès de Tex Lecor 1973 Non
Les Grands Succès de Tex Lecor, Volume 2 1973 Non
Tex Lecor 1974 Non
Tex Lecor au Patriote 1977 Non
Le tout nouveau Festival de l'Humour 1977 Non
Mes premières chansons 1978 Non
Mon plus récent Lecor 1978 Oui
Le Festival de l'Humour en direct de l'Assemblée Nationale 1982 Non
Collection Souvenir 1989 Non
Les Grands Succès 199? Non
Quebec Love - Tex Lecor 1993 Oui
Les meilleures insolences d'un téléphone 1997 Non
Les meilleures insolences d'un téléphone vol. 2 1998 Non
Mes premières chansons 2001 Non
Les grands succès No 2 2002 Oui

LeCouteur, Sandra

Interprète, comédienne et poète, l'acadienne Sandra LeCouteur est originaire de l'île Miscou au Nouveau-Brunswick. Elle s'est surtout fait connaître en interprétant des chansons de grands auteurs français comme Charles Aznavour, Léo Ferré, Serge Reggiani qu'elle appelle affectueusement par leurs prénoms quand elle présente leurs chansons sur scène.... et on a l'impression que Léo, Charles et Serge sont là sur place pour lui donner la réplique.

Des auteurs comme Renée Blanchar, Claude LeBouthillier et Diane Roy Friolet ont aussi écrit pour elle. Elle a tourné un peu partout, notamment en Amérique, en Europe et en Asie, ayant même donné un spectacle à Hanoi et Saigon à l'hiver 2003.

En 2002, elle a lancé un recueil de poésie intitulé Au clair de mon île qui a été retenu pour la finale du concours l'Acadie entre les lignes de Radio Canada. Elle a joué pour Le Théâtre populaire d'Acadie (dans la pièce Le Djibou) et a été parmi les conteurs de événement La nuit internationale du conte en Acadie.

Je l'ai vue en spectacle au début 2005 à la Place des Arts, la diva acadienne nous a offert un spectacle intense et intime, présentant les chansons qui feront partie de son album La demoiselle du traversier, à paraître en avril prochain. Réalisé par Francis Covan, cet opus regroupera douze titres signés d’auteurs de l’Acadie, du Québec et de la France.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
La demoiselle du traversier 2005 Oui
Terre natale 2010 Non

Leduc, Pierre

Pianiste émérite, Pierre Leduc est né le 27 juillet 1941 et est le deuxième lien de ma famille avec le monde musical québécois. L'autre lien, c'est Caro Lamoureux dont il est aussi le neveu. Il a travaillé pendant plusieurs années à la SRC, et participé comme musicien à un nombre incalculable de shows télévisés. Il a créé la musique de quelques téléséries, dont je ne me souviens malheureusement plus des titres.

En 1978, il lance l'album Renaîtrequi rejoint un peu les styles de François Dompierre et de Gaston Brisson. Un mélange de jazz et de populaire, un tantinet vers le classique et qui, ma foi, s'écoute très bien encore aujourd'hui. Sur cet album, il travaille avec le bassiste Michel Donato, un confrère de longue date, ayant collaboré avec lui sur un album de Marie Savard qui date de 1965.

J'ai rencontré Pierre lors des funérailles de Tante Caro en décembre 2000, et il m'a mentionné la ré-édition probable de certains de ses albums en CD. Je le lui souhaite !
Albums Année En Collection
Information 1966 Non
Pierre Leduc et son quatuor 1967 Non
Renaitre 1978 Oui

Leduc, Serge

Auteur compositeur originaire de Montréal, il est le benjamin d’une famille de quatre enfants. Il dit avoir fait ses débuts dans le domaine artistique à l’âge de sept ans après avoir reçu en cadeau, par un oncle, un petit clavier portatif. Cet instrument fut l’un des éléments déclencheurs lui permettant de découvrir sa passion « La Musique ». C’était donc le premier rapport entre elle et lui une sorte d’union, de mariage. Aujourd’hui par son évolution artistique et surtout pour l’amour qu’il porte à son art, nous constatons que Serge avait sûrement débuté dans cette voie avant même de voir le jour.

Jeune, Serge était impressionné et avait une grande admiration pour l’artiste Québécoise Ginette Reno. Il mentionnait que cette artiste aimait ce qu’elle faisait, démesurément, qu’elle avait un talent incontestable et une voix unique, magnifique. Elle a été une grande influence, un modèle pour lui, dit-il encore aujourd’hui. Lentement mais sûrement Serge apprivoisait sa propre voix et sentait le besoin lui aussi de s’exprimer en chantant. Après plusieurs victoires dans les concours d’amateurs, la confiance intérieure venait lui porter main forte pour poursuivre son art. Serge devient rapidement un autodidacte en s’accompagnant au clavier, pour finalement vivre de son art un peu plus de quinze ans en agissant comme animateur / chanteur dans les restaurants.

Il se perfectionna avec le professeur de chant Hélène Ouellet et participa à quelques ateliers de Robert Léger (Beau Dommage) pour augmenter et acquérir des connaissances musicales supplémentaires. Et puis arriva le jour, l’heure ou il voulait tenter l’expérience de produire ses propres choses, son premier album, et ce avec la complicité de sa plus grande fan, mais en premier lieu, sa plus grande amie. Ils réalisent un premier opus, une auto production sous les arrangements de Serge Laporte (Bill) arrangeur guitariste professionnel.

Il se lance dans le vide et amorce sa carrière d’auteur-compositeur-interprète. Résultat, il signe presque tous les textes et musiques de ce premier album. De là tout s’est précipité: Le Festival International de la Chanson de Granby, les spectacles, les premières parties d’artistes chevronnés, la rencontre avec le gros Pierre (Nadeau), l’ancien pianiste de Robert Charlebois et cette nouvelle association avec Daniel Gingras, qui veux aujourd’hui, le propulser et l’amener à réaliser son plus grand rêve : Chanter! Pour être là où il doit être, là où il doit vivre enfin !

Site Web officiel
Albums Année En Collection
Délivrez-Moi 2001 Oui

Lefebvre, Amélie

Auteure, compositrice et interprète, elle est originaire du Québec mais elle habite maintenant l'Ontario, Toronto plus précisément. Elle s'y est arrêtée après un passage par Vancouver, histoire de poursuivre sa carrière dans les arts, touchant les métiers d'actrice, de comédienne, de clown (eh oui), de chanteuse et d'auteure, compositrice et interprète.

Je l'ai vue en spectacle au Studio Théâtre de la PDA en 2005 et elle nous promettait un premier album pour très bientôt.


Autres reportages
Albums Année En Collection
A venir

Lefebvre, Margot

Née à Montréal en 1936, elle a commencé comme co-animatrice du "Club des Autographes" avec Fernand Gignac (début 1960). Elle y interprétait aussi plusieurs succès du palmares, tout en offrant à l'occasion une de ses chansons.

En 1963, c'est l'année de "La Faute au Bossa Nova" qui en fait une vedette adulée, et elle deviendra l'animatrice de l'émission "A La Catalogne" jusqu'en 1967, période pendant laquelle elle est élue Miss Radio-Télévision en 1965. Après quelques autres succès, dont "Chacun Garde Dans Son Coeur" et "Sous Une Pluie D'étoiles", elle se retire du métier début 1970.

En 1988, elle participe au spectacle "De Jeunesse à Aujourd'hui" à la Place des Arts, avant d'être victime de la maladie et de s'éteindre en décembre 1989.
Albums Année En Collection
Graffiti Kébec - Album Triple 1979 Oui
Juke-Box Jeunesse 2000 Oui
Juke-Box Vacances 2000 Oui
Volume 1 2000 Oui

Lefèvre, Alain

Pianiste et compositeur de formation classique, Alain Lefèvre nous offre avec "Carnet de Notes" une oeuvre plus accessible, de facture moins classique, et qui me rappelle un dénommé St-Preux (avec Danielle Licari) il y a une trentaine d'années.

Il joue du piano depuis l'âge de 4 ans, passant ses journées avec Bach, Chopin, Brahms et plusieurs autres compositeurs classiques, puis en 2000, sur l'abum Lylatov, il y va de quelques compositions qui lui sont propres.

Plus jazzé, "Carnet de Notes" s'inscrit dans la suite logique du précédent, et le compositeur nous offre de magnifiques pièces comme des bouquets de sentiments sortis de son imaginaire. Il prend la peine de nous décrire ses sources d'inspiration dans les notes qui accompagnent l'album, quelle belle idée.

Reconnu, à juste titre, comme un grand pianiste, Alain a remporté le trophée Félix du meilleur album classique à l'ADISQ en 2001, en plus d'avoir sur toutes les grandes scènes du monde (Londres, Hambourg, Détroit, Washington, Toronto, Moscou). Il a gagné à neuf reprises le premier prix du "Concours de Musique du Canada" et il a reçu plusieurs premiers prix de piano et de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Je ne suis pas un grand amateur de musique classique, mais Alain Lefèvre sait nous la rendre attrayante et sa musique accompagne bien une soirée relax. Notons la présence de Jorane sur la pièce "Confidences".

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Mozart 1999 Non
Cadenza 1999 Non
Lylatov 1998 Non
Carnet de Notes 2002 Oui
Rachmaninov - Moments musicaux, Moussorgsky - Tableaux d'une exposition 2002 Non

LeFrançois, Michel

Musicien et compositeur recherché, Michel LeFrançois a travaillé avec plusieurs artistes en plus de faire quelques albums en solo. Celui que je possède est de style baroque classique et toute les musiques sont des compositions de Michel.

Ancien membre de l'Infonie avec Walter Boudreau et Raoul Duguay, il a aussi travaillé avec Claude Péloquin sur un très bel album concept Eternité, en plus de faire partie du groupe Maneige à une certaine époque.

En fait, Barroco faisait partie d'un ensemble de 4 albums sortis la même année, tous différents les uns des autres. Le premier Soul of you nous transporte dans un monde celtique alors que le deuxième Dance of the clouds nous offre une musique nouvelle âge très chaleureuse. Le troisième Barroco nous fait revivre le temps des monarchies anciennes et le dernier, Extasy, est progressif. Chacun de ces albums a sa propre magie en quelque sorte, dommage qu'ils ne seront jamais connus du grand public québecois.

Après Eternité, LeFrançois a enrégistré l'album Sur la terre comme au ciel, paru en 1979 sur CBS. Suite logique des Chants de l'éternité, il a obtenu la participation de Robert Turmel (basse), Richard Perrotte (batterie), Serge Locat (claviers), Lorraine Desmarais (viola) et Estelle Ste-Croix (vocal). Très bon album progressif québecois, notamment la chanson L'étranger avec les parole d'un certain Serge Fiori !

Merci à François Vaudry pour ses informations qui ont permis l'actualisation de cette fiche.
Albums Année En Collection
Les Chants De L'Eternité 1977 Oui
Sur la terre comme au ciel 1979 Non
Soul of you 1997 Non
Dance of the clouds 1997 Non
Barroco 1997 Oui
Extasy 1997 Non

Légaré, Ovila

Né le 21 juillet et décédé le 19 février 1978, interprète et comédien, je l'ai surtout connu dans le second rôle. Je sais par contre qu'il était un fervent adepte de la musique folklorique et qu'il a enregistré un certain nombre de disques sur le sujet , incluant ses fameux set callés.

En tant que comédien j'ai trouvé des références à "Nazaire et Barnabé", "Le Père Chopin", "Le Curé du village", "La Forteresse", "Un homme et son péché" et "Le survenant". Côté musique, il chante tantôt en soliste, tantôt accompagné par Blanche Gauthier, le trio d'Henri Lacroix, Juliette Béliveau et La Bolduc. Trois de ses chansons, "Dans l'temps du Jour de l'An", "La Bastringue" et "Chapleau fait son Jour de l'An" fûrent des succès de l'époque.
Albums Année En Collection
Ovila Légaré - Album no 2 196x Oui

Legault, Gilles

Chanteur à saveur folk, Gilles Legault a participé aux albums de Connivence, collectif de l'Outaouais que j'apprécie encore beaucoup. Il s'est fait connaître au sein du duo "Nous Autres" avec Paul Lacasse, avant de nous offrir cet album solo, le seul que je lui connaisse.

Sur l'album, on retrouve de très beaux cuivres (hautbois et cor anglais), ainsi que du violon et du violoncelle, créant des ambiances très mélodiques et chaleureuses. Il faut écouter "Des secrets perdus" pour saisir l'ampleur de ce talent méconnu.
Albums Année En Collection
Chansons Secrètes 1981 Oui

Legault, Marjolaine

Auteure, compositrice, interprète et comédienne, née le 3 février 1982, elle fait du théâtre depuis l'âge de 7 ans. Même que lors d'un concours amateur à l'âge de 8 ans, elle a gagné le premier prix. Son objectif était tracé... elle a suivi quelques années de cours à l'ESTHEM (École supérieure de théâtre musical), y travaillant le côté chant, théâtre et danse (jazz, ballet classique, claquette, moderne) après avoir obtenu son DEC en arts et lettres (profil sciences de la parole) au Conservatoire Lassalle.

C'est récemment qu'elle a choisi de chanter de façon plus sérieuse, écrivant sa première chanson en décembre 2003. Elle faisait sa première scène le 13 juillet 2004, montant sur les planches de la Butte St-Jacques, la même scène qu'avaient foulée les Robert Charlebois, Sylvain Lelièvre et Lynda Lemay pour n'en nommer que quelques-uns.

Parmi ses expériences de plateaux de tournage, on peut recenser:
- rôle secondaire, court métrage étudiant Chéri j'ai raté le camion, 2004
- rôle parlant, court métrage anglophone Moving, 2003
- rôle chantant, film indien Unfaithful, 2003
- rôle secondaire, court métrage étudiant Aux trois Pierrots, 2002
- rôle principal, court métrage étudiant Les bibites d'une vie, 2001
- rôle principal, court métrage étudiant Sexe et candy, 1999
- rôles divers dans les films américains Night Light, See Jane date, Taking Lives et The aviator

J'ai eu l'occasion d'assister à son spectacle de la Butte St-Jacques où j'ai fait sa connaissance. Marjolaine nous a alors interprété trois chansons de son cru ainsi que trois reprises de chansons d'artistes connus. Parmi ces dernières, Ma plus belle déception de Lynda Lemay, Ailleurs de Marjo et une dernière intitulée At last dont je ne connais pas l'interprète original.

Pour ce qui est de ses propres chansons, outre Ma Petite Ressemblance dédiée à sa petite soeur de 6 ans, elle nous a offert Les sentiments interdits et Toute seule l'amour. Bien qu'elle ait composé les musiques et écrit les paroles de ces chansons, elle a obtenu l'aide de Sylvain Bertrand et Olivier Gagnon pour peaufiner les musiques.

Marjolaine aime plusieurs styles musicaux, de Lynda Lemay à Marjo, en passant par Sarah McLachlan. On s'en rend compte dans sa prestation, même que la dernière pièce, At last, s'approche surtout du style cabaret et Marjolaine en a profité pour esquisser quelques pas de danse lascive qui en ont fait sourire plus d'un.

Parmi les six chansons interprétées lors de ce spectacle, j'ai beaucoup apprécié Toute seule l'amour qui semble la toucher particulièrement et sur laquelle sa voix transmettait beaucoup d'émotion. Un premier départ intéressant donc, un potentiel certain à développer, une belle personnalité et une charmante interprète. Son but sur scène, faire rire les gens et les émouvoir à la fois.

Autres reportages
Albums Année En Collection
(A venir) Non

Légende de Jimmy (La)

Deuxième opéra rock de Luc Plamondon en collaboration avec Michel Berger, la version CD met en vedette Diane Tell, Nanette Workman, Tom Novembre et Renaud Hantson. La version québécoise en salle nous fera découvrir Luce Dufault et Bruno Pelletier, en remplacement de Diane Tell et Renaud Hantson.

J'ai eu le grand plaisir de voir cette version en salle, à la Place des Arts (vers 1992), et j'avais déjà un petit faible pour Luce Dufault (faible qui est toujours présent d'ailleurs), donc j'avais bien apprécié le spectacle. La mise en scène et le mouvement des décors m'impressionnait beaucoup.

L'histoire raconte la vie d'une groupie de James Dean qui tombre amoureuse d'un teenager qui lui rappelle son idole. La chanson "La Légende de Jimmy" a connu un bon succès radiophonique, et le disque est excellent du début à la fin. Peut-être pas la comédie musicale la plus populaire de Plamondon, mais une excellente performance tout de même.
Albums Année En Collection
La Légende de Jimmy 1990 Oui

Lehoux, Isabelle

Auteure, compositrice et interprète, née le 8 mars 1975 à Coleraine en Mauricie, Isabelle a étudié en sciences administratives avant de se tourner vers des études musicales au CEGEP de Trois-Rivières.

En fait, elle touchait à la musique et à l'art dramatique depuis plusieurs années lorsqu'elle décide de faire carrière dans ce domaine. Lauréate en chant populaire au concours provincial de Sillery en 1995, elle est finaliste au Festival de la Chanson de Granby l'année suivante, avant de remporter le prix catégorie interprète en 1997.

Forte de plusieurs années d'expérience sur scène, elle lance en 2000 un premier album solo de pièces en français, à travers lesquelles on retrouve deux très belles chansons de type opéra (en italien), "Se tu m'ami, se sospiri" et "O mio babbino caro". Son album nous offre justement un mélange éclectique de rythmes qui vont du classique aux musiques du monde et à travers lesquels se démarque sa voix chaude et puissante.

Une oeuvre qui se différencie du reste du peloton par son instrumentation plutôt classique (violon, violoncelle, percussions) et le savoureux mélange Pop-Opéra qu'elle nous propose. Isabelle est présentement en plein tournage d'un vidéocllip pour la chanson "Se tu m'ami, se sospiri", vidéo qui devrait être présenté sur la chaîne culturelle "Bravo".

Développement intéressant, lors de ses prestations musicales, plusieurs spectateurs se sont intéressés aux colliers particuliers qu'elle portait et qui étaient de sa propre création. En fait, les gens offraient régulièrement de lui acheter ces colliers, ce qui l'a poussée à créer la "Collection Isabelle Lehoux", mise en marché par sa propre boite de production, Phone et Graphe. Les créations d'Isabelle sont maintenant en vente à travers le Québec dans au moins une trentaine de boutiques spécialisées.

Reportage QuebecPop
Albums Année En Collection
IL 2000 Oui

Lejeune, André

Né à Ste-Anne de Bellevue en 1935, de son vrai nom André Lajeunesse, il commence à chanter dans les églises dès l'âge de 7 ans. On peut dire qu'il avait la chanson dans le sang, puisqu'il est un descendant de la cantatrice Emma Albani-Lajeunesse.

Il apprend la guitare dans les années 50, et se fait découvrir comme auteur-compositeur et interprète en 1957, interprétant les "Prétends que tu es heureux", "Le Chant des Grèves", "Ils étaient 6 marins", "Une promesse", etc.

Dans les années 60, il fait la première partie de Charles Aznavour en France, et ouvre sa propre boite à chansons, "La clef de sol" d'où il anime une émission de radio à CKLM. Il animera plus tard "A la catalogne" à la télévision de CFTM.

Dans les années 70, on le retrouve à la barre de l'émission folklorique "A La Canadienne", et c'est dans ce style musical qu'il poursuivra sa carrière. En 1977, il fonde les disques Colibri afin de faire découvrir de nouveaux artistes, puis se porte acquéreur du Patriote de la rue Ste-Catherine. Plus tard, en 1985, il fonde le "Choeur des Artistes", un groupe d'artistes-chanteurs à leur retraite.
Albums Année En Collection
Le Nouveau 1963 Oui
Douce Montagne 1968 Oui
A La Canadienne 197x Oui

Lelièvre, Sylvain

Auteur, compositeur, interprète et écrivain, né à Québec le 7 février 1943, Sylvain a commencé par écrire des chansons qui étaient interprétées par d'autres artistes, notamment Aimé Major, Renée Claude, Monique Leyrac et Daniel Lavoie.

En 1966, il remporte le premier prix au concours international "Chansons sur Mesure", avec la chanson "Les Amours Anciennes" interprétée par Monique Leyrac.

C'est par Danièle Oddera que je l'ai connu, il composait des chansons pour elle, et se produisait à la boite Chez Clairette, soeur de Danièle. Il a donné des cours de français au CEGEP François-Xavier-Garneau en 1973, et en a profité pour créer un atelier de chansons d'où émergea Fabienne Thibault.

Au cours de sa carrière, il aura endisqué plusieurs albums que l'on pourrait considérer de type chansonnier, mais souvent avec une petite touche de jazz. Parmi ses plus belles chansons, je trippe toujours sur "Marie-Hélène", "Programme Double" ou la "Lettre de Toronto".

Il participe à plusieurs festivals en Europe francophone, de même qu'au Québec, où il recevra la médaille Jacques Blanchet pour l'ensemble et la qualité de son oeuvre. Sa musique n'a pas d'âge, elle ne meurt pas avec les modes, elle est encore d'actualité, même si Marie Hélène devrait maintenant avoir dans les 45 ans...

Malheureusement, Sylvain nous a récemment quitté, soit le 30 avril 2002 des suites d'une embolie cérébrale. Au cours de sa carrière, il nous aura offert 6 livres, 13 albums et deux comédies musicales. Son dernier spectacle au Lion D'Or avait fait l'objet d'une captation live, ce qui nous a valu deux magnifiques albums intitulés Versant Jazz, Vol 1 et 2.

Le mardi 9 novembre 2004, l’auditorium du Collège de Maisonneuve est devenu la salle Sylvain-Lelièvre à la mémoire de celui qui a été professeur de français au Collège pendant 34 ans.

Merci Sylvain !
Albums Année En Collection
Sylvain Lelievre 1971 Non
Petit Matin 1975 Non
Programme Double 1976 Oui
Sylvain Lelievre 1978 Oui
Intersections 1979 Oui
Sylvain Lelievre:13 1980 Non
Venir au Monde 1981 Non
A Frais Virés 1983 Oui
Lignes de Coeur 1986 Non
Un Aller Simple 1989 Non
Ses Plus Belles Chansons 1991 Oui
Qu'est-ce qu'on a fait de nos rêves ? 1994 Oui
Les choses inutiles 1998 Oui
L'intégrale 1975-1989 (Album quadruple) 2000 Oui
Versant Jazz Volume 1 2002 Oui
Versant Jazz Volume 2 (album double incluant DVD) 2004 Oui
Chansons retrouvées (ré-édition CD double et DVD) 2008 Oui

Leloup, Jean

Auteur, compositeur et interprète, né en 1961 à Québec, de son vrai nom Jean Leclerc, il incarne le Charlebois des années 90: un style musical rock, mais qui innove et dérange.

Après une participation au Festival de Granby en 1983 (où il avait battu France D'Amour, il est sorti de l'ombre avec son rôle de Ziggy dans la version québécoise de Starmania en 1986. Il lance ensuite un premier album, Menteur, qui contient des chansons comme Laura, Alger et Miss Mary Popper.

En 1989, avec son groupe La Sale Affaire, il nous offre la chanson "1990" qui sera l'un de ses plus grands succès. Familier des festivals, Francofolies et autres, j'ai eu l'occasion de le voir à l'oeuvre lors des fêtes de la St-Jean à Lachine. Il nous avait donné un spectacle très énergique, mais un peu répétitif où plusieurs pièces se suivaient et se ressemblaient.

En 1996, sur l'album "Le Dôme", on retrouvait "I Lost My Baby"que j'avais commencé à entendre (et à apprécier) à la radio, sans reconnaître l'interprète. Alors que je me trouvais à la Maison Archambault, avec le nouvel album de Leloup dans les mains, j'ai demandé à un commis le titre et l'interprète de la chanson qui jouait en démonstration, c'est avec un sourire un peu narquois qu'il me montra le CD que j'avais déjà entre les mains !

En 2002, Leloup récidive avec ce qui est, selon moi, son album le plus mélodique. Bon du début à la fin. Il annonçait, fin 2003, que le personnage de Jean Leloup allait cesser de vivre et qu'il reprendrait son nom véritable de Jean Leclerc. Continuera-t-il à faire des chansons, rien n'est si sûr !
Albums Année En Collection
Menteur 1989 Non
L'amour Est Sans Pitie 1990 Oui
Le Dome 1996 Oui
Les Fourmis 1998 Oui
La vallée des réputations 2002 Oui
Exit (Album triple) 2004 Oui

Lemay, Jacqueline

Auteure, compositrice et interprète, soeur de Jérôme Lemay, née à Guérin en 1937, elle commence à chanter vers l'âge de 17 ans dans les cabarets de Rouyn-Noranda et de sa région natale, l'Abitibi Témiscamingue.

Avec l'objectif de devenir religieuse, elle entre à la communauté des Oblates de Marie-Immaculée en 1957, se lance dans une carrière d'enseignante et commence à écrire des chansons de type religieux qu'elle présente à ses étudiants et dans les écoles de l'Estrie.

C'est assez pour qu'elle y prenne goût et se décide à suivre des cours de chant et de guitare, enchaînant avec des tournées nord américaines qui déboucheront sur un premier album en 1962, intitulé "Compagnon" et son départ de la communauté.

Elle poursuivra ses études musicales à Paris pendant quelques années, puis reviendra au pays et entreprendra une tournée avec la troupe des Feux-Follets. En 1974, elle fonde la SPPS (Société de Production et de Promotion de Spectacles) avec des chanteuses aussi connues qu'Edith Butler et Angèle Arsenault.

En 1961, chez les Oblates
Consciente du travail qu'il y a à faire pour améliorer la condition des femmes dans la société moderne, elle lance l'album "La moitié du monde est une femme" à l'occasion de l'année internationale de la femme en 1975. La chanson-titre sera chantée par plusieurs interprètes, incluant Pauline Julien et la française Isabelle Aubret.

Elle se tournera vers la chanson pour enfants vers la fin des années 70, continuera à écrire des chansons pour les autres et deviendra directrice de la SPACQ de 1984 à 1990, militant pour la cause des droits des auteurs compositeurs.
Albums Année En Collection
Compagnon 1962 Oui
Un long voyage 1967 Oui
La moitié du monde est une femme 1975 Oui
C'est la récréation 1977 Non
Barbichon barbiché 1980 Non
Des succès inoubliables 1989 Non
Présences 1990 Non

Lemay, Jérôme

Auteur, compositeur, interprète et fantaisiste, né à Béarn dans le Témiscamingue le 22 août 1933. Il commence à jouer de la guitare à 9 ans et, à 16 ans, il joue dans les hôtels de Rouyn et de Val d'Or avec l'orchestre familial qui comprend aussi sa soeur Jacqueline Lemay.

En 1955, il rencontre Jean Lapointe avec qui il forme les Jérolas, un duo qui deviendra l'un des plus populaires de cette 'époque. C'est en 1960 que Jérôme remporte le premier prix au concours de la chanson canadienne avec la pièce Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras, chantée par Yolanda Lisi.

Sensiblement à la même époque, il écrit la chanson Méo Penché qui obtiendra un succès monstre pour Les Jérolas, et qui sera repris par Pierre Bertrand, Noir Silence et par Jérôme lui-même sur son album sorti en 2001.

Après la difficile séparation des Jérolas, il entreprend une carrière solo, produisant plusieurs disques, effectuant une série de tournées, il touche même au cinéma et produit quelques "jingles" publicitaires. En 1979 il fait la Place des Arts, et en 81-82 il gardera l'affiche pendant 4 mois au Théâtre des Variétés.

Vers le milieu des années 80, il abandonne un peu le métier pour se consacrer à son autre passion, celle de piloter des avions. Mais début 1990, le métier le rappelle, il participe au film La Postière avec Chloé Sainte-Marie, et fera revivre les Jérolas avec Jean Lapointe, le temps d'une série de spectacles sur plusieurs scènes prestigieuses du Québec.

En 1993, il s'associe à son fils pour une tournée de spectacles intitulée Lemay Père et Fils. En 2001 il nous offre un nouveau CD intitulé Lemay d'amour, Lemay d'humour où il met en valeur les deux facettes de sa carrière. Puis, en 2004, il revient avec ce qui est pour le moment son dernier album, intitulé LEMAYeur de Jérôme, il y reprend certaines de ses chansons fétiches comme Goodbye my love et The big bad man (Méo Penché en anglais), certaines en versions originales, d'autres ré-enregistrées en 2004. Il y fait en outre référence (sur la pochette et sur une chanson) à présence au Ed Sullivan Show avec Les Jérolas dans les années 60. Ma guitare Ed Sullivan est une jolie pièce à la fois rythmée et nostalgique qui fait un beau clin d'oeil à sa carrière et sa guitare préférée.

J'ai eu l'occasion de rencontrer Jérôme avec mon confrère du site Le Parolier. Il en a profité pour mettre en ligne le reportage issu de notre rencontre. Je vous invite à le visiter en cliquant ici. En 2011, il reprend la route avec les Jérolas et son ami Jean Lapointe mais ses problèmes de santé l'empêchent de terminer le projet. Il s'éteint le 20 avril 2011 à l'âge de 77 ans.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
La Deuxième Partie de Mon Show 1978 Oui
Lemay D'Amour, Lemay D'Humour 2001 Oui
LEMAYeur de Jérôme 2004 Oui

Lemay, Lynda

Née à Québec le 25 juillet 1966, elle a rapidement déménagé à Portneuf, où ses parents habitent encore. Cette auteure, compositrice et interprète a été lauréate du festival de la chanson de Granby en 1989 (catégorie auteur-compositeur-interprète), suite à quoi elle grave un excellent premier (mais peu connu) CD sous le titre de Nos Rêves. J'ai dû écouter l'album des centaines de fois après avoir vu son premier vidéo La Femme d'un Sex Symbol à Musique Plus en 1990, j'étais déjà accroché.

Pendant 4 ans, je me suis demandé si elle referait surface un jour, puis BANG, l'album de la décennie, le fabuleux Y. Toutes les chansons de l'album sont des véritables bijoux, elle sait nous émouvoir par sa façon bien à elle de traiter des sujets aussi difficiles que l'inceste, le viol ou l'euthanasie. Cet album lui vaut 7 nominations au gala de l'ADISQ 1995. En 1998 elle y remportera le prix de l'Interprète Féminine de l'année. Je l'ai vue en spectacle à plusieurs reprises, incluant la première de son spectacle le 15 novembre 2000. J'étais au premier rang, et j'étais comblé. Depuis, j'ai eu l'occasion de la croiser à de multiples occasions, lors de spectacles ou de lancements, où elle se fait un plaisir d'appuyer de nombreux artistes. Lynda en spectacle, c'est l'apothéose, on la sent proche de nous, comme une amie, elle nous parle, à travers ses chansons, de la vie de tous les jours. Elle peut nous offrir une chanson douce comme de la soie, enchaîner avec une chanson sur le viol, puis revenir avec une chanson humoristique sur les Maudits Français. C'est comme la vraie vie, on peut passer en quelques minutes d'un moment tendre à un moment difficile puis à un moment tout aussi comique. La vie n'est pas toute rose et elle n'est pas toute noire non plus, elle est un amalgame de tout cela, Lynda l'a compris, et elle nous le chante si bien.

Alors qu'elle n'a que 36 ans en 2002, l'auteur Claude Paquette lui dédie un livre intitulé Les cahiers noirs de Lynda Lemay, faisant référence aux petits cahiers dans lesquels Lynda note les événements, pensées, suggestions et autres éléments qui lui serviront possiblement un jour pour ses chansons. Le livre nous livre des témoignages de l'auteur ainsi que de plusieurs fans de Lynda dans un style facile à lire et très intéressant. Sa carrière Européenne est bien ancrée et elle alterne les tournées en sol québécois et européen, question de ne jamais perdre le contact avec son premier public. Elle a même produit un spectacle musical intitulé Un éternel hiver qui fût présenté en Europe puis au Québec au cours de l'année 2005. Grâce à ce spectacle, elle a donné à de grands artistes moins connus qu'elle (Daniel Jean, Manon Brunet et Fabiola Toupin) l'occasion de faire de grandes scènes et ainsi laisser épanouir leur talent.

De lancement en lancement, de tournée en tournée, Lynda ne quitte jamais les feux de la rampe bien longtemps. Elle fonde sa propre maison de production qu'elle nomme Caliméro ce qui lui permet de contrôler ses horaires et laisser une grande place à sa vie familiale, sujet important qu'elle touchera de nombreuses fois dans des chansons. En 24 ans de carrière, elle a produit 14 albums, 1 compilation et un DVD de sa prestation à l'Olympia de Paris (pour fêter ses 40 ans). Sur ce DVD, on peut entendre, entre autres, une magnifique pièce instrumentale de son guitariste Yves Savard. Lynda a toujours su s'entourer de personnes avec qui elle aime travailler et elle leur donne l'occasion de se produire aussi souvent que possible, comme elle l'a aussi fait avec son violoniste Daniel Jean dans le spectale Un éternel hiver.

Son plus récent album est lancé à l'automne 2013. Feutres et Pastels se veut une production très généreuse de 17 chansons originales, avec en prime 5 pièces supplémentaires sur la version de luxe, incluant une version live de la pièce La femme chauve-souris. Comme toujours, Lynda y va de chansons tendres et même difficiles avec des pièces comme Cagoule (sur le racisme), Quand j'étais p'tit gars (l'amour d'un fils pour sa mère), Reste avec elle (l'amour, la séparation), L'architecte (le manque d'objectivité d'un père pour son fils), mais aussi de moments plus humoristiques avec Les petits et les grands (les aléas de tailles) et Soupe Chaude (l'envahissement d'un conjoint). Elle traite aussi de la vie de tournée sur Je tourne, je tourne, de nationalisme sur Attendre son pays, et se paye une touche d'auto dérision avec la sympathique La femme chauve-souris.

On dirait que les sources de chansons ne se tarissent pour Lynda, elle sait toujours utiliser le mot juste, la bonne intonation, et elle arrive encore à nous surprendre avec les mélodies qu'elle utilise pour enrober le tout. Ses collaborateurs sont nombreux sur ce projet et elle retrouve même Claude "Mégot" Lemay que l'on connaît surtout pour son travail avec Céline Dion. L'artiste sait depuis longtemps comment tirer son épingle du jeu mais je crois que cette fois, elle a réussi à se dépasser et placer cet album parmi ses meilleures productions à vie.

Site Web Officiel
Reportages QuebecPop
Albums Année En Collection
Nos Rêves 1990 Oui
Y 1994 Oui
La Visite (mini album) 1995 Oui
Lynda Lemay 1998 Oui
Live 1999 Oui
Du Coq à L'âme 2000 Oui
Les Lettres Rouges (Live à l'Olympia) 2002 Oui
Les secrets des oiseaux 2003 Oui
Un paradis quelque part 2005 Oui
Un éternel hiver (Opéra folk, album double) 2006 Oui
Ma signature 2006 Oui
40 / 40 (Prestation LIVE sur DVD) 2007 Oui
Allo c'est moi 2008 Oui
Blessée 2010 Oui
Best of 2011 Oui
Feutres et pastels 2013 Oui

Lemelin, Christine

Depuis toujours, la chanson fait partie de l'univers de Christine Lemelin. Devenue auteure-compositrice-interprète, elle nous propose en 2011WXYZ... Code secret, un "Opéra-Chansons", l'album de sa nouvelle création. D'abord artiste lyrique accomplie, elle s'est particulièrement illustrée dans le domaine de l'opéra, notamment par ses brillantes performances du rôle de Carmen dans la célèbre production La Tragédie de Carmen de Peter Brook à New York et à Tokyo, et dans sa version traditionnelle pour l'Opéra de Québec. L'expérience brookienne a profondément marqué son orientation artistique. De là naquit La Belle... et les bêtes, un ZOOPERA, qui confirma ses talents de tragédienne-fantaisiste. Une partie de ce répertoire, des cycles de mélodies françaises inusités et inédits, se retrouve sur l'album BESTIAIRE.

Découleront divers projets théâtralisés dont le rôle de composition, Juliette, dans Le roi se meurt, d'Eugène Ionesco, produit par le Groupe La Veillée, où elle cumulait les rôles de comédienne, soliste et directrice musicale et, un récital-performance, Èva Gauthier, Pionnière du Chant Moderne en Amérique… ou la " Javanaise ", lors du Festival SuperMicMac, consacré aux musiciennes pionnières canadiennes, autour de la carrière originale et du répertoire singulier de cette chanteuse franco-canadienne, celle-là même qui fut à l'origine de l'éblouissante carrière de Georges Gershwin.

Christine Lemelin a à son actif plusieurs concerts symphoniques ou de musique de chambre, du baroque au contemporain. Ainsi, après avoir obtenu une maîtrise en Interprétation-Chant à l'Université de Montréal elle a pu se perfectionner, d'abord à New York puis à Londres, auprès de madame Vera Rozsá, grâce à des bourses du Ministère des Affaires culturelles ainsi qu'à une résidence au Studio du Québec à la Cité internationale des arts de Paris. C'est alors qu'elle a eu l'honneur de chanter lors de la messe solennelle donnée à la mémoire de René Lévesque. Pendant ce séjour en Europe, en plus d'une tournée en France, elle a présenté un récital composé de cycles peu connus de mélodies françaises sur les ondes de la RTBF, à Bruxelles, en compagnie de Noël Lee, pianiste de grande réputation. Polyvalente, à l'automne 2010, le Canal D, dans sa série documentaire Homicides, nous l'a fait découvrir personnifiant la regrettée Denise Morelle, alias Dame Plume. (Biographie fournie par l'artiste).

Au printemps 2014, WXYZ... Code secret I commence à vivre sur scène en version spectacle, bonifié d'autres opus et récitatifs - d'où " Opéra ". J'ai assisté à la première représentation au Bain Mathieu de Montréal. Faisant une utilisation créative de ses accessoires de scène, elle crée des tableaux forts éloquents pour évoquer la quête de l'autre et de soi-même, démontrant par le fait même que la cure d'une peine d'amour doit d'abord venir de l'intérieur de soi. Elle présentera ce spectacle deux autres fois au Bain Mathieu et espère en faire une tournée future. On le lui souhaite!

Reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
WXYZ... Code secret (un Opéra Chansons) 2011 Non

Len, Robert

Multi-instrumentiste (trompette, flûte, cornemuse, percussions), et compositeur, Robert Piette prend le nom d'artiste de Robert Len (Len : prénom amérindien signifiant flûte) en 2006.

Passionné de l'instrument de musique qu'est la flûte, instrument qu'il a découvert, pour ainsi dire, en 1996. Il faut comprendre que presque chaque pays a sa flûte particulière, certaines sont faites d'un simple morceau de bois taillé à la main dans le désert, d'autres sont beaucoup plus sophistiquées et très difficiles à jouer. D'autres sont en fait des variations sur le thème de la flûte, comme la cornemuse irlandaise ou les duduks arméniens.

Au cours de ses 25 années de carrière, Robert a travaillé, entre autres, avec La Bottine Souriante, Oliver Jones et Colin James. En solo, l'oeuvre de Robert se veut une ode à la terre qui nous nourrit et au voyage à travers ses différents recoins. On sent une véritable passion pour la découverte des différents courants musicaux de la planète à travers son instrument de prédilection, la flûte. L'occasion était belle de partager cette passion en composant plusieurs pièces au style musiques du monde, sur des airs arabes, indiens, amérindiens, sud-américains, tziganes, et autres...

Il a maintenant trois albums à son actif. J'ai eu l'occasion de le voir en spectacle au début 2005 et vous pouvez lire mes commentaires dans la section Autres reportages plus bas. Personnellement, j'ai beaucoup accroché sur certaines pièces comme Souffle de liberté et Mon dernier cri où la cornemuse irlandaise et les percussions forment un ensemble fascinant, tout comme sur La vallée sacrée, pièce maîtresse de ce compositeur aux multiples talents.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
L'éveil 2000 Oui
Messager 2002 Oui
World flutes message 2006 Oui

Léon, Martin

Auteur, compositeur et interprète, originaire de la ville de Québec. A son arrivée à Montréal, il travaille dans une rôtisserie (d'où le nom de l'album, Kiki BBQ), pour payer ses guitares et ses cours de musique à l'Université de Montréal. En 1996, il a fait un stage en composition de musique de film avec Ennio Morricone (à Sienne en Italie).

De son vrai nom Martin L'Heureux, il a fait partie pendant 5 ans du groupe Ann Victor avant de se lancer en solo et de produire l'excellent album Kiki BBQ. C'est avec l'aide de Marc de Vinci à la direction artistique et de Ghyslain Luc Lavigne à la prise de son et au mixage, qu'il a lui-même réalisé cet album somme toute assez différent de ce qu'il nous avait offert avec Ann Victor.

On peut noter la présence de Jeff Smallwood, Stephen Hartley et Justin Allard parmi les musiciens qui ont travaillé sur le disque, de même que Geneviève Bilodeau (sa comparse d'Ann Victor) au niveau des choeurs.

Un album au style trip-hop, parfois très direct, parfois planant, toujours intéressant, probablement dû à ses influences qui vont de Daniel Bélanger au groupe anglophone Morcheeba.

Un très beau mélange de rythmes et d'arrangements, des paroles directes comme sur C'est ça qui est ça et Tu comprends rien, bref un excellent départ pour sa carrière solo. Il travaille aussi à l'occasion sur des musiques de film, dont Aviature produit par l'ONF.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Kiki BBQ 2002 Oui
Le facteur vent 2007 Oui

Léopold Z

Groupe formé d'anciens membres des 3/4 Putains (qui avaient déjà produit 3 albums en 10 ans de carrière), notamment le chanteur Marc Bisaillon et le guitariste Éric Rathé (orgue, banjo...), auxquels se sont greffés (pour l'album) Joël Prénovault (contrebasse), Simon Meilleur (batterie) et Sonia Chénier (choeurs). En spectacle, le groupe se présente régulièrement sous la forme d'un trio avec Marc Bisaillon, Eric Rathé et la percussioniste Lydia Champagne qui fait aussi partie du groupe Terracine. De son côté, Joël Prénovault fait aussi partie du groupe Tentaculaire.

Ils ont choisi comme nom de groupe le personnage d'un film de Gilles Carle, Léopold Z, premier véritable "héros", certains diront "perdant", de la cinématographie québécoise. Restant dans le monde du cinéma, le groupe a signé la bande sonore du film Les Immortels et on peut donc retrouver la pièce Je vous engage, qui avait été composée pour le film, à la sixième position dans la liste des chansons de leur premier album.

Le style de l'album est très éclectique, passant du jazz aux musiques du monde, tout en touchant le rock, le blues et le bluegrass. Les textes sont parfois très noirs, dotés de fatalisme ou de cynisme (M'entends-tu), parfois plus tendres mais toujours réalistes, représentant la diversité des différents univers du disque.

La majorité des chansons (paroles et musiques) sont des créations du groupe cependant, parmi les textes repris d'autres auteurs, on note deux poèmes d'Arthur Rimbaud sur Première soirée et Bal des pendus, un texte de Louis Calaferte (La joie...) qui avait écrit Septentrion en 1963, un livre rapidement interdit de publication en France, un autre de Brassens et Richepin (Philistins et Granolas!), ainsi qu'une adaptation en français de la chanson Hallelujah, I’m a bum de Joe Hill. Les pièces maîtresses de l'album selon moi sont La joie (chanson titre), Salaire de rien, Rupture de ton, Idées à coudre, Première soirée et M'entends-tu...

L'album au complet mérite plusieurs écoutes, la diversité des styles et des textes devient la trame de fond d'un voyage musical vivifiant dont on devient vite accroc. Ils ont eu l'occasion de donner un aperçu de leur matériel lors d'un spectacle aux Francofolies de Montréal 2005 et gageons qu'ils s'y sont fait de nombreux adeptes. Marc est un excellent "performer" et leur matériel se prête bien à un environnement festif, bien qu'il fasse aussi réfléchir. A suivre !

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
La joie 2005 Oui
Ennuyez-moi 2012 Oui

Lepage, Claire

Interprète, née à Lachute en 1945, elle remporte le premier prix à l'émission Découvertes (CFTM) en 1965. Élue "Révélation Féminine" en 1966, elle connaîtra quelques succès comme "Bang Bang", "L'Amour Est Là" et "Je Suis Triste".

Elle s'éclipse quelques temps au début des années 70, pour revenir avec un collectif "Claire Lepage et Compagnie", groupe qui comprend entre autres le guitariste Germain Gauthier. Elle abandonne la chanson vers 1972.
Albums Année En Collection
Bang Bang 1999 Oui
Juke-Box Jeunesse 2000 Oui

Lepage, Lawrence

Auteur, compositeur et interprète originaire de Nazareth (près de Rimouski dans le bas du fleuve), il est né en 1931. Dès l'âge de 13 ans, il travaillait comme cuisinier dans un camp de bûcherons du Bas St-Laurent.

Poète favorisant le monde rural et le grand large, ses chansons les plus connues sont certainement Mon Vieux François (reprise en 1972 par Les Karrik), et Monsieur Marcoux. Ayant fait carrière quelques temps en France suite à une bourse du Gouvernement Québécois, et après avoir enregistré sur étiquette London, il est l'un des premiers (avec Sylvain Lelièvre) à se produire sur l'étiquette "Le Nordet" de Gilles Vigneault.

Bien que peu actif ces dernières années, il a participé à un spectacle bénéfice pour les victimes du 11 septembre 2001 au Théâtre du Bic (près de Rimouski). Suite à ce spectacle où ses chansons étaient toujours d'actualité, il s'est dit prêt à faire un retour sur scène pour donner d'autres spectacles. En plus de la chanson, il est un habile conteur et est l'auteur de l'essai "Chapeau dur et cœur de pomme " paru sur les éditions Triptyque. En plus de ses commentaires et de ses poèmes, l'oeuvre regroupe des témoignages de ses amis et collaborateurs du début.

En 2012, il lance l'album Le Temps avec ses amis de la Pruche Libre (Yves Lambert, etc) et donne un spectacle dans le cadre de Coup de Coeur Francophone. Il s'éteindra la même année durant la nuit de Noël à l'âge de 81 ans.
Albums Année En Collection
Lawrence Lepage 1964 Non
Enfin Lawrence Lepage 1976 Non
Compilation à édition limitée (2 CDs) 2007 Oui
Le temps 2012 Non

Lepage, Marc

Auteur, compositeur et interprète né le 2 octobre 1950 à Québec, je me souviens qu'il a connu un certain succès à la radio AM dans les années 70 avec ses chansons qui ressemblaient beaucoup aux chansons françaises de cette époque, plus particulièrement à celles d'Hugues Aufray et d'Adamo.

Récemment (2004), il lançait une compilation qui permet de faire le tour de sa carrière entre 1968 et 1986, incluant un intéressant livret qui donne beaucoup de détails sur le cheminement de l'artiste. J'y ai appris que le jeune Marc avait beaucoup de talent pour le sport, notamment en plongeon, natation et au hockey (il a même fait partie des As de Québec avec Guy Lafleur dans les rangs juniors). Par contre, c'est surtout la musique qui l'attire et le fait vibrer; dès l'âge de 12 ans, il écoute Aznavour, Adamo et Les Compagnons de la Chanson sur le tourne-disques familial.

Avec une première guitare achetée d'occasion pour 10$, il se met à composer des musiques qui deviennent chansons lorsqu'il y appose des textes de son crû. Il participe à de nombreux concours d'amateurs alors qu'il n'est pas encore majeur. Non seulement il remporte régulièrement ces concours, mais ils lui permettent de prendre de l'expérience sur scène en plus de lui confirmer que la flamme de la musique brûle bien fort en lui.

Après un premier 45 tours dont les arrangements sont signés de François Dompierre, il obtient une première présence à l'émission culte de l'époque, Jeunesse, animée par Jacques Salvail. Malheureusement pour lui, il doit se contenter de chanter la face B de son 45 tours puisque le poste de télé refuse la chanson principale, La Marie, qui utilise le mot "Putain". Il en sera de même pour plusieurs postes de radio qui refuseront de mettre en ondes la chanson en question.

Quelques mois plus tard, il lance La faute du vent qui est très similaire au style (et à la voix) de Salvatore Adamo. La chanson tourne beaucoup mais les ventes stagnent, les gens demandant la dernière chanson d'Adamo, n'identifiant pas la chanson à Marc Lepage. Un peu plus tard, on le retrouve sur scène au sein du groupe Phoenix avant de renouer avec le marché du disque pour la chanson On boira ce vin qui deviendra un grand succès. En 1974, il compose le thème de l'émission Les Beaux Dimanches de Radio-Canada, puis fait la rencontre de Jean-Pierre Guay avec qui il écrira ses prochaines chansons, notamment Les Oiseaux D'Athènes qui a été en finaliste lors de la compétition pour choisir la chanson officielle des Olympiques de Montréal en 1976.

Il compose les chansons thèmes de La Semaine du Patrimoine et des Fêtes de la St-Jean, J'ai la mémoire en fête. Quelques années plus tard, il lance un deuxième long jeu, intitulé Madame mon âme avec Paul Marcoux mais, malheureusement, l'album demeurera inconnu de la plupart des amateurs. De retour dans le circuit des bars avec Robert (Bob) Joly, il sillonne le Québec dans toutes les directions, la passion n'ayant jamais fléchi. Au fait, Robert Joly est un collaborateur de longue date, ayant fait les arrangements des tournées 1970 à 1973  et 1978 à 1985, tout en composant plusieurs chansons pour Marc entre 1970 et 1990.

Il lançait une très intéressante compilation en 2002, tout en préparant un retour avec du matériel original pour l'automne 2004, un projet sur lequel il travaillait depuis près de 3 ans et qui a pour titre J’t’emmènerai.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Marc Lepage 1974 Oui
Madame mon âme 1983 Non
Le boulevard de l'ennui 1986 Non
Rétrospective 1968-1986 2002 Oui
J’t’emmènerai 2004 Non

Lepage, Norbert

Auteur, compositeur et interprète originaire de la péninsule du Niagara, Norbert Lepage a débuté sa carrière musicale en 1975 au sein du groupe Horizon. En 1978 il enregistre sa première chanson avec P.R.O Canada, Société canadienne pour les droits d’auteurs.

Composant aussi bien en anglais qu’en français, la première partie de la carrière de Norbert le voit passer d’une langue à l’autre au sein de formations diverses dont le groupe rock bilingue Pavillons de 1978 à 1980 et le trio folk BLT de 1982 à 1986. En 1984, il reçoit le premier prix de la catégorie auteur-compositeur-interprète au Festival de la Nouvelle-Frontière de Welland en Ontario.

Sa route s’oriente vers Toronto où il devient un habitué des boîtes de chansons en tant qu’artiste solo. Il connaît aussi du succès avec les groupes The Pranksters et Back 40 qui font vibrer la nuit torontoise à la fin des années 80 et au début des années 90. Également, il anime régulièrement des soirées de chansons au Café de la Terrasse du Collège Glendon (Université York) de 1986 à 1997.

En 1987 et en 1992, Norbert Lepage est finaliste du concours Ontario Pop dans la catégorie auteur-compositeur-interprète. C’est également en 1992 qu’il est honoré par la Société de la Saint-Jean de Welland pour avoir représenté la ville dans le domaine de la chanson francophone.

Dans les années 90, il s’oriente de plus en plus vers une carrière en solo. Deux de ses compositions se retrouvent sur les DC collectifs de l’APCM : la chanson Bonita Baby sur le DC Quatorze artistes de l’Ontario français (1993) et Où es-tu ? sur Chansons et musiques ontaroises (1994).

Norbert déménage à Kingston en 1998 et poursuit ses activités musicales dans des petits cafés et « pubs » de la région. Ces jours-ci, Norbert partage sont temps entre sa famille, l’enseignement et sa musique. Il a récemment lancé son premier CD Ça s’en vient ! et se prépare, avec son band pour une tournée pour promouvoir le disque.
Albums Année En Collection
Ça s’en vient ! 2008 Oui

Leroux, Robert

Né en 1950 à Montréal-Nord, cet auteur, compositeur et interprète fait sa marque dans la comédie musicale "Circociel" (de François Guy), où il partage la vedette avec Céline Lomez, Louise Portal, et plusieurs autres. C'est à ce moment que je l'ai découvert, et il devait nous offrir quelques années plus tard (en 1979) un premier album solo.

Ses chansons les plus connues sont "Flash" et "1254 New-York", mais j'ai encore un faible pour "TangoLise" tirée de Circociel.

Choisi comme interprète dans la version québécoise de Starmania, il donnera par la suite quelques spectacles solo, avant de travailler un peu plus dans l'ombre avec Nuance et Martine Chevrier.

En 2002, on pouvait retrouver Robert à l'Auberge Miramont sur le Lac (St-Adolphe D'Howard) où il donnait des spectacles encore bien appréciés du public.

Malheureusement atteint d'un cancer des glandes, Robert nous a quittés le 26 avril 2005.
Albums Année En Collection
Robert Leroux 1979 Oui
Leroux 79-84 1984 Oui

L'Espérance, Dino

Les fans de César et les Romains étaient vraiment gâtés. Déjà, lors de leurs débuts à Rouyn-Noranda, le groupe puisait abondamment dans le répertoire d'Elvis Presley, ce qui avait le don de faire se pâmer une partie de leurs admiratrices. Il en sera de même sur disque où les Romains graveront de nombreuses adaptations du King, dont ''Alors c'était lui'' (I Want To Be Free), ''C'est la fin'' (That's When Your Heartache Begin), ''Non'' (Don't), ''J'ai tant d'amour'' (Love Letters), ''Dans ton miroir'' (Don't Ask Me Why). Dès leurs premiers enregistrements, cependant l'interprétation bien personnelle de Dino L'Espérance donne à chacune d'elles un cachet unique par sa façon de vivre ses chansons, c'est à dire avec beaucoup de Soul, comme on dit alors chez nos voisins du sud.

Le premier album du groupe, à l'automne 1965, particulièrement avec la chanson ''Je sais'' une composition de Claude François, révèle ce talent inné. Cette chanson, sans jamais paraître commercialement sur 45 tours, devient un des grands succès de César et les Romains. Parmi les autres slows mémorables de ce microsillon, on remarque ''Mon seul'' amour version québécoise de Unchained Melody, sans oublier ''Toi et moi'' qui avait couronné les nombreux palmarès à la fin de l'été. L'année suivante, c'est à Paul Anka qu'ils empruntent ''Trop seul sans toi'' (Lonely Boy) qui devient leur nouveau succès. Avec le temps, cependant les fans en viennent à apprécier avec autant de plaisir l'interprétation de la chanson de Petula Clark, gravée en face B: ''Que faut-il faire pour oublier''.

Dans une veine un peu plus Rhythm'n Blues, le groupe se frotte à une pièce très Soul de James Brown, Try Me qui devient pour l'occasion ''Trois nuits'', tandis que César propose une nouvelle pièce de sa composition, ''M'en aller''. Dans les mois qui suivent, c'est du côté de l'Europe que le groupe tourne son regard: les chansons ''Par amour par pitié'', chantée à l'origine par Sylvie Vartan et ''Le jour du dernier jour'' ( A Whiter Shade Of Pale de Procol Harum) marquent cette année spéciale où on peut voir les Romains brûler leurs tuniques et revêtir le complet traditionnel des artistes de music-hall. Avec les engagements internationaux qui commencent à leur sourire, leur répertoire se modifie légèrement. À leurs propres succès s'ajoutent désormais de nouveaux standards, des rythmes de valse notamment: ''Ooh lala'', ''Dalila'', ''Je veux vivre''. On retrouve également, sur leur album de 1967, une interprétation de Yesterday dans la langue des Beatles. Malgré ces promesses de lendemains qui chantent, le groupe connaît un sort semblable à la majorité de ses confrères et se dissout avant la fin de l'année 1968. Après la dissolution de César et les Romains Dino L'Espérance l'ex-chanteur du groupe, continue une carrière solo dans les cabarets et les piano-bars.

De 1969 au débuts des années quatre-vingt, on retrouve sa voix sur une quinzaine de 45 tours dont quelques-uns connaissent une certaine renommée: ''J'ai tant besoin de toi'' du groupe français Crazy Horse, ''Je ne suis plus rien sans toi'' et ''Viens me faire oublier'', toutes deux popularisées dans les années soixante par Dick Rivers, et l'inédite ''Colour My World'', succès du groupe

Sa dernière présence sur scène fût lors du spectacle hommage aux 40 ans de Jeunesse D'Aujourd'hui, émission fétiche d'une époque. L'album L'Espérance - De César à Dino se veut le témoin privilégié de cette soirée magique où il a interprété ses 4 plus grands succès, Splish Splash, Je sais, Toi et moi et Dalila. Atteint d'un grave cancer de la gorge, il ne sera plus capable de chanter par la suite. Sa carrière aura duré 41 ans... et il s'est éteint le 23 décembre 2004 !
Albums Année En Collection
L'Espérance - De César à Dino 2004 Non

Lessard, Jean-François

Auteur, compositeur et interprète, Jean-François Lessard a donné plus de 800 spectacles au cours des dix dernières années. Il a promené ses chansons partout : dans les petites salles québécoises, belges ou françaises, dans les bars de Pékin, Grenade, Berlin ou Cuzco, dans les festivals de Tadoussac, de Rimouski, de Beaumont du Québec (Fr), de Certaldo (It), dans les forums sociaux, dans des lieux mythiques tels que le Café de la gare, en première partie de Robert Charlebois au Québec ou de Souad Massi au Théâtre du Palais-Royal à Paris.

S'inscrivant dans le mouvement du renouveau de la chanson française, son nouvel album UTOPIA propose des musiques très variées et expressives où l'accent est mis sur les textes. À la fois cynique et sensible, cet énergumène poétique et militant se situe quelque part entre Brel, Plume, Desjardins et Brassens.

À ce projet se sont greffés plusieurs collaborateurs dont les ex-Polémil Bazar et des membres de la Fanfare Pourpour qui prêtent bien leurs cuivres à la chanson Utopia, l'accordéoniste Didier Dumoutier qui vient chauffer la note dans quelques chansons dont La valse de Paris, Tomàs Jensen qui fait la trame de fond de la bossa Fait d'été… La réalisation a été assurée par Jean-François Lessard, aidé de Thierry Gateau aux arrangements et de David Paquin au son.

Si Jean-François Lessard s'applique à jouer avec les mots et les images dans ses chansons, en spectacle, il est également une bête de scène. Il aime entraîner le public dans des histoires, à la façon d'un conteur, pour entrer dans la peau des personnages qu'il crée, parfois tendres et caustiques, tantôt humoristiques ou dramatiques. En spectacle, il est le plus souvent accompagné de Thierry Gateau (contrebasse), d’Antoine Breton (guitare et piano), de Dany Nicolas (guitares acoustique et électrique), et de Francis Rossignol (batterie).

Il lance son deuxième album complet en 2010, un éponyme qui lui ressemble énormément, avec une bonne dose d'engagement social et familial. On y retrouve plusieurs pièces toujours aussi accrocheuses musicalement avec des textes bien fignolés comme J'ai une nouvelle fille dans ma vie (dédiée à sa petite fille), Pas payés pour ça et l'excellente M'sieur l'président. J'ai fortement accroché sur la chanson Victor dont le sujet est fort difficile (la torture et le meurtre du chilien Víctor Lidio Jara Martínez le 11 septembre 1973) mais présenté comme un message d'espoir pour les enfants: "Un héros peut n'avoir comme arme qu'une chanson".

Sensiblement au même moment que son lancement d'album, Jean-François présentait la première édition de l'événement Le Rancard à St-Denis sur le Richelieu. Dédié aux arts de la parole, ce mini festival regroupe le slam, la chanson, la poésie et le conte en présentant des artistes établis et d'autres de la relève. Une belle initiative pour combler les amateurs de bonne chanson.

Site Web Officiel
Sur MySpace
Albums Année En Collection
Art-la-loi (EP 5 titres) 2002 Oui
Utopia 2007 Oui
Utopia - Le DVD 2008 Oui
Jean-François Lessard 2010 Oui

Lessard, Nathalie

Nouvelle venue en 1995 mais dont nous entendrons très peu parler, Nathalie Lessard s'est pourtant entourée d'auteurs compositeurs prestigieux comme Eddy Marnay qui avait beaucoup travaillé avec Céline Dion adolescente, Florent Pagny, Marc Chabot (Claire Pelletier) et Nicolas Peyrac.

Dominique Messier et Marc Langis ont conjointement conçu les arrangements et réalisé l'album. L'ensemble est un produit bien agréable, la voix de Nathalie est juste et bien mise en évidence. Difficile de dire ce qui n'a pas marché, peut-être le manque d'une chanson plus accrocheuse qui aurait tiré l'album vers le succès.

Il est relativement difficile de trouver de l'information sur cette personne. Par contre, il y a aussi une autre Nathalie Lessard qui est très présente dans les années 2000 et dont je parle plus bas.
Albums Année En Collection
Nathalie Lessard 1995 Oui

Lessard, Nathalie (& ses Têtes de Contre)

Nathalie Lessard est une interprète qui aime les mots, difficile de décrire autrement le travail de cette jeune femme qui a su donner une deuxième vie aux textes de plusieurs grands poètes québécois comme Gaston Miron, Richard Desjardins, Félix Leclerc, Leonard Cohen, Pierre Perreault et même Sol (Marc Favreau).

Elle a exactement 25 ans quand elle lance, en 1998, son premier album entièrement consacré à Miron. Bien entourée, on y retrouve des collaborateurs comme Philippe Brière, André Daneau, Frédéric Lebrasseur, Philippe Venne, Julos Beaucarne, ainsi que les violoncellistes Philippe Mius d'Entremont, Jacob Auclair-Fortier et Jorane. S'ensuit une tournée de plus de 100 spectacles à travers la province, où elle a conquis à la fois le public et les critiques. Le groupe qui l'accompagne est affectueusement appelé Les Têtes de contre et comprend François Thibault (basse, guitare), Todd Picard (mandoline & basse), Alexandre Zacharie (guitare), Tatiana Dubé (voix, clavier) et Raynald Drouin (batterie & percussions). L'explication que j'ai obtenue pour comprendre le nom du groupe est la suivante: "L’appellation Têtes de contre vient de l’expression québécoise « aller contre ». Au-delà de cette connotation sémantique, il y a surtout Miron qui l’a fait revivre; s’il n’en est pas le créateur, il l’a à tout le moins ressuscitée".

Pour son deuxième album, elle a choisi de plonger dans l'univers de plusieurs poètes à la fois, dont ceux mentionnés plus haut ainsi que plusieurs autres. Un album de 20 chansons dont certaines musiques ont été composées par François Thibault et qui, encore une fois, s'est attiré la faveur des critiques. Puisque Nathalie était du Coup de Coeur francophone le 4 novembre 2005, j'ai eu l'occasion d'apprécier son matériel en personne.

Avec ses Têtes de contre, elle prend la scène d'assaut avec un son résolument rock et énergique, merci aux solides musiques de François Thibault et au band qui l'appuie pour mettre en valeur les textes de tous ces auteurs québécois. A l'avant scène, Nathalie a l'occasion de puiser aux sources de Hubert Aquin (Les jeunes filles de bonne famille), Réjean Ducharme (L'avalée des avalées), Leonard Cohen (Un travailleur), Marc Favreau (L'électroluxe) et tellement d'autres (Félix Leclerc, Émile Nelligan, Paul-Émile Borduas, etc). Beaucoup de mots et si peu de temps ! Nathalie doit passer un temps fou à mémoriser tous ces textes qui n'ont pas été créés pour être chantés, sûrement le double de mots à la minute d'une chanson normale et ce pendant 90 minutes. Dotée d'une belle présence, elle fait corps avec les textes et la musique pour créer un ensemble homogène à partir de trucs très différents. Un spectacle unique, important et une interprète qui y met tout son coeur.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Tout un chacun, Gaston Miron rapaillé par Nathalie Lessard et ses Têtes de contre 1998 Oui
Pièces d'identité 2004 Oui

Letarte, Maryse

Auteure, compositrice et interprète, elle a été récipiendaire du prix Socan au Festival de la Chanson de Granby en 1992. Elle lance son premier album en 2001, les critiques sont excellentes, et déjà on entend certaines de ses chansons à la radio. Initiée au piano dès son jeune âge (3 ans) elle apprend ensuite à jouer de multiples instruments, et c'est elle qui assurera la majorité des partitions musicales sur son album, ce en plus d'en effectuer la réalisation.

Après avoir entendu certaines chansons d'elle à la radio (et en être impressionné), mais sans connaître l'identité de l'interprète, j'ai été agréablement surpris de retrouver les chansons sur l'album de Maryse que je venais à peine de me procurer. Je suggère fortement d'écouter Les Clones et Paralysée à Hollywood qui sont de superbes exemples du travail de Maryse. Par moments, sa voix me fait penser à celle de Dolores O'Riordan (des Cranberries), à d'autres moments c'est à la chanteuse anglophone Dido. Je compare un peu sa démarche à celle de Lynda Lemay au début des années 90, des textes introspectifs, une musique qui laisse la place au message, une production soignée... excellent !

Maryse a donné un excellent spectacle lors des Francofolies 2002, elle était accompagnée de Rick Haworth à la guitare, Mario Légaré (Octobre) à la basse, Sylvain Clavette à la batterie et Johanne Morin au violon. Je crois que plusieurs personnes y ont découvert celle dont je parle abondamment depuis plusieurs mois. Petite anecdote, savez-vous qu'il existe chez un pâtissier de St-Simon (près de Rimouski) un gâteau qui porte le nom de "Maryse", justement en son honneur ! Il paraît que le pâtissier a été bien impressionné par le premier album de Maryse.

A partir de décembre 2002, le CD En Dedans est désormais distribué par Select et le nouveau pressage de l'album comporte une DVD offert en prime. Sur le DVD, nous pourrons retrouver les vidéoclips Paralysée à Hollywood et Clones, de même que deux autres chansons enregistrées spécialement pour l'occasion, soit Girls just wanna have fun (de Cindy Lauper) et une pièce inédite, Tu sais pas c'que tu manques. Impressionnée par la version de Maryse, Cindy Lauper a même ajouté un lien sur son site web officiel pour inviter les gens à entendre la version québécoise.

En août 2004, voici le deuxième album de Maryse. Telle une courtepointe, elle tisse une oeuvre faire de différents motifs mais avec une toile de fond qui assure une continuité. Un titre particulièrement approprié pour un disque achevé. Comme pour son premier album, Maryse a composé toutes les musiques et écrit tous les textes de l'album. Sur une seule de ses compositions elle a obtenu la collaboration de François Letarte. Elle y va toujours de sujets personnels, inspirés des situations qu'elle vit (ou a vécu), mais traités de façon plus positive que c'était le cas sur l'album précédent. Il faut dire qu'il avait été écrit dans la foulée de la mort de son père, ce qui l'avait profondément touchée sur une longue période.

Maryse possède un son bien à elle, qu'il découle de sa voix particulière (toujours une certaine ressemblance avec Dolorès O'Riordan des Cranberries), de sa façon de jouer du piano et tout simplement de son inspiration, elle fait du Maryse Letarte et ça ne ressemble à rien d'autre. L'album Le Motif va plus loin, musicalement, que le précédent. La présence de clavecin, de synthétiseurs, de violon et de musiciens collaborateurs de talent, comme Simon Godin, Martin Bachand, Kristin Molnar, Jean-François Lemieux, Alain Bergé et Jean-Philippe Goncalves n'y sont pas étrangers.

Chanson par chanson, on découvre une nouvelle facette de Maryse, elle quitte sa Tour de Contrôle (s'ouvre à la fragilité), rencontre Le Héros (qui transforme le monde par ses gestes), cherche La Combine (pour illuminer nos vies), repense à son père ou à un amour lointain (Tu sais pas c'que tu manques), réalise qu'elle a trouvé sa voie (Parmi les Robots) et que la lumière se présente (Le Matin Renaît). Elle remercie son amoureux (Ce que tu fais de moi), cherche à contrer L'Isolement et fait un clin d'oeil à l'ambiance du premier disque sur Variations sur le thème de "J'aurais dû rester couchée". Chaque écoute ajoute au plaisir et on découvre la profondeur d'une artiste vraie, farouchement indépendante, musicalement innovatrice et pourtant si proche de nous.

Le troisième album de Maryse, intitulé Des pas dans la neige, a réussi à percer un marché surprenant dédié à la saison des fêtes et plus de 20,000 exemplaires de cet album ont trouvé preneur depuis deux ans, chaque nouvelle saison d'hiver ajoutant à ces chiffres déjà impressionnants. Avec une nouvelle notoriété qui lui a permis de se rendre aux oreilles du public, elle arrive à l'automne 2010 avec un quatrième album qui devrait connaître une belle carrière lui aussi.

En plus de composer les musiques et d'y coucher ses textes, l'artiste y signe aussi les arrangements et la réalisation. Elle joue de nombreux instruments (piano, claviers, orgue, glockenspiel et percussions), tout en faisant appel à une quinzaine de musiciens, incluant Theodore Baskin, premier hautbois de l'OSM. Plusieurs pièces nous touchent dès la première écoute et je suis resté accroché sur la magnifique Sur fond d'azur, une fresque musicale qui nous emporte au delà du vent et du large. Le ton est intimiste, les musiques touchantes et la réalisation excellente.

Site Web Officiel
Autres reportages
Albums Année En Collection
En Dedans 2001 Oui
En Dedans (Édition spéciale avec DVD) 2002 Oui
Le motif 2004 Oui
Des pas dans la neige 2008 Oui
Ni le feu, ni le vent 2010 Oui

Letarte, René

Après avoir fait partie des Bel Canto à la fin des années 60, il travaille comme réalisateur de disques avec les Jacques Michel, Gilles Valiquette, Robert Paquette, Les Séguin, ainsi que Jim Corcoran et Bertrand Gosselin.

On le retrouve ensuite sous le pseudonyme René d'Antoine, puis en 1979, il lance un album sous le nom de René Letarte. Si j'ai bien compris, son vrai nom est René Antoine Letarte.

René D'Antoine
On retrouve bien sur cet album le producteur de Jim et Bertrand, des sonorités très semblables, et un ensemble de facture très agréable. Ont participé avec lui les Jim Zeller, Bertrand Gosselin et Sylvie Choquette.

Après un séjour en Europe au début des années 90, il revient sous le nom de René D'Antoine et offre des spectacles au style troubadour des temps modernes, accompagné de Larisa Mak Mak, violoniste.

Il a donné, et donne encore régulièrement, je crois, des ateliers dans les écoles, ayant pour sujet: l'écriture poétique et les paroles de chansons.

Site Web Officiel de René D'Antoine
Albums Année En Collection
Chansons de René Letarte Vol 1 1979 Oui

Létourneau, Anne

Née le 31 août 1958, fille de la comédienne Monique Lepage, je l'ai découverte dans le rôle d'une adolescente dans la série télévisée "Pas de Problème" au début des années 1980. C'est par son métier de comédienne et d'actrice qu'elle est connue au niveau de la Francophonie, mais elle a aussi fait sa marque lors d'un spectacle musical, dont la thématique était les contes des "Mille et Une Nuits", spectacle que j'ai vu en 1993.

Le spectacle a été présente plus de cent-cinquante fois en tournée à travers le Québec. Il fût même en nomination au Gala de l'ADISQ 1994 pour le spectacle de l'année catégorie auteur compositeur et interprète.

Je retiens la "Danse des Sabres" comme pièce maîtresse de ce spectacle, où des musiques orientales particulièrement captivantes, une mise en scène théâtrale et une interprète de grand talent, nous ont fait passer une soirée mémorable.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Sheherazade 1993 Oui

Létourneau, Pierre

Auteur, compositeur et interprète, né à Verdun le 11 août 1938, il aura aussi fait du théâtre et tourné quelques films, notamment avec Stéphane Venne.

Faire le tour de la carrière de Pierre Létourneau, c'est nommer à peu près tous les artistes populaires des années 70 et 80 puisqu'il a travaillé avec la majorité d'entre eux.
Il a commencé par chanter ses propres compositions dans les années 60, connaissant quelques succès comme Les Colombes et La chanson des pissenlits. Il participe ensuite au téléroman "Rue de l'Anse" avant de séjourner quelques temps à Paris.

Début 70, il écrit des chansons pour Jacques Boulanger, Nicole Martin, Michèle Richard, Jacques Salvail et Michel Stax. Il enregistre lui-même son plus grand succès Tous les jours de la semaine, qui sera suivi par Les secrétaires de bureau.

Viennent ensuite les années 80, et il est chanté par Véronique Béliveau, Donald Lautrec, Nicole Martin, Peter Pringle, Shirley Théroux et Martine Chevrier. Il donne des spectacles avec Claude Gauthier et Claude Léveillée ("Trois Fois Chantera"), et fait revivre "Les Années Guitare" avec Priscilla, Michel Robidoux et Louise Poirier.

En 2006, il lance un quinzième album de chansons originales, intitulé Heures de pointe, avec l'aide des collaborateurs Bill Gagnon (réalisation), Robert Séguin et Michel Robidoux. On y retrouve des tranches de vie qui sont parfois nostalgiques ou tourmentées, mais toujours authentiques. Notons la présence de Renée Claude et Claude Gauthier sur la pièce J'aimerais bien qu'on te chante.

La voix a peut-être vieilli (45 ans de carrière, c'est pas rien) mais le ton se reconnaît entre mille et celui qui nous a donné Maurice Richard, Tous les jours de la semaine et Les secrétaires de bureau avait encore de petits bijoux dans sa besace.

L'un des plus prolifiques créateurs de chansons du Québec !

Autres reportages
Albums Année En Collection
Au temps des boites à chansons à la Butte à Mathieu 1962 Oui
Volume 1 1963 Oui
Volume 2 1964 Non
Volume 3 1965 Non
Pierre Létourneau 1967 Non
Pierre Létourneau 1969 Non
Pierre Létourneau 1971 Oui
Une bien belle journée 1972 Non
Tous les jours de la semaine 1973 Non
Il faut bien rêver 1977 Oui
La vie de ville 1979 Oui
Changements de vitesse 1984 Oui
De Tous les jours de la semaine à Plein d'amour 1985 Non
Y'a du bonheur 1988 Oui
On a tous un rêve fou 1994 Oui
J'te dis que c'est vrai 1999 Non
Rétrospective 2000 Non
Heures de pointe 2006 Oui

Léveillée, Claude

Chansonnier (auteur, compositeur et interprète) né à Montréal le 16 octobre 1932, et dont la carrière remonte aux années 50, il commence à jouer du piano à l'âge de 5 ans. Il fait ses débuts comme comédien fantaisiste à la "Roulotte" de Paul Buissonneau, un théâtre ambulant pour enfants.

Il fonda les "Bozos" en 1959, regroupant les Hervé Brousseau, Jean-Pierre Ferland, Raymond Lévesque, Clémence Desrochers et André Gagnon. C'est justement à ce moment qu'il est repéré par Edith Piaf qui le fera venir à Paris, et pour qui il écrira plusieurs chansons dont "Boulevard du crime", "Ouragan", "La vie" et "Le long des quais". On lui doit notamment "Les Vieux Pianos", "Frédéric" et "La Légende du Cheval Blanc" (qui sera reprise par Martin Peltier dans les années 70).

Premier artiste québécois populaire à se produire à la Place des Arts en 1964, il travaillera beaucoup avec Gilles Vigneault et André Gagnon, sera le premier québécois à participer au "Ed Sullivan Show", fera des tournées mondiales, écrira des musiques de pièces de théâtre et de films et fondera le Théâtre de Quat'Sous avec Yvon Deschamps, Paul Buissonneau et Louise Latraverse.

Comme comédien, il tourne dans le film "La ligne de démarcation" de Claude Chabrol (en 1966), fait partie de la distribution du téléroman "La côte de sable" de Marcel Dubé (en 1961) et de celle de la pièce "Elle tournera la terre" au TNM (en 1967). Dans les années 90, on le retrouve comme comédien à la télévision, notamment dans les trois mini-séries "Scoop" 1, 2 et 3.

Au cours de sa carrière, Claude a gravé près de 60 long-jeux et 15 disques compacts. Il a reçu le prix hommage "Félix Leclerc" qui fût l'un de ses grands amis et fût même reçu "Chevalier de la Légion d'honneur", la plus haute distinction offerte à un francophone par la mère patrie,

J'ai eu l'occasion de voir Claude en spectacle en janvier 2003. Il s'agissait de l'un des spectacles de la série "Au Québec la chanson m'enchante". Homme de musique, homme de mots, homme de coeur et de passions, il nous a fait voyager à travers son répertoire comme on inviterait un ami à parcourir nos albums photos. Il nous parle de ses amours à 15 ans, un peu de son travail avec Edith Piaf et Gilles Vigneault, s'indigne devant la guerre et la violence (le mur de Berlin, la tragédie de Polytechnique et celle du 11 septembre 2001 à New York).

Véhiculant ses messages avec poésie et force, il nous fait entendre certaines de ses plus belles chansons, de "L'Enfance" à "Frédéric", du "Vieux piano" à la "Légende du cheval blanc". S'accompagnant seul au piano, il profite des magnifiques tableaux de son éclairagiste pour meubler la scène où trône son piano... non mécanique ! Une soirée sans entracte et beaucoup trop courte.

En 2003, Claude avait été choisi pour participer à la comédie musicale "Don Juan" mais a dû être remplacé par Claude Gauthier à la dernière minute. Aux prises avec des problèmes de santé importants, Claude travaille très fort à surmonter les séquelles de deux accidents cérébro vasculaires. Malgré tout, il a réussi à se confier à Marie-Josée Michaud pour l'écriture de sa biographie, un ouvrage qui devrait faire le tour des ses 50 années de carrière.

Malheureusement, le 9 juin 2011 au matin, on apprend le décès de ce grand artisan de la chanson québécoise.
Albums Année En Collection
Claude Léveillée 1961 Oui
Claude Léveillée 1963 Non
Cloclo à la ferme 1963 Non
Noël avec Cloclo 1963 Non
Claude Léveillée à la Place des Arts 1964 Non
Claude Léveillée à Paris 1964 Oui
Léveillée - Gagnon 1965 Oui
Claude Léveillée à Paris vol 2 1966 Non
Léveillée plus dix 1966 Non
Claude Léveillée, ré-édition de Claude Léveillée à Paris vol 2 1967 Oui
Un simple soldat 1967 Non
Une voix deux pianos 1967 Oui
Elle tournera la terre 1967 Non
Dix ans de chansons 1968 Non
Le cérémonial de l'amour 1969 Non
Cloclo et Bibi en vacances 1969 Non
L'étoile d'Amérique 1970 Non
Les grands succès de Claude Léveillée 1971 Non
Claude Léveillée pour les amants (album double) 1971 Non
Une nuit un moment (album double) 1971 Non
Claude Léveillée 1971 Non
Claude Léveillée: si jamais 1971 Non
If ever 1971 Non
Les grands succès de Claude Léveillée (Album double - compilation) 1971 Oui
Cheval de bois 1972 Oui
La vie en elle 1972 Non
Instrumental - Contact 1972 Oui
Les amoureux de l'an 2000 1973 Oui
Les beaux dimanches 1974 Non
Claude Léveillée (compilation) 1974 Oui
Dix succès pour toi de Léveillée 1975 Non
On remonte en amour 1975 Non
Place des Arts 1976 (album double) 1976 Non
Une fois cinq (album double) 1976 Oui
Le temps d'une saison (album double) 1976 Non
Black sun 1978 Non
Le long voyage vol 1 1978 Non
Rassemblement 1979 Non
Escale 80 1979 Non
La légende du petit ours gris 1979 Non
Je vous entend chanter (album double) 1980 Non
Claude Léveillée 1981 Oui
Enfin revivre 1989 Non
Claude Léveillée: les grands succès 1991 Non
Collection Émergence - Album Double 1997 Oui

Lévesque, Manon

Auteur, compositrice et interprète, cette virtuose du piano nous offre des chansons empreintes de sensibilité et de beauté. Née à Sainte-Hélène de Kamouraska, elle fait ses études universitaires en musique (avec entre autres Karen Young) et est constamment baignée de la musique d'Harmonium, Beau Dommage, Octobre, Pink Floyd, etc.

Après avoir oeuvré comme professeur de chant pendant une dizaine d'années, elle obtient trois prix au Festival de la Chanson de Granby en 1998, après avoir remporté le Festival en Chanson de Petite-Vallée en 1996. L'un de ces prix lui a permis de suivre un stage d'écriture avec nul autre que Francis Cabrel en France. C'est à Cannes qu'elle réussit à se faufiler et à faire la première partie de ma chanteuse favorite des années 70, Véronique Sanson. Elle a aussi participé aux spectacles de Georges Moustaki et Richard Desjardins.

Elle lance son premier album en 2002, une oeuvre enregistrée "Live" avec d'excellents musiciens dont Ganesh Anandan, François Beaugart, Lauréat Cormier, Jean-Sébastien Fournier, Rob Joanisse et la participation d’un quatuor à cordes. Son spectacle est notamment mis en scène par Louise Forestier et Pierre Séguin.

Lors des Francofolies 2002, je l'ai vue en spectacle et comme plusieurs autres amateurs, j'ai découvert une fille très à l'aise sur scène (malgré le trac dont elle nous parlait), et elle nous a offert ses chansons (de même que quelques covers incluant une chanson d'Harmonium) dans un style très théâtral qui donnait une autre dimension aux chansons.

On l'a peu vue par la suite puisqu'elle s'est concentrée sur son travail de professeur de chant. Cependant, le besoin de création étant trop fort, elle nous revient en 2009 avec un deuxième album intitulé Plus fort que nous.

Une découverte à faire !

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Vertiges 2002 Oui
Plus fort que nous 2009 Non

Lévesque, Raymond

Auteur, compositeur, interprète, comédien et écrivain, né à Montréal le 7 octobre 1928, on lui doit la superbe chanson Quand Les Hommes Vivront D'Amour, reprise récemment par Luce Dufault. Cette chanson a été composée alors qu'il se trouvait en France, au même moment où la guerre d'Algérie faisait rage.

Frère de l'animatrice et comédienne Mariette Lévesque, il est un farouche partisan de l'autonomie québécoise au niveau politique, et ses chansons le véhiculent, comme le fait si bien son "Bozo Les Culottes".

Contemporain des Charles Aznavour, Monique Leyrac, Jacques Normand, Jacques Blanchet, qu'il a l'occasion de cotoyer, il se produit dans les cabarets, mêlant monologues et chansons.

Dans les années 50, il anime quelques émissions télé, joue aussi au théâtre, et fait un séjour de plusieurs années en France dans la deuxième moitié de la décennie. A son retour au début des années 60, il se joint au groupe des "Bozos", avec les Claude Léveillée, Hervé Brousseau, Jean-Pierre Ferland, Clémence Desrochers et André Gagnon.

Dans les années qui suivent, Raymond se produira dans plus de 45 revues satiriques, participera à plusieurs téléromans et recevra, en 1980, le trophée hommage de l'ADISQ pour l'ensemble de sa carrière. Toujours actif en 2002 malgré sa surdité, il partage la scène avec sa fille Marie-Marine depuis près de 3 ans maintenant. En 2006, une compilaiton voit le jour, regroupant une dizaine de versions différentes de sa chanson fétiche, Quand les hommes vivront d'amour.
Albums Année En Collection
Après 20 ans… 1967 Oui
Quand les hommes vivront d'amour 199x Oui
Je Me Souviens - Album Triple 1998 Oui
Quand les hommes vivront d'amour - 50 ans (CD & DVD) 2006 Oui

Leyrac, Monique

Née à Montréal en 1928, de son vrai nom Monique Tremblay, cette interprète a débuté sa carrière comme animatrice à la radio avant de se joindre à la troupe du "Faisan Doré" avec Aglaé, Pierre Roche, Jacques Normand et Charles Aznavour. Dans les années 50, elle effectuera quelques tournées internationales, chantant des chansons d'Aznavour, de Félix Leclerc, et de Charles Trenet, entre autres.

Elle fait un séjour en France entre 1952 et 1958, après avoir épousé le comédien français Jean Dalmain. De retour au Québec, on la retrouve au théâtre, à la télévision comme animatrice, et sur disque comme interprète. Elle chante du Gilles Vigneault, Claude Léveillée, Sylvain Lelièvre, touchant aussi le public anglophone avec deux albums en anglais.

Elle fait le Ed Sullivan Show en 1969, et continue à donner divers spectacles dans les années 70 et 80. Elle montera un spectacle hommage aux mots du poète Emile Nelligan sur des musiques d'André Gagnon et de Claude Léveillée.

En 1963, le grand Félix Leclerc disait ceci:

"Il est beaucoup question de partir dans ces chansons. Monique Leyrac, Vigneault et Léveillée, vêtus pour les tempêtes sont debout sur les chemins neufs et nous font signe de les suivre vers l'amour, le château à faire, l'inaccessible.

Chansons de grandes soifs, violents coups de griffes à l'ennuyeux quotidien, disparitions sous les grottes, découverte des sources.

Partir, signe de santé ! A plus tard la mort. Glorieuse vie, je te glorifie ! Quand elle viendra (la mort), on sera au rendez-vous. Mais avant, toutes ces fleurs, ces moyen âges d'aujourd'hui qu'invente le poète pour l'évasion de l'homme malade du coeur.

Bravo ! Nous sommes sortis de la nuit. C'est la lueur au Québec et rien ne ressemble plus à l'aube qu'une de ces chansons. Ecoutez-les, il fera matin dans votre tête."
Albums Année En Collection
Chante Vigneault et Léveillée 1963 Oui
Pleins Feux sur Monique Leyrac 1964 Oui
Monique Leyrac en Concert 1966 Oui
Monique Leyrac à Paris 1967 Oui
La Joie de Vivre 1968 Oui
Monique Leyrac 1969 Non
Les Grands Succès - Album double 1971 Oui
Chante Vigneault et Léveillée (ré-édition) 1971 Oui
Chante Nelligan - Album double 1976 Oui
Chante Félix Leclerc 1977 Oui
Collection Émergence - Album double 1997 Oui
Je me Souviens 1998 Oui
La diva des années 60 (album quadruple CD & DVD) 2007 Oui

Lhasa

D'origine mexicaine mais née le 27 septembre 1972 aux Etats-Unis dans le petit village de Big Indian (près de New York), l'auteure, compositrice et interprète Lhasa de Sela a eu l'effet d'une vraie tornade sur le Plateau Mont-Royal lorsqu'elle a commencé à chanter dans les bars du quartier. Une voix à la fois grave et douce, suave et sensible, mais qui est cet ange importé du Mexique ?

Disons qu'après New-York, elle déménage à San-Francisco où elle commence à se produire sur scène à l'âge de 13 ans seulement. Plus tard, elle fait régulièrement la navette Mexico - San-Francisco - Montréal puisque ses soeurs travaillent pour le Cirque du Soleil. Elle fait la rencontre d'Yves Desrosiers, guitariste de Jean Leloup, qui tombe sous son charme. C'est lui qui va composer les musiques, faire les arrangements et réaliser le premier album de Lhasa, intitulé La LLorona. Le disque ne contient que des chansons en espagnol dont la sublime El desierto (Le désert) avec sa ligne de basse (merci Mario Légaré) qui nous fait vibrer à l'unisson de la chanteuse.

Le reste s'enchaîne, on voit Lhasa un peu partout à Montréal et en province, son matériel fait aussi fureur en Europe où elle séjournera plusieurs mois, donnant des spectacles ici et là, travaillant avec les Arthur H et Bïa (entre autres). Il faudra six ans avant qu'elle nous offre un deuxième album The living road sur lequel elle chante en espagnol, en anglais et en français.

Un autre merveilleux album où l'on peut, cette fois, comprendre le sens des paroles des chansons comme La marée haute, J'arrive à la ville et La confession. Réalisé conjointement par François Lalonde et Jean Massicotte, on retrouve encore la touche de Desrosiers sur quelques chansons.

Elle nous offre un dernier album tout en anglais en avril 2009 avant de devoir se retirer de la scène pour des problèmes de santé. C'est avec stupéfaction qu'on apprend au début de l'année 2010 qu'elle a perdu son combat contre le cancer du sein et qu'elle s'est éteinte dans la soirée du 1er janvier 2010. Un ange de la musique parti beaucoup trop tôt !
Albums Année En Collection
La llorona 1997 Oui
The living road 2003 Oui
Lhasa (en anglais) 2009 Oui

Liette et François

Duo formé au début des années 70, il regroupe Liette Lomez et François Bégin. Ce dernier est le frère d'une interprète et comédienne fort connue, France Castel, et a déjà fait partie du groupe Les Merseys

De son côté, Liette faisait auparavant partie d'un autre duo Céline et Liette avec sa soeur, la chanteuse et comédienne Céline Lomez. Elle fera par la suite partie du groupe disco Toulouse avec, entre autres, Judi Richards.

Il sont très en demande entre 1971 et 1973, leurs chansons font régulièrement le palmares, dont leur plus grand succès "Le Premier Amour".
Albums Année En Collection
24 Succes Originaux par 24 Geants 197x Oui
Beaulne & Castel, Liette & François 2001 Oui

Lili Fatale

Groupe formé de Nathalie Courchesne (voix), Richard-Valmont Binette (guitares et claviers), Uranian Valcéanu (rhodes & guitares), Jérôme Minière (voix, guitares & claviers), Dominique Grand (basse), Sylvain Grand (orgue).

Après un premier album louangé par la critique (et moi-même), et dont plusiqurs succès sont issus ("Mimi","Feels", etc), ils récidivaient ce matin même (04/04/2001) avec leur deuxième opus, "Panavision". Un album à ne pas manquer, excellent du début à la fin, des rythmes technos, trip hop et rock, bref un son à l'européenne.

Ils ont gagné le Prix Félix-Leclerc aux Francofolies de 1998, et ont été élus "Révélation de l'Année" lors du gala de l'A.D.I.S.Q. la même année.

A connaître !

Site Officiel
Albums Année En Collection
CK80296 1997 Oui
Panavision 2001 Oui

Lindsay, Andrea

Auteure, compositrice et interprète née en Ontario, Andrea a produit un premier album en anglais avant de décider de chanter dans la langue de Mollière. C'est donc au printemps 2006 qu'elle devait nous offrir le résultat de cette première incursion en français.

Pour son premier album, elle faisait partie d'un duo appelé Tuesday 5 et deux des extraits avaient tourné à la radio anglophone, soient Forever be there et Leaving, permettant au groupe de faire le top 10 et de présenter leurs chansons à la défunte émission Palmarès de Radio-Canada.

J'ai eu la chance de mettre la main sur son album démo en français qui offre 4 extraits de ce que devrait être le produit final, j'ai voulu rapidement le partager avec les amateurs de musique québécoise.

Rencontrée lors du premier salon de la musique indépendante du Québec, la charmante Andrea nous parlait de son besoin fort louable de produire un album qui ferait honneur à sa double culture. Et elle réussit très bien ! Avec son charmant petit accent, ses musiques accrocheuses, ses textes intéressants et sa personnalité fort sympathique, on se surprend à fredonner ses chansons qui s'insinuent entre nos oreilles et qui ne veulent pas quitter.

L'album complet sort donc au printemps 2006, une excellente production comprenant 11 chansons (en plus de la version cachée en anglais de Près de toi) dont 8 textes sont de la plume d'Andréa (avec quelques collaborations) alors que les musiques sont d'Andréa avec l'aide d'Éric Graveline et de quelques autres. Deux chansons sont en espagnol, l'une de José Luis Perales et l'autre issue du duo Tom Jobim / Vinicius de Moraes. Le dernier texte est de Victor Hugo (Demain dès l'aube).

Reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Tuesday 5 2003 Non
La belle étoile 2006 Oui

Lisi, Yolanda

Interprète de grand talent, née à Montréal, elle pouvait chanter sur trois octaves et demi. Elle a commencé sa carrière comme chanteuse avec l'orchestre de Russ Meridith (dans les années 50), avant de chanter en anglais pour certains postes de radio de la métropole.

Peu après, elle impressionne Raymond Berthiaume par ses qualités vocales et, en 1955, elle enregistre le succès "Vaya Con Dios" qui sera repris par plusieurs interprètes à travers le monde. Parmi ses grands succès, on compte "Tu Brises Mon Coeur", "La Plage" et "Je Crois Mon Coeur". Elle est élue interprète féminine de l'année en 1965 et 1966.

Interprète de la chanson thème du film Yul-871, elle travaille un peu au Canada anglais à la fin des années 60, puis étudie à Vincent d'Indy avant de revenir une dernière fois en 1973, participant à un album de Vic Angelillo. Elle s'est par la suite retirée du métier à cause d.un problème de surdité.

Au fil des années, elle aura travaillé avec Raymond Berthiaume, Claude Dubois, Pierre Noles et Michel Legrand, entre autres.
Albums Année En Collection
Le Goût De Toi 2000 Oui

LMDS

Les Messagers Du Son, c'est Lyrik (de son vrai nom Cyril Kamar originaire du Liban) et Melopsy (réellement Adil Takhssait originaire du Maroc), accompagnées de Philippe (Filipo ??), et de Jodie Resther (sur le premier album) pour la magique "Une Belle Histoire", une reprise de la chanson de Michel Fugain.

Une musique hip hop facile d'approche, même pour quelqu'une de mon âge. J'avoue un intérêt particulier pour la chanson incluant Jodie Resther.

Sur le Site de Sony Musique
Albums Année En Collection
Les Messagers Du Son 1997 Oui
Il Faudrait Leur Dire 1999 Oui

Locat, Serge

Pianiste surtout connu pour son travail au sein d'Harmonium, il nous offre un album solo en 1978. Complètement instrumental, cet album touche différents styles, et Locat est très à l'aise dans chacun de ceux-ci.

Que ce soit sur les synthétiseurs de la pièce Le Crieur, dans le style plus symphonique de Clair Obscur, ou le mélange piano/synthétiseur du Reel à Maryse, Serge Locat maîtrise parfaitement son art. Sur cet album, on remarque la présence du guitariste Michel Lefrançois (Eternité), du violoniste Michel Locat et du batteur Christian Beaudoin.

Une dizaine d'années plus tard, soit en 1990, Serge récidive avec l'album Omni-Science qu'il a eu la gentillesse de me faire parvenir récemment. Une musique à saveur électronique pour accompagner une émission télévisée sur les sciences. Au fil des années, Serge aura contribué aux albums de son confrère Michel Normandeau et de Beauregard, Violetti, Ste-Claire.

Entre 1990 et 2005, Serge a composé plus de 400 oeuvres musicales, certaines pour des séries documentaires (Zone Science, Anima, Oppression, etc) diffusées en majeure partie à Télé-Québec, les autres étant diffusées à Radio-Canada et autres réseaux câblés. En parallèle, il travaille aussi à la construction et au traitement acoustique de studios d'enregistrement.

A l'automne 2005, il enseigne "Les arts de la scène" dans un programme pour décrocheurs, les initiant à la musique et au théâtre.
Albums Année En Collection
Transfert 1978 Oui
Omni-Science: The science show 1990 Oui

Loco Locass

Groupe de rap francophone, composé de Biz, Batlam et Chafiik. C'est Chafiik qui crée les musiques du groupe et qui a réalisé le premier album lancé en 2000, et intitulé Manifestif.

Bien que je ne sois pas très réceptif au style rap comme tel, je dois avouer que le disque regorge d'éléments musicaux et de trouvailles intéressantes comme l'intégration de morceaux de discours du Général de Gaulle.

Le texte se veut le reflet de la réalité du Québec d'aujourd'hui et de notre société pas toujours simple à vivre. Ils remportent le prix de l'album Hip Hop de l'année à l'ADISQ en 2001, ce après avoir remporté deux prix MIMI en 2000.

En 2003, ils innovent avec un nouveau CD au concept interactif multimédia, englobant 6 chansons au format audio normal, 12 fichiers audio pour PC, 6 fichiers video PC et un clip PC interactif. Il reviennent en 2004 avec L'amour oral, y allant de charges contre George Bush, Jean Charest et le Canada en général.
Albums Année En Collection
Manifestif 2000 Oui
In vivo 2003 Oui
L'amour oral 2004 Non

Loi des Cactus (La)

Groupe formé d'Olivier Gendron R. (voix, guitare), Jean-David Marchand (trompette), Philippe DaSilva (guitare), Martin Gendron R. (basse) et Jean-Carl Sutton (batterie), ils lancent un premier album en 2005, intitulé Pour tout le monde. Sur cet album, tous les textes (sauf un) sont d'Olivier alors que les musiques sont créditées au groupe en entier. La seule chanson qui est différente au niveau des crédits, c'est Le combat qui a été écrite avec l'aide de Marco Calliari.

Pour en savoir plus sur le groupe, mieux vaut visiter leur site dont le lien est plus bas. Voici tout de même un court résumé de leur carrière à date: le groupe a pris forme à Rosemère, en banlieue de Montréal, à la fin de l’année 2002. Fondé par les frères Olivier et Martin Gendron R. ainsi que Jean-Carl Sutton, le trio commence aussitôt à se produire en spectacle et à enregistrer en
studio. En 2004, Jean-David Marchand, Philippe da Silva et François-Michel Beauchamp se joignent à eux. A l’hiver 2005, le premier album voit le jour sous l’étiquette Cosa Nostra (label de Marco Calliari). Quelques mois plus tard, le groupe remporte le concours de l’Omnium du Rock 2005, au Café Campus à Montréal. En décembre 2004, Olivier est invité à l’émission Belle et Bum, à Télé Québec, pour chanter la pièce AQUARIUM. En juin 2005, le groupe est invité à enregistrer le nouveau thème musical de l’émission de radio Le Snooze, le show matinal du week-end à CKOI 96.9.

Leur musique touche une palette assez large, du ska au reggae au hip hop, et les musiciens lui donnent beaucoup de couleur, surtout avec la trompette de Jean-David. Je les ai vus en spectacle au Café Campus et ils savaient très bien insuffler leur énergie à la foule qui dansait de tous bords tous côtés.

En 2007, ils lancent un deuxième album tout aussi énergique sur l'étiquette BrosCanteur. Cette fois sans titre particulier (un album éponyme), il se situe aux frontières du rock et du ska, toujours festif mais comportant quand même quelques textes plus sérieux comme Babylone résistance soundsystem et La tempête. Cette fois c'est la chanson Après le combat qui a été enregistrée en collaboration avec Marco Calliari, un savoureux mélange d'italien et de français sur une musique typique du matériel de sieur Calliari.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Pour tout le monde 2005 Oui
La loi des cactus (éponyme) 2007 Oui

Lomez, Céline

Céline Lomez et sa soeur Liette (Lomez) ont formé le duo "Céline et Liette" vers la fin des années 60. Le vrai nom de Céline est Céline Léger et elle est née le 11 mai 1953.

Au début de 1970, les deux soeurs se sont séparées lorsque Céline a commencé à faire du cinéma. Liette a ensuite fait partie du duo "Liette et François", avant de se joindre à Toulouse vers 1977.

Céline à participé à quelques revues (Circociel etc) et a aussi mené une carrière de chanteuse en solo parallèlement à sa carrière d'actrice. Justement, de ce côté, elle a joué dans L'assassin est dans l'annuaire (1961), L'Initiation (1970), Après-Ski (1971), Loving and Laughing (1971), L'Apparition (1972), Réjeanne Padovani (1973), Pousse mais pousse égal (1974), Gina (1975), L'Ultime chance (1975), The Far Shore (1976), The Silent Partner (1978), Plague (1978), The Ivory Ape (1980), Ça peut pas être l'hiver on n'a même pas eu d'été (1980), Marooned in the land God gave to Cain (1980), The Kiss (1988), La vengeance de la femme en noir (1997) et Se souvenir de belles choses (2002).

Elle publiait sa biographie au printemps 2004, intitulée Pour quatorze dollars, elles sont à vous..., elle relate l'enfance des soeurs jumelles.
Albums Année En Collection
Vol de nuit 1979 Non
Nuits D'Enfer 1995 Oui
Ce Que Tu Veux Je L'ai 1999 Oui

LongueDistance

Groupe rock formé de Nicolas Bélanger (voix, guitare), Jean-François Carrier (basse), Dave Millette (batterie), André Morneau (guitare) et Michel Loranger (guitare).

Nicolas est originaire du Bas St-Laurent, il s'installe à Trois-Rivières en 1998, fait la rencontre de Jean-François et, ensemble, ils jettent les bases de ce qu'allait devenir le groupe LongueDistance. Dans les mois qui suivent, Dave et Michel s'ajoutent au groupe et c'est en 2001 qu'André est venu ajouter sa guitare aux autres instruments du groupe.

C'est ensuite la ronde des concours et des spectacles pour se faire connaître du plus grand nombre possible. Finaliste de quelques concours locaux de la Mauricie, dont le On plug compilation 10 et La p'tite semaine culturelle de Trois-Rivières, leurs chansons jouent un peu à la radio, notamment Penser avant d'agir et Abitibi qui ont réussi une percée à Montréal sur les ondes du défunt poste COOL-FM.

Au printemps 2005, le groupe est très fier de présenter leur deuxième album puisqu'il leur en a fallu de l'énergie et de la détermination pour produire cette excellente galette, eux qui se sont retrouvés sans contrat de disque suite aux déboires de la compagnie Atlantis qui avait produit leur premier album. Malgré un succès enviable obtenu avec des chansons comme Abitibi, Mes 18 ans et Eh le bum, il fallait repartir à zéro, ce qu'ils ont fait avec leurs propres moyens en fondant la compagnie de disques appelée Belzébuth.

Pour parler du contenu musical de l'album, il est un excellent mélange de ballades et de pièces plus rock. On pourrait le cataloguer dans la catégorie pop rock avec des guitares bien accrocheuses et des textes intéressants, notamment la dualité entre la pièce Maudit qu't'es belle et celle qui la suit intitulée L'orage. La première est une jolie chanson d'amour alors que la deuxième en est une de rupture. L'enchaînement est bien choisi et permet de mettre l'emphase sur une loi non écrite mais combien évidente, "Plus on aime, plus ça fait mal quand on se quitte".

Le groupe nous offre aussi un beau clin d'oeil à la musique traditionnelle avec la pièce La Ziguezon faite de façon bien rock, façon LongueDistance. Bien que cela ne soit pas leur créneau habituel, ils ne pouvaient s'empêcher un petit détour par la politique (qui est omniprésente ces jours-ci) avec La classe moyenne, une chanson qui parle de l'étranglement de la classe moyenne, la ligne étant de plus en plus mince entre la richesse et la pauvreté. Un excellent album du début à la fin, ils ont travaillé très fort, ils en sont fiers et cela parait.

Début 2007, ils lancent leur troisième album cette fois intitulé Immortels, toujours sur leur compagnie de disques Belzebuth.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
LongueDistance 2002 Oui
Le silence des kilomètres 2005 Oui
Immortels 2007 Oui

Losier, Denis

Auteur, compositeur et interprète, cet Acadien d'origine gagne le Gala de la Chanson de Caraquet en 1975, et nous offre un premier (et unique je crois) album en 1978, album que je n'ai découvert qu'en 2002 grâce à Luc Gauthier (Opus 5, Concert).

En plus de ses propres chansons, il interprète des chansons de Calixte Duguay, Robert Garceau et Daniel Deschênes (mieux connu sous le nom de Daniel DeShaime) qui prend en charge les arrangements et la direction musicale.

Notons la très belle chanson-titre de l'album, "Dans un coin d'Escalier", ainsi que "La jalouserie" et "Tous les oiseaux sont noirs", dans un style folk-rock avec quelques incursions pop qui rendent le tout très intéressant.
Albums Année En Collection
Dans un coin d'escalier 1978 Oui

Losique, Anne-Marie

Jeune femme extrèmement dynamique, Anne-Marie Losique (AML comme elle aime se faire appeler) a commencé sa carrière comme chroniqueuse de cinéma, faut dire que son père est Serge Losique, grand manitou du Festival des films du monde de Montréal.

Ajoutant de multiples cordes à son arc, elle est devenue productrice, notamment de la série Sex Shop à la télévision de TQS, puis chanteuse avec un premier album concept de type "dance", mais quand même orienté vers la sexualité/sensualité, "Sex Shop - L'Album X".

En 2002, elle lance un album solo de chansons originales intitulé "Libre", sur lequel on retrouve des chansons de type Lounge et Dance. L'album relate une journée (non typique) dans la vie de la jeune femme, une journée où elle n'aurait rien à faire (peu plausible quand on la connaît un peu).

En 2004, elle participe à la série de téléréalité La vie rurale avec la chanteuse Jacynthe. Les deux jeunes femmes de la ville y font la découverte de la vie à la ferme et en campagne.
Albums Année En Collection
Sex Shop - L'album X 2001 Non
Libre 2002 Oui

Lougarou

(voir Garolou)

Louis Étienne

Auteur, compositeur et interprète originaire de la région de Québec, Louis-Etienne Doré est son vrai nom. Il débarque à Montréal en 1992 et donne son premier spectacle au P'tit Bar de la rue St-Denis.

Il suit des cours d'auteur compositeur puis s'inscrit à l'école Vincent D'Indy pour quelques années. Il remporte ensuite la finale du concours CEGEPs en Spectacles en 1994 avant d'être invité par l'OFQJ à donner une série de spectacles en Europe.

A son retour, il participe au spectacle musical "Le Show Fort" avec les Pat Lebel, Roger Tabra, Les Bungaloïdes et Saüd & les Fous du Roy. Il participera ensuite à l'album de Roger Tabra en 1996.

De spectacle en spectacle pendant les cinq années qui vont suivre, Louis-Etienne fait ses classes, ce qui le mènera à son premier album solo en 2002, album qui sera ré-édité l'année suivante sous le titre de La balle est dans ton camp.

Un album au style folk contemporain avec une touche de country à l'occasion, et des titres directs et révélateurs comme "J'veux une bagnole", "La balle est dans ton camp", "Belle et rebelle", "St-Denis Mont-Royal", "L'alcolo volant", etc. Je ne saurais trop le dire, chaque chanson est une petite histoire qui vaut la peine d'être écoutée encore et encore...

On a pû l'entendre dans le cadre du Coup de Coeur Francophone 2002 de même que lors de la tournée Coup de Coeur du printemps 2003 avec Pépé et Vincent Vallières.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Louis Etienne 2002 Non
La balle est dans ton camp... (ré-édition du précédent) 2003 Oui

Louphi

Auteur, compositeur et interprète, il s'est fait connaître en tant que lauréat du Festival de Petite-Vallée (interprète), du Festival de St-Ambroise (interprète) ainsi que du Festival de la chanson de Granby (meilleure présence scénique).

Après plusieurs années à trimballer ses chansons dans différents festivals et de multiples scènes à travers le monde, l'auteur compositeur et interprète Louis-Philippe Hébert a finalement décidé de graver ses chansons sous le nom de Louphi. Son plus récent album, celui que je possède, a été produit de façon indépendante sous l'étiquette des productions Conquistador et est distribué par LOCAL distribution.

En partant, sa voix et le sens d'urgence qu'il donne à ses interprétations me fait penser au Jacques Michel du début des années 70. La comparaison s'arrête là, les musiques et les arrangements de facture pop-rock étant bien des années 2000, de même que les sujets des chansons qui gravitent autour de l'affirmation et de la quête intérieure. Louphi a écrit la majorité des chansons en collaboration avec d'autres auteurs et compositeurs, d'Europe ou du Québec, ce qui donne à son matériel une universalité dans le genre et dans la forme.

Influencé par les Zazie, David Bowie et Diane Dufresne de ce monde, il donne une dimension théâtrale à ses interprétations comme en témoigne la pochette de son disque. Une première écoute fait ressortir les arrangements arabisants de Conquistador, la guitare plus solide d'Arsenal, le texte doux-amer de Dérapage, l'intéressant jeu de mots de Mayday (M'aider), le doux violon de Grande amor, le rock accrocheur d'On ne trouve pas ailleurs, l'approche positive prônée par Le fou, etc.

En bref, Louphi semble avoir trouvé le juste milieu entre la créativité musicale et l'éclectisme des arrangements pour entourer et faire ressortir des textes intelligents et même parfois poétiques. Un album qui se laisse écouter sans longueur et qui possède des qualités évidentes. On lui souhaite de se faire entendre parmi la multitude de nouveaux albums qui sont lancés ces jours-ci. Il le mérite bien !

Il est possible d'en apprendre plus sur le travail de Louphi, ainsi que d'écouter des extraits de ses chansons en visitant son site Web officiel au www.louphi.com.

Autres reportages
Albums Année En Collection
Le monde est un caillou 2002 Non
Prophète en mon pays 2005 Oui

Lousnak

Auteure, compositrice et interprète née le 1er janvier 1967 à Beyrouth (Liban), elle arrive au Québec en 1982, après un périple qui l'aura vue résider à Londres et à Paris. De descendance arménienne mais citoyenne du monde, Lousnak est une artiste de multiples disciplines.

Elle a travaillé au "Montreal Magazine" comme assistante directrice, puis comme graphiste qui a signé les pochettes des albums de Lhasa de Sela, Fredric Gary Comeau, Yves Desrosiers et Yeszcze Raz. Elle prend des cours d'arts visuels et développe ses talents au niveau de la peinture et de la sculpture, ce qui l'amène à exposer ses oeuvres à Montréal et à New York. Vient ensuite la photographie et des expositions à Paris, Genève et bientôt Londres.

Avant de faire ce disque, Lousnak a commencé par faire revivre son héritage arménien par la danse. Elle possède une voix grave, chaude, ce qui lui permet de donner la couleur nécessaire à ces chansons qui dépeignent les douleurs et les peines de ce peuple persécuté depuis des générations.

"...son nom signifie "Petite lune" en arménien. Par sa musique et ses chansons, elle exprime l’héritage de ses racines à travers la musique. Lousnak mêle voix profonde, mélodies ancestrales, beat contemporain et rythme expérimental. Chansons traditionnelles et compositions originales s’entrecroisent pour nous familiariser avec cette musique du monde aux airs joyeux et mélancoliques. Une réalisation signée François Lalonde, co-réalisateur des albums d’Yves Desrosiers, Fredrick Gary Comeau, Yesczcé Raz et batteur de Lhasa de Sela..."

Chaque année, le 24 avril, on peut entendre Lousnak lors du spectacle commémorant le génocide arménien de 1915.
Albums Année En Collection
Lousnak 2003 Oui

Louvain, Michel

Né Michel Poulain le 12 juillet 1937, originaire de Saint-Alphonse de Thetford-Mines, il débute sa carrière en 1956 sous le nom d'André Roc. Plusieurs noms vont se succéder, de Mike Mitchell à Michel Paulin, il adopte finalement celui de Michel Louvain.

Il fait ses débuts le 13 mai 1958, lors du "Gala des Splendeurs" en interprétant "Buenas noches mi amor", et ça y est, sa carrière de vedette est lancée.

Il fait ainsi partie de la première vague de chanteurs ultra populaires des années 60. Il avait même provoqué une émeute lors d'une visite au magasin Eaton du centre-ville de Montréal. Les filles laissaient leur noms et numéros de téléphone sur la pare-brise de sa voiture, avec leur ... rouge à lêvres !

Idoles des jeunes filles dans les années 60, il sera l'idôle de leurs mères dans les années 80, aura sa propre série télévisée "De Bonne Humeur". En fait, au fil des années Michel sera très présent à la télévision. Il aura animé des séries comme "Sous le Ciel de Montréal", "Nous Les Amoureux" et "Zoom en Liberté".

Au milieu des années 80, il retrouve Pierre Lalonde et Donald Lautrec pour une série de spectacles mettant en vedette les "3 L" de la chanson.

Parmi ses grands succès, notons la fameuse "Dame en Bleu", "Lison", "Louise", "Sylvie", "Aye Mourir Pour Toi", "Un Certain Sourire" et plusieurs autres. C'était l'époque où les prénoms féminins trônaient dans les titres de chansons.

Michel fait toujours de la scène en 2002 où il prévoit donner une cinquantaine de spectacles. A l'automne 2002, il est en spectacle à l'Auberge de la Calèche de Sainte-Agathe.
Albums Année En Collection
Graffiti Kébec - Album Triple 1979 Oui
25 Ans (1957-1982) 1982 Oui

Luc et Lise

(voir Les Alexandrins)

Lucas, Stéphane

Interprète et comédien, Stéphane s'est fait connaître du public à titre de boxeur puisqu’il fut champion et vice champion de France pendant deux années consécutives. Au même moment, il prend des cours d’art dramatique et, remarqué pour son talent de comédien, il commence une carrière au cinéma, ce qui lui a permis de travailler avec Roger Vadim. On le verra aussi à la télévision et il mènera en parallèle une carrière de mannequin. Il participe aux auditions de la comédie musicale Les dix Commandements dirigé par Pascal Obispo et suite aux commentaires positifs de ce dernier, il entreprend un travail intensif de 5 ans avec des professeurs réputés.

Il réalise que le meilleur moyen de s’exprimer est chanson comme les Jacques Brel, Charles Aznavour et Diane Dufresne l'ont fait avant lui. Il participe à la comédie musicale Grain de ciel à Paris et commence à se produire comme chanteur solo. En 2002, il s'installe à Montréal, considérant le Québec comme un endroit dynamique et fertile pour la chanson française. En plus de collaborer avec de talentueux auteurs compositeurs français comme Jean-Marie Moreau (Natasha St-Pierre, Diane Tell), il s'entoure aussi de collaborateurs québécois chevronnés tels les Michel Rivard, Edgar Bori et Jérôme Minière.

A l'automne 2006, il présente un spectacle au Studio Théâtre de la Place des Arts devant un public qui y découvre son matériel original présenté pour la première fois. En 2009, il lance un CD hommage à Serge Gainsbourg (Sur les Elles de Gainsbourg) sur lequel il offre de nombreux duos avec des comédiennes et chanteuses connues, notamment la regrettée Nelly Arcan. L'album a été réalisé en collaboration avec le concours de Julie Salvador qui y participe aussi en tant qu'interprète.
Albums Année En Collection
Sur les Elles de Gainsbourg 2009 Oui

Ludger

Auteur, compositeur et interprète originaire de Sept-Îles, son nom complet est Karl-Ludger Chiasson. Il a travaillé au sein de plusieurs formations de la Côte Nord, tout en travaillant ses propres chansons depuis le milieu des années 90. Influencé par des artistes comme Jean Leloup, Dédé Fortin (Les Colocs), Fred Fortin, Mononc' Serge et autres créateurs qui repoussent les limites musicales du Québec, il crée lui aussi un univers différent, alliant le punk, le yéyé, le hardcore, le funk, le hip hop, le surf et autres styles musicaux.

Avec Ludger, les limites n'existent pas, que ce soit dans les textes ou dans la musique, certaines peuvent lui venir rapidement en grattant sa guitare, d'autres peuvent prendre des jours, voire des semaines à travailler des loops ou des scratchs sur son ordinateur pour trouver le bon groove qui deviendra la ligne directrice de la chanson.

Sa musique se veut un croisement entre un rock moderne et des éléments électroniques, sans sombrer dans la facilité, il doit sentir la ligne musicale et va toujours chercher à l'amener aussi loin qu'il le peut, tout en lui gardant un côté mélodique et accrocheur.

En général, les chansons de l'album traitent de sujets qui le préoccupent au jour le jour, la société, les gens, l'amour, tout ce qu'il touche peut devenir prétexte à une chanson. Parmi ses préférées, il aime bien le côté dénonciateur de Shefferville, ou celui plus "Gino" de Caliméro Camaro.

Ludger s'est fait remarquer en 2001 alors qu'il remportait le concours Polliwog avec, comme musiciens, des amis originaires du même coin de pays et qui devaient éventuellement former le groupe Karkwa. C'est justement Louis-Jean Cormier, leader de Karkwa, qui a travaillé à la réalisation de l'album avec Ludger.

Pour son premier album lancé au début 2004, il a choisi une façon non-conventionnelle de le présenter aux représentants des médias. C'est lors d'une ballade en voiture avec chauffeur, et son album qui joue dans les haut-parleurs, qu'il rencontre donc les gens de la presse et qu'il explique le cheminement qui a mené à ce disque. Certaines chansons qu'il transporte avec lui depuis plusieurs années, d'autres beaucoup plus récentes, une seule ligne directrice, celle d'être "Ouvert au boutte" comme le dit le titre de l'album.

Reportages QuebecPop
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Ouvert au boutte 2004 Oui
Le motel des astronautes 2007 Oui
Michel Parent