Reportage
Vendredi le 21 mai 2004
Martine Vaillancourt à la Place des Arts

Elle n'est pas encore connue du grand public mais pour ceux qui, comme moi, ont eu l'occasion de voir cette talentueuse jeune femme sur la scène du Studio Théâtre de la Place des Arts, elle a offert tout un spectacle. Puisant dans les chansons de son premier album éponyme sorti à l'automne 2003, Martine Vaillancourt nous a séduits avec sa voix forte et vibrante, ses textes à la fois terre-à-terre et poétiques.

Parmi ses propres chansons, elle nous a fait Des prétextes pour boire, Des horreurs (la chanson qui lui a valu de se rendre en demi-finale du Festival de Granby), Ego, PMS, Ste-Do, A tous les marins, etc. Il y a beaucoup de passion dans l'interprétation de Martine, une belle présence scénique et un brin de folie pour enrober le tout.

Grande admiratrice de Richard Desjardins, plusieurs de ses chansons épousent la forme et le fond de l'oeuvre du chanteur Abitibien. Elle en profite même pour offrir deux "covers" de Desjardins, soit Tu m'aimes-tu ? et Phénoménale Philomène. Parmi les autres artistes dont elle nous a offert quelques chansons, il y a Eric Lapointe (Mon ange), Raymond Berthiaume (Parle plus bas), Michel Fugain (Une belle histoire), Jean-Pierre Ferland (Une chance qu'on ç'a) et Plume Latraverse (Moutonoir et Tango Pital).

En plus de la présence aux claviers du pianiste José Monast, elle s'accompagne elle-même à la guitare ce qui donne un trio claviers, guitare, voix tout à fait envoûtant. Une autre belle découverte de la série Hydro Québec organisée par la SACEF et son directeur François Guy.


Pour en savoir plus
Avec son frère Marc pour une toune de Plume Avec son conjoint, le pianiste José Monast

Reportage - Vendredi le 29 avril 2005
Martine Vaillancourt - Le spectacle PMS
Au Studio Théâtre de la Place des Arts


Magnifique Martine, des textes et des musiques qui lui collent à la peau !
Martine Vaillancourt était de retour au Studio-Théâtre ce vendredi soir pour nous présenter son excellent spectacle intitulé PMS. Victime d'une mauvaise grippe, sa voix avait un petit côté rauque qui n'était pas sans charme et qui se prêtait bien à certaines de ses chansons plus rock que les autres.

Accompagnée de l'homme qui partage sa vie, José Monast aux claviers et aux percussions, Martine a livré une solide performance avec des chansons comme Ca va ben aller (une prémonition en début de spectacle), PMS, Ste-Do (toujours aussi magique), Des prétextes, Ego, Des horreurs (qui lui a valu de chaleureux applaudissements tellement elle y met du coeur), Rester Debout, J'pourrai pas m'en passer, Maudit trafic, et plusieurs autres.

Martine sait si bien traduire notre quotidien dans ses chansons, les nouvelles dans le journal du matin, le combat avec le trafic, l'alcool ou le problème à joindre les deux bouts. Elle leur ajoute le défi de ses rôles de mère, d'amante et d'épouse à la fois, toujours avec beaucoup d'énergie et des musiques accrocheuses qui leur donnent un goût de "revenez-y".

En deuxième partie, elle reprend le seul "cover" de son spectacle, une dynamique reprise de la chanson Phénoménale Philomène de l'unique Richard Desjardins. On y découvre le petit côté théâtral de Martine qui s'y retrouve tout à fait sans son élément. Un moment fort !..

Toujours à l'affût de nouveaux sujets, Martine nous a aussi offert quelques nouvelles chansons, La picoche, A quoi ça sert, Cashez-moi, Les baisers et Vers l'amour. Une autre excellente soirée en compagnie d'une chaleureuse auteure, compositrice et interprète.
José Monast aux claviers et percussions, Martine aux guitares


Michel Parent