Festival en Chanson de Petite Vallée
Année 2019 - 37ème édition


Pour les années précédentes:
2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017 - 2018


Les chansonneurs de la Destination Chanson Fleuve

Alex Météore, Étienne Coppée, Alice Animal, Simon Kearney, Mélodie Spear (en arrière de Simon), Ariane Roy, Tom Chicoine et Antoine Aspirine

Vendredi le 28 juin
Les Chansonneurs

Outre les spectacles mettant en vedette de grands artistes de la chanson québécoise, l'une des forces du Festival en Chanson c'est de proposer un florilège de jeunes artistes originaux, sélectionnés selon leurs talents respectifs afin de présenter leur matériel lors de nombreux spectacles à travers la province. Avec des résidences assurées par des arrimeurs chevronnés, ces artistes peuvent ainsi voir leur talent s'épanouir en quelques semaines seulement et le point culminant de tout ce travail c'est de se présenter sous le chapiteau de Petite Vallée devant un public avide de découvertes et prêt à les accueillir dans la grande famille du Festival.

C'est de cette façon que l'on a vu naitre les carrières de Daniel Boucher, Stéphanie Boulay, Patrice Michaud, Gaële, Lisa Leblanc, Émile Proulx-Cloutier et tellement d'autres qui ont fait la renommée de ce magnifique festival qui œuvre dans le domaine depuis 1983...

Cette année ne fait pas exception et pour avoir eu l'occasion de voir et d'entendre les chansonneurs il y a quelques semaines à Montréal, puis aujourd'hui à Petite Vallée, je peux voir l'évolution dans leur jeu, leur complicité et l'éclosion de leur art. De la mise en scène au crescendo de leur propos, on a encore droit cette année à une sélection relevée et inspirée. Voici donc nos chansonneurs en photos! 
 
Mélodie Spear
Mélodie Spear, Tom Chicoine et Alex Météore

Ariane Roy et Étienne Coppée

Antoine Aspirine et Simon Kearney

Alice Animal

Vendredi le 28 juin
Nous on aime la musique country


Guylaine FournierC'était un gros et magnifique défi, relevé de mains de maitre(sse) par Guylaine Fournier, monter un spectacle rendant hommage à la musique country. Déjà le champs est vaste, aussi large que les grands espaces nord-américains arpentés par les cowboys d'hier et d'aujourd'hui, il fallait choisir des chansons qui sauraient rejoindre les gens dans ce qu'il ont de plus profond et les y marquer au fer rouge! Eh bien c'est parfaitement réussi en commençant par la chanson d'ouverture, Quelque chose de Tennessee, sur laquelle ce sont installés les quelques 100 choristes qui allaient nous pousser la chanson pour les deux prochaines heures (et plus).

En puisant dans le répertoire des Kenny Rogers, Dolly Parton, Johnny Cash et autres américains, puis dans celui plus près de nous de la Famille Daraîche, de Michel Rivard (oui oui), de Patrick Norman, de Zachary Richard et d'autres dont j'oublie le nom, ils nous ont chanté l'amour et les grands espaces, et nous avons chanté avec eux! Entre les pas chorégraphiés des danseurs et danseuses fort élégants(es), des solos qui faisaient frissonner la foule (complètement subjuguée), et l'apparition surprise du passeur Patrice Michaud qui avait justement une pièce apparentée dans sa besace de créateur, l'ambiance était à la fête sous le grand chapiteau!

Pour clore les deux parties, la grande vedette country du Québec actuel, Guylaine Tanguay nous a lancé quelques unes des meilleures pièces de son répertoire et nous a même fait "yodler" un petit brin. Très appréciée du public, elle a rendu hommage au Festival et à ses artisans pour tout le travail accompli et l'organisation de cette soirée toute à l'honneur de ce genre musical. Bravo!




Guylaine Tanguay

Patrice Michaud

Guylaine Tanguay

Les deux Guylaine, Tanguay et Fournier!

Samedi le 29 juin
Les Chansons Rassembleuses, "Nikamu Mamuitun"

C'était un rêve prémonitoire du grand manitou du festival Alan Côté, organiser une rencontre entre des artistes autochtones et allochtones pour tisser des liens musicaux qui sont devenus des liens d'amitié presque familiaux. Les participants ont monté ce spectacle avec l'aide des arrimeurs Florent Vollant, Guillaume Arsenault, Réjean Bouchard et Marc Déry, le présentant à quelques reprises déjà au Festival Innu Nikamu de Maliotenam ainsi qu'au Festival en Chanson de Petite Vallée.

Avec la réception qu'ils ont connue, j'espère qu'une tournée beaucoup plus longue sera organisée puisque le message est universel et frappe en plein cœur. Les participants sont  Ivan Boivin (Atikamekw), Scott-Pien Picard, Matiu et Karen Pinette-Fontaine (Innus), Chloé Lacasse, Marcie, Joëlle Saint-Pierre et Cédrick St-Onge (allochtones). Leurs divergences les rassemblent, la musique étant universelle, leur connivence faisant place à des tableaux vivants où la chanson virevolte entre les langues de chacun et chacune.

C'est avec une salle comble et comblée que le contact s'est établi, Florent Vollant est possiblement le lien le plus fort que le Québec a connu avec le peuple Innu, musicalement parlant, et ce respect inconditionnel s'est traduit par une forte dose d'amour cet après-midi alors qu'il a accompagné ses protégé sur scène, pas nécessairement prêt à passer le flambeau, mais démontrant son aptitude à propulser des jeunes de talent pour continuer à construire des ponts entre nos communautés. Un moment touchant à bien des égards!


Florent Vollant (au centre)

Marcie

Joëlle St-Pierre

Réjean Bouchard, guitariste surnommé "Le poésicien des notes"

Samedi le 29 juin
Patrice Michaud et les Majestiques

Il y a onze ans, on le découvrait comme participant, faisant partie de la première fournée de chansonneurs lors du renouvèlement de la formule en 2008. Dans le même groupe, on retrouvait Stéphanie Boulay qui forme maintenant un duo de feu avec sa sœur Mélanie (Les Sœurs Boulay) et Geneviève Morissette qui fait un tabac en France avec son style éclaté et énergique. C'est dire à quel point un passage à Petite Vallée peut servir de véritable rampe de lancement pour une carrière durable en chanson francophone.

Il nous revient cette année à titre de passeur (anciennement parrain) du festival, un titre qui lui sied tellement bien qu'il sera difficile de faire mieux dans le futur. Patrice est originaire de Cap Chat en Gaspésie, il est dans son patelin, c'est le public de la première heure qui est là pour le recevoir, il est charismatique, raconteur, troublant, troublé, il parle au monde, SON monde qui s'est déplacé en grand ce soir, plus de mille personnes sous l'immense chapiteau Québécor, fallait le faire. Au devant de la scène, des dizaines d'enfants qui le chantaient sur la même scène il y a quelques jours à peine, un autre grande vague d'amour qui l'a subjugué et dont il se remet à peine!

Le public chante ses chansons avec lui, Mécaniques générales, Je cours après Marie, Julie revient Julie s'en va, et autres pièces de son répertoire, même quad il revient avec ses Majestiques et nous lance des succès d'hier, on le suit dans tous les racoins, on écoute tous les mots et on surfe sur les grandes marées gaspésiennes!

On l'a dit et on le redira, "C'est le passeur parfait" pour le Festival !


Avec Simon Kearney, chansonneur

En rappel, voici les Majestiques!
Guillaume Rochon (clavier), Simon Pedneault (guitare), Marc Chartrain (batterie) et Mark Hébert (basse)

Communiqué final du Festival
Les derniers accords viennent à peine de se faire entendre que nous pouvons tirer un bilan positif de la 37e édition du Festival en chanson de Petite-Vallée. Les amoureux de la musique ont été au rendez-vous ; au total, ce sont plus de 15 000 visiteurs provenant des quatre coins du Québec et plus loin encore qui ont sillonné les routes de la Gaspésie afin de venir applaudir la cinquantaine d'artistes et de groupes à l'affiche. Année de tous les records pour l'événement, qui en plus d'avoir accueilli un nombre jamais inégalé de festivaliers, a vu 6 de ses spectacles faire salle comble et ses revenus de billetterie augmenter de 38% par rapport à la dernière édition.

« Le Festival en chanson, c’est une histoire de famille, c’est des rencontres, c’est des découvertes. C’est un amour de la Gaspésie, de la musique d’ici. C’est toujours réconfortant de voir grandir le Festival créé par notre communauté il y a 37 ans. Les dernières années n’ont pas été les plus faciles mais grâce à la mobilisation extraordinaire des festivaliers, de nos 200 bénévoles et de nos quelque 100 employés, nous naviguons à travers cette période transitoire plus aisément et nous nous rapprochons tranquillement de la reconstruction de notre quartier général, le Théâtre de la Vieille Forge, prévue pour 2021. » - Alan Côté, directeur général et artistique

ACCOMPAGNER LA RELÈVE MUSICALE
Encore cette année, le programme « Destination Chanson Fleuve » présenté par La Fabrique culturelle a permis à mettre en lumière une sélection d’auteurs-compositeurs-interprètes émergents. Cette relève musicale forte est composée des chansonneurs Alex Météore, Antoine Aspirine, Alice Animal, Ariane Roy, Marcel Coppée, Tom Chicoine, Mélodie Spear et Simon Kearney.
Des prix et bourses ont été distribués aux chansonneurs, comme autant d'encouragement à poursuivre leur chemin dans l'univers de la chanson :
• Prix ROSEQ : Ariane Roy
• Prix Belle et Bum Télé-Québec : Mélodie Spear
• Prix de la Tournée Découverte : Tom Chicoine
• Prix Train-Théâtre / Aah! Les Déferlantes de Portes-lès-Valence : Étienne Coppée
• Prix du Vieux Bureau de poste de Lévis : Antoine Aspirine
• Prix SACEF / Week-end de la chanson Québecor : Antoine Aspirine
• Prix de la relève Maison Félix-Leclerc : Tom Chicoine
• Prix pistage radio Nat Corbeil : Mélodie Spear
• Prix Ville Notre-Dame-des-Prairies : Alex Météore
• Prix Guitare Boucher : Alice Animal
• Prix du public Hydro-Québec : Étienne Coppée
• Prix Chanson canon Sirius XM : Mélodie Spear pour « Rester jeune »
• Prix Audace Desjardins : Alex Météore
• Prix Pauline-Julien du CALQ pour la prise de parole et l’engagement : Ariane Roy
• Prix UDA pour le charisme et la présence sur scène : Simon Kearney
• Prix Québecor pour l’utilisation de la langue française : Étienne Coppée
• Prix Enregistrement studio Sirius XM : Mélodie Spear

Textes et photos: Michel Parent