Richard Pelland


Dimanche le 15 juillet 2007
Au Bistro Double Dose


Un moment d'intensité
Il est de cette génération d'auteurs compositeurs dont les chansons sont plus connues que son visage, étant chanté par les Martin Deschamps, Dany Bédar, Annie Villeneuve, La chicane, et combien d'autres. Que ce soit seul sur scène comme le mois dernier au Petit Medley, ou entouré de ses musiciens comme ce soir au Double Dose, Richard nous offre une bonne dose d'intensité quand il nous raconte des parcelles de sa vie en chansons.

Que ce soit au sujet de l'amour (Toé, Isabelle chanson, Ou tu m'aimes...) ou avec chansons plus engagées (China,...), le traitement que Richard fait de ses sujets possède toujours cette touche personnelle qui démarque son travail de celui des autres. On sent toujours une fragilité, celle de l'adolescent devenu homme et qui cherche des explications aux peines d'amour comme aux peines de la société.

Je le disais il y a trois ans, je le redis encore puisque je ne trouve pas de terme plus juste pour décrire le sentiment que j'ai quand j'écoute le matériel de cet artiste, l'authenticité ! Il sait mieux que quiconque mettre en mots des situations qu'on a tous vécues, des questions que l'on s'est tous posées. Il le fait avec humour parfois, avec tendresse la majeure partie du temps, et de plus les musiques sont accrocheuses avec plein de trouvailles au niveau des arrangements. Un artiste qui mérite définitivement que l'on mette un visage sur d'aussi belles chansons !

Entouré de ses trois sympathiques musiciens

Samedi le 3 avril 2004
Au studio théâtre de la Place des Arts


Je pense qu'il n'y a qu'un mot pour décrire la prestation de Richard Pelland... authentique ! Parfois c'est un rocker, parfois c'est un folk singer, mais on sent toujours qu'il est lui-même, qu'il touche à imbécillité du monde ou aux problèmes de coeur. C'est la troisième fois que j'ai l'occasion de voir Richard sur scène et chaque fois, son public lui est acquis. Les gens de Joliette avaient même nolisé un autobus pour venir le voir en groupe, lui qui est natif de la région de Lanaudière.

En plus d'Isabelle chanson qu'il a faite avec l'aide de Boom Desjardins, il a repris des chansons qu'il avait passées à d'autres, A tous les dimanches (La Chicane) et Mon chien est mort (Martin Deschamps). Au delà de ces covers de lui-même finalement, il nous a fait plaisir avec les chansons de son premier album, Toé et son magnifique violoncelle, Qu'est-ce que la mondialisation, un anti-hommage à W Bush, Passe par chez nous, Tout est normal, Le monde a tout vu d'in vues, etc.

Lui-même à la guitare, Richard était entouré de 5 musiciens sur la petite scène du Studio Théâtre, soit Sophie Desrosiers au violoncelle, Steve Cournoyer à la batterie et aux percussions, Hugo Labelle à la basse, Serge Fortin à la guitare et Jean-Fred Lizotte au violon.

Richard Pelland, un être authentique et un artiste qu'il fait bon connaître !


Michel Parent