Patrick Olafson


Mardi le 11 décembre 2007
A la Butte Saint-Jacques


Lancement de l'album Patrick Olafson chante Michel Legrand
Depuis aussi longtemps qu'il se souvient, la musique de Michel Legrand l'a accompagné. Pour lui rendre hommage, il a monté un spectacle en hommage à cet auteur compositeur et, dans le but de promouvoir son matériel, avait décidé d'enregistrer un album démo. Le projet avançant, la qualité du matériel enregistré à la Boutique de son de Montréal était impressionnante et Patrick a choisi d'aller de l'avant et d'enregistrer un album complet des chansons de Legrand.

C'est donc ce soir que Patrick, toujours accompagné du fidèle Marc-André Cuierrier, présentait son tout nouveau CD au public de la Butte Saint-Jacques. Au menu, une demi douzaine de chansons tirées de l'album, en version piano-voix. Un peu de mise en scène était de mise, puisque Legrand a composé beaucoup de chansons pour des films ou des comédies musicales, dont la très connue Les parapluies de Cherbourg (texte d'Eddy Marnay), Les moulins de mon coeur et de nombreux classiques du patrimoine français et anglais.

La voix de Patrick possède une belle couleur et est dotée d'une limpidité qui la rend très reconnaissable. C'est lors du spectacle musical (et album) Un rendez-vous dans l'irréel que j'ai eu l'occasion d'entendre Patrick pour la première fois et je dois dire que sa prestation y était remarquable (comme les 5 autres créateurs qui en faisaient partie). C'est un beau cadeau que de maintenant pouvoir l'entendre sur disque.

Pour en apprendre plus sur la carrière de Patrick, les spectacles à venir (mai 2008 à la Place des Arts) et les points de vente de l'album, vous pouvez visiter le site Internet de Patrick au www.PatrickOlafson.com.
Un peu de mise en scène pour établir l'univers de Michel Legrand

Patrick est bien appuyé par le pianiste Marc-André Cuierrier

La pochette de l'album

Vendredi le 1er avril 2005
Spectacle à la PDA



L'excellent interprète Patrick Olafson était en spectacle ce soir au Studio Théâtre de la PDA, histoire de nous offrir un tour d'horizon de l'oeuvre de Michel Legrand. Ce dernier a composé pour des comédies musicales ainsi que plusieurs musiques de films, notamment Les parapluies de Cherbourg, Les uns les autres, Yentl, Les demoiselles de Rochefort, Peau d'Âne, etc. Il a joué avec les plus grands, de Barbra Streisand à Miles Davis, de Henri Salvador à Ginette Reno et Johanne Blouin, ce faisant, il a eu une influence importante sur la carrière de Patrick et son goût pour la musique.

Patrick profitera de la soirée pour établir quelques liens kharmiques entre lui et le grand compositeur, bien que tirés par les cheveux, on réalise rapidement la fascination qu'il porte à l'oeuvre de Legrand. Fort de sa formation théâtrale et musicale, il interprète les chansons du maître avec une passion et une voix hors de l'ordinaire. On savait que Patrick possédait une voix puissante, il nous l'avait prouvé lors de précédents spectacles, tout comme au sein du collectif du Rendez-vous dans l'irréel et du spectacle musical Le Petit Prince, on n'est donc pas surpris qu'il nous serve une performance à la fois puissante et toute en couleur.

Pour le spectacle, Patrick s'est entouré d'Eric Breton aux percussions, de François Marion à la basse et à la contrebasse, ainsi que de Marc-André Cuierrier à la direction musicale, au piano, à la flûte et à l'accordéon. Notons aussi l'assistance d'Hélène Major comme conseillère artistique et sa présence sur scène pour quelques duos bien sentis avec Patrick. Hélène est aussi une grande fan de Michel Legrand et a fait partie du spectacle musical Les parapluies de Cherbourg où elle a eu l'occasion de rencontrer le fameux compositeur.

Vous pouvez en savoir plus sur Patrick en visitant le www.patrickolafson.com
Le pianiste, accordéoniste et flûtiste
Marc-André Cuierrier...
... laisse sa place à Patrick le temps de
quelques chansons

Un beau duo avec Hélène Major

Spectacle à la Place des Arts
Samedi le 24 avril 2004

Le lendemain de sa compagne du Rendez-vous dans l'irréel (Céline Faucher), Patrick prenait lui aussi possession de la scène du Café théâtre de la Place des Arts. Devant une salle comble (et comblée), il a démontré la force de son talent d'interprète de même qu'une partie de son bagage de comédien.

Bien que nerveux pour son premier spectacle en solo, il a réussi à dérider la foule en plusieurs occasions comme lors de la présentation de la pièce Baiâo do acordar qu'il a faite en portugais.

Accompagné de Marc André Cuierrier au piano et à la flûte, il s'est lui-même assis au piano le temps d'une chanson. Parmi celles-ci, des coups de coeur de l'interprète comme Mon amour (Nilda Fernandez), Les journalistes (Jean-Pierre Ferland), Celui-là (Eddie Marnay), Avant de m'assagir (Ferland), A bout de souffle (Claude Nougaro), etc, mais aussi des créations mettant de l'avant des textes et parfois des musiques de Patrick comme J'arrive, Exil, Envole-toi, Au dessus de moi et Elle dort.

Patrick possède une voix hors de l'ordinaire, pas étonnant que Louis St-André et Michel April l'aient choisi pour l'aventure du Rendez-Vous dans l'Irréel dont il a repris la chanson titre pendant le rappel. Soulignons que cette chanson lui a été offerte par Georges Moustaki lui-même, la chanson ayant été écrite pour Edith Piaf peu de temps avant sa mort.

Une belle soirée offerte avec émotions et sensibilité.


Michel Parent