Mercredi le 6 octobre 2004
Lancement de disque
Muna Mingole - Dipita

Chaleur et exotisme, voici comment on pourrait décrire la jeune chanteuse camerounaise Muna Mingole, qui se fait aussi surnommer la Flamme bleue du Cameroun!

Auteure, compositrice et interprète, la très sympathique Muna nous offre un tour de chant tout en mouvements. La voix est chaude, le coeur est à la gaieté. Le spectacle est une ode à la grâce, et le corps exprime les rythmes et la sérénité sur des airs de makossa, de bikutsi et autres musiques d'origines africaines. Pour un surcroît d'exotisme, Muna Mingole chante ses textes en douala, le dialecte de ses ancêtres originaires du Cameroun, auquel elle intègre tantôt le français, tantôt l'anglais.

Elle présentait donc la majorité des chansons de son premier album sur la scène du Lion D'Or ce soir, devant une foule multi-ethnique réunie sous un seul dessein, découvrir toutes les couleurs et les rythmes de cette dynamique artiste. L'album s'intitule Dipita, on y reconnaît un vent qui souffle l'espoir, l'amour, la gaieté et la vie.
Le chant et la danse ne font qu'un... Avec le sympathique humoriste Michel Mpambara

Reportage
Muna Mingole à la Maison de la Culture P.A.T.
Samedi le 16 avril 2005


La "Flamme bleue du Cameroun" charme par sa sensibilité et sa joie de vivre
Un charisme indéniable
La danse dans la peau

C'est dans le cadre du 15e anniversaire de Musique Multi Montréal, que j'ai eu l'occasion de revoir l'énergique Muna Mingole en spectacle, tout en visitant pour la première fois la charmante Maison de la Culture de Pointe aux Trembles. Le spectacle mettait en vedette les chansons du premier album de Muna, intitulé Dipita, et paru l'automne dernier.

Assister à un spectacle de Muna c'est faire un voyage sur les ailes d'ambiances africaines. C'est un festin pour les sens, l'ouïe évidemment mais aussi l'oeil puisque les costumes colorés et les danses traditionnelles font autant partie de l'ensemble que les chansons elles-mêmes.

Ce soir, histoire de nous faire passer un bon moment dans de pures ambiances africaines, Muna a fait appel à des musiciens originaires de ce continent dont Mylène Otou (Cameroun: choeurs), Guy Langue (Cameroun: basse), Dominik Donka (Ghana: percussions), David Mobio (Côte d'Ivoire: claviers) et Elidjo Mpati (République Démocratique du Congo: guitare). Il faut aussi compter un cousin d'Amérique, soit Réginald Dantiste (Haïti: batterie).

Quoi de mieux pour célébrer l'arrivée du printemps qu'un spectacle plein de chaleur et de rythmes camerounais dont le makossa et le bikutsi, un spectacle qui englobe aussi des sonorités sénégalaises, fusionnant au passage le jazz et les influences d'Afrique du Sud.

Celle que l'on appelle affectueusement la flamme bleue du Cameroun est une auteure, compositrice et interprète de grand talent. Sa voix est charmante avec ce petit accent d'outre-mer. Elle chante en français, en anglais et en douala, la langue de ses origines. Parmi ses chansons, on compte Sesa longue, Petite fille, Hommage, Village, Afrika, Mumi et plusieurs autres. Elle n'hésite pas à faire participer la foule et certaines personnes descendent même sur scène pour danser avec elle... pas toujours avec la même habileté technique que cette danseuse de carrière, mais avec beaucoup de plaisir et de bonheur.

Muna sera sur scène à Québec, les 21 avril et 2 mai et à Gatineau le 30 avril prochains, allez-y découvrir une artiste chaleureuse et généreuse ! Pour plus d'informations, visitez le www.munamingole.com.
La passion des origines Avec sa choriste, la jolie Mylène Outou

Rythmes et couleurs de l'Afrique: Muna Mingole !


Michel Parent