Paule Magnan


Dimanche le 12 août 2007
Soirée QuebecPop au Double Dose


De belles émotions et du rock jouissif, un mélange unique !

La guitariste et auteure compositrice Paule Magnan était de passage au Bistro Double Dose ce soir, alors que le charmant café allait être le théâtre de la prestation la plus rock de son histoire. Avec l'aide de ses excellents musiciens Jean-Benoît Lasanté (guitares), Sylvain Bertrand (basse & percussions) et Maxime Lalanne (batterie & percussions), Paule a fait vibrer ses guitares électriques en proposant la majorité des pièces de son excellent premier album, intitulé Les Machines.

L'avantage de la prestation devant public c'est qu'elle a l'occasion de présenter les chansons et de les mettre dans leur contexte. Des Décorettes à la Ville Fantôme, de Dr. Spoil à Coalition, on en apprend plus sur la condition de musicienne professionnelle quand des artistes internationaux sont réticents à se faire accompagner par une femme guitariste, où lorsque la vie de tournée les emmène loin de toute civilisation.

Pour en revenir à la musicienne, Paule sait manier la six cordes sans aucune limite. Elle forme un duo exceptionnel avec JB qui a lui aussi travaillé avec des artistes fort connus. J'ai même la certitude que le plaisir est fort différent quand les deux peuvent se permettre de dialoguer par guitares interposées et d'y aller de solos impromptus, sans vraiment être limités par le matériel d'un artiste qu'ils accompagnent. Le plaisir est palpable, les clins d'oeil suffisants pour partir dans un duo d'enfer qui amène des sourires sans réserve aux spectateurs présents.

Bien que les guitares soient l'élément principal de leur prestation, il ne faut pas oublier la présence de la section rythmique avec Maxime aux percussions et Sylvain à la basse. Deux autres musiciens de fort calibre qui savent coller à la folie des deux premiers, Sylvain troquant à l'occasion sa basse pour un tambour de style djembe.

Outre le matériel original de Paule, le groupe a aussi joué quelques pièces qui s'emboîtent très bien à leur répertoire, notamment Marcia Baila des Rita Mitsouko et While my guitar gently weeps d'un groupe obscur appelé Les Beatles. Avec des fous rires contagieux, des riffs emballants et des musiciens forts sympathiques, la soirée a paru trop courte malgré une généreuse prestation de près de 2h30.

C'est à suivre !
Avec Jean-Benoît et Sylvain, de belles complicités

Mardi le 3 mai 2005 - Lancement de disque
Les machines

Elle a un physique de jeune première mais il faut se méfier puisqu'elle manie la guitare comme une virtuose du rock, solide et sans compromis. Après avoir fait partie du groupe (presque métal) TSPC dans les années 90, Paule avait pris un tournant plus pop-rock notamment lors des spectacles où elle accompagnait Dan Bigras ou les émission de télé qu'elle a fait avec Normand Brathwaite.

Cette fois, elle se lance en solo et prend l'avant scène, munie de ses nombreuses guitares et avec l'aide de plusieurs amis musiciens qu'elle a enrôlés pour jouer sur son album. On y retrouve Jean-François Lemieux (aussi un ex de TSPC), Rémy Malo et Patrick Lavergne aux basses, Francis Filion et Alain Bergé à la batterie, Guy Dubuc aux claviers ainsi que Marie-Josée Frigon au saxophone, L'album est composé de 10 pièces, toutes des créations paroles et musique de Paule Magnan sauf Big in temper (avec l'aide de Anouk Bélanger) et Frankiecan (avec l'aide de Jean-François Lemieux).

Outre les pièces déjà nommées, on retrouve Les machines, la chanson-titre, qui est une dénonciation du conformisme et des "machines" à profit, Les décorettes (sur la liberté d'expression), Coalition (pour un monde plus libre), Pride and madness (un rock d'influence punk) et plusieurs autres.

Paule s'en donne à coeur joie à la guitare, cet album est son bébé et elle n'y a fait aucun compromis, divers styles s'y confondent et c'est voulu comme ça. Du rock pur et dur aux ambiances psychédéliques et même envoûtantes, elle tire toujours son épingle du jeu à la guitare et la voix est, ma foi, fort agréable pour appuyer des textes accrocheurs et intéressants.

Pour en savoir plus et écouter des extraits, visitez son Site Web officiel.

Paule a reçu l'appui de Normand Brathwaite avec qui elle a travaillé plusieurs années,
notamment à l'émission Fun Noir

Une fort jolie pochette


Michel Parent