Spectacle: vendredi le 21 novembre 2003
Nathalie Lavoie au Kola Note

Difficile de résister à un show quand c'est la belle Nathalie qui en prend le contrôle pour nous offrir toute sa fougue, son énergie et son amour du bon rock and roll.

En plus de faire ses propres chansons, extraites de son premier album éponyme, elle donne le ton avec des classiques du genre comme Ce soir on danse à Naziland (popularisée par Nanette Workman), Illégal (chantée par Marjo alors membre du groupe Corbeau), J'ai vu (chantée par Muriel Moreno du groupe Niagara), Tandem (de Serge Gainsbourg, chantée par Vanessa Paradis) et Lady Marmalade (aussi de Nanette Workman).

Excellent choix puisque Nathalie peut se targuer de posséder des qualités propres à chacune de ces excellentes chanteuses. On peut retrouver en elle la bête de scène qu'était Marjo, la profondeur des textes de Niagara, la voix pleine d'émotion de Nanette Workman.

Ajoutez à cela la simplicité et l'honnêteté d'une fille qui a fait ses classes dans le métier, mettez-lui du feu dans les yeux, le même genre de feu qui lui permet de mettre ses émotions en chansons, laissez-là s'entourer de créateurs musicaux comme Yves Frulla (qui travaille avec Céline Dion) et John McGale (ex-Offenbach), et vous obtenez une petite bombe sur deux pattes.
C'est cela Nathalie Lavoie, un talent fou, un look d'enfer, une fille qui vit pour et par la musique, une étoile quoi !

Lancement du disque
Nathalie Lavoie

Mardi le 3 juin 2003

Nathalie en spectacle lors du lancement, de l'énergie, de l'émotion, un look à faire frémir et un immense bonheur de se retrouver sur scène pour offrir son nouveau matériel.
Cela fait maintenant 2 ans et demi qu'elle y travaille, à faire le choix des chansons, à écrire des textes qui lui ressemblent sur des musiques offertes par les Fred St-Gelais, Eric Collard, Michel Fradette, John McGale, Pierre Bouthiller, à écrire ses propres musiques même, et voilà que le bébé voit finalement le jour aujourd'hui.

Elle peut en être fière la belle Nathalie, l'album offre trois ballades et huit chansons rock, chacune prise séparément pourrait faire l'objet d'un extrait pour la radio. Il lui fallait choisir et c'est la chanson "Speed", écrite par Nathalie sur une musique de John McGale qui a été choisie pour ouvrir le bal.


Il y a maintenant dix ans que la jeune femme se produit de scène en scène, elle a chanté pour accompagner Jean-Marc Parent, partagé la scène avec Patrick Norman et Gabrielle Destroismaisons, participé aux Fêtes de la St-Jean à différents endroits à travers le Québec. Elle aura maintenant une superbe carte de visite pour laisser un souvenir impérissable à ses fans et ils seront nombreux.
Vers la fin de sa prestation, John McGale est venu se joindre à Nathalie pour la chanson "Pourquoi", l'une des trois ballades de l'album et aussi celle qui clôt le disque de belle façon.

La guitare acoustique de McGale accompagne la très jolie voix de Nathalie dans un duo guitare voix dépouillé de tout artifice pour laisser passer l'émotion qui s'en dégage. Un beau moment.


Pour en savoir plus sur Nathalie Lavoie
Pour visiter son site Web


Nathalie entourée de ses musiciens, John McGale (guitare), Odette Lavigne (choeurs), Francis Gélinas (gérant), Pierre Bouthiller (guitare), Christian Lafrenière (batterie), Yves Chapdelaine (claviers et guitare) et Charles Deguise (basse).


Nathalie est née à Montréal mais a vécu la majeure partie de sa vie à St-Lin (Ville des Laurentides) au nord de la métropole. Au début, c'est surtout les vacances familiales qui se passaient à la campagne, mais le père de Nathalie a décidé de s'y installer de façon permanente durant l'été de ses 11 ans. Pour elle, St-Lin c'est son patelin, imaginez lorsqu'elle a été invitée à y chanter pour les fêtes de la St-Jean en 2002, à la fois fébrile et nerveuse de performer devant les siens...

Ce n'était pas la première fois que Nathalie relevait ce genre de défi puisqu'il y a déjà 10 ans qu'elle chante avec différentes formations musicales, ayant débuté avec ceux qu'elle appelle affectueusement "groupes de garage". Tout celà pour dire que, quand elle a foulé les planches à St-Lin ce soir-là, elle bouclait la boucle et a offert tout un show à ses supporters des premiers jours.

Que de chemin parcouru depuis quelques années, elle qui rêvait de devenir professeur ou avocate, Nathalie bifurque vers la musique et en profite pour prendre des cours de chant avec Madame Lucille Dumont ainsi que Violaine Corradi qui est très reconnue pour son travail au sein du Cirque du Soleil, notamment pour les trames sonores des spectacles Dralion et Varekai pour lesquels elle a écrit paroles et musiques en plus de chanter la majorité des pièces. Pour approfondir encore plus ses connaissances musicales, Nathalie décide même d'apprendre à jouer d'un instrument et prend des cours de guitare classique.

Passionnée de musique et de chansons depuis qu'elle est toute petite, elle pouvait écouter du Olivia Newton-John et du Ozzy Osbourne, du Alice Cooper et du Led Zeppelin, du Alannah Myles et du Sass Jordan, du Pink FLoyd et du Metallica pour ne nommer que ceux-là. On peut donc quand même voir la tangente vers le rock pur et dur !

Côté québécois, on peut nommer la Bolduc (très appréciée dans les partys de famille), les Offenbach, France D'Amour, Marjo, Plume Latraverse, Nanette Workman, Isabelle Boulay, Daniel Boucher, Eric Lapointe, Caféine, etc.

Avec toutes ces influences musicales bien imbibées en elle, elle se prépare un répertoire en travaillant avec les John McGale (Offenbach, McGale et Toyo), Breen Leboeuf, Christian Riopel, Fred St-Gelais (Hépatite B.) et Eric Collard. Se voyant offrir plusieurs chansons originales en anglais, elle s'implique en écrivant les textes français pour remplacer ceux en anglais.

Elle se présente au Festival de la Chanson de Granby en 2001 où elle se rend en demi-finale au même titre qu'un certain "Wilfred" qui se présentait dans la catégorie auteur compositeur et interprète. Elle est finaliste lors du concours l'eveil musical de Bavota communications de même qu'au concours de la relève "FestiTour".

Elle fait la première partie du spectacle de Patrick Norman (à Varennes aux Jeudis de la Cité) et est notamment choisie avec son band pour accompagner Jean-Marc Parent durant un spectacle présenté devant 6000 personnes (le 22 Juin à Rivière du Loup). Le lendemain (le 23 juin) elle a chanté au Mont Tremblant pour "Rythmes Molson Dry". Pour le spectacle de St-Lin mentionné plus haut (le 24 juin), elle partageait la scène avec une autre chanteuse originaire de St-Lin, Gabrielle Destroismaisons.

Puis, ce fût de longs mois à préparer le matériel de l'album suivi des sessions de studio pour en arriver à nous offrir son premier opus.


Parlons-en justement de cet album de Nathalie, j'ai eu l'occasion d'entrendre trois extraits afin de me mettre dans l'ambiance avant le mastering final de l'album. Ma première réaction, trois "hits" ! Deux chansons dans un style rock bien solide, et une ballade comme seuls les rockeurs savent en faire.

La première que j'ai écoutée s'intitule "Je danse encore" sur une musique de Nathalie et John McGale et un texte de Nathalie qui y raconte à sa façon les aléas d'une amie qui a connu sa part de mauvaises expériences en amour mais qui fonce toujours et "danse encore"... notons les claviers d'Yves Frulla sur cette chanson, Yves qui est reconnu pour son travail avec Céline Dion.

La deuxième chanson, "J'ai toujours vécu (telle qu'elle)" est un hymne à l'indépendance féminine, reprenant le thème qui veut que chaque personne aie droit à ses propres buts même si elle chemine en couple. Il s'agit ici d'une chanson de Fred St-Gelais et D'Eric Collard.

La troisième, une musique de Christian Riopel et Andrea White sur des paroles de Christian Riopel et Nathalie, s'intitule "C'est ma vie" et possède un côté autobiographique. Il s'agit ici d'une jolie ballade très bien chantée par Nathalie.

Comme commentaire final, je peux difficilement passer sous silence la personnalité de Nathalie, très sympathique et gentille, toujours souriante, un look d'enfer, du feu dans les yeux, elle adore son métier et c'est palpable.

Elle ne cherche à copier le style de personne, bien qu'elle aie beaucoup apprécié le travail d'une Nanette Workman ou d'une Marjo dans sa jeunesse, elle souhaite que les gens reconnaîtront maintenant le style "Nathalie Lavoie".

C'est sur une scène que Nathalie peut donner sa pleine mesure, et pour elle ses musiciens sont très importants. En spectacle, elle est accompagnée de Pete Bouthiller (guitare électrique), Yves Chapdelaine (claviers et guitares), Charles Deguise (basse) et Chris Lafrenière (batterie).

2003 - NATHALIE LAVOIE

Voici donc la pochette de l'album quelques semaines avant sa parution. En cliquant sur le titre des chansons, pour pourrez entendre un extrait d'environ une minute.
J'ajouterai le titre de toutes les chansons lorsqu'ils seront disponibles.



Vous pouvez voir quelques extraits vidéos en visitant le site de Nathalie au www.NathalieLavoie.com

Merci à Nathalie, son gérant Francis Gélinas et sa relationniste Isabelle Bergeron pour leur gentille collaboration à ce reportage

Michel Parent