Lancement de disque
Eric Lapointe - Coupable
Mercredi le 17 novembre 2004


Visiblement soulagé, Eric a gentiment
signé plusieurs autographes pour ses fans


Prise deux pour le rocker Eric Lapointe qui se faisait plaisir en lançant pour de vrai son tout nouvel album intitulé Coupable. On se rappellera qu'Eric n'avait pas vraiment pu apprécier à sa juste valeur (son public non plus) le premier lancement qui s'était fait dans la tourmente, situation dont il n'était absolument pas responsable.

Visiblement plus à l'aise que lors du premier événement, Eric est monté sur scène en pleine possession de ses moyens, histoire de faire quelques extraits de l'album, des chansons passablement rock et bien appuyées par ses musiciens.

Eric a écrit plusieurs textes sur ce nouvel album incluant la majorité des musiques. Il a obtenu la collaboration de Jamil (Bartendresse) et Michel Rivard (Crime) en plus de reprendre les chansons Si je savais parler aux femmes (Jean-Pierre Ferland) qu'il avait déjà enregistrée sur l'album des Divans en 2001, et Entre deux joints de Robert Charlebois. Finalement, Pierre Huet (Beau Dommage), Nic Payne et Christian-Gilles Desrochers complètent la liste des collaborateurs d'Eric sur cet album, marquant la rupture professionnelle de l'artiste avec le parolier Roger Tabra, un collaborateur de longue date.

Reportage
Eric Lapointe au Centre Communautaire de Verchères
Samedi le 22 janvier 2005


Ils étaient près de mille à l'attendre, mille fans qui avaient été réchauffés en première partie par le rock époustouflant d'AieCobaye... Il se présente sur scène accompagné de six musiciens dont son fidèle guitariste et collaborateur Stéphane Dufour et nous lance Coupable, la chanson thème de son dernier album. Par la suite, il alternera entre les pièces de son dernier-né, ses grands succès et plusieurs tounes empruntées à de grands créateurs québécois comme Ferland, Desjardins, Pagliaro et Charlebois.

Parmi les chansons plus connues et dont on ne se tanne jamais, nous avons eu droit à Entre deux joints, Ma gueule, Les boys, Tendre fesse, Terre promise, Marie Stone, Ce soir on danse à Naziland, Un beau grand slow, Émeute dans la prison / Le screw, Bobépine et, pour clôturer la soirée, la superbe Mon ange.

Très généreux de son temps, il donnera un spectacle de plus de deux heures, incluant deux rappels de quatre ou cinq chansons chacun. On le surprendra ensuite à signer des autographes et accorder quelques photos.


Michel Parent