Jérôme Langlois


Jeudi le 24 novembre 2005
Jérôme Langlois à la Kémia


Pour la troisième semaine au mois de novembre, Jérôme est venu parsemer ses moments d'ensoleillement au petit café jazz La Kémia de la rue St-Denis. Entouré de ses acolytes Bernard Cormier (violon) et François Richard (flûte et clavier), il nous a présenté plusieurs extraits du matériel qu'il a créé au fil des années, incluant son tout dernier CD intitulé Molignak.

Tout comme pour le spectacle donné au Gesù à la fin du mois d'octobre, Jérôme a alterné entre sa clarinette si bémol et le piano à queue, laissant parfois sa place à François au clavier le temps d'un trio clarinette, piano et violon. Au programme donc, quelques pièces de son ancien groupe Maneige, des extraits de trames sonores telles le Prince Harfang, le thème de Viens Voir les Comédiens, de la série documentaire Les 30 journées qui ont fait le Québec et une bonne partie de l'album Molignak, dont Souffles d’Ivoire et d’Écrin, Je suis le Démon de ta vie, Undertow, L’Envol du Papillon et Tango2000.

Bernard Cormier et François Richard

Lundi le 24 octobre 2005
Jérôme Langlois au Gesù


Toujours aussi passionné !
Pour célébrer la sortie de son tout nouvel album intitulé Molignak, tout en faisant un clin d'oeil à la formation mythique que fût Maneige et dont il faisait partie, Jérôme Langlois a choisi le Gesù pour faire un retour sur scène remarqué (et marquant). Puisant à toutes les sources de la musique contemporaine, le jazz, le classique, le rock et les musiques du monde, Jérôme nous mystifie, nous déroute et nous surprend encore par son sens de la mélodie, des arrangements et du "timing" musical.

En plus de composer, Jérôme peut jouer tout autant du piano que de la clarinette et la guitare électrique. Parmi ses musiciens sur scène et sur l'album, on retrouve Gilles Schetagne (ex-Maneige) aux percussions, Bernard Cormier (ex-Conventum) au violon, François Richard à la flûte et au piano, Romie de Guise-Langlois (sa fille) à la clarinette si bémol et Mario Légaré (ex-Octobre) à la basse. Jérôme n'est pas peu fier de sa belle grande fille Romie qu'il nous a présentée comme la présidente de la Molinie (dans son pays il y a un président et une présidente).

La première partie du spectacle, intitulée Rétrospective, nous a permis d'entendre Le Radeau 1 (extrait de Le Rafiot, de Maneige) avec François Richard, Le Ballon 1 et 2 (extrait de La Balloune, de Maneige) avec François Richard, La Chanson des Îles (Lasting Weep) avec François Richard, des extraits de trames sonores avec Bernard Cormier, la finale du Prince Harfang, documentaire de Jean-Louis Frund, le thème de Viens Voir les Comédiens, Les 30 journées qui ont fait le Québec variation du thème de cette série documentaire avec Bernard Cormier, Mario Légaré, Gilles Schetagne, et François Richard, le tout se terminant avec Arrivée et l’ensemble Molignak.

En deuxième partie, tous extraits de son nouvel album Molignak, nous avons entendu Souffles d’Ivoire et d’Écrin, Introduction au Démon, Je suis le Démon de ta vie, Jac23, Duo clarinettes, Huard 2, Undertow, L’Envol du Papillon, Mars97 et Tango2000. Romie termine cette année sa maîtrise en clarinette à l'université Yale et a demandé à Jérôme de lui composer une pièce pour son concert de fin de maîtrise. Intitulée Rhapsodie Molinienne, c'est la pièce que Jérôme et ses musiciens ont servi au public à titre de rappel.

J'ai le sentiment d'avoir assisté à un concert important, fusion des styles musicaux et fusion des époques, ce qui démontre qu'un créateur de talent peut adapter son art aux différentes décennies qu'il parcourt. Pour plus de détails sur le nouvel album de Jérôme Langlois ainsi que sur la toute nouvelle parution de Maneige à L'Évêché 1975, je vous réfère au site de www.progquebec.com, un endroit incontournable pour qui s'intéresse au rock progressif des années 70. De plus, j'ai découvert récemment un endroit tout aussi intéressant pour les amateurs de rock progressif, www.progmontreal.com
par Robert Dansereau.
François Richard Mario Légaré
Bernard Cormier, Jérôme Langlois et Romie de Guise-Langlois

Le groupe tout entier


Michel Parent