ExCubus


Vendredi le 30 septembre 2011
Lancement d'album à St-Jean sur le Richelieu
ExCubus (Marc Delage)
ExCubus présente son excellent deuxième album intitulé Lagauchetière

ExCubus - LagauchetièreAprès environ 35 ans d'absence, je retrouvais ExCubus sur scène (et sur disque) en 2009 lors de la dernière édition du FMPM (Festival de Musique Progressive de Montréal). Ils nous présentaient alors les pièces de leur premier album enregistré en partie dans les années 70 et finalisé en 2009. L'album avait de quoi surprendre et les mettait au rang de pionniers du rock progressif au Québec puisque ces musiques avaient été composées à la belle époque des Emerson, Lake & Palmer, Genesis, Ville Emard Blues Band, bien avant les Harmonium et Maneige de ce monde.

Cette fois, tout l'album a été produit en 2011, au studio Red Tube de Luc Boivin. Outre les membres officiels du groupe, Marc Delage (basse, guitare, voix), Claude Phaneuf (guitares), Michel Phaneuf (claviers, voix) et Léo England (batterie, percussions), on retrouve aussi l'excellent pianiste André Delage, Mary England (choeurs), Jacques Boulerice (voix) et André Barrière (guitare basse). Une collection de 11 pièces où les claviers dominent, extraites du répertoire du groupe ou de groupes auxquels les membres ont été associés au fil des années qui ont suivi la dissolution du groupe originalement appelé InCubus, soient les formations Coenobium, Igor et Polygone. Le titre de l'album fait référence à une rue du sud de Montréal où les membres d'InCubus ont habité au début des années 70, au seuil de la vingtaine et des espoirs qui l'animent.

C'est aussi cette époque qui a servi d'inspiration pour la pièce-titre qui clôt l'album de belle façon et qui l'ouvre aussi en quelque sorte avec sa traduction dans la langue de Shakespeare, Lefthanded Street. Comme je le disais plus haut, les claviers dominent le son ExCubus, mais les arrangements complexes au niveau de la basse et de la guitare lui donnent une richesse unique. La musique d'Excubus se vit comme un battement de coeur et elle imprègne sa couleur particulière dans les oreilles de l'auditeur. Elle n'est pas uni-directionnelle, elle bouge, se fait haletante, s'adoucit puis pars dans une autre direction comme une urgence de vivre, d'imaginer et de créer.

Tout comme le premier album, je continue d'être ébahi par les ambiances qu'ExCubus sait créer avec sa musique qui n'a pas de frontières. L'âge d'or de la musique progressive se situait peut-être dans les années 70, mais les années 2000 lui insufflent une jeunesse insoupçonnée grâce à des groupes comme ExCubus et JellyFiche. Découvrez-les sans plus attendre chez votre disquaire !
ExCubus
ExCubus (Michel Phaneuf)
ExCubus (Marc Delage)ExCubus (Claude Phaneuf)
ExCubus (Léo England)
ExCubus (Michel Phaneuf)
ExCubus (Claude Phaneuf)
ExCubus (Claude Phaneuf)ExCubus (Marc Delage)
Jacques BoulericeMary England
ExCubus (Marc Delage)
ExCubus (Michel Phaneuf)
ExCubus (Claude Phaneuf)
ExCubus

Michel Parent