Yves Desrosiers


Mercredi le 17 octobre 2007
Lancement d'album au Verre Bouteille
Yves nous présente ses Chansons indociles
L'auteur compositeur Yves Desrosiers lançait ce soir son deuxième album solo, faisant suite à l'incontournable Volodia paru en 2002. J'avais été complètement abasourdi par cette adaptation du répertoire du poète russe Vissotsky, et je me demandais bien comment Yves pourrait dépasser une oeuvre aussi formidable.

Il a justement choisi un chemin différent cette fois, en créant de nouvelles chansons originales, issues de son quotidien, tout en assurant encore une fois une richesse musicale qui lui est typique. Il faut se rappeler qu'Yves a travaillé avec Jean Leloup, Lhasa, Bia, Richard Desjardins, ce après un début de carrière plutôt rock and roll au sein de groupes comme Les taches et Gogh Van Go.

Sur le nouvel album intitulé Chansons indociles, Yves nous invite à parcourir les méandres de la vie urbaine, des chats de ruelles aux clochards qu'on ignore souvent, il dépeint une réalité qui le touche comme artiste et comme humain. L'enveloppe musicale est variée et on peut dire qu'à part quelques musiciens invités, il a tout fait tout seul, de la composition au chant, de l'écriture des textes à l'enregistrement des instruments, des arrangements à la réalisation.

Au niveau des collaborations, notons la présence de Mara Tremblay au violon, de même que Bïa qui lui a offert le texte de la chanson Maria sur lequel il a composé la musique, et Robin Aubert qui a aussi signé plusieurs textes.

En interprétant cinq chansons ce soir, dont Les métaux noirs, Les clochards, Le déporté, Maria et Ma ruelle, Yves a fait grand plaisir au public invité a découvrir le nouvel album qui mérite assurément toute notre attention.


Un homme comblé, entouré de Bïa Krieger et Mara Tremblay


Avec ses musiciens pour donner vie sur scène aux Chansons indociles

La pochette de l'album

Michel Parent