AraPacis


Samedi le 29 avril
Lancement spectacle à L'Authentique
Arapacis - So many leapers


Shelsey Jarvis (voix, claviers)
Jerry Fielden (guitares)
Profitant de ce dernier samedi du mois d'avril, la formation Arapacis lançait son premier CD à l'Authentique de la rue Ste-Catherine (coin Sanguinet) à Montréal. Intitulé So many leapers, l'album regroupe 8 titres qui avaient fait la joie des supporteurs d'Arapacis en spectacle. Donnant dans le rock lourd rappelant les années 70 avec des groupes comme Led Zeppelin et surtout Deep Purple, on retrouve aussi une tendance métal progressif gothique.

En donnant le devant de la scène à une excellente chanteuse de la trempe de Shelsey Jarvis, le groupe peut se comparer à des icônes du rock actuel comme Evanescence par exemple. Cela fait déjà presqu'un an que je connais et que je suis les péripéties du groupe et il est grand temps qu'on puisse apporter du Arapacis à la maison. L'album est disponible en ligne et chez Archambeault musique. Pour trouver les liens appropriés, vous n'avez qu'à suivre les pistes sur le site Internet du groupe, au www.arapacis.com.

Ce soir donc, j'ai assisté au deuxième set de la soirée et j'ai pu me délecter des chansons Time's has been, Tale spin, Roadways, Fast fingers, etc, pour terminer avec une reprise pas piquée des vers de Cars de Gary Numan. Plus tard cette semaine, je reviendrai avec une description plus complète du nouvel album de la formation. Merci à Jerry et sa gang, ce fût une excellente soirée.
Gabriel Boudreault (basse) Ray Tessier (batterie)
Shelsey s'est bien insérée dans la formation et sait se faire remarquer

Une vue d'ensemble du groupe

Samedi le 27 août 2005
Arapacis et Four Stories à Longueuil


Four Stories

Sarah Coyle
C'est le groupe Four Stories qui ouvrait la soirée pour Arapacis, le groupe du guitariste Jerry Fielden que j'ai découvert le mois dernier au Club One de Montréal.

Four Stories est composé de Mike Shulha à la batterie, Peter à la basse, Marcus Paquin à la guitare et Sahra Coyle à la voix. Dans un style musical plutôt "hard rock", le groupe compte sur la voix planante de Sahra pour établir une mélodicité au dessus des riffs de guitare acérés de Marcus et la batterie bien sonnante de Mike.

Jolie jeune femme d'origines chinoise et irlandaise, Sahra prend bien possession de la scène et des chansons. Parmi les titres interprétés (dont certains étaient tous nouveaux), on retrouvait Funny thing, You got me, Swords R, Every time, Western, After all, I guess, Perfect, Running, Essential et Catfight. Intéressant !
Peter Marcus Paquin


Arapacis

Jerry Fielden
C'est la deuxième fois en quelques mois que j'ai l'occasion d'entendre le groupe formé d'Elaine Huot (voix principale, piano), de Jerry Fielden (guitare, voix), de Ray Tessier (batterie) et de Gabriel Boudreault (basse, voix).

Jerry décrit la musique du groupe comme du hard rock progressif prenant sa source dans les années 70 mais bien ancré dans les années 2000. Les influences du groupe se retrouvent dans des sources comme Deep Purple, Black Sabbath, Heart, Rush, etc. Elaine possède une voix relativement haute et puissante qui me fait penser à Sonja Kristina du défunt groupe Curved Air.

Les pièces présentées ce soir étaient: Tale spin, Time's has-been, Drop of hope, Thunder lizard (avec un magnifique solo de batterie de la part de Ray), Reflections, Lessons of the past, Fast fingers, Histories, Roadways, Hidden et So many leapers.

Entre deux chansons, Jerry y est allé d'un solo de guitare pas piqué des vers, reprenant plusieurs riffs classiques dont Smoke on the water de Deep Purple, l'un de ses groupes fétiches. Ils seront de retour sur scène début septembre au Café Chaos. Plus d'infos à www.arapacis.com
Gabriel Boudreault Ray Tessier

Elaine Huot

Vendredi le 22 juillet 2005
Amigos por Siempre, SOMA et Arapacis
Au Club One de Montréal
Le chanteur guitariste et la choriste d'Amigos por Siempre
Invité par le guitariste Jerry Fielden, je me suis rendu pour la première fois au Club One de la rue Crescent pour assister au spectacle des trois groupes mentionnés plus haut. Trois découvertes puisque je n'avais entendu aucun des ensembles jusqu'à maintenant.

C'est Amigos por Siempre qui a parti le bal avec son rock métissé habité de rythmes latins et qui mettait la guitare électrique en vedette. Que ce soit avec leurs créations originales ou des classiques du genre (comme La Bamba) ou leur reprise d'une chanson des Beatles, les six membres de la formation m'ont fait passé un moment fort agréable.

Ils ont été suivi par le groupe SOMA dont j'ai manqué malheureusement une grande partie de leur set. Pour la portion que j'ai entendue, et aussi selon la réaction du public, leur rock sans compromis fait mouche.
Les autres musiciens d'Amigos por Siempre
Rob, le chanteur guitariste de SOMA


Puisque certains musiciens du groupe Arapacis l'accompagnent sur scène, l'excellente Miranie Morissette est venue leur rendre visite le temps de faire une de ses chansons intitulée Ne m'attends pas. Déjà passablement rock sur disque, la chanson prend tout son envol sur scène avec l'apport notamment de Jerry Fielden à la guitare et de Ray Tessier à la batterie, les deux membres d'Arapacis qui font aussi partie du band de Miranie.

Cela faisait un petit bout que je n'avais pas vu Miranie, après sa prestation aux Francofolies de Montréal 2004 et le lancement de son premier album l'automne dernier. Depuis ce temps, elle a travaillé fort à monter son band et préparer la série de spectacles qu'elle va donner à l'automne. Elle a aussi participé au Festival d'été de Québec et tourné en première partie du rocker Jonas.

Selon mes sources, l'automne sera chaud et Miranie a plein de projets en tête avec son nouveau band. Ce sera à suivre !



Elaine et Jerry (Arapacis)
C'est donc le groupe Arapacis qui terminait la soirée après le passage remarqué de la fort talentueuse (et jolie) Miranie. Le groupe est formé de la non moins jolie Elaine Huot (voix principale, piano), de Jerry Fielden (guitare, voix, synthés, mandoline), de Ray Tessier (batterie) et finalement de Gabriel Boudreault (basse, voix). Attiré sur place par la promesse d'un son rock hard progressif prenant sa source dans les années 70 mais avec une teinte bien 2000, je n'ai pas été déçu.

Jerry est un vétéran de plusieurs années dans le métier, amateur de King Crimson tout autant que de Deep Purple, il a joué avec plusieurs bands de la région au fil des années et s'est forgé une technique de guitare à l'avenant. Le bassiste (Gab) et le batteur (Ray) de donnent pas non plus leur place et assurent une section rythmique particulièrement solide.

La chanteuse (Elaine) s'est jointe au groupe il y a seulement deux semaines et bien qu'elle soit encore en train d'apprendre le matériel du groupe, on a l'impression que cela fait beaucoup plus longtemps. Une belle voix pour une fort charmante demoiselle qui me rappelle les chanteuses de groupes rock progressif comme Annie Haslam (Renaissance) et Sonja Kristina (Curved Air). Le matériel d'Arapacis est plus lourd et moins progressif que le matériel des groupes mentionnés mais la voix d'Elaine plane au dessus de la musique comme celle de ses aînées.

Parmi les pièces interprétées par le groupe (merci Jerry pour la liste), il y a eu: Tale Spin, Time's Has-Been, Drop of Hope, Thunder Lizard (avec un solo de batterie bien salé), Reflections, By the Light of Old Stonehenge (cette fois avec un solo de guitare), Lessons of the Past, Histories, Roadways et So Many Leapers. En rappel, le groupe s'est lancé dans Who Knows, une reprise de Jimi Hendrix. Pour rester dans le mood Hendrix, le Québec a compté un groupe qui faisait beaucoup dans le même style , Mahogany Rush. J'ai appris que l'ex batteur du groupe, Jim Ayoub, était sur place hier et qu'il a trouvé le set d'Arapacis "plutôt hot", un beau compliment pour Jerry et sa bande.

Tous les groupes de ce soir ont du bon matériel à proposer aux amateurs de rock, j'ai passé un excellent moment en leur compagnie et je me promets bien de les revoir sur scène très bientôt !
Gabriel Boudreault Jerry Fielden
Elaine Huot Ray Tessier


Michel Parent